Les coliques du bébé allaité peuvent survenir pour de nombreuses raisons. S’il s’agit de pleurs liés à des maux de ventre, vous êtes au bon endroit.

Cet article pourra vous être utile également si votre enfant ne prend pas de poids bien que vous l’allaitiez à la demande, car le lait gras permet aussi à votre bébé de consommer plus de calories pour un volume de lait moindre.

Dans cet article nous allons voir :

  • La variation de la composition du lait au cours de la tétée.
  • comment modifier les tétées afin que bébé ait accès au maximum de lait gras de fin de tétée.
  • les études faites sur les coliques des bébés allaités.

Variation de la composition du lait au cours d’une tétée

Laits de début et fin de tétée

La quantité de graisses présentes dans le lait augmente au cours de la tétée. La concentration de gras à la fin d’une tétée est 5 fois supérieure à celle du début de tétée.

La quantité de gras et de calories augmentent graduellement :

  • Au début de la tétée, le bébé reçoit peu de calories pour un grand volume de lait.
  • En fin de tétée, le bébé boit beaucoup de calories pour très peu de volume de lait.

Ce changement de qualité nutritionnelle du lait a un rôle bien précis. Le lait de début de tétée, ou « premier lait », plus doux, est idéal pour hydrater bébé lorsqu’il a soif, et lui apporter une collation en cas de petite faim. Dans ce cas la tétée sera brève.

Au cours de la tétée le lait devient de plus en plus gras, et peut donc satisfaire pleinement les attentes nutritionnelles de bébé, et son besoin d’être rassasié.

 

Ratio volume de lait / calories perçues

lait de début et fin de tétée

Il est important de prendre conscience de la différence notable qu’il peut y avoir entre :

  • Boire 2 fois 50mL de lait ( 50mL sur chaque sein)

et

  • Boire 1 fois 100mL de lait (sur un seul et même sein).

Dans le second cas, le bébé reçoit beaucoup plus de gras et de calories. Les proportions sont vraiment différentes. Pour vous faire une idée, voici le nombre de calories contenues dans le lait maternel en début et fin de tétée :

Moment de la tétée Nombre de calories par litre de lait
Début de tétée (seins pleins) environ 470 kcal/L
Fin de tétée (seins vides) environ 1070 kcal/L

*Source Mooc allaitement (cf.sources en bas d’article)

Un bébé qui tète en alternance sur les deux seins devra, pour atteindre la même quantité de calories qu’un bébé qui tète sur un seul et même sein, boire un volume de lait nettement supérieur.

Son estomac sera donc beaucoup plus rempli et exposé aux reflux gastro-œsophagiens.

En buvant trop de liquide, trop de lactose et peu de gras, ces bébés sont beaucoup plus exposés aux risques de coliques, vomi, et gaz.

 

Cas de coliques sur des bébés allaités : étude scientifique

coliques bébé allaité
bébé coliques

En 1988, Michael Woolridge et Chloe Fisher ont publié une étude. Cette étude a été réalisée sur 5 bébés présentant les troubles suivants :

  • Pleurs fréquents.
  • Coliques.
  • Diarrhées.
  • Gaz.

Il a suffi de dire aux mamans de ne pas les retirer du sein en fin de tétée mais d’attendre qu’ils le firent d’ eux-mêmes pour voir cesser les troubles.

Cette étude a été réalisée sur peu de bébés, mais elle montre déjà l’importance de l’accès au lait gras pour réduire ou stopper les coliques.

 

Dois-je proposer le deuxième sein au cours d’une même tétée ?

Il faut toujours proposer le deuxième sein à bébé s’il ne s’est pas endormi au premier. Cela afin de s’assurer qu’il a bu assez de lait.

Par contre, l’erreur fréquente est de proposer l’autre sein dès que bébé fait une pause. Non, laissez votre enfant faire des pauses de temps en temps pendant la tétée, et faites-le reprendre le même sein.

Profitez plutôt de cette pause pour lui faire faire le rot ou lui changer la couche, ça le réveillera un peu, ce qui lui permettra de téter plus longtemps.

Ce n’est que lorsque bébé lâche votre sein, et ne semble plus avoir l’intention de téter qu’il faut lui proposer votre deuxième sein. Ainsi vous serez sûre qu’il a bien eu accès au lait gras avant de lui proposer le deuxième sein, qui offrira d’abord du lait riche en lactose avant le lait riche en gras.

 

Une astuce consiste à tirer votre lait sur le deuxième sein pendant que bébé tète sur le premier (en position ballon de rugby par exemple). Cela a plusieurs avantages :

  • Gain de temps car vous tirez votre lait en même temps que bébé tète et en plus le lait sort plus efficacement (vous verrez le biberon de lait se remplit plus vite).
  • Favorise d’autant plus l’accès au lait gras : une fois que bébé a fini de téter votre sein n°1, s’il souhaite téter le sein n°2, il aura accès plus vite au lait gras (puisque vous aurez déjà tiré une partie du lait de début de tétée) !

Comme toujours, à vous de gérer les choses selon votre situation personnelle, vos besoins, et le comportement de bébé. Si bébé tète les deux seins au complet, et qu’il n’a pas de coliques, qu’il tète à fréquence normale et que tout va bien… autant dire qu’il est inutile de mettre en place ce genre d’initiative !

 

Prochaine tétée : par quel sein commencer ?

Toujours dans le but d’offrir un maximum de lait gras à votre enfant, il faut privilégier le dernier sein sur lequel il aura tété pour commencer (à part s’il a tété sur un seul sein).

Prenez donc l’habitude de repérer le dernier sein sur lequel votre enfant aura tété en mettant un élastique ou un bracelet du même côté. Vous pouvez changer de place votre bague aussi. Peu importe l’astuce mémo-technique, l’important c’est que cela marche.

bracelet d'allaitement
Bracelet d’allaitement

Pour ma part j’utilisais mon bracelet d’allaitement offert par ma maman (cf. photo ci-dessus). Celui-ci me permettait de repérer l’heure de la dernière tétée, et le dernier sein sur lequel mon fils avait tété. Si vous en voulez un aussi, vous le trouverez  ici.

Cette technique que j’appelle la méthode ABBA consiste à ça :

  1. Faire téter bébé sur le sein A, puis sur le B.
  2. Faire téter bébé sur le sein B, puis le A.

CONCLUSION

Bien connaitre la composition du lait maternel et ses variations dans la journée vous sera d’un grand secours pour bien comprendre le comportement de votre bébé.

Et si vous le comprenez mieux, vous saurez apporter les réponses adaptées à ses besoins !

 

Bon allaitement à vous, et gros bisous à votre bout de chou  !

{ Pour aller plus loin } :

Apprenez tous les bienfaits du lait gras, toutes les méthodes pour donner accès au lait gras à votre enfant, les variations du lait maternel, l’impact de votre alimentation sur la qualité de celui-ci, etc…

En savoir plus.


Sources utilisées pour écrire l’article :