Dans cet article il s’agit de connaître et comprendre le processus de lactation = procédé par lequel est produit le lait lors de l’allaitement.

Rassurez-vous, rien de scientifique, nous allons aborder le sujet simplement afin de savoir par la suite comment booster sa production de lait maternel.

Comprendre le fonctionnement du sein lors de l’allaitement, pour mieux comprendre :

  • les problèmes éventuels liés à l’allaitement.
  • anticiper les chutes de production de lait.
  • savoir comment augmenter la production de lait maternel efficacement.
  • comprendre pourquoi telle méthode marche mieux qu’une autre (et pouvoir faire la belle devant les copines)

Comment fonctionne le sein lors de l’ allaitement ?

Partie externe du sein

Lorsqu’une femme tombe enceinte, la morphologie de son sein change petit à petit. Elle évolue de manière à préparer les seins à l’ allaitement.

allaitement et glandes de montgomery
Glandes de montgomery

Au centre du sein, nous connaissons toutes l’existence du téton ou mamelon. Cette excroissance à travers laquelle est expulsé le lait, au cours de l’allaitement.

Il contient plein de petits trous par lesquels sort le lait pendant la tétée.

Autour de lui, se trouve l’aréole. Celle-ci va changer pendant la grossesse. Le tour de l’aréole devient un peu marron, et plein de petites excroissances se forment dessus : les glandes de Montgomery ou glandes aréolaires.

A quoi servent ces glandes ?

Elles servent à protéger l’aréole du sein par la sécrétion d’un fluide lubrifiant et donc, éviter les crevasses, et le dessèchement de l’aréole.

Leur odeur permet aussi de stimuler le nouveau-né afin qu’il ait envie de téter. 🙂

 

Fonctionnement interne du sein « allaitant »

Le sein « allaitant » est composé de cellules qui sécrètent le lait = les cellules sécrétoires.

La prolactine les active pour la sécrétion du lait. 

Les cellules musculaires qui l’entourent, elles, se contractent pour expulser le lait, grâce à l’action de l’ ocytocine.

Le lait circule ensuite au travers des canaux lactifères puis des sinus lactifères afin d’arriver jusqu’au mamelon.

 

L’ action des hormones pendant l’ allaitement

La prolactine = production de lait

Le taux de prolactine de la maman augmente progressivement pendant la grossesse. A ce moment-là la production de lait reste inhibée par l’action d’autres hormones : la progestérone et les oestrogènes.

Après l’ accouchement, les niveaux de prolactines augmentent et restent élevés pendant des mois. Bien sûr, si la maman n’ allaite pas, ils diminuent peu à peu.

En effet, après l’ expulsion du placenta, les taux d’ hormones inhibant l’ action de la prolactine chutent fortement.

La prolactine peut alors agir pour produire le lait maternel. La nature est bien faite ! 😉

 

Booster la prolactine pour avoir plus de lait !

Maintenant que vous savez tout, vous savez que la prolactine est l’hormone qui sert à produire votre lait maternel.

Pour avoir plus de lait, il faut donc agir sur le taux de prolactine que votre corps produit.

Et là vous vous dites, c’est bien beau, mais comment faire ?

Il faut savoir que le taux de prolactine reste élevé pendant plusieurs mois après l’accouchement. Mais surtout, il augmente beaucoup, beaucoup, beaucoup plus si vous le sollicitez. Enfin, plutôt si bébé le sollicite ! 😜

▷ On appelle ça la lactation endocrine et centrale : la sécrétion de prolactine et d’ocytocine est déclenchée par la succion.

 

L’ocytocine : l’hormone des contactions musculaires

produire plus de lait en facilitant l'éjection du lait
L’ ocytocine : une hormone musclée !)

Saviez-vous que l’ocytocine est l’hormone qui se produit pendant l’orgasme ? 🤔

Eh bien oui, car c’est l’hormone responsable des contractions musculaires lors de :

  • l’ orgasme féminin
  • l’ accouchement
  • Pendant l’allaitement

C’est donc grâce à l’ocytocine que l’utérus se contracte après l’accouchement. C’est ainsi qu’il reprend sa taille d’ origine, sa taille « normale ».

et donc ?

L’ allaitement provoque les contractions de l’ utérus. Les mamans allaitantes retrouvent un utérus « comme avant » plus vite que les autres mamans. Grâce à ça, les risques d’ hémorragie ou d’ infection post partum sont fortement réduits.

 

L’ ocytocine et les montées de lait

Avez-vous déjà ressenti une sorte de fourmillement dans les seins lors de l’ allaitement ?

Celui-ci correspond à la montée de lait. Il est provoqué par l’ ocytocine !

Parfois le lait coule avant même que bébé se mette au sein pour téter. Il suffit de l’ entendre pleurer, ou juste le regarder avec affection… C’est l’ ocytocine, produite par la maman qui est responsable de tout cela.

Ce n’est donc pas bébé qui gère la montée de lait, mais la maman et ses émotions. Grâce à son instinct maternel et sa bienveillance.

 

Faciliter les montées de lait grâce à un environnement rassurant

Cette montée de lait peut être interrompue par un sentiment de peur ou de danger. C’est pourquoi les montées de lait sont facilitées par un contexte familial, et/ou chaleureux.

Vous n’avez pas de montées de lait ? Vous êtes stressée et perdue ?

Comment faire pour produire du lait ?

  1. Commencez par aller dans un endroit où vous vous sentez bien. Très bien. En confiance.
  2. Faites-en un endroit encore mieux : mettez des coussins, des choses à manger et à boire. De quoi être à l’ aise. Pour ça vous pouvez suivre mes 3 conseils pour adopter des positions d’ allaitement plus confortables.
  3. Ne pensez plus au négatif ( « je n’ai pas de lait », « je n’y arrive pas », « j’ai mal » etc…). Pour ça, regardez votre bébé. Prenez le temps de l’ admirer. Pensez à la chance que vous avez d’ être maman ! Profitez de sa présence et faites-vous plaisir (en prenant soin de vous, et en écoutant vos propres besoins et envies. Pas seulement ceux de bébé ).

 

Ayez confiance en la réussite de votre allaitement 

Gardez surtout en tête que vous saurez allaiter votre enfant.

Bien.

Comme il faut.

Vous serez une bonne mère.

C’est primordial d’avoir confiance en vous et en votre bébé, car les gens vous feront douter.

La preuve, vous êtes une maman qui se soucie de produire du lait pour son bébé : vous êtes en train de lire un article pour ça !

Moi j’ai confiance en vous. Suivez les conseils et faites confiance avant tout à ces deux personnes :

  • Votre bébé
  • Vous-même

La plupart des allaitements qui échouent sont dus à un mauvais accompagnement, un manque d’encouragement, une absence d’écoute… Et in fine, une perte de confiance de la maman en ses capacités à allaiter.


Lactation : comment produire plus de lait grâce à la prolactine ?

Stimuler la prolactine pour avoir plus de lait

produire plus de lait maternel grâce à la prolactine
Fiche de synthèse « Produire plus de lait grâce à la prolactine », extraite du SET « Une lactation au TOP », ©Amourmaternel

 

Le niveau de prolactine se multiplie par 10 voire par 20 à chaque fois que le bébé tète.
Je dis bien « à chaque fois ». Imaginez la puissance de ce phénomène ! Une croissance exponentielle du taux de prolactine… Tout ça, à portée de main, heu.. de « sein » plutôt !
Autrement dit ?

Vous pouvez augmenter votre production de lait de manière ultra rapide et efficace !!!

La stimulation du sein lors de la tétée provoque des pics de prolactine. C’est pourquoi on conseille de mettre le bébé au sein le plus souvent possible pour favoriser la production de lait. Tout simplement pour relancer perpétuellement le niveau de prolactine.

Mais il y a un détail important à prendre en compte. Malheureusement peu de monde le considère.

Il est pourtant essentiel de le connaître pour produire plus de lait, facilement, et rapidement. Nous allons en parler par la suite.

 

L’erreur classique quand on commence l’ allaitement

L’erreur commune est de penser qu’il faut laisser passer du temps entre les tétées afin que les seins se remplissent à nouveau de lait. Ce n’est pas du tout le cas, les seins ne se remplissent pas comme une chasse d’eau !

Il faut faire tout le contraire, surtout pendant les périodes où bébé sera plus en demande, notamment lors des poussées de croissance.

 

 

Comment produire plus de lait maternel rapidement : le détail qui fait toute la différence

 

On a vu que le taux de prolactine augmente par l’action de succion du bébé. Peut-être le saviez-vous déjà ?

La suite par contre, peu de monde la sait… et pourtant !

 

Le secret qui vous fera produire beaucoup plus de lait !

Le détail important à savoir, c’est qu’après la succion, le taux de prolactine redescend lentement jusqu’à son niveau « de base ». Autrement dit, son niveau le plus bas de l’allaitement. Ceci en l’espace de seulement 2 ou 3 heures.

Ca veut dire quoi concrètement ?

Ca veut dire que POUR PRODUIRE PLUS DE LAIT, il ne faut pas mettre bébé plus longtemps au sein. 

Au contraire, il faut le mettre plus SOUVENT.

Alors exit les conseils du personnel médical qui vous dit d’espacer les tétées, ou l’entourage qui vous dit que bébé tète trop souvent. Ok ?

Prenons un exemple pour mieux comprendre et surtout retenir cette information que je viens de vous donner :

Un bébé qui tète 10 minutes toutes les 4 heures. Si il veut plus de lait, comment doit-il faire ?

A votre avis ?

Va t-il téter plus longtemps ? Doit-il téter plus longtemps pour solliciter le sein ?

Si c’est pour répondre à un besoin de succion, je vais vous dire oui.

Par contre, si c’est pour avoir plus de lait, ce n’est vraiment pas la bonne méthode.

Pourquoi ?

Eh bien, parce que, comme nous l’avons vu dans les paragraphes précédents, le taux de prolactine redescend peu à peu.

Nous ce qu’on veut, c’est plus de lait. Donc plus de prolactine.

Quelle est l’action la plus efficace pour booster la prolactine ?

L’ action la plus efficace est de créer une croissance exponentielle de production de prolactine. Il s’agit de provoquer le plus de PICS DE PROLACTINE possible. Et ça, de manière rapprochée.

Créer une succession de pics de prolactine pour multiplier son taux encore et encore, en très peu de temps.

Je répète, le niveau de prolactine se multiplie par 10 ou par 20 à chaque fois que bébé tète. Vous voulez plus de lait ?

Faites en sorte que ce niveau reste élevé et se multiplie au moment où il est encore élevé !

Concrètement ça veut dire quoi ?

Ca veut dire qu’il faut faire téter bébé SOUVENT. Ok, ça on l’a déjà dit, mais souvent, ça veut dire à quelle fréquence ?

Exemple de fréquence de tétée

Eh bien tout dépend dans quel besoin vous vous situez par rapport à votre production de lait maternel. Cependant, si vous voulez agir efficacement, je vous conseille par exemple :

  1. De faire téter bébé à la demande bien sûr. Mais au lieu de le laisser téter  longtemps, retirez-le du sein dès que vous voyez qu’il n’avale plus de lait mais tète simplement par plaisir. Vous le verrez parce qu’il n’avale plus, donc il ne déglutit plus de la même façon. (Ca vous évitera par la même occasion d’avoir l’impression de passer votre journée à allaiter, et de guérir plus vite des crevasses si vous en avez). Attention, je vous demande de le retirer du sein afin de l’y remettre très vite. Loin de moi l’idée de retirer bébé du sein pour ne pas le laisser tétouiller. Ici notre but est bien précis.
  2. Remettez votre bébé au sein avant que le taux de prolactine soit redescendu. Mettez-le par exemple toutes les 30 minutes. Le taux de prolactine sera ainsi déjà élevé, ce qui fait qu’il augmentera beaucoup plus vite.

Cette technique va produire une augmentation de la production de lait spectaculaire. Vous allez voir ! N’ hésitez pas à me donner vos retours dans les commentaires !

Le power pumping

Produire plus de lait grâce à la méthode du power pumping - allaitement et tire lait
Schéma extrait du programme « 3 jours pour avoir beaucoup plus de lait »  ©Amourmaternel –

 

Suite à la connaissance de ces données sur la prolactine, les anglo-saxons ont inventé la méthode appelée le power pumping. Il s’agit de faire ce que je vous ai expliqué précédemment.

A appliquer trois fois par jour, pendant 3 jours, avec le tire-lait.

Elle s’applique aux mamans tire-allaitantes. Bien sûr, le procédé est le même et fonctionne encore mieux avec bébé ! Légèrement différent, il s’agira du « marathon des tétées ».

 

Comment produire ENCORE PLUS de lait ?

Vous avez compris, mieux vaut plus souvent que plus longtemps.

Ça ne vous suffit pas ?

Vous souhaitez encore et toujours plus de lait ?

 

Le taux de prolactine est plus élevé la nuit. Les pics de prolactine sont plus élevés la nuit aussi…. CQFD !

Ça veut dire que si vous appliquez la méthode évoquée précédemment LA NUIT, vous aurez le JACKPOT de lait lol.

C’ est compris ? Alors vive les nuits blanches ou entrecoupées lol

 

 

 

 

Bon allaitement à toutes ♥ 

 


Ressources pour avoir beaucoup plus de lait rapidement, et sans médicaments :

Je reçois des vingtaines de courriels par jour de mamans qui me demandent comment avoir plus de lait. Malheureusement, il n'y a pas une "simple" réponse à donner à cette question, mais toute une série d'actions à réaliser.

J'ai donc créé un programme unique, qui répond uniquement à cet objectif : avoir beaucoup plus de lait, le plus rapidement possible. Sans avoir à sortir de chez vous, et sans prendre de médicaments.

Ce programme vous apporte tous les éléments pour avoir plus de lait :

  • Un guide sur 3 jours grâce à une check-list et des fiches actions à suivre qui vous permettront d'impacter directement sur votre production de lait maternel.
  • Des recommandations pour améliorer la qualité et l'efficacité des tétées.
  • Un régime alimentaire sur 3 jours, conçu pour booster votre lactation, avec des recettes que j'ai moi-même confectionnées.
  • Des listes de courses et d'aliments tout prêts qui sont bons pour la lactation.
  • Des astuces bien-être pour que vous soyez moins fatiguée, et mieux dans votre peau. (La santé de la maman est très important pour produire du lait !)
  • Une liste de 10 actions que peut réaliser le papa pour vous aider,
  • etc...

Pour découvrir ce programme, cliquez ici.

    28 replies to "Connaître le processus de lactation pour produire (vraiment) plus de lait rapidement !"

    • Carolina

      Thank you for your article. I will write in english because my written french is awful! But please answer me in french. I have 2 questions: breastfeeding the baby every 30 minutes means a) at 13:00 and 13:30? or b) baby eats from 13:00 to 13:30, so half an hour would be at 14:00 counting from the end? The second question is if prolactine increases and then drops, even though it increases when the baby eats more frequently, will it decrease after? How can I garantee that will remain high? Thank you!!!

      • admin

        Bonjour Carolina et merci pour ton commentaire !
        1) Answer b) ! Pour augmenter ta production de lait, tu peux allaiter ton bébé de 13h à 13h10 environ ( retirer bébé du sein quand il arrête de boire le lait et qu’il ne fait que tétouiller). Ensuite tu l’allaites de nouveau à 13h40. En résumé tu comptes 30minutes après la fin de la tétée, à condition que la tétée ne dure pas plus de 15 minutes.
        2) Le taux de prolactine redescend doucement ensuite, oui. Il redescend moins vite la nuit. C’est pour ça que les tétées de nuit sont encore plus efficaces sur la production de lait. La seule manière de garder le taux de prolactine élevé est de faire téter bébé fréquemment. Ceci dit, si tu fais ça pendant 2 à 3 jours, ta production de lait va augmenter significativement. Ensuite, ta quantité de lait produite restera élevée et tu n’auras plus besoin d’agir sur la prolactine. Ta production de lait restera élevée tant que bébé boira tout ton lait produit quotidiennement.
        J’espère avoir répondu à tes interrogations. Bon allaitement à toi, et congratulations for the baby ! ^^

    • Florence Bonnot

      Merci d’avoir pris le temps de rédiger ces super articles!!

      • admin

        Merci Florence. Cela me va droit au cœur 💓

    • Missbaby

      Bonjour,
      Superbe artcile, merci.
      J aimerai savoir si ca fonctionne aussi pour le tire allaitement?
      Car évidement à ce moment la on ne parle plus de succion de bébé.

      Merci

      • admin

        Bonjour @Missbaby, oui ça fonctionne aussi pour le tire-allaitement ! La prolactine agit de la manière ! Même si il n’y a pas de succion, tu fais appel à la prolactine pour fabriquer ton lait lorsque tu le tires. Bien sûr l’efficacité est moindre, mais le principe est le même. Veille surtout à avoir une téterelle adaptée à la taille de tes mamelons pour plus d’efficacité.

    • JosyAnn

      Bonjour! Si je ne dois pas la faire boire plus de 15 minutes, mais qu’elle pleure sans arrêt jusqu’au prochain boire trente minutes plus tard (elle boit environ aux 2 heures, mais pendant une moyenne de trentes minutes), wue dois-je faire? Je sais qu’elle va pleurer et je ne serai pas capable de la laisser ainsi…
      Merci d’avance pour votre réponse!

      • admin

        Bonjour JosyAnn, en principe en 15 minutes elle devrait avoir un assez de lait. Si elle pleure encore néanmoins cela veut dire soit qu’elle n’a pas bu assez de lait, soit qu’elle veut tetouiller pour répondre à un besoin de succion. Pour en avoir le cœur net je te propose de la retirer du sein et lui faire téter ton doigt. Si elle est d’accord c’est que c’est un simple besoin de succion sinon c’est qu’elle veut encore du lait ( bien qu’on ne puisse rien affirmer. Les enfants n’étant pas une science exacte). Sinon, donne lui l’autre sein et observe là pour voir si elle avale du lait ou si elle ne fait que téter. Je n’aime pas qu’on laisse les enfants pleurer donc je ne te conseillerai pas de la laisser pleurer. Essaie juste d’identifier la cause de ses pleurs. N’hésites pas à reposter un commentaire ou à m’écrire un message via ma page facebook si tu as besoin d’autres conseils. Bon allaitement à toi !

    • Aurélie

      Merci pour cet article !
      J’ai quand même une question ! Ma fille a 4 mois boit à la demande, n’a jamais manquer de lait (sauf quelques jours où j’avais fait une crise de nerfs pour problèmes de couple)
      Elle reste longtemps au seins et s’endort souvent car j’en ne lui enlève pas quand elle tétouille, par contre la nuit elle boit allonger avec moi s’endors et fait une nuit complète et ca depuis sa naissance !
      Elle dors de 21h à 8h et tète 10 minutes et se rendors jusqu’à 11h.
      Cela a eu une influence sur mon retour de couche mais pas sur l’allaitement, est-ce qu’avec le temps sa changera ou non ?!

      • admin

        Bonjour Aurélie. Ta fille a un très bon rythme, tu as de la chance 😍. Ne t’inquiète pas pour ta production de lait, tant que tu suis sa demande, ta production sera ok. C’est au moment du pic de croissance des 5-6 mois que y’a production de lait va devoir s’adapter à des besoins plus élevés . A ce moment-là ta fille réclamera le sein beaucoup plus fréquemment . Il te suffira de répondre à sa nouvelle fréquence et tout ira bien. Un conseil, lis mon article sur la poussee de croissance pour te préparer à l’avance car c’est un moment difficile de l’allaitement. (Tu tapes le mot croissance dans la barre de recherche en haut à droite de cette page). Bon allaitement à toi et n’oublie pas de me suivre sur FB ! 😉

    • Marion

      Bonjour, avec cette technique comment fait-on avec les siestes et les dodos? Faut-il continuer à les réveiller toutes les 30 min ou bien au contraire les laisser dormir? Merci d’avance et merci pour votre article

      • admin

        Bonjour. Je suis d’avis de laisser bébé dormir. Poursuivez la fréquence des tétées dès son réveil. En cas de faible lactation et fort besoin de relancer le processus, vous pouvez rester près bébé avec la poitrine dénudée pendant la sieste ou le dodo nocturne afin qu’il puisse téter en dormant. Bon allaitement !

    • Sarindra

      Bonjour! merci pour l’article! c’est très rassurant! je vais vite essayer et je reviendrai raconter mon expérience.

      • Johanna, admin

        Bonjour Sabrina,

        Merci pour votre message.

        Nous attendons votre retour d’expérience 😉

    • Élo Élodie (@elomichael)

      Bonjour j’aurais besoin de votre aide svp

    • Claire

      Bonjour, comment faire quand mon fils de 11 mois refuse de teter? Il a tetouiller et teter pendant quelques semaines à peine 1 minute a chaque fois que je lui proposer jusqu’à ne plus vouloir prendre le sein. Il s’énerve quand je lui propose.
      J’ai utiliser 2 fois un tire lait electrique pour lui donner au biberon mais je recolte presque rien.
      Sachant que je suis actuellement enceinte de 5 mois et demi.
      Mon fils a fais ses nuits a 9 mois et a eu ses première dents à 10 mois.
      Pourriez me conseillez svp j’aurais voulu l’allaiter encore 1 an au moins. Merci pour votre réponse.

      • Johanna, admin

        Bonjour Claire,

        Je vous avais répondu mais je vois que mon message n’ apparait pas ici. Avez-vous reçu ma réponse ?

    • Johanna, admin

      Bonjour Claire,

      Dans ces cas-là, la première chose à faire, c’est essayer de comprendre pourquoi votre bébé refuse de téter. Vous pouvez continuer à lui proposer le sein sans insister s’il refuse.

      Le fait que vous soyez enceinte est un facteur déterminant. Souvent, à cause des hormones de grossesse, le goût du lait change, et la lactation tend à baisser. Votre bébé refuse certainement de téter pour l’une de ces deux raisons.

      Je vous conseille donc :
      – De continuer de lui proposer le sein régulièrement sans insister s’il refuse.
      – D’essayer de lui proposer à des moments où il est plus endormi, somnolent. Il sera ainsi plus apte à répondre positivement…
      – De tirer votre lait fréquemment pour entretenir votre lactation.
      – De lui donner le lait tiré avec un récipient qui ne crée pas de confusion sein-tétine (voir article « alternatives au biberon » que vous retrouverez en tapant les mots clés dans la loupe de recherche en haut à droite du blog.)

      Bien à vous,

      Johanna

    • Jennifer Lenglet

      Bonsoir Johanna,

      Tout d’abord merci d’avoir créé ce site, une vraie lueur d’espoir pour moi… Je m’explique
      Il y a 1 mois lors de la visite des 3 mois de mon fils Gabriel la pédiatre a constaté qu’il n’avait pris que 400 grammes contre 1 kilo habituellement… Comme il souffrait d’un petit RGO, elle m’a conseillé de le repeser en pmi dans le courant du mois… Nous l’avons pesé à la maison la première semaine avec +200g au compteur mais comme notre système de pesée n’était pas sûr je suis allé en pmi la 2ème semaine et la le choc, il avait perdu du poid… C’est alors que la femme de la pmi m’a annoncé que je ne produisait sûrement plus assez de lait pour nourrir correctement mon fils et qu’il fallait que je le complémente… Complementer OK mais pas avec du lait en poudre ! Elle me conseille alors de tirer mon lait à chaque fin de tétée et de faire téter bébé moins longtemps (mais pas plus souvent car « déjà qu’il est à 6 tétées par jour alors qu’il devrait a son âge être à 4 » gggrrrrr) … Heureusement j’ai mené mon enquête et j’ai fait téter mon fils toutes les heures pendant 48h et tiré entre chaque tétée … Inefficace ! J’ai alors commencé à désespérer et perdre confiance… Sachant que je sors tout juste d’un beau baby blues et que j’ai eu mon retour de couche la semaine dernière ! Je rêve d’un allaitement long et aujourd’hui j’ai un bébé qui fait ses nuits (20h30/8h) mais la seule solution que j’ai trouvé depuis 3 jours c’est de me réveiller à 4h afin de tirer 150 à 200ml qui servent au complément de sa dernière tétée … J’ai peur de me fatiguer de nouveau au point de retomber dans un sale état mais en même temps je cherche une solution pour ne pas avoir à me résigner à arrêter mon allaitement et passer au lait en poudre… Nous sommes très proches et très complices avec mon bébé et j’ai envie d’y croire et de garder ce lien si précieux pour lui comme pour moi. Peux tu m’aider ?

      • Johanna, admin

        Bonjour Jennifer,

        Tu sais, la faible prise de poids d’un bébé est l’un des symptômes du RGO. Tu devrais jeter un oeil sur mon article à ce sujet. IL est complet et t’explique tout de A à Z. Tu trouveras quelques astuces et accessoires pouvant t’aider à réduire les symptômes.

        Je vois que la dame de la PMI t’a très mal conseillée !!!!! Peut-être manquais-tu de lait… C’est possible, mais c’est souvent lié à une mauvaise prise du sein, mauvaise succion ou trop faible fréquence d’allaitement. C’est très rare qu’une mère manque de lait si elle n’a pas de problème de tyroide, problème hormonal, grossesse ou retour de couche par exemple. Tu as été très mal conseillée et ça me fend le coeur car c’est malheureusement souvent le cas !!! Déjà on t’a dit de faire téter bébé moins longtemps pour tirer ton lait. Ben non ! IL faut laisser bébé téter autant que possible, et surtout lui laisser accéder au lait gras de fin de téter si on veut l’aider à prendre du poids !! Ensuite elle t’a dit qu’il tétait trop souvent. C’est n’importe quoi ! Au contraire, si on a un bébé qui a une faible prise de poids et qu’on veut activer la lactation, il faut l’allaiter très souvent… Et lors de l’introduction d’un complément alimentaire ou du lait maternel donné au biberon- dans otn cas si j’ai bien compris-, je conseille de toujours commencer par donner le sein en premier. Les deux seins d’ailleurs. Et seulement une fois que le bébé se retire lui proposer le biberon en complément.

        D’ailleurs, pour éviter d’avoir d’autres problèmes et notamment la confusion sein tétine, je te conseille d’utiliser des récipients différents du biberon pour donner tes compléments. Tu trouveras la liste des « alternatives au biberon » ici.

        Ton attitude de donner le sein fréquemment à ton fils et tirer entre les tétées est très bien. Ca n’a sans doute pas marché pour plusieurs raisons. Celles qui sont évidentes :
        – tu as l’air de perdre espoir et de stresser pour ton allaitement. C’est normal, et je te comprends. Mais reprends confiance, tu vas y arriver. Les pensées négatives ne facilitent pas l’éjection de lait…
        – Tu as eu ton retour de couche. On a toutes une chute de lactation à ce moment-là. C’est temporaire, il faut persévérer. Tout rentrera dans l’ordre dans quelques jours.

        Il y a peut être d’autres raisons à ta faible lactation. Peut-être que ton bébé ne prend pas bien le sein par exemple. IL faut vérifier ça et vérifier qu’il déglutit quand il tète. Ce n’est qu’une fois que tu t’es assurée que la prise du sein et la succion sont efficaces que tu peux agir soit sur ça, soit sur le reste ( la fréquence des tétées, la manière d’allaiter, ton bien être, et un coup de pouce avec les aliments et boissons galactogènes).

        J’ai conçu le programme « avoir plus de lait en 3 jours » dans lequel j’ai établi un ensemble d’actions à réaliser pendant au moins 3 jours et 3 nuits, avec des processus à suivre, des schémas, des explications… accompagné d’un régime lactoboost réparti sur 3 jours et de l’aide pour entretenir la lactation obtenue, des conseils pour te sentir mieux, etc… Ce programme est destiné aux mamans comme toi. Beaucoup de mamans qui l’ont acheté me remercient de l’avoir créé. Pour l’instant une seule personne m’a écrit pour me dire que ça n’avait pas marché pour elle. Je l’ai remboursée intégralement comme promis dans les conditions de vente. Tu devrais l’essayer. Tu n’as rien à perdre. Si ça marche tu seras heureuse et ton bébé aussi. Le descriptif du programme est ici.

    • Lucie

      Merci pour cet article rassurant!
      Ça fait 3 jours que je cherche qq chose qui puisse m’aider.
      Mon fils a 9 mois allaitement exclusif je suis infirmière avec des horaires de travail variables.
      Je tire mon lait au travail pour constituer les bibs en mon absence. J’avoue que quand on est ensemble au niveau tétée c’est rythmé 8h 12h 16h 19h.
      Depuis samedi c’est le drame! J’étais en poste d’après midi j’ai pas su constituer les bibs en tirant à 16h et 22h comme je faisais auparavant on a dû piocher dans le stock au congélateur. Donc samedi soir à 0h 10min de tire lait dimanche tétée a 8h 10h30 12h tire lait à 16h 20h 22h et aujourd’hui tétée à 8h 9h30 11h30 tire lait à 16h et 22h le tout arrosé de tisane au fenugrec et fenouil concoctées maison.
      J’espère avoir du résultat car je me donne a fond j’ai absolument pas envie d’arrêter d’allaiter mon fils.

      Suis je en bonne voie?

      Merci de l’attention que vous porterez à ma demande.

      Lucie

    • antje

      bonjour,

      j’ai accouché de ma fille il y presque 7 mois. Je n’ai jamais eu de probleme avec ma production de lait au contraire, mais depuis peu j’ai appris que j’était de nouveau enceinte exactement 4 semaines de grossesse et depuis 2 semaine ma production de lait a chuté considérablement c’est a dire qu’en fin de journée je n’ai plus de lait pour nourrir ma fille et cella commence a se ressentir sur la journée ou dès le matin ma production est infime !! pourtant elle en demande et je ne sais pas quoi faire je n’ai surtout pas envie d’arreter et de passer au lait industriel.
      ma question est: ce fonctionnement pour booster la production fonctionne t il aussi lors d’une grossesse ?

      merci pour ta reponse

      cordialement

      • Johanna, admin

        Bonjour,

        Malheureusement la chute de lactation pendant la grossesse est liée aux changements hormonaux… La progestérone inhibe la « détection » de prolactine par les récepteurs.
        C’est ce qui cause une chute de la lactation aux premiers mois de grossesse, et il me semble que le mois le plus difficile (chute plus conséquente) soit le 4ème mois de grossesse.

        Cela dit des chercheurs ont démontré que c’est grâce à cela que la mère réussissait par la suite à avoir du lait en abondance à la fois pour bébé 1 et bébé 2…

        Je suis actuellement en train de lire un livre dédié à la production de lait, dans le but d’apporter prochainement une réponse claire et éventuellement un « pas à pas » pour aider les mamans dans ta situation à passer le cap.

        Ceci dit, j’ai vu qu’un docteur spécialisé sur le sujet (dont j’ai oublié le nom) conseillait de nourrir bébé 1 sur un seul sein pendant la grossesse, de manière à ce que la chute de lactation (liée aux récepteurs de prolactine) ne soit localisée que sur un seul sein.

        Cela permettrait également de prédisposer la maman à l’allaitement en tandem, avec un lait et une quantité de lait différente sur le sein 1 pour bébé 1 et sur le sein 2 pour bébé 2. Alors je peux te proposer d’essayer ça : allaiter ta fille à la demande sur un seul sein -toujours le même-, en suivant mes recommandations sur la lactation (fréquence, succion, drainage, etc…). Tant qu’à faire, choisis son sein préféré !

        Donne moi des nouvelles d’ici quelques jours pour voir ce que ça a donné et surtout, persévère, ce n’est qu’une phase !

        • antje

          Merci bcp pour ta réponse très rapide.
          En effet il serait plus judicieux de la nourrir que sur un seul sein étant donné que le processus de lactation se fera de nouveau normalement sur l’autre sein lors de la naissance du prochain bebe.

          je vais faire comme ca et te tiens au courant d’ici une semaine pour voir ce que ca a donné.
          Mais penses tu qu’il faille introduire un supplément de lait pour la nourrir correctement lors des périodes de manque car elle ne prend rien sur mes seins la pauvre j’ai de la peine car elle réclame ?

          • Johanna, admin

            Si ta fille n’est pas dans une situation critique au niveau du poids, n’introduis pas de biberon car ça risque d’aggraver les choses : bébé boit au biberon>tète moins au sein> tu produis moins de lait>tu ajoutes un autre biberon> bébé boit encore moins de lait au sein > tu produis encore moins… et ainsi de suite.

            Je te conseille de la mettre un maximum au sein, comme si elle était en poussée de croissance. Trouves du soutien aussi dans les aliments galactogènes.

    • Mp gautheron

      Bonjour je vais faire le programme de 3 jours pour rebooster mon allaitement car ma fille de 4 mois n’a pas pris suffisamment de poids ce mois ci !
      Elle fait ses nuits (20h 07h) et des siestes de 2 h une le matin et une l’apres Midi ! Dois je la réveiller du coup ? Même la nuit ? Pour suivre le programme ?
      Si oui ! Comment ça se passe après les 3 jours ? Elle va retrouver son rythme et la lactation sera relancée même si on a plus le rythme : TT toutes les heures la journée et ttes les 3 h la nuit ?
      Merci

      • Johanna, admin

        Bonjour,
        Vous avez de la chance d’avoir une fille qui fait ses nuit à 4 mois et qui fait des siestes 😉
        Vous n’avez pas besoin de la réveiller, vous devez simplement l’allaiter suffisamment lorsqu’elle est éveillée pour répondre à ses besoins journaliers (fréquence+quantité de lait bue). Le programme va vous aider à produire plus de lait mais aussi à effectuer la « tétée idéale », c’est à dire une tétée dans laquelle vous ferez en sorte que votre fille reçoive un maximum de lait avant de s’endormir ou d’arrêter de téter.
        Si vous appliquez toutes les actions prévues dans le programme, il faut environ 3 jours à la lactation pour s’adapter, parfois cela peut prendre quelques jours de plus.
        C’est normal que vous n’ayez pas de « vrai rythme » si vous l’allaitez à la demande, ne vous inquiétez surtout pas.
        Bien à vous.

Leave a Reply

Your email address will not be published.