Dans cet article il s’agit de connaître et comprendre le processus de lactation = procédé par lequel est produit le lait lors de l’allaitement.

Mon but est que vous sachiez comment augmenter votre production de lait maternel.

Nous allons voir :

  • Le processus de lactation
  • anticiper les chutes de production de lait.
  • savoir comment augmenter la production de lait maternel efficacement.
  • comprendre pourquoi telle méthode marche mieux qu’une autre

Fonctionnement du sein et allaitement

Partie externe du sein

Lorsqu’une femme tombe enceinte, la morphologie de son sein change petit à petit.

Elle évolue de manière à préparer les seins à l’ allaitement.

allaitement et glandes de montgomery
Glandes de montgomery

Au centre du sein, nous connaissons toutes l’existence du téton ou mamelon. Cette excroissance à travers laquelle est expulsé le lait, au cours de l’allaitement.

Il contient plein de petits trous par lesquels sort le lait pendant la tétée.

Autour de lui, se trouve l’aréole. Celle-ci va changer pendant la grossesse.

Le tour de l’aréole devient un peu marron, et plein de petites excroissances se forment dessus : les glandes de Montgomery ou glandes aréolaires.

A quoi servent ces glandes ?

Elles servent à protéger l’aréole du sein par la sécrétion d’un fluide lubrifiant et donc, éviter les crevasses, et le dessèchement de l’aréole.

Leur odeur permet aussi de stimuler le nouveau-né afin qu’il ait envie de téter. 🙂

Production du lait au cœur du sein

Le sein « allaitant » est composé de cellules qui sécrètent le lait = les cellules sécrétoires.

La prolactine les active pour la sécrétion du lait. 

Les cellules musculaires qui l’entourent, elles, se contractent pour expulser le lait, grâce à l’action de l’ ocytocine.

Le lait circule ensuite au travers des canaux lactifères puis des sinus lactifères afin d’arriver jusqu’au mamelon.

Le rôle des hormones sur la production et l’éjection du lait maternel

La prolactine = production de lait

Le taux de prolactine de la maman augmente progressivement pendant la grossesse. A ce moment-là la production de lait reste inhibée par l’action d’autres hormones : la progestérone et les oestrogènes.

Après l’ accouchement, les niveaux de prolactines augmentent et restent élevés pendant des mois. Bien sûr, si la maman n’ allaite pas, ils diminuent peu à peu.

En effet, après l’ expulsion du placenta, les taux d’ hormones inhibant l’ action de la prolactine chutent fortement.

La prolactine peut alors agir pour produire le lait maternel. La nature est bien faite ! 😉

Booster la prolactine pour avoir plus de lait !

Maintenant que vous savez tout, vous savez que la prolactine est l’hormone qui sert à produire votre lait maternel.

Pour avoir plus de lait, il faut donc agir sur le taux de prolactine que votre corps produit.

Et là vous vous dites, c’est bien beau, mais comment faire ?

Il faut savoir que le taux de prolactine reste élevé pendant plusieurs mois après l’accouchement.

Mais surtout, il augmente beaucoup, beaucoup, beaucoup plus si vous le sollicitez.

Enfin, plutôt si bébé le sollicite ! ?

▷ On appelle ça la lactation endocrine et centrale : la sécrétion de prolactine et d’ocytocine est déclenchée par la succion.

 

L’ocytocine : l’hormone des contactions musculaires

produire plus de lait en facilitant l'éjection du lait
L’ ocytocine : une hormone musclée !)

Saviez-vous que l’ocytocine est l’hormone qui se produit pendant l’orgasme

Eh bien oui, car c’est l’hormone responsable des contractions musculaires lors de :

  • l’ orgasme féminin
  • l’ accouchement
  • Pendant l’allaitement

C’est donc grâce à l’ocytocine que l’utérus se contracte après l’accouchement.

C’est ainsi qu’il reprend sa taille d’ origine, sa taille « normale ».

et donc ?

L’ allaitement provoque les contractions de l’ utérus.

Les mamans allaitantes retrouvent un utérus « comme avant » plus vite que les autres mamans.

Grâce à ça, les risques d’ hémorragie ou d’ infection post partum sont fortement réduits.

L’ ocytocine et les montées de lait

Avez-vous déjà ressenti une sorte de fourmillement dans les seins lors de l’ allaitement ?

Celui-ci correspond à la montée de lait.

Il est provoqué par l’ ocytocine !

Parfois le lait coule avant même que bébé se mette au sein pour téter.

Il suffit de l’ entendre pleurer, ou juste le regarder avec affection…

C’est l’ ocytocine, produite par la maman qui est responsable de tout cela.

Ce n’est donc pas bébé qui gère la montée de lait, mais la maman et ses émotions.

Grâce à son instinct maternel et sa bienveillance.

 

Faciliter les montées de lait grâce à un environnement rassurant

Cette montée de lait peut être interrompue par un sentiment de peur ou de danger.

C’est pourquoi les montées de lait sont facilitées par un contexte familial, et/ou chaleureux.

Vous n’avez pas de montées de lait ?

Vous êtes stressée et perdue ?

Comment faire pour produire du lait ?

  1. Commencez par aller dans un endroit où vous vous sentez bien. Très bien. En confiance.
  2. Faites-en un endroit encore mieux : mettez des coussins, des choses à manger et à boire. De quoi être à l’ aise. Pour ça vous pouvez suivre mes 3 conseils pour adopter des positions d’ allaitement plus confortables.
  3. Ne pensez plus au négatif ( « je n’ai pas de lait », « je n’y arrive pas », « j’ai mal » etc…). Pour ça, regardez votre bébé. Prenez le temps de l’ admirer. Pensez à la chance que vous avez d’ être maman ! Profitez de sa présence et faites-vous plaisir (en prenant soin de vous, et en écoutant vos propres besoins et envies. Pas seulement ceux de bébé ).

 

Ayez confiance en la réussite de votre allaitement 

Gardez surtout en tête que vous saurez allaiter votre enfant.

Bien.

Comme il faut.

Vous serez une bonne mère.

C’est primordial d’avoir confiance en vous et en votre bébé, car les gens vous feront douter.

La preuve, vous êtes une maman qui se soucie de produire du lait pour son bébé : vous êtes en train de lire un article pour ça !

Moi j’ai confiance en vous. Suivez les conseils et faites confiance avant tout à ces deux personnes :

  • Votre bébé
  • Vous-même

La plupart des allaitements qui échouent sont dus à un mauvais accompagnement, un manque d’encouragement, une absence d’écoute… Et in fine, une perte de confiance de la maman en ses capacités à allaiter.


Lactation : comment produire plus de lait grâce à la prolactine ?

Stimuler la prolactine pour avoir plus de lait

 

Le niveau de prolactine se multiplie par 10 voire par 20 à chaque fois que le bébé tète.

Je dis bien « à chaque fois ». Imaginez la puissance de ce phénomène !

Une croissance exponentielle du taux de prolactine… Tout ça, à portée de main, heu.. de « sein » plutôt !

Autrement dit ?

Vous pouvez augmenter votre production de lait de manière ultra rapide et efficace !!!

La stimulation du sein lors de la tétée provoque des pics de prolactine. C’est pourquoi on conseille de mettre le bébé au sein le plus souvent possible pour favoriser la production de lait.

Tout simplement pour relancer perpétuellement le niveau de prolactine.

Mais il y a un détail important à prendre en compte. Malheureusement peu de monde le considère.

Il est pourtant essentiel de le connaître pour produire plus de lait, facilement, et rapidement.

Nous allons en parler par la suite.

 

L’erreur classique quand on commence l’ allaitement

L’erreur commune est de penser qu’il faut laisser passer du temps entre les tétées afin que les seins se remplissent à nouveau de lait.

Ce n’est pas du tout le cas, les seins ne se remplissent pas comme une chasse d’eau !

Il faut faire tout le contraire, surtout pendant les périodes où bébé sera plus en demande, notamment lors des poussées de croissance.

 

Comment produire plus de lait maternel rapidement : le détail qui fait toute la différence

On a vu que le taux de prolactine augmente par l’action de succion du bébé.

Peut-être le saviez-vous déjà ?

La suite par contre, peu de monde la sait… et pourtant !

Le secret qui vous fera produire beaucoup plus de lait !

Le détail important à savoir, c’est qu’après la succion, le taux de prolactine redescend lentement jusqu’à son niveau « de base ». Autrement dit, son niveau le plus bas de l’allaitement. Ceci en l’espace de seulement 2 ou 3 heures.

Ça veut dire quoi concrètement ?

Ça signifie que POUR PRODUIRE PLUS DE LAIT, il ne faut pas mettre bébé plus longtemps au sein. 

Au contraire, il faut le mettre plus SOUVENT.

Alors exit les conseils du personnel médical qui vous dit d’espacer les tétées, ou l’entourage qui vous dit que bébé tète trop souvent. Ok ?

Prenons un exemple pour mieux comprendre et surtout retenir cette information que je viens de vous donner :

Un bébé qui tète 10 minutes toutes les 4 heures. Si il veut plus de lait, comment doit-il faire ?

A votre avis ?

Va t-il téter plus longtemps ? Doit-il téter plus longtemps pour solliciter le sein ?

Si c’est pour répondre à un besoin de succion, je vais vous dire oui.

Par contre, si c’est pour avoir plus de lait, ce n’est vraiment pas la bonne méthode.

Pourquoi ?

Eh bien, parce que, comme nous l’avons vu dans les paragraphes précédents, le taux de prolactine redescend peu à peu.

Nous ce qu’on veut, c’est plus de lait. Donc plus de prolactine.

 

Quelle est l’action la plus efficace pour booster la prolactine ?

L’ action la plus efficace est de créer une croissance exponentielle de production de prolactine.

Il s’agit de provoquer le plus de PICS DE PROLACTINE possible.

Et ça, de manière rapprochée.

Créer une succession de pics de prolactine pour multiplier son taux encore et encore, en très peu de temps.

Je répète, le niveau de prolactine se multiplie par 10 ou par 20 à chaque fois que bébé tète.

Vous voulez plus de lait ?

Faites en sorte que ce niveau reste élevé et se multiplie au moment où il est encore élevé !

Concrètement ça veut dire quoi ?

Ça veut dire qu’il faut faire téter bébé SOUVENT.

Ok, ça on l’a déjà dit, mais souvent, ça veut dire à quelle fréquence ?

Exemple de fréquence de tétée

Eh bien tout dépend dans quel besoin vous vous situez par rapport à votre production de lait maternel.

Cependant, si vous voulez agir efficacement, je vous conseille par exemple :

  1. De faire téter bébé à la demande bien sûr. Mais au lieu de le laisser téter  longtemps, retirez-le du sein dès que vous voyez qu’il n’avale plus de lait mais tète simplement par plaisir. Vous le verrez parce qu’il n’avale plus, donc il ne déglutit plus de la même façon. (Ca vous évitera par la même occasion d’avoir l’impression de passer votre journée à allaiter, et de guérir plus vite des crevasses si vous en avez). Attention, je vous demande de le retirer du sein afin de l’y remettre très vite. Loin de moi l’idée de retirer bébé du sein pour ne pas le laisser tétouiller. Ici notre but est bien précis.
  2. Remettez votre bébé au sein avant que le taux de prolactine soit redescendu. Mettez-le par exemple toutes les 30 minutes. Le taux de prolactine sera ainsi déjà élevé, ce qui fait qu’il augmentera beaucoup plus vite.

Cette technique va produire une augmentation de la production de lait spectaculaire. Vous allez voir ! N’ hésitez pas à me donner vos retours dans les commentaires !

Le power pumping

Produire plus de lait grâce à la méthode du power pumping - allaitement et tire lait
Schéma extrait du cours « 3 jours pour avoir plus de lait »  ©Amourmaternel –

Suite à la connaissance de ces données sur la prolactine, les anglo-saxons ont inventé la méthode appelée le power pumping. Il s’agit de faire ce que je vous ai expliqué précédemment.

A appliquer trois fois par jour, pendant 3 jours, avec le tire-lait.

Elle s’applique aux mamans tire-allaitantes. Bien sûr, le procédé est le même et fonctionne encore mieux avec bébé ! Légèrement différent, il s’agira du « marathon des tétées ».

Comment produire ENCORE PLUS de lait ?

Vous avez compris, mieux vaut plus souvent que plus longtemps.

Ça ne vous suffit pas ?

Vous souhaitez encore et toujours plus de lait ?

Le taux de prolactine est plus élevé la nuit. Les pics de prolactine sont plus élevés la nuit aussi…. CQFD !

Ça veut dire que si vous appliquez la méthode évoquée précédemment LA NUIT, vous aurez le JACKPOT de lait lol.

C’ est compris ? Alors vive les nuits blanches ou entrecoupées lol

 

Bon allaitement à toutes ♥ 

Pour aller plus loin :

Retrouvez tout ce qu’il faut savoir sur la lactation synthétisé dans mes fiches conseil illustrées en cliquant ici. Et pour les plus motivées, celles qui souhaitent prendre en main leur lactation de A à Z sur toute la durée de leur allaitement, découvrez le programme le plus complet dédié à la lactation ici.