La crevasse apparaît souvent dès les premiers jours de l’allaitement.

Sa présence est anormale.

L’apparition d’une crevasse est synonyme d’une mauvaise prise du sein (ou succion) par le bébé.


Crevasse+allaitement : définition

Une crevasse est une fissure cutanée, une fente qui se forme à la surface de la peau. 

Elle est plus ou moins profonde selon la gravité de la situation.

Tout le monde connaît les gerçures aux lèvres, ou aux mains en période de froid. Ces zones sensibles sont sujettes aux crevasses dès les premières agressions de l’hiver.

Dans le cas des lésions liées à l’allaitement, ces sont les tétons qui deviennent très sensibles voir terriblement douloureux.

Dans certains cas, -assez fréquents-, la profondeur de la crevasse atteint les capillaires sanguins.

Les tétons, hypersensibles, saignent.

La douleur est alors extrêmement vive.

Beaucoup de femmes se trouvent alors dans une situation très difficile. Aussi bien psychologiquement que physiquement.

Elles allaitent leur bébé et pleurent de douleur en même temps.

Des sentiments de peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas réussir l’allaitement surviennent.

Et viennent alourdir le moral.

J’ai eu moi aussi des crevasses pendant les premiers jours de mon allaitement.

A l’époque, je n’étais pas encore conseillère en allaitement.

J’ai beaucoup souffert, et le personnel médical ne semblait pas du tout affecté par mon problème.

Mon chéri ne savait pas quoi faire pour m’aider.

Je me suis sentie bien seule. Terriblement seule.

Mes douleurs étaient terribles, et mes crevasses saignaient.

J’avais peur de rater mon allaitement.

Cette expérience est l’une des choses qui m’a conduite à créer ce blog pour vous aider à ne plus souffrir et à réussir votre allaitement.

Crevasse allaitement : origine de son apparition

Tout le monde s’accorde à dire que l’apparition d’une crevasse pendant l’allaitement est liée à deux causes principales :

  1. Une mauvaise position pour allaiter le nourrisson.
  2. Une mauvaise prise du sein.

L’allaitement ne serait pas instinctif ?

Les premiers jours de l’allaitement, il faut tout apprendre.

Tout est nouveau. Ça n’est pas facile parce qu’on est déjà fatiguée par l’accouchement et le manque de sommeil.

Mais on est motivée, et on fait tout pour réussir.

En revanche, lorsque les difficultés se présentent (douleurs, manque de lait, etc…), on trouve très peu de soutien.

On nous dit : « vous ne mettez pas bébé au sein comme il faut » ou « sa prise du sein est mauvaise ».

Alors là, c’est un peu comme un coup de poing en pleine face… On est déçue… On commence à douter…

Comment l’allaitement peut-il être si compliqué ?

Pourquoi mon instinct maternel ne me fait pas faire les bons gestes ? vais-je y arriver ?

Puis on se relève (du coup de poing qui nous a mise K.O.) et on fait face aux difficultés et aux douleurs provoquées par les crevasses, en les soignant et en corrigeant ce qui ne va pas.

Mauvaise position d’allaitement = crevasse

On a tendance à allaiter dans une mauvaise position au début selon comment s’est déroulé notre accouchement et les premières heures qui ont suivi la naissance.

Non pas que nous soyons mal positionnée, nous… c’est bébé qui est mal positionné.

C’est à dire qu’il est :

  • Trop loin du sein.
  • Ou bien trop haut par rapport au téton.
  • Ou encore trop bas par rapport au téton.
  • Dans une position où il est tordu.
  • etc…

Ne vous inquiétez pas, c’est normal de faire des erreurs au début.

L’une des principales erreurs que nous faisons, et là ce n’est que mon avis personnel, c’est de vouloir absolument allaiter en position de madonne.

Je ne sais pas pourquoi.

C’est certainement une image que nous avons toutes de l’allaitement.

Peut-être est-elle véhiculée par les publicités ou est-ce simplement celle que nous voyons quand les mamans allaitent en public.

Vous devriez faire autrement.

Pourquoi pas adopter la position transat ou biological nurturing :


Il s’agit d’une position dans laquelle vous pouvez compter sur votre bébé pour prendre le sein tout seul.

Ceci devrait lui permettre de faire appel à ses sens pour prendre le sein comme il faut, sans que vous interveniez.

Si vous avez des difficultés à adopter cette position, n’hésitez pas à utiliser un coussin adapté.

Mauvaise prise du sein = crevasse ?

C’est difficile de comprendre ce qui détermine une bonne prise du sein lorsqu’on commence l’allaitement.

Bébé tète correctement
Position correcte du menton de bébé lors de la tétée

Une mauvaise position est visible par ces principaux aspects :

  • Bébé tète que le mamelon. (il n’a pas l’aréole dans la bouche. Pour rappel l’aréole est la partie rose située tout autour du téton).
  • Ses lèvres ne sont pas retroussées vers l’extérieur.
  • Sa bouche ne recouvre pas la totalité (ou presque) de l’aréole.
  • Son menton n’est pas ancré dans le sein.
  • Ses joues se creusent lorsqu’il tète.

Prise du sein et crevasse : explications !

Pendant la tétée, le téton devrait se trouver au niveau du palais.

Plus précisément, à l’endroit situé entre le palais dur et le palais mou.

Vous voyez ? Non ?

Il suffit de toucher votre palais avec votre langue. Au-dessus de la langue, il est dur. Un peu plus vers l’arrière, il est mou.

succion de bébé et position du mamelon
Schéma extrait du pack « Réussir mon allaitement dès le début »_ ©Amourmaternel

Et bien dans une bonne prise du sein, votre mamelon devrait se trouver à cet endroit-là dans la bouche de votre bébé.

cf shéma ci-dessus : le mamelon, situé dans la partie rose du dessin, doit pénétrer jusqu’à la limite entre le palais dur et le palais mou

Lorsque la prise du sein n’est pas assez profonde, le téton se trouve écrasé entre la langue et les gencives du bébé.

Cela crée des frottements, des tiraillements et des tensions… et la naissance des crevasses au sein.

Mauvaise succion = crevasse allaitement

Un autre facteur déterminant dans l’apparition de crevasses au cours de l’allaitement : c’est la succion.

Malgré une bonne position, et une bonne prise du sein, vous avez encore des crevasses ?

Certains bébés n’arrivent pas à téter correctement à cause de leur frein de langue.

Lorsqu’il est trop court, cela les empêche de faire un bon mouvement de langue pour extraire le lait du mamelon.

Un bon moyen de savoir si votre bébé a un frein de langue trop court, c’est d’observer lorsqu’il pleure.

Un bébé qui a un frein de langue trop court aura sa langue qui formera un « V » comme sur la photo de l’adolescent ci-dessous.


Frein de langue trop court : forme un « V »

frein de langue allaitement
Langue en forme de « V »

Un bébé avec un frein de langue « normal » aura sa langue qui formera plutôt un bel arrondi comme ce beau bébé qui pleure ci-dessous.

Frein de langue normal : courbure en forme de cuillère

bébé pleure allaitement
Fein de langue normal

En plus de provoquer des crevasses par tiraillement du mamelon, le bébé risque de ne pas boire assez de lait.

Il faudra s’armer de patience et compléter par une extraction du lait au tire-lait. Et ensuite donner le lait à votre bébé à la tasse.

Dans certains cas, une intervention peut être réalisée pour couper le frein.

Renseignez-vous auprès d’un otorhino-laryngologiste de confiance pour savoir si cela vaut le coup d’être fait.

C’est rarement le cas car l’élasticité du frein augmente dès les premières semaines de vie.

Cliquez ici pour télécharger un document illustrant tous les types de frein de langue.

Combien de temps pour soigner ma crevasse au sein ?

Tout dépend à quel moment la crevasse va être prise en charge.

Plus elle sera profonde, plus il faudra de temps pour la soigner.

combien de temps pour soigner une crevasse
crevasses allaitement : durée des soins

Si vous soignez rapidement vos crevasses, elles devraient guérir en l’espace de 3-4 jours.

Si vos crevasses sont profondes, et que vous saignez, cela peut prendre une semaine à dix jours.

Cela dépend aussi de votre rapidité à adopter la bonne position et la bonne prise du sein.

Et bien sûr, si votre crevasse n’affecte qu’un seul sein, il sera plus facile de la soigner. Il suffira de faire téter votre bébé sur l’autre sein le temps qu’elle guérisse.

En revanche, si vous souffrez de crevasses sur les deux seins, ça va être plus difficile et plus long.

Il faudra vous armer de patience, de courage, et suivre mes conseils pour soigner les crevasses le plus rapidement possible.

Ceci dit, en principe, si vous réussissez à adopter une bonne position d’allaitement et que votre bébé prend bien le sein, vous ne devriez presque plus sentir la douleur.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que les gencives de bébé n’appuieront plus sur la crevasse mais ailleurs.

Sa prise de sein étant différente de celle qui vous aura créé tous ces désagréments.

Remède pour vos crevasses

Pour soigner vos crevasses, il faut commencer par, au risque de me répéter :

  1. Adopter la bonne position.
  2. Faire en sorte que bébé ait une bonne prise du sein.
  3. Vérifier que la succion soit bonne également.

C’est ce qui vous permettra de garantir une guérison rapide.

C’est la base : ne pas aggraver les crevasses en évitant de reproduire ce qui est à l’origine de leur apparition.

avoir plus de lait en corrigeant la prise du sein de bébé
Fiche « Correction de la prise du sein » extraite du pack « Réussir mon allaitement dès le début_©Amourmaternel

Ensuite, pour soigner le mamelon endolori, il existe de nombreuses méthodes.

Elles fonctionnent toutes. À vous de faire un choix selon vos exigences et vos facilités.

Il s’agit de réaliser un pansement sur le sein afin que la crevasse cicatrise rapidement.


Voici les principales techniques :

  • Pansement avec une compresse imbibée de lait maternel appliquée sur le sein.

Elle doit recouvrir tout le téton et l’aréole. À recouvrir d’un film alimentaire pour plus d’efficacité.

Cette méthode ne doit pas être utilisée en cas d’infection, muguet, candidose ou bactéries.

  • Appliquer le lait maternel sur le téton et l’aréole. Laisser sécher à l’air libre.

D’autres méthodes prévoient l’utilisation de crèmes et accessoires pour crevasses allaitement.

Traiter les crevasses avec du miel : la fausse bonne idée

Attention ! Beaucoup de mamans demandent si l’ utilisation du miel peut aider à la cicatrisation de la crevasse.

Dans les faits je vais vous dire oui MAIS…

Le miel ne doit pas être administré a un enfant de moins de 12 mois.

Le risque principal est celui du botulisme.

Retirer bébé du sein correctement

Il ne faut pas retirer votre bébé du sein en le tirant en arrière ou bien en reculant.

Il faut introduire délicatement votre doigt dans sa bouche, au niveau de la commissure des lèvres. Ceci permettra de rompre l’effet de ventouse exercé sur le sein.

Le bébé est ainsi retiré simplement.

Si au contraire vous le tirez vers l’arrière ou vous reculez, celui-ci va essayer de garder le sein en bouche, et cela va exercer une pression sur le téton. Voir même un étirement.

Or on est d’accord, notre mamelon n’est pas souple ? Il ne fait pas de yoga, ni de stretching pas vrai ?

Alors on évite de lui imposer ça si on ne veut pas aggraver les crevasses !

Vous trouverez plus de précisions et d’illustrations dans les fiches pratiques pour réussir son allaitement.

Diminuer la durée des tétées

Mauvaise prise du sein et douleurs allaitement
Le cycle infernal lors d’une mauvaise prise du sein ©Amourmaternel

Si la douleur est assez forte, et que la crevasse tarde à disparaître, faites en sorte d’abréger les tétées.

Vous pouvez faire en sorte que votre bébé reçoive une même quantité de lait maternel, même en diminuant la durée de la tétée.


Pour cela, vous allez recourir à :

  • L’expression anticipée du lait maternel en agissant sur l’ocytocine afin d’éviter la succion à vide de début de tétée.

Bébé sera rassasié plus rapidement. Vos crevasses et vos seins seront beaucoup moins sollicités et guériront plus rapidement.

La tétée dure moins longtemps. Vos tétons vous disent merci (d’avoir mis fin à leurs souffrances).

Crevasse allaitement et tire-lait…

A part si vous avez choisi le tire-allaitement, ce n’est pas une solution de tirer votre lait « le temps que les crevasses guérissent ».


Au contraire, cela risque seulement d’aggraver la situation :

  • Le tire-lait est lui aussi douloureux lorsqu’on a des crevasses.
  • Vous ne pourrez pas vous exercer à prendre la bonne position pour allaiter.
  • Bébé ne pourra pas prendre de bonnes habitudes de succion.
  • Le tire-lait est moins efficace que bébé pour activer la lactation et la montée de lait. Votre production de lait risque donc de chuter.
  • Il faut éviter de nourrir bébé au biberon les premiers mois de l’allaitement.

Si vous avez recours au tire-lait, nourrissez votre bébé à la tasse, au gobelet, à la cuillère ou encore au biberon-tasse.

L’intérêt de ces produits est qu’il évite l’usage de tétine et donc la fameuse confusion sein-tétine. Vous pouvez également avoir recours aux alternatives au biberon.


Pour les mamans tire-allaitantes, si vous avez des crevasses, ce n’est pas normal.

Vérifiez que vous utilisez correctement votre tire-lait :

  • Taille des téterelles adaptée.
  • Force d’aspiration à régler de manière à ne pas ressentir de douleur ou de gène.
  • Qualité du tire-lait. Prendre un tire-lait récent.

Crevasse allaitement : cas particuliers

Candidose du sein et muguet du nourrisson

La candidose est une infection fongique. La plus fréquente étant celle du candida albicans.

Cette infection apparaît lorsque la quantité de ces champignons microscopiques se développe en plus grande quantité. Cela peut être le cas après la prise d’antibiotiques par exemple.

La candidose se manifeste chez la femme par une vaginite. Chez l’homme elle peut se traduire par une balanite.


Chez l’enfant, elle apparaît sous la forme de muguet.

De nombreuses plaques blanches irrégulières sont présentes et bien visibles à l’intérieur de la bouche. Partout : sur la langue, sur le palais, sur les gencives, à l’intérieur des lèvres, et à l’intérieur des joues. Sur la totalité des muqueuses internes de la bouche.

Le muguet peut être significativement responsable de crevasses.

En cas de diagnostic du muguet, la maman et le bébé devront être traités tous les deux. Et ce, pendant deux semaines.

⇒ Référez-vous à un médecin.

Tétons plats, tétons rentrés ou « trop » grands

Certaines particularités physiques de la maman peuvent accentuer les difficultés pour allaiter l’enfant.

Beaucoup de nouveau-nés téteront sans problème malgré cette caractéristique anatomique (qui reste normale).

Pour d’autres ce sera plus compliqué.

Il leur faudra plus de temps pour s’habituer, surtout si ils ont tété au biberon ou à la tétine.

Si vous avez les tétons plats ou rentrés, ne vous inquiétez pas.

Ils deviendront plus proéminents et plus élastiques dès les premières semaines de l’allaitement.

En attendant il existe des méthodes pour faciliter les premiers jours de l’allaitement. Des méthodes adaptées aux tétons plats ou rentrés.

Vous pouvez utiliser cet accessoire pour mamelons invertis.


Bonne guérison à votre crevasse et heureux allaitement ! ♥

Crevasse allaitement

La crevasse apparaît souvent dès les premiers jours de l'allaitement. Sa présence est anormale. L'apparition d'une crevasse est synonyme d'une mauvaise pri

Editor's Rating:
4.8