Les bébés utilisent les pleurs comme moyen de communication.

Ils pleurent aussi pour évacuer les tensions et l’énergie accumulée pendant la journée.

Les pleurs sont un moyen d’attirer l’attention.

Ne sachant pas parler, l’enfant pleure pour exprimer toutes sortes d’émotions et/ou de demandes, de besoins.

Cela peut être un besoin naturel : faim, soif, ou simplement un besoin d’affection, de tendresse.

Un bébé peut pleurer pour être pris dans les bras. Il peut s’agir aussi d’une gêne.

Pleurer pour manifester un inconfort : besoin de roter, changer la couche, sensation de froid, de chaud etc…

Un enfant peut aussi pleurer après avoir eu peur, ou lorsqu’il ressent des douleurs.

Bref, tant de choses peuvent mener un bébé aux pleurs sans que ce soit forcément des coliques.

Dans cet article nous allons voir ensemble comment agir sur les pleurs liés aux coliques.


Les coliques du nourrisson ou du jeune bébé

A quel âge interviennent les coliques ?

Les coliques du nourrisson commencent généralement quand bébé a trois semaines de vie, et durent jusqu’aux quatre mois de bébé, environ. (oui oui, il ne faut pas désespérer !)

Le pic de coliques étant situé entre le premier et le troisième mois de vie de bébé.

Si votre bébé présente des symptômes de coliques au-delà de quatre mois, consultez un médecin.

Les coliques des premiers mois

Souvent pendant les premiers mois de vie de bébé, celui-ci pleure souvent.

Ces pleurs sont répétitifs, et fréquents. Souvent, on ne les comprends pas, et on ne sait pas leur donner de véritable explication…

Ce type de pleurs, inconsolable, a été appelé « coliques ». Ce sont les fameuses « coliques du nourrisson« .

Le mot colique nous fait vite penser à des maux de ventre, mais il peut en être autrement. Ne pensez pas forcément que bébé a mal au ventre, il peut avoir d’autres raisons de pleurer.

La véritable raison n’a jamais été trouvée par toutes les études qui ont été menées à ce sujet.

Pourquoi bébé pleure t-il ?

les coliques du bébé allaité
coliques bébé

La première chose à faire lorsqu’un bébé pleure, est de s’assurer qu’il ne manque de rien.

Énumérer toutes les raisons qui peuvent pousser un bébé à pleurer. Référez-vous à toutes les raisons évoquées en introduction de cet article.

Il y en a d’autres évidemment : position inconfortable, ennui, sommeil etc…

Il faut d’abord essayer de solutionner ses pleurs en vérifiant l’ensemble des possibilités qui peuvent l’amener à pleurer, avant d’envisager des pleurs pour coliques.

Comprendre l’origine de la colique ou des pleurs de bébé

Angoisse et développement psycho affectif

Le soir, à la tombée de la nuit, un bébé peut ressentir une forme d’angoisse qui se manifeste par une agitation et des pleurs.

Cette crise d’agitation commence à chaque fin de journée.

Elle est nécessaire à son développement. Son système nerveux immature reçoit beaucoup de stimulations pendant la journée.

L’épisode de cris et de pleurs qui a lieu le soir est une façon de « relâcher la pression », d’évacuer les tensions/informations accumulées pendant la journée.

Il ne faut surtout pas être à son tour angoissé par l’état de l’enfant, car ceci aura tendance à submerger son système nerveux déjà bien chargé… et prolonger la durée des pleurs.

Bébé a besoin de pleurer, de crier, d’évacuer tout ça.

Laissez-le faire.

Soyez présent sans trop le stimuler.

Immaturité du système nerveux digestif

Souvent, un bébé souffrant d’une colique due à des douleurs ventrales va éclater en sanglot violemment.

Il va aussi rabattre ses jambes vers son torse.

Le bébé présente des troubles digestifs, dus à un déséquilibre de la flore intestinale (immaturité) avec un excès de fermentation colique.

Cela se traduit par l’émission de gaz et parfois de diarrhée.

Ce sont ces gaz qui sont responsables des coliques dans ce cas présent.

Dans ce cas-là, la meilleure solution est de :

  • Lui faire faire le rot pendant les tétées
  • Adopter le portage (facilite l’évacuation des gaz)
  • Lui faire des massages
  • L’allaiter de façon à lui donner accès au lait gras de fin de tétée.

Les reflux gastriques

Le reflux est un phénomène reconnu et une cause de pleurs violents, aigu, et inconsolable.

Les enfants qui souffrent de reflux se mettent à pleurer d’un seul coup, et très fort. Cela correspond au moment où le lait (en partie digéré) remonte dans l’œsophage.

Attention, parler de reflux sans régurgitation peut être un peu trop rapide.

Sans régurgitation le reflux n’est pas prouvé. De ce fait, ne vous précipitez pas sur la médicalisation ou les lait « épais » ou « anti-reflux » qui pourraient aggraver la situation.

Le reflux peut être largement favorisé par une prise (volumétrique) de lait trop importante et/ou de lait trop riche en sucre (lait de début de tétée).

C’est le cas par exemple des tétées courtes, très fréquentes et surtout trop alternées (alternance entre les deux seins).

Essayez de faire boire plus de lait gras à votre bébé afin qu’il ait besoin d’une quantité de lait moins importante (mais plus riche) pour être rassasié.

Allergie aux PLV : protéines au lait de vache

La manifestation de douleurs, de maux de ventre, de pleurs fréquents peut être le symptôme d’une allergie.

L’allergie la plus courante étant l’allergie aux protéines de lait de vache, il conviendra d’adapter l’alimentation de la maman en fonction de cela. (cf. chapitre sur l’alimentation de la maman ci-après).

Soulager les coliques du bébé allaité

Si vous souhaitez consoler votre bébé au sein. Lorsqu’il souffre de coliques, le mieux est de le consoler en le mettant au sein rapidement.

A quel sein se vouer ?

Le sein le plus vide. Le sein le plus « souple ». En général il s’agit du sein qui a été tété en dernier.

Si vous n’êtes pas capable de le « reconnaître » ou ne vous souvenez plus sur quel sein votre enfant a tété pour la dernière fois, voici une méthode simple et efficace : Mettez un bracelet ou un élastique à cheveux sur le poignet correspondant au côté du sein qui a été tété à la fin de chaque tétée !

Personnellement j’utilisais un bracelet d’allaitement que ma maman m’avait gentiment offert.

Il me permettait à la fois de me rappeler de l’heure de la dernière tétée, et de quel côté bébé avait tété.

Pourquoi faire téter au dernier sein « consommé » ?

Parce que ce sein contient le lait le moins sucré, le moins riche en lactose.

Le lait le plus gras, ce qui permettra d’apaiser ses douleurs.

Le mettre à l’autre sein risquerait d’augmenter l’air présent dans son ventre, et d’aggraver ses douleurs.

C’est la technique « ABBA » :

  • sein A puis B : tétée 1
  • sein B puis A : tétée 2
  • sein A puis B : tétée 3

Bébé boit ainsi le lait gras en début de tétée. On pense que le gras tapisse alors l’estomac, ce qui apaise et calme les coliques.

Calmer les coliques du nourrisson ou du bébé

Rester calme pour apaiser son bébé

Il faut avant tout garder son calme et relativiser les choses.

On sait que les coliques du nourrisson apparaissent à un instant T (souvent le soir), pendant les premiers mois de vie de bébé.

Sachant qu’on ne peut pas les faire disparaître par magie mais seulement les apaiser, autant les accepter et faire notre possible.

Souvent, nous avons tendance à nous agacer et devenir nerveux lorsque nous ne trouvons pas de solution à un problème.

Nous vivons cela comme un échec.

Surtout lorsqu’il s’agit du bien-être de notre enfant.

C’est à ce moment-là que nous sommes saisis par le stress et transmettons notre nervosité à notre bébé.

Malheureusement, cela aggrave la situation car ça ne le rassure pas, au contraire.

Alors… PEACE & LOVE !

Soulager bébé par la promenade

Porter bébé souvent, régulièrement au cours de la journée permettrait de diminuer relativement les pleurs du soir.

Le port en écharpe peut être une solution efficace.

Savez – vous que les femmes africaines -qui portent leur bébé en écharpe toute la journée- ne consultent pas pour des problèmes de coliques ? Des études sont faites là-dessus.

Vous allez peut-être me dire que vous n’êtes pas chez vous la journée car vous êtes au travail ?

Eh bien, voici ce que je peux vous conseiller :

Afin de rendre ce moment moins pénible pour chacun d’entre vous, je vous suggère de promener bébé et/ou le bercer, au moment des crises.

Cela occupera un peu son esprit et vous permettra aussi de moins vous focaliser sur ses pleurs, mais plus sur le fait de le distraire.

Pour cela, privilégiez la position en califourchon que j’explique dans la suite de l’article.

Apaiser bébé en changeant de contexte

Souvent les pleurs de bébé ont lieu en soirée, quand on est fatigués de notre journée, et qu’on a encore beaucoup de choses à faire à la maison :

  • préparer le repas
  • manger
  • faire le bain
  • etc, etc, …

Souvent, c’est ce qui nous empêche « psychologiquement » de sortir.

Pourtant, il peut être bénéfique d’essayer de sortir de la maison pour voir si bébé se calme.

Un docteur m’a dit qu’il avait pas mal de patients pour qui, le simple fait de sortir de la maison avait un effet magique. Le bébé s’arrêtait de pleurer instantanément !

A vous d’essayer de sortir bébé du contexte dans lequel il pleure, car il peut s’agir simplement de l’angoisse du soir ou de l’évacuation de tout ce qu’il a emmagasiné pendant la journée.

Vous pouvez par exemple, simplement le sortir sur votre balcon ?

Soulager bébé par les massages

masser bébé pour apaiser les coliques
Massage du ventre de bébé

Certains bébés sont sensibles aux massages, d’autres pas du tout… Ceux qui aiment ça pourront trouver du réconfort grâce aux mouvements de vos mains.

Des massages doux et chauds, toujours dans le sens des aiguilles d’une montre (faire des petits cercles).

Si vous voyez que votre bébé n’est pas du tout réactif et que ses pleurs se poursuivent de plus belle, n’insistez pas.

Réduire les coliques grâce à l’évacuation des gaz

Beaucoup de bébés se trouveront apaisés si on les aide à évacuer leurs gaz.

En effet, nous, adultes, éliminons régulièrement les gaz simplement grâce à notre activité physique.

Les bébés, eux, bougent moins, et les gaz ont tendance à s’accumuler dans leur petit ventre.

Calmer les coliques de bébé grâce aux positions

Ventre de bébé contre l’épaule

Dans cette position, il faut prendre bébé contre vous, un peu comme quand vous lui faites faire le rot.

L’idée est d’appuyer son abdomen contre votre épaule.

Tout en le maintenant contre vous, vous pouvez masser le dos de votre bébé, afin de faciliter l’évacuation des gaz.

Exercez de petites pression sur le bas de son dos, notamment avec le pouce, en écartant tous vos doigts de la main.

Maintenir bébé à califourchon

soulager les coliques de bébé position
Apaiser les coliques de bébé

Ici le principe est d’appuyer tout le ventre de bébé sur votre avant bras.

Vous appuyez la tête de bébé sur l’intérieur de votre coude, et attrapez la cuisse de bébé avec la main de ce même bras.

Maintenez-le à califourchon au niveau du pubis.

Utilisez votre autre main pour appuyez légèrement sur son dos.

Vous pouvez utiliser cette position pour le promener afin de le distraire en même temps.

Le peau à peau

Ah les fameux pouvoirs du « peau à peau »…

Dans ce cas précis, outre le fait de porter bébé contre soi, le peau à peau a la propriété naturelle d’apporter une source de chaleur sur le ventre de bébé.

La chaleur étant apaisante, elle agit un peu comme une bouillotte. Sauf que la bouillotte ici, c’est maman ou papa !

coliques bébé peau à peau
Calmer les coliques par le peau à peau

Autre bénéfice du peau à peau, l’odeur de maman rassure bébé.

Ceci dit, je parle de maman car c’est un site sur l’allaitement et que je suis habituée à m’adresser aux mamans, mais le papa peut parfaitement faire le peau à peau avec bébé. (les photos parlent d’elles-mêmes !)

Allez, donnez-lui le relais…

Si monsieur râle parce qu’il ne trouve pas sa place (eh oui y’en a qui râlent), c’est le moment de lui proposer de tenir un rôle important : calmer les pleurs de bébé grâce au peau à peau. !)

Les coliques de bébé et l’alimentation de la maman

La consommation d’aliments suspects

Liste des aliments qui peuvent susciter des coliques :

LES SUCRES :

  • Les douceurs, gâteaux, bonbons, sucreries.
  • Les boissons sucrées.
  • Les produits industriels (additifs).

Supprimer tous les aliments et boissons sucrés pendant une semaine vous permettra de voir si cela a des effets bénéfiques sur les coliques de bébé.

LES PRODUITS LAITIERS (dont PLV):

  • Laits et dérivés du lait.
  • Fromages.

Si vous êtes fan de fromage, privilégiez la ricotta et les fromages affinés comme le parmesan. Ceux-ci sont moins « néfastes ».

BOISSONS A CAFEINE :

  • Café, thé, chocolat, coca-cola…

CIGARETTE ET ALCOOL. à éviter !

La prise de certains médicaments

Les vitamines et les compléments alimentaires peuvent être responsables de coliques abdominales.

En particulier les suppléments en fer et en fluor, mais aussi la vitamine D !

A noter que beaucoup de mamans reçoivent des compléments en fer pendant les mois qui suivent leur accouchement pour palier aux pertes de sang…

Je vous laisse le soin d’analyser votre situation afin de voir si vous consommez du fer ou du fluor, et étudier la vitamine D que vous donnez à votre bébé. Certaines provoquent plus de coliques que d’autres. Je vous invite à lire les effets secondaires sur la notice.

Traitement pour soigner les coliques

Traiter l’allergie aux PLV

Comme dis précédemment, les coliques ne sont pas dues à un mal spécifique ou à un problème précis.

Elles restent bénignes et courantes.

Le seul cas de colique nécessitant un traitement ou du moins une alimentation adaptée, est celui de l’intolérance ou l’allergie aux protéines de lait de vache.

Dans ce cas, il faudra vous tourner vers votre médecin pour faire un test de réactivité aux PLV.

En cas de doute, vous pouvez réduire ou supprimer totalement de votre alimentation les PLV pendant au moins 10 jours.

Regardez si cela produit un effet bénéfique sur votre bébé.

Cependant, dans le cas où bébé est allergique au lait de vache, il y a d’autres symptômes associés :

  • parents allergiques (ou personnes avec lien de parenté)
  • diarrhées
  • eczéma
  • beaucoup de régurgitations

Tisanes au fenouil

fenouil contre les coliques de bébé
Fenouil pour apaiser les coliques

Les tisanes au fenouil sont réputées efficaces dans le traitement des coliques associées aux maux de ventre de bébé.

Mais elles ne le sont pas toutes.

Il faut choisir des tisanes qui utilisent d’autres plantes en synergie.

Des plantes aux propriétés apaisantes.

Pour en savoir plus sur les tisanes d’allaitement, cliquez ici.


Les coliques du nourrisson sont des pleurs inconsolables d’un bébé de 3 semaines à 4 mois.

Ces pleurs n’ont pas forcément une origine ou une cause maligne.

Commencer par accepter cela permet d’accepter le fait de ne pas avoir de solution magique, mais seulement des moyens d’apaiser et calmer bébé.

Ne vous précipitez pas sur les médicaments, les pro-biotiques ou autre, et ne pensez pas immédiatement que c’est du à des reflux ou des allergies.

On a tendance à paniquer et imaginer que notre enfant a des problèmes.

Si votre bébé a moins de 4 mois, il est plus probable que ce soient des pleurs bénins. Rassurez-le, distrayez-le et appliquez les astuces évoquées dans cet article.

Bon allaitement à toutes ! ♥

rythme croissance selles du bébé allaité

Pour aller plus loin :

SET de fiches conseil « Comprendre mon bébé allaité et savoir le consoler »

Coliques bébé allaité ?

Les bébés utilisent les pleurs comme moyen de communication. Ils pleurent aussi pour évacuer les tensions et l'énergie accumulée pendant la journée. Les pl

Editor's Rating:
4.7