Voici les principaux symptômes du réflexe d’éjection fort :

  • Le lait sort trop fort, trop vite.
  • Bébé est nerveux lorsqu’il tète.

Lors des tétées, parfois votre enfant tousse, il semble avoir bu de travers. Il déglutit très rapidement, comme s’il n’arrivait pas à gérer tout le lait.

Lorsqu’il retire sa tête, vos seins expriment le lait sous forme de jets, ou comme une fontaine qui coule spontanément.

Parfois c’est l’autre sein qui coule en continu pendant que votre bébé tète.

J’ai moi-même du gérer ce réflexe d’éjection fort lors de mon allaitement.


Réflexe d’éjection fort : l’inhiber et le dompter !

3 actions pour diminuer le réflexe d’éjection fort

Solution 1 : Arrêtez de prendre des hormones

Certaines mamans ont recours à la prise d’hormones. C’est le cas par exemple pour déclencher les règles après l’ accouchement.

Arrêter ces prises d’hormones peut résoudre rapidement le réflexe d’éjection fort.

Pourquoi ?

Simplement parce que le réflexe d’éjection du lait est lié à la sécrétion d’une hormone, l’ocytocine !

Solution 2 : Evitez la production de lait trop abondante

Plus vous produirez de lait, plus votre réflexe d’éjection sera puissant.

Évitez donc de manger ou boire des aliments et tisanes galactogènes.

Voici une liste rapide des aliments galactogènes :

  • Quinoa,
  • lentilles,
  • topinambours,
  • avoine,
  • orge,
  • levure de bière,
  • lait,
  • chocolat,
  • fruits secs,
  • fenouil,
  • fenugrec,
  • malt,
  • tisanes galactogènes,
  • bière,
  • etc…

Solution 3 : Evincez les PLV

Évitez les produits contenants des protéines au lait de vache pendant au moins 10 jours pour en voir les effets, mais aussi les aliments contenant du tryptophane (chocolat).

En effet, ils sont réputés galactogènes, donc pour la même raison que la numéro 2), je vous conseille d’éviter la surconsommation de PLV et de chocolat.

Solutions pour contrôler le REF

Entre les tétées

Une astuce simple et facile à mettre en place consiste à récupérer votre « excédent » de lait maternel.

Comme on ne veut pas stimuler la production de lait, on va éviter l’usage du tire-lait…

Recueillir le lait passivement

C’est simple ! Il faut utiliser un récupérateur de lait maternel ou coquille recueil lait.

L’atout de cet objet, c’est qu’il permet d’extraire du lait maternel sans solliciter les glandes mammaires… et donc sans solliciter la production de lait. Super, non ?!

Vous le positionnez entre votre sein et votre soutien-gorge. Ensuite vous laissez votre lait s’écouler dedans.

Vous pouvez très bien stocker le lait récupéré au congélateur et commencer votre stock de cette manière. Sans efforts, et sans stress !

Recueillir le lait activement sans solliciter les glandes :

Mon travail et mes recherches m’ont amenée à la découverte d’un accessoire super.

Ayant énormément de retours positifs sur celui-ci, je pense qu’il est important d’en parler ici.

Voici ses points forts :

  • Il permet de récupérer le lait sortant tout seul de l’autre sein pendant la tétée.
  • De créer une dépression sur le deuxième sein, ce qui atténue le REF ( D’après les ressentis des mamans)
  • Il vous offre l’opportunité de créer un stock de lait sans efforts !

Il s’agit d’une pompe manuelle, mais pas n’importe laquelle. Ce n’est pas non plus un tire-lait manuel !

Très connue aux Etats-Unis et au Canada, elle est formidable… Et je suis heureuse de la faire découvrir à mes lectrices.

Avant la tétée

Extraire ( manuellement ou au tire-lait ) un peu de lait juste avant d’allaiter avant de vider un peu le sein et diminuer le réflexe d’éjection…

A court terme c’est une bonne idée… mais sur le long terme cela va augmenter votre production de lait et augmenter votre réflexe d’éjection fort…

Ce n’est pas vraiment ce que vous voulez hein ?! On est d’accord !

➡ Je vous conseille donc d’adopter une de ces 2 alternatives :

  1. la méthode du bavoir
  2. ou celle du verre d’eau.

Je vous en parle juste après 😉

Pendant la tétée : observer pour anticiper

Pendant que votre enfant tète, soyez attentive à deux choses :

  1. Vos sensations.
  2. Le comportement de votre bébé.

1 ➡ Grâce à vos sensations vous pourrez anticiper les flux abondants de lait.

Par exemple, lorsque vous ressentirez des picotements dans les seins, cela voudra dire qu’une vague de lait arrivera 2-3 secondes après…

Ce sera donc le moment de retirer bébé du sein pour lui éviter la noyade…

2 ➡ En observant le comportement de votre bébé, vous pourrez réagir rapidement lorsqu’il sera déstabilisé par votre flux de lait.

Par exemple, lorsqu’il déglutira plus vite, cela sera signe que le lait est trop abondant. Faites une pause.

Profitez-en pour faire le rot ou lui faire des câlins ;).

Si votre bébé tousse, ou s’étouffe, même constat : lait abondant ou flux trop rapide.

Faites une pause, et/ou changez de position.

Habitudes à prendre pour que le REF soit moins gênant

Allaiter bébé lorsqu’il est calme ou endormi

Constat tout bête :

  • Un bébé calme tète avec moins de vigueur qu’un bébé bien éveillé.
  • Un bébé affamé tète beaucoup plus énergiquement qu’un bébé qui commence à peine à avoir faim.

Comme je le conseille pour aider à soigner les crevasses, veillez à allaiter votre enfant lorsqu’il est calme, et n’attendez pas qu’il ait faim pour lui proposer le sein.

Cette habitude toute simple vous assurera des tétées plus agréables.

D’ailleurs je ne sais pas si c’est votre cas mais souvent, les mamans qui ont un réflexe d’éjection fort ont plus de plaisir avec les tétées nocturnes car elles sont beaucoup plus paisibles.

Allaiter sur le même sein pendant une durée déterminée

Allaitez votre bébé sur un même sein pendant au moins 2 heures d’affilé.

Allaiter sur le même sein pendant plusieurs heures vous permettra d’avoir moins de lait dans ce même sein, et donc un réflexe d’éjection moins fort mais aussi d’offrir à votre bébé un accès au lait gras de fin de tétée.

Selon les bénéfices perçus, et la quantité de lait dans vos seins, vous pouvez prolonger cette durée à 3-4 heure, ou une demi-journée.

NB : Une fiche repère « sein gauche, sein droit », et une fiche repère « allaiter pendant 2 heures sur le même sein » sont offertes parmi les bonus du pack « Réussir mon allaitement dès le début » .

Confort et réflexe d’éjection fort, c’est possible ?

Pas de position idéale pour le REF mais…

Allaiter allongée. Cette position est celle qui va à l’encontre de la sortie de lait. On bénéficie de le « lutte » contre la gravité, ce qui affaiblit légèrement la force du jet de lait.

Allaiter selon une position dans laquelle bébé se trouve au-dessus du sein facilitera son propre positionnement pour gérer lui-même le REF.

Si on allaite assise, asseoir bébé aussi.

Il sera moins d’être gêné par le réflexe d’éjection fort car le jet de lait arrivera à un autre endroit dans sa bouche.

Cela réduit aussi les risques d’étouffement.

Bien entendu ces positions sont celles que je vous conseille pour atténuer le réflexe d’éjection fort, mais elles sont loin d’être magiques.

Si votre réflexe d’éjection fort est puissant, le changement de position ne suffira pas à résoudre les désagréments rencontrés…

REF et méthode du bavoir

La méthode du bavoir ne vous évitera pas le réflexe d’éjection fort mais sauvera votre canapé des tâches de lait !

Elle consiste simplement à mettre un bavoir ou un lange sur votre sein dès que votre bébé se retire du sein ou si vous le retirez vous-même lorsque vous sentez la montée de lait arriver !

C’est plus économique que les coussinets d’allaitement, et plus simple à tenir.

L’inconvénient est que le lait est perdu… voici pourquoi je conseille plutôt la pompe d’allaitement.

Beaucoup plus efficace, écologique, et qui vous offre l’opportunité de constituer votre réserve de lait maternel progressivement.

La technique du verre d’eau

Une technique très connue pour soulager l’engorgement est aussi très efficace pour drainer votre sein sans solliciter votre lactation.

Très utile en cas de réflexe d’éjection prononcé. 

En quoi consiste cette méthode ?

  1. Vous remplissez un verre d’eau chaude (mais pas brûlante).
  2. Vous mettez votre sein dedans.
  3. Grâce à la chaleur, les pores se dilatent, et le lait s’écoule tout seul.

Pour en savoir plus sur cette méthode et voir une vidéo de démonstration, rendez-vous sur l’article dédié à l’engorgement.

Vous y trouverez toutes les méthodes pour drainer vos seins.

La solution « miracle » au réflexe d’éjection fort

Solutionner le REF sans efforts

Parmi toutes les solutions proposées, il y en a une que j’ai volontairement « sortie du lot ».

C’est celle que j’appelle la solution « miracle« .

Pourquoi ?

Parce qu’elle permet vraiment de solutionner le problème de réflexe d’éjection fort sans pour autant impacter sur le reste :

  • Déséquilibrer la production de lait
  • ou obliger à mettre en place toute une logistique, qui peut, à la longue, être épuisante. J’entends par là l’usage de tire-lait, surveiller bébé pour l’allaiter quand il est plus calme, allaiter dans des positions précises etc…

Elle est très intéressante notamment quand votre REF est tellement fort que votre bébé s’étouffe occasionnellement au sein.

En quoi consiste t-elle ?

Il s’agit d’agir directement sur les deux facteurs les plus déroutants pour bébé :

  • La force et la violence des jets de début de tétée.
  • les montées de lait qui renouvellent des jets de lait puissants pendant la tétée.

Comment faire ?

Il faut utiliser des bouts de sein en silicone.

Attention, il faut les utiliser d’une manière précise que je vais vous dévoiler tout de suite.

En effet, les bouts de seins en silicone sont déconseillés pour deux raisons :

  1. Ils peuvent faire chuter considérablement la production de lait, le mamelon étant moins sollicité par la succion lorsqu’il est en place.
  2. Ils peuvent créer une confusion sein-tétine…

Il ne faut absolument pas les utiliser non plus en cas d’infection bactérienne, virale, ou mycologique (candidose, muguet etc…).

Comment utiliser ces embouts en silicone pour mieux gérer son REF sans en subir les inconvénients ?

Tout d’abord, choisissez le bon bout de sein en silicone et la bonne taille d’embout.

Une fois que vous avez reçu votre bout de sein, voici comment procéder :

1# Poser l’embout sur le mamelon lorsque bébé demande à téter.

2# Mettre bébé au sein.

Au début il risque de trouver ça bizarre, mais il devrait s’habituer rapidement car il va vite se rendre compte que la tétée sera plus agréable.

3# Attendre un peu, et selon la pression ressentie dans le sein, retirer l’embout en silicone (dès qu’on sent que le lait sort moins fort).

4# Continuer à faire téter bébé sans le bout de sein.

Cette méthode s’applique également en milieu de tétée en cas de montée de lait (picotements dans les seins).

Autrement on peut appliquer la méthode du bavoir évoquée plus haut à ce moment-là. A vous de choisir ce qui vous correspond le mieux.

Une solution simple et efficace !

Vous vous rendez sans doute compte déjà, sans même l’avoir encore testée, que cette méthode va permettre deux choses :

  • Résoudre le problème du réflexe d’éjection fort :

Le jet de lait ne va plus « taper » dans le fond de la bouche de bébé.

Il va aller dans l’embout en silicone. Ce dernier va donc « l’amortir », et lui permettre de s’écouler doucement dans la bouche de bébé.

  • Ne pas mettre en péril l’allaitement :

Grâce à un usage uniquement en début de tétée, cela ne va pas impacter (ou vraiment très très peu) sur la production de lait.

Et bébé ne s’ habituera pas non plus à téter seulement avec ça.

En conclusion, je suis super fière 🙂 de vous transmettre la solution qui selon moi est révolutionnaire !

Pourtant vraiment simple, mais il fallait y penser !

On est tellement habituée à ce que les bouts de sein en silicone soient associés à un risque pour l’allaitement, qu’on ne se dit pas « mais je peux les mettre juste au début si je veux ».

Bouts de sein en silicone : ils ont sauvé mon allaitement

Je suis fan de ces fameux bouts de sein en silicone. Et ce n’est pas pour rien, car ils ont sauvé mon allaitement !

Suite à mes conseils précédents, je vous précise que leur fonction première c’est de protéger les mamelons lorsqu’on a des crevasses.

C’était mon cas pendant les 15 premiers jours d’allaitement. J’ai beaucoup souffert.

C’est grâce à ces petites choses que mon allaitement a été sauvé. En effet, je pleurais lorsque mon fils tétait tellement je souffrais.

J’étais à deux doigts d’abandonner l’allaitement lorsque j’ai testé ces bouts de sein malgré les contre-indications données par la sage-femme qui me le déconseillait fortement.

Avec le recul je me dis que peut-être que mon fils tétait en pinçant un peu le sein pour gérer les flux de lait trop violents ? Je ne sais pas… en tout cas, peut-être que vous êtes sujette au réflexe d’éjection fort et que vous avez des crevasses.

Si c’est le cas, ces bouts de sein en silicone vous sauveront votre allaitement aussi parce qu’ elles donneront la possibilité à votre peau de cicatriser (ou en tout cas les crevasses ne se rouvriront pas à chaque tétée).

Attention ! Risques pour votre lactation

Si vous souffrez d’un réflexe d’éjection fort et que votre bébé n’accepte de téter qu’avec le bout de sein en silicone, votre production de lait risque de diminuer progressivement.

Pour palier à ce problème, vous avez une solution simple et efficace : tirer votre lait après chaque fin de tétée (ou même à un autre moment si vous préférez).

Bien sûr ce ne sera pas aussi efficace que la succion de bébé pour la production de lait, mais si vous êtes assidue, ça devrait aller !

Pour cela, le plus simple est d’utiliser un tire-lait manuel, car il ne nécessite pas d’organisation, et il est parfois plus efficace que le tire-lait électrique !

Voici ma sélection (objective) des 3 meilleurs tire-lait manuels.

NB : Je vous conseille de bien choisir la taille de téterelle de votre tire-lait pour un maximum d’efficacité.


Ce n’est vraiment pas tous les jours facile de vivre avec un réflexe d’éjection fort… un bébé agité, du lait qui vole partout, des tâches de lait maternel partout…

Fort heureusement, vous savez désormais quoi faire pour mieux gérer votre REF.

… Et ne désespérez surtout pas car plus le temps passe, plus bébé saura comment se comporter pour en diminuer les effets…

Bon allaitement !

Pour aller plus loin : retrouvez tous mes conseils sur le REF dans le set « Vaincre les difficultés courantes de l’allaitement »

Réflexe d'éjection fort : solutions
Réflexe d'éjection fort : solutions

Voici les principaux symptômes du réflexe d'éjection fort :

Note de l’éditeur :
4.9

    46 replies to "Réflexe d’éjection fort : solutions"

    • Maud

      Chère toi,
      Mille mercis pour cette expérience que tu as partagée, tu as sauvé mon allaitement.
      Mon fils a 2 mois et 1 semaine, et ça devenait de plus en plus compliqué, malgré les essais de changer de position, tirer le lait avant… Il s’énervait, se cambrait en tirant sur mon sein, me frappait le sein, se retirait et pleurait, soupirait, s’étranglait… Et je suis tombée un samedi soir sur ta page. J’ai aussitôt commandé les bouts de sein en silicone pour les avoir le lundi matin. Le dimanche, il refusait de plus en plus le sein, il fallait à chaque fois que je l’endorme alors qu’il réclamait, pour qu’il se réveille quelques secondes plus tard, là il acceptait. Bref c’était devenu l’enfer pour nous deux. Le lundi matin les bouts de sein sont arrivés, il a effectivement trouvé ça bizarre mais a réessayé de lui-même et… la tétée s’est bien passée ! ça fait maintenant une semaine, je peux lui reproposer le sein, il accepte ou décline gentillement l’offre, mais n’hurle plus ! Les tétées durent plus d’une heure, ponctuées de pauses sourires… Le bonheur ! Et si ma production baisse, ce n’est pas si grave, au moins on terminera l’allaitement sur une bonne expérience.
      (J’ai essayé une fois de retiré le bout en fin de tétée, ça n’a pas été, il a pris mais ça allait toujours et encore bien trop vite.)
      Donc, merci, merci, mille merci de ma part et mon petit loup.

    • admin

      Bonjour Maud. Je suis très heureuse de t’avoir aidée et te remercie pour ton témoignage ! J’ai créé ce blog dans le but d’aider un maximum de mamans à allaiter leur enfant, et ce que tu me dis me va droit au coeur. Ayant eu moi-même le REF, je comprends ton désarroi face au comportement de ton bébé. Tu dois être heureuse de pouvoir poursuivre ton allaitement dans de meilleures conditions, et j’en suis ravie. Pour faire en sorte que ta lactation ne diminue pas, utilise un tire-lait après les tétées afin de bien drainer tes seins. Ainsi tu continueras d’en produire toujours assez. (j’ai ajouté un paragraphe en fin d’article à ce sujet, rien que pour toi 🙂 ) Si tu poursuis ton allaitement, tu verras qu’en grandissant ton bébé réussira à gérer ton flux de lait, ce qui te permettra de retirer le bout de sein et de poursuivre « à nu ». Crois en toi, et profite bien de ton allaitement ! PS : Bientôt le pic de croissance des 3 mois… N’hésites pas à lire mon article à ce sujet pour t’y préparer ! Bien à toi, Johanna.

    • Cam

      Bonjour,petite question : allaiter allongée oui mais… Et en public ? Boire un verre en terrasse paraît difficile avec un RÉF !
      L’allaitement a été galère pour ma première. Et s’annonce pareil pour la deuxième.
      Et concrètement je n’en peux plus de tout ce lait et d’avoir ce désagréable sentiment de rendre malade mon bébé. Malgré mon régime sans PLV, sans fruits à coques, sans tisane d’allaitement, elle se tortille toujours autant.
      Et pourtant j’allaite allongée. Elle hurle c’est insoutenable !
      Merci de votre aide.

    • Johanna, admin

      Bonjour,
      Avez-vous essayé les méthodes indiquées dans l’article ? Si votre bébé se tortille, c’est certainement qu’elle a des douleurs. Essayez de comprendre pourquoi. Est-ce parce qu’elle ne boit que le lait de début de tétée ? Est-ce qu’elle souffre de reflux ? Lisez l’article sur le rgo, sur le lait gras, et sur les coliques. Vous devriez trouver des pistes pour améliorer la situation.

    • Martaj

      Bonjour,
      Je vous remercie énormément pour cet article. J’ai finalement trouvé la réponse à mes questions. cela fait quelques semaines que je n’arrive plus à allaiter ma petite en position assise. J’avais quand même compris que le flux du lait était trop fort pour ma petite et cela l’énervait tellement qu’elle refusait de continuer la tétée mais ça me rassure l’entendre expliqué par une autre maman qui a vécu la même expérience!
      En ce qui me concerne j’ai parvenu à la solution tout doucement et avec les petites expériences du quotidien: tout d’abord j’ai remarqué que la duré de la tétée pendant que la petite dort était plus longue et efficace (sein presque vidé). Ensuite, j’ai constaté que le lait presque éjecté dans la bouche de bébé quand je l’allaitait dans mes bras, donc impossible de faire durer la tétée plus de 5min avec du lait qui dégoulinait par tout, bref la frustration totale!
      Encore merci et bonne continuation!

    • Johanna, admin

      Merci à toi pour ton commentaire ! Inscris-toi la newsletter du blog pour recevoir des fiches conseils gratuites ! Bon allaitement ?

    • Mar

      Un grand merci pour cet article très complet je désespérais de voir mon petit garçon d’un mois et demi pleurer chaque soir face aux jets trop fort j’achète dès demain les bouts de sein en silicone! Merci encore

    • Vanessa

      Bonjour
      Super article qui tombe à pic.
      Je me pose une question tout de même. J’ai dû louper un épisode…
      Si plusieurs tétées d’affilées sur même sein, comment desengorger l’autre sans recours au tire lait?
      Est ce que le tire lait .manuel pourrait faire l’affaire ou ça stimule comme l’electrique?

    • Johanna, admin

      Bonjour Vanessa,
      Il existe une super technique pour cela ! Je compte bien en parler dans un futur article car beaucoup de mamans en ont une grande utilité, et je le conseille souvent dans mes coachings car c’est une méthode encore très peu connue en France et pourtant très courante au Canada et aux U.S.

      Il s’agit d’utiliser un accessoire très simple. C’est une pompe à lait manuelle. A ne pas confondre avec un tire-lait manuel car c’est complètement différent.

      Cet accessoire est super car il te permet : de récupérer le lait sur ton autre sein pendant que bébé tète, sans effort, et sans trop solliciter ta lactation (en tout cas moins qu’au tire-lait). En plus de cela, tu pourras facilement constituer un stock de lait maternel…

      Je le trouve idéal pour les mamans qui ont un REF car elles ont souvent le deuxième sein (celui sur lequel bébé n’est pas en train de téter) qui perd du lait en cours de tétée. Souvent ce lait tâche les vêtements ou salit un bavoir (méthode du bavoir)… Là c’est top car tu ne salis rien, et tu récupères ton lait pour les éventuels besoins futurs.

      J’espère que cette solution te satisfera. En tous les cas, le rééquilibrage des quantités de lait se fera naturellement sous quelques jours grâce à tes hormones… ta production (sein gauche/sein droit) s’adaptera à ta nouvelle manière d’allaiter.

    • Julie

      Je viens de lire votre article. Je vais tenter les bouts de seins en silicone, en espérant que ça fonctionne. Cela va faire un peu plus d’une semaine que l’allaitement devient un calvaire, moi qui y suis pourtant si attachée car cela crée un lien magique avec mon bébé. Je souffre de REF et mon bébé en est la première victime, pleurs, frustration, alors que c’était jusque là un moment de grande détente et complicité. C’est tellement dur à vivre que j’en pleure aussi depuis 2 jours. Grosse déprime.

    • Leïla

      Merci pour cet article (et tous les autres d’ailleurs 🙂 ) !! Ma poupée à 5 semaines, j’ai une hyperlactation et un REF, et les tétées sont devenues un enfer. Elle s’enerve, se tortille et fini par hurler à chaque fin de tétée. A côté de ça, de grosses coliques douloureuses, bébé très ballonnée, énormément de gaz,…
      J’ai vu sage femme et consultante en lactation, j’ai testé les différentes positions, enlever le bébé du sein, tirer mon lait avant, etc… rien ne fonctionnait ! Même en fin de tétée mon lait sort en jet. Mon dernier recours était d’essayer de baisser la lactation avec tisane de sauge et homéopathie, mais j’etais très septique, j’avais peur de trop la baisser. Bref, l’allaitement devenait une contrainte et j’etais prête à abandonner avec un gros pincement au cœur.
      J’ai entendu parler des bouts de seins puis j’ai vu votre article, j’ai couru en acheter….MIRACLE ! Les tétées se passent tellement mieux !! ma fille est beaucoup plus apaisée, calme, la tétée est plus tranquille et longue. Quel plaisir !!
      J’espere que ça améliorera un peu ses problèmes de coliques…
      Bref’ merci !

    • Johanna, admin

      Bonjour Leila,
      Merci pour votre témoignage.

      Cela me fait tellement plaisir de vous lire et voir que je vous ai aidée à apprivoiser votre REF et surtout vivre votre allaitement beaucoup plus sereinement. C’est la vocation du blog ! Je suis heureuse pour vous. Votre fille avait beaucoup de gaz à cause du REF. Les bouts de sein en silicone devraient aussi aider à diminuer l’absorption de gaz. Donnez-moi vos retours à ce sujet !

      Vous pouvez aussi :
      – lui faire faire le rot plus souvent : milieu +fin de tétée ou plus…
      – adopter le port en écharpe pour faciliter l’évacuation des gaz .
      – Autre astuce : lui faire des massages !

      A bientôt et bon allaitement !

    • Leila

      Bonjour ! Un petit retour après 10 jours avec les BDS…nous redécouvrons notre bébé ! Beaucoup moins ronchon, moins de coliques, de pleurs,… elle a découvert le plaisir de téter et en redemande !
      Vraiment ça nous a changé la vie à tous
      Et elle est portée en écharpe à volonté 🙂
      Merci encore

    • Johanna, admin

      Super Leila,
      Je suis ravie de cette nouvelle !!! Merci pour ton retour ?. Très heureux allaitement à vous !

    • Johanna, admin

      Bonjour Julie,

      Comment allez-vous ? Est-ce que les bouts de sein en silicone vous ont aidé dans votre allaitement ?

      Si vous vous sentez déprimée c’est sans doute que vous vivez le blues post partum. Faites-vous accompagner, il ne faut pas rester dans cet état… Si vous avez besoin de soutien n’hésitez pas à me contacter par mail. Vous trouverez les informations de contact sur la page « à propos ». (onglet en haut à droite)

      J’attends de vos nouvelles. Courage !

    • Johanna, admin

      Bonjour Mar,
      Donnez-nous des nouvelles suite à votre achat ! Cela fait quelques mois maintenant, je suis curieuse de savoir où vous en êtes ! Votre témoignage aidera sûrement les autres mamans sujettes au REF.

    • meriem Ennaji carbone

      J’ai également commander les embout et les récupère demain. Je croise les doigts pour que ça aille.
      @Leila , tu les portes pendant toute la tétée ? Du coup avec embout il faut plus essayé position semi allongé and co? Pcq ca Marche pas chez moi .

      Merciii

    • meriem Ennaji carbone

      Voilà,
      Premiere tétée faite avec embout de sein… Pas évident , il s’agit la medela medium mais ça me paraît tellement grand pourtant j’ai mesurer et c’est la bonne taille.
      Il a réussi a s’étrangler avec et j’avais du lait qui coulait a côté et du coup les côté de embout de sein se sont décollés et j’avais qu’il ne le gardait pas bouche 🙁 🙁 . J’ai retirer embout et fini au sein normal avec même énervement fin tétée et grosse régurgitation 🙁 🙁 .

      Cela prend du temps avant qu’il s’habitue ? Est ce normal qu’il continue a s’étouffer malgré l’embout ?
      Je veux vraiment que ça marche car c’est ma dernière solution avant le biberon ( p’tit bout de 7semaine )

      Merci

    • meriem Ennaji carbone

      Ils faut combien de temps pour voir effet bénéfique de embout ! A la première utilisation il a réussi quand même a s’etouffer et ça été tout aussi chaotique 🙁 🙁 plein de lait sur son visage , retrait sein …

      Je désespère 🙁 🙁

    • Johanna, admin

      Bonjour,
      En principe l’effet bénéfique des embouts sur le REF est immédiat. Je suis même surprise que ça ne marche pas pour vous. Pouvez-vous me décrire plus précisément votre REF ? Comment sont vos jets de lait, durée, etc..
      En attendant votre réponse, je peux vous conseiller :
      1- Choisir le sein le « moins plein » pour allaiter votre bébé
      2- d’extraire votre lait manuellement (tant que la « pression » est forte) avant de mettre votre embout et votre bébé au sein pour voir si le débit est moins violent.
      3- de tester la pompe à lait manuelle dont je parle dans l’article. Mettez-la sur le sein sur lequel votre bébé n’est pas en train de téter. L’objectif étant de créer une dépression sur ce sein de manière à ce que la pression sur l’autre sein (celui sur lequel bébé tète) soit moins forte (diminuer la force du REF).

      En parallèle, évitez de manger des aliments galactogènes ou qui participe au REF (d’après les retours des mamans). Exemple : fenouil, fenugrec, lentilles, carottes, avoine, amandes, lait, chocolat…

      Voilà Meriem, j’espère que cela vous aidera. Donnez-nous des nouvelles !

    • Sihame

      Bonjour voilà 1 mois que mon fils est né et que j’utilise des bouts de sein en silicone depuis la maternité. Jusqu’ici l’allaitement se passait à peu près bien à part les fuites de lait lorsqu’il prenait le sein avec le bout de sein mais depuis quelques jours il tête quelques minutes puis s’énerve, se retire du sein, devient raide et rouge et se met à se griffer et à me griffer également. Pourtant la nuit il tête correctement puis se rendort au sein. J’ai essayé d’introduire un biberon le soir car il semblait affamé et refusait de reprendre le sein. Je ne sais pas s’il s’agit d’un rgo ou plutôt d’un ref. C’est très dur de voir son enfant dans cet état et de ne pas réussir à le calmer surtout quand il s’agit d’un premier enfant je me sens perdue et désemparée.
      Merci pour votre aide.

    • chloé

      bonjour
      Merci pour ce super article très complet je viens de commander la pompe à lait j espère qu’elle va m’aider. J’ai allaité 2 ans un bebe qui a toujours géré le réf (avec moi: vider dans un lange étc). Cette fois j’allaité des jumeaux prema et RGO avec une petite qui fait des fausses routes à répétition (même dans sa salive la pauvre). Les bouts de sein j’en ai mis en neonat puis rapidement retiré car ça provoquait encore plus de fausses routes. J’ai réessayé mais pareil. En fait le bout de sein se remplit trop vite et ça coule encore plus dans la bouche de bebe, et c’est la fausse route assurée :(, du coup’je me demandais quelle était réellement ta technique ou ta position
      merci

    • Johanna, admin

      Bonjour Sihame,

      Difficile d’établir un diagnostic comme ça. Ton bébé s’énerve seulement depuis quelques jours et pourtant avant tout allait bien. La nuit tout se passe bien…

      Et toi de ton côté quelles sont tes sensations ? As-tu l’impression d’avoir un REF plus fort ou bien au contraire ton débit de lait est plus lent ?

      Si ton bébé est habitué à ton REF, et que ton débit a ralenti par exemple, ça peut l’énerver… Dans ce cas une simple compression du sein pourrait faire sortir le lait plus rapidement et le calmer. Tu devrais essayer pour voir si c’est ça.

      Autre hypothèse : baisse de lactation. Elle peut avoir lieu lors de la reprise de la pilule, le retour de couche, une forte émotion, un manque de sollicitation du sein, la fatigue etc… Dans ce cas je te conseille plutôt de suivre mon programme « avoir plus de lait en 3 jours ». Puisque tu as introduit un biberon de lait, penses toujours à donner le sein avant de lui proposer le biberon afin d’entretenir ta lactation. Et dernier conseil : préfères un autre contenant que le biberon pour éviter les risques de confusion sein tétine.
      J’espère t’avoir aidée. Si tout ça ne marche pas, n’hésites pas à poster un nouveau message. J’attends de tes nouvelles 😉

    • Johanna, admin

      Bonjour Chloé,

      Tout est dit dans l’article, il n’y a pas vraiment UNE technique, mais plusieurs choses à essayer, car cela dépend de ton bébé et de la nature de ton REF. COmme tu as des préma, c’est normal que ça soit plus difficile… Plus un bébé est petit, plus il a des difficultés à gérer le REF. Je pense que pour toi le mieux est de retirer le sein de bébé dès que tu sens une montée de lait arriver. Diminue aussi ta consommation de produits galactogènes pour réduire ton REF. Tu devrais aussi lire mon article sur le rgo.

    • Jenni

      Bonjour !
      Depuis 3 semaines, mon bébé de 6 semaines avait un comportement qui ne lui ressemblait pas vraiment : gloutonne à être pendue à mon sein H24!!, sommeil trés léger où elle se réveillait en chouinant dés que je voulais la poser (nombreuses nuits à dormir sur moi par tranches de 15mn de 20h à 7h le lendemain), plein de gaz, coliques et régurgitations, lait qui coule de sa bouche, toux au début de tété, énervement, selles trés fréquentes mousseuses, ..j’ai mis un peu de temps, bien que j’ai découvert le problème du REF il y a dejà plusieurs jours, à admettre que les problèmes pouvaient venir de là car j »ai rarement eu des jets lorsqu »elle n’est pas à mon sein, ni l’impression d’avoir beaucoup de lait (j’ai cru à un moment que le problème était le manque)… Hier soir je décide que le REF peut quand même être une réponse…
      Là bonheur je tombe sur cet article ! (J »ai déjà lu d’autres articles sur votre site et je les trouve toujours très pertinents et les conseils avisés !) Donc à 2h du matin, ma choupette toujours pendue à mon sein je tente la tété avec l’embout, et là miracle ce matin elle a dormi de 5h à 12h, et je ne l’ai pas entendu gémir à cause des gaz comme les autres nuits ! cet après midi bonne sieste de 2h encore, chose qu’elle ne faisait plus ! Je suis aux anges elle est beaucoup plus détendue !
      Je voulais vous demander par contre combien de temps pour votre part vous laissiez l’embout ? Que considérez-vous être le début de tété ? J’ai encore un peu de mal à savoir quand l’enlever (les tétés sont relativement longues), et j’ai peur de le laisser trop longtemps ou pas assez au contraire et que les symptômes reviennent…
      Mille merci de la part d’une maman qui était prête à remettre en cause l’allaitement à regret à cause de l’épuisement !
      Bien à vous !

    • catherine

      Bonjour,

      je vie présentement mon allaitement avec un REF au deux seins et une hyper lactation. J’ai rencontré plusieurs consultant en allaitement. Qui m’ont dit de cesser l’utilisation de mon naturebond( pompe mannuelle ou collecteur) et les bouts de seins, les milks saver ou coquilles. J’ai utilisé les bouts de seins les premières semaines d’allaitement due au crevasses. Cela a permis a mes seins de guérir. Cependant j’avais tendance a utiliser le naturebond 2 boires par jour au moment le plus engorgé, boire du matin et du soir. J’allaite environ au 3 hrs en moyenne, mais j’ai de forte montée de lait et engorgement au 1-2 heures c’est vraiment l’enfer. En ce qui concerne les bouts de seins( Téterelles) J’utilise cette astuces quand les seins sont trop engorgé et que le mamelon est trop dur, bébé n’arrive pas a bien prendre le sein donc me cause de la douleurs en début de tétée, ainsi le fait de mettre le bout de sein et de le retirer une fois la montée laiteuse et les jets, je vide la téterelle dès qu’elle se remplis sur un lange, et je remet bébé au sein une fois les jets moins fort. Parce que sinon bébé s’étouffe et vomis puisque les bouts de sein se remplissent trop rapidement vue les 4 trou au bout.

      Je suis arrivé a collecter 150-200ml du sein opposé a celui que j’allaite et me créer un bon stock au congélateur. Cela me soulageait temporairement l’autre sein afin d’éviter l’engorgement. Cependant il est important de mentionner que celui-ci STIMULE le sein, due a la succion( qui peut être assez forte) et cela augmente donc la production de lait. Même chose pour les collecteurs ou les coquilles… c’est donc a évité si la maman avec un REF a une forte production, cela créer un cercle vicieux. Le réflexe d’éjection est sensé diminuer en intensité lorsque la maman passera en mode Autocrine, cependant il y aura toujours des mamans qui ne passerons malheureusement jamais en mode autocrine, ce qui semble etre mon cas. Je ne produit pas a la demande de bébé lorsque bébé tête, je produit chaque 1-2 heures en quantité industrielle et mes seins sont engorgé intensément en permanence.

      La consultante m’a donc recommandé de vider les seins dans l’eau chaude et masser si nécessaire avant le boire et de retirer bébé lorsque l’ont sent les picotements et la montée de lait ainsi que les jets arriver. Idéalement de bloquer le mamelon avec la main entière et pressant le sein afin d’arrêter les jets, ainsi ont envoi un signal au cerveaux de ne pas produire autant et aussi fort( en jet) mais attention au engorgement.

      En ce qui me concerne, je dois vider dans l’eau chaude avant chaque boire, allaiter bébé dans les positions que vous mentionné et avec un bébé calme si possible. Vider les jets dans un lange, puisque sinon je fais des mastites et des abcès. Ensuite je dois retirer bébé lorsque je sent les picotements et les jets, et arrêter a plusieurs reprise pendant le boire pour faire faire des rots a bébé. impossible pour moi d’allaiter a l’extérieur de la maison et je dois toujours avoir plusieurs langes. Tout mes déplacements sont en conséquences des boires de bébé… c’est vraiment très lourd tout ca. Je dois également appliquer des compresses froide après chaque boire. Et on m’a recommandé de boire des tisane de sauge pendant 1-2 semaines afin de réduire la production de lait, a voir!

      Il y a très peu d’information et d’astuces pour les mamans qui vive une hyper lactation souvent suivi d’un Fort REF. Beaucoup d’informations sur les mamans qui ne produisent pas assez et comment augmenter et stimuler la production mais rien au problème inverse, qui est considéré par notre entourage comme une bénédiction d’avoir autant de lait, alors merci!

    • Johanna, admin

      Bonjour Jenni,

      Ton message me fait plaisir. Je suis toujours ravie de voir que je réussis à aider un max de mamans avec mes articles.
      Pour répondre à ta question, en fait c’est une question de feeling. Je ne sais pas si tu ressens les picotements dans les seins lorsque tu as la montée de lait par exemple, mais, selon moi, le bout de sein est à mettre surtout pour le REF, donc à retirer dès que tu sens que le flux de lait est moins fort.

      Si tu ne ressens pas la force du débit, tu peux te fier aux nombre de déglutitions de ton bébé. Dès qu’il ralentit, que tu vois qu’il tète moins rapidement, ça signifie que ton débit a ralenti. Bonne astuce, non ?! A ce moment-là tu peux tenter de retirer l’embout et voir comment se poursuit la tétée. Quitte à le remettre ensuite si ton bébé ronchonne. Fais-le test.

      Je conseille de ne pas garder l’embout sur toute la durée de la tétée pour éviter ses inconvénients : baisse de lactation et difficulté à faire téter sans l’embout après si tu habitues ton bébé à téter tout le temps avec.

      Voilà, j’espère avoir été assez claire. Si besoin, n’hésites pas à poster un autre commentaire ! Bon allaitement à toi ! Bises.

      PS : N’hésites pas à t’inscrire à la newsletter du blog pour recevoir des conseils, astuces, et surprises offertes !)

    • Johanna, admin

      Bonjour Catherine,

      Merci pour ton témoignage très constructif.

      Effectivement les naturebond ont tendance à augmenter la lactation ! Alors j’avoue que dans l’article je donne des conseils pour diminuer le REF, sans alerter en cas de surproduction… désolée de vous avoir oubliées les filles. J’imagine que ça ne doit pas être facile d’avoir tout le temps les seins pleins.

      Et c’est vrai que je reçois un certain nombre de demandes de la part des mamans qui produisent « trop de lait », et qui souhaiteraient que je leur crée un produit numérique pour les aider à mieux le vivre. Alors, ne vous inquiétez pas les filles, je compte bien en créer un… Mais ça ne va pas être pour tout de suite… Là je travaille sur la création d’un ebook pour les allaitements longs…. et ensuite, promis, je me consacrerai à vous.

      Pour ton cas, c’est bien la technique du verre d’eau car ça ne sollicite pas le sein. Tu peux peut-être aussi utiliser les bouillottes pour sein chaudes avant la tétée pour que le lait sorte seul grâce à la dilatation des vaisseaux par la chaleur (même principe que le verre d’eau). Et j’imagine que tu les utilises déjà froides pour l’après tétée. Peut-être que ça serait moins contraignant ? Et as-tu pensé à faire don de ton lait à un lactarium près de chez toi ? Tu aiderais tellement de bébés prématurés !

      A très bientôt !

      PS : Tu peux lire l’article « Comment diminuer sa production de lait« . La seconde partie devrait t’intéresser ( aliments « anti-galactogènes » ).

    • Emeline Salvi Wts

      Bonsoir, je viens de lire votre article. Depuis plusieurs jours je me demande si je n’aurai pas un REF .. Mon p’tit bout de 1 mois se tortille, s’énerve, tire sur mon mamelon et s’étouffe quelques fois pendant les tétées, pendant celles-ci je ressent de temps en temps des picotements et lorsque je presse mes seins j’ai des jets qui en jaillissent et qui vont très loin. D’après vous c’est bien un REF ? Merci de votre réponse

    • Johanna, admin

      Bonsoir,

      Oui ça ressemble fortement à un REF. Pour vous en assurer vous pouvez lire cet article.

    • Anonyme

      Merci pour ta réponse!

      Effectivement peu d’information sur la sur-production qui est souvent accompagné d’un REF. J’ai effectivement pris des tisanes de sauge, j’ai commencé par 2 par jours. J’ai vue une belle amélioration dès 24-48 heures suite au tisanes! WOW! Quelle merveille!

      J’y suit allée progressivement afin de ne pas me créer le problème inverse non plus, on m’avais recommandé 2 a 6 tisanes par jour pendant 1-2 semaine maximum. J’en ai pris 2 le premier jour, suivi de 3 le lendemain, ensuite j’ai réduit a 1 comme j’avais vue une belle amélioration! Depuis j’ai cessé les tisanes, cela ‘A grandement aidé! Mon REF est beaucoup moins fort, toujours présent, mais beaucoup plus facile a gérer. J’ai du coup réussi pour le première fois a allaiter en publique!

      En ce qui concerne les autres astuces, Je les fais déja, Verres d’eau chaude, compresses froide et chaude etc tout le reste mais cela accapare tout mon temps et rend l’allaitement difficile vue la fatigue surtout dans les périodes de poussé de croissance, tendis que les tisanes ont rapidement réglé le problème en 48 heures. Je crois les re-utilisé lorsque j’arrêterais d’allaiter afin de m’aider avec l’engorgement, le choux ici n’a pas fait grand chose mais bon!

      La sauge m’a évité de prendre de la médication pour faire baisser ma lactation. Je suis suivi par des consultants en allaitement et tout tes trucs sont vraiment super! J’attendrais avec impatience ton article sur la sur-production 🙂 Merci

    • Léa

      Bonsoir,
      J’ai des bouts de sein qui m’avaient été donnés avant la naissance et je n’Ai jamais osé les utiliser avec mon ref de peur de la confusion…
      le problème c’est que début comme fin de tétée le lait sort en jet systématiquement. J’ai déjà donné le même sein sur toute une journée pas de changement.
      Bébé a 2 mois et gère plutôt bien au sein mais pb de régurgitations et coliques ++.
      Je commence mon régime sans produits laitiers et chocolat et voilà que je découvre qu’il y a encore nombre d’aliments a éliminer… j’ai peur d’etr Frustrée… au bout de cb de temps de régime on voit le changement ?

      Merci ppur cet article qui regroupe tpus les renseignements ! C’est top !

    • Johanna, admin

      Bonjour Léa,
      Désolée pour la réponse tardive, je suis noyée dans tous les commentaires + les emails que je reçois !

      C’est difficile de vous répondre car cela dépend d’énormément de facteurs : votre bébé, votre lactation, l’intensité de votre REF, le régime que vous suivez, etc… Je vois que cela fait déjà 14 jours que vous avez posté le message… est-ce que vous avez déjà ressenti une amélioration après avoir appliqué les conseils de l’article ?

    • Anaïs

      Bonjour,

      J’ai lu votre article avec attention. J’ai un petit bout de 3 semaines que j’allaite avec les bouts de sein depuis le début car il n’arrivait pas à prendre le sein naturellement.
      Tout se passait bien jusqu’à ce qu’il ait 15 jours. Là il s’est mis à se tortiller et devenir rouge. J’ai tout de suite pensé aux coliques. Effectivement il a bcp de gaz et je l’aide à les sortir en lui reliant les jambes sur son ventre.
      Mais j’ai également lu la partie sur le REF et je me rends compte que j’ai ça aussi. Bébé régurgite systématiquement comme un trop plein et parfois en jet. Il en a partout sur le visage pendant la tétée et se retire d’un coup pour respirer. Il s’étouffe toujours…
      je ne sais plus quoi faire … je ne me sens pas de retirer TOUS les produits laitiers de mon alimentation sous peine d’être déprimé et très frustré. Je me sens déjà coincé chez moi avec l’allaitement et pourtant j’adore ça et je trouve que c’est merveilleux !!
      Nous avons rdv chez le pédiatre le 13/02. J’espère qu’elle pourra m’aider

    • Johanna, admin

      Bonjour Anaïs, avez-vous appliqué les méthodes dont je parle dans l’article pour diminuer l’impact de votre REF ?

    • Catherine

      Bonjour,

      Merci pour cet article, c’est en plein ce que je vis. Depuis que bébé a 3 semaines, impossible de l’allaiter plus de 5 minutes assise…Je l’allaite donc allongée depuis…disont qu’à l’extérieur ça complique un peu les choses…Il est rendu a 3 mois et maintenant le lait ne semble pas couler assez rapidement en position allongée, et assise il se fâche aussi. je dois donc marché et une fois que le jet commence je peux m’asseoir, mais il s’étouffe! J’en pleurais aujourd’hui j’ai donc fait quelques recherches et me voici ici. J’hésitais pour le bout de sein, puisque j’avais entendu dire que cela pouvait couper la production, mais après 2 mois et demi d’acharnement je commence à être désespéré et si cela peut sauvé mon allaitement au lieu d’abandonner, pourquoi pas! Merci!

    • Johanna, admin

      Bonjour Catherine, où en êtes-vous dans votre allaitement ? Sachez qu’à l’âge de 3 mois il y a les poussées de croissance. Cela expliquerait l’impatience de votre bébé.

    • Jess

      Merci pour cet article. Ma petite à 2 mois 1/2 et les tétés sont de + en + compliquées depuis une semaine jusqu’aux hurlements de ce matin dès qu’il y avait un peu trop de débit et ce malgré l’essai de différentes positions et alors que j’avais laissé couler le lait dans un lange au moment où le débit était trop fort.
      Je vais essayer avec les bouts de sein dès la prochaine tétée j’espère que ça sera magique car je commençait à penser au sevrage (avec beaucoup de tristesse car j’ai allaité mon 1er jusqu’à 7 mois1/2 et c’était une super expérience que j’étais très motivée à renouveler).

    • Jess

      Merciiiiii un milliard de fois. Enfin une tétée apaisée ! Un seul pleur car je les ai enlevés trop tôt la 1ere fois.

    • Johanna, admin

      Contente de t’avoir aidée Jess ! Si tu veux recevoir plein d’autres conseils en vidéo pour transformer ton allaitement afin qu’il soit beaucoup plus heureux et serein, inscris-toi sur cette page. Tu verras, tu apprendras plein d’autres astuces pour que ton allaitement soit au top !

      Amicalement,
      Johanna

    • Virginie

      Bonsoir, pouvez-vous me donner le nom de la pompe manuelle qui vient des Etats-Unis.  Le lien n’est plus à jour.
      Merci d’avance,
      Virginie

    • Johanna, admin

      Bonjour Virginie, voici le lien vers la pompe manuelle en question. Tu as juste à cliquer ici !

    • […] avez un REF. Autrement dit, un réflexe d’éjection fort. Votre lait sort très vite et votre enfant ne […]

    • Candice

      Bonjour !
      Est-ce que le REF peut avoir été créé par le port d’une coquille d’allaitement en silicone les 5 premières semaines d’allaitement, seul mon sein droit a un REF et c’est celui qui a porté la coquille à cause d’une très grosse crevasse qui ne se refermait pas. Mon bébé n’est pas gené, elle tête plus vite, se retire d’elle-même parfois avant de reprendre et tousse un peu également parfois. Mais du coup je la fais 2 fois moins téter sur ce sein depuis que le REF est apparu (à ses 3 mois). C’était ce sein qui coulait bcp plus depuis la naissance et parfois quand elle tétait l’autre, heureusement plus depuis ses 1 mois environ.

      Jen profite pour demander s’il y a des solutions au fait que ma fille ne veule plus teter à l’extérieur ?.. À moins qu’elle ne soit vraiment affamée.. car elle est trop distraite par ce qui se passe autour, même s’il y a des invités je dois m’isoler car à chaque son de voix elle tourne la tête et c’est insupportable..

      Merci de vos articles géniaux et travaillés !!

    • admin

      Bonjour Candice,

      Non, je ne pense pas que la coquille d’allaitement ait pu créer ton REF sur le sein droit. Cela peut arriver d’avoir un réflexe d’éjection d’un seul côté… En revanche, le fait que tu aies eu une crevasse sur ce sein peut être indirectement lié à ton REF car ton bébé a peut-être pincé ton mamelon lors des premières semaines pour essayer de recevoir moins de lait. Certains bébés font comme ça pour gérer cette arrivée de lait trop rapide et trop violente pour eux. La seule action qu’ait pu faire la coquille d’allaitement pour accentuer ton REF est d’avoir légèrement augmenté ta production de lait maternel sur ce sein, mais elle n’est certainement pas à l’origine de ton REF, car l’origine est hormonale : c’est la sécrétion d’ocytocine en abondance.

      Pour ta fille et l’allaitement à l’extérieur, il faut juste que tu choisisses des lieux plus calmes pour l’allaiter, afin de limiter les distractions. Par exemple : dans un parc, dans une cabine d’essayage, sur un banc où il y a peu de passage. Mais si elle est plus intéressée par ce qu’il se passe dehors que par le sein, dis-toi que tu peux attendre un peu plus avant de l’allaiter… Sinon je peux aussi te conseiller de porter un collier d’allaitement, de sorte qu’elle concentre son attention sur le collier pendant qu’elle tète. Cela lui permettra de rester au sein tout en étant occupée. Je développe les avantages des colliers d’allaitement ainsi que les différents modèles disponibles sur le marché dans cet article.

      Bon allaitement !

    • Candice

      Merci pour cette réponse claire, complète et instructive !

Comments are closed.