Quand ont devient maman, un nouveau monde s’ouvre à nous. Plein de découvertes et de curiosités. Le pic de croissance en fait partie.

Bébé n’arrête pas de téter, il est toujours pendu au sein ! Il veut toujours téter, c’est infernal ! Et vous ? Vous avez les sein vides, vous êtes fatiguée et pensez manquer de lait…

J’ai connu ça moi aussi… alors je vais vous aider 😉


Le pic de croissance, c’est quoi ?


C’est un moment où bébé grandit d’un coup 🙂

Le pic de croissance appelée aussi « poussée de croissance » est simplement une période pendant laquelle votre enfant va grandir d’un coup.

Il va croître rapidement, non seulement d’un point de vue physique, mais aussi psychologique, et moteur.

C’est donc un moment clé de son développement, une période charnière qui va lui assurer une croissance dans de bonnes conditions, et qui sera -la plupart du temps- marquée par de nouveaux acquis : premier sourire, première fois que bébé se tourne seul, premier pas à quatre pattes, etc…

via GIPHY

On a toutes en tête la courbe de croissance qui apparaît sur le carnet de santé de notre enfant. Elle correspond à la croissance sur le long terme, progressivement, au fil des jours, des mois, des années… A l’inverse, un pic de croissance correspond à un laps de temps de l’ordre de 3 jours, pendant lequel votre bébé va grandir plus vite. C’est pour cela qu’on parle de « poussée » ou de « pic ». Cela traduit une brièveté du développement de votre enfant.

Des pics de croissance multiples !

Saviez-vous qu’un bébé traverse plusieurs pics de croissance ? Eh oui, déjà que ce n’est pas facile d’endurer un seul pic, alors plusieurs….

Ne vous inquiétez pas, une fois qu’on a acquis l’expérience du premier pic de croissance on sait ensuite comment se comporter pour les suivants.

Voici les principaux âges de bébé auxquels ont lieu les pics :

  1. Le tout premier pic de croissance apparait entre le 7ème et le 10ème jour après la naissance…
  2. Pic de croissance de la 3ème semaine.
  3. Pic de croissance de la 6ème semaine.
  4. Pic de croissance du 3ème mois.
  5. Pic de croissance du 6ème mois.
  6. Le dernier pic a lieu à 9 mois !

 

Qu’est-ce qui va changer au cours de ce pic de croissance ?

C’est une période qui va impacter sur deux choses principalement :

  • le rythme de bébé, qui est vraiment chamboulé.
  • le sommeil de bébé, dont la qualité est altérée à cause de réveils fréquents pour téter (nuit et jour). Néanmoins certaines mamans déclarent que leur enfant a dormi plus pendant la poussée de croissance. ( Malheureusement ce n’était pas mon cas et je n’en connais pas qui ont eu cette chance… si vous êtes l’heureuse élue, faites-nous signe lol )

Les 3 jours pendant lesquels a lieu le pic de croissance (parfois un peu plus) sont essentiels non seulement pour son développement propre, mais aussi pour la poursuite de l’allaitement.

Pic & rythme de bébé

Le rythme de votre bébé va être totalement perturbé lors de ce pic. En effet, celui-ci va se comporter différemment. Il risque d’être beaucoup plus demandeur, plus collant, plus râleur, et plus impatient... Jusque là rien de très encourageant, mais sachez que c’est normal !

Son sommeil risque lui aussi de subir de fortes perturbations. Que ce soit le sommeil du jour ou le sommeil nocturne. Alors armez-vous de patience, et… d’anticernes lol !

Besoins & rythme de bébé

En réalité, ses besoins vont être beaucoup plus grands que d’habitude. C’est pour cette simple raison qu’il semblera plus exigeant, insatiable, et insatisfait. En demande permanente d’attention, de contact, et de lait ! Ses besoins étant plus grands, son rythme actuel ne lui convient plus. Il ne répond plus à ses besoins. C’est donc à l’initiative de votre bébé que tout va changer. Il va de lui-même téter plus fréquemment et dormir moins longtemps pour que votre production de lait corresponde à ses nouvelles attentes. Autrement dit, il va casser le rythme des tétées ainsi que le rythme du sommeil.

C’est une période frustrante pour lui (comme pour vous) car il ne mangera pas à sa faim au début. C’est pour cela qu’il se montrera plus pénible et qu’il aura besoin de réconfort. La proximité avec la maman prend tout son sens, au delà de l’allaitement, elle lui apporte soutien et amour, dans des moments comme celui-ci.

 

Quels sont les nouveaux besoins de bébé ?

Le pic de croissance a un rôle bien précis : celui de solliciter la maman afin qu’elle adapte sa production de lait ou lactogénèse, aux nouveaux besoins du bébé. 

Voilà pourquoi les mamans allaitantes sont plus susceptibles de se rendre compte que leur enfant est en pic de croissance : cela impacte directement sur les tétées, et leur fréquence.

Evolution du lait maternel

Les besoins nutritionnels de bébé évoluent tout au long de sa vie. Pour tout vous dire ils évoluent même au cours de la journée et de la nuit. C’est pourquoi le lait maternel évolue lui aussi, en parallèle au développement de bébé. La qualité, la quantité, la couleur du lait, la concentration en graisses, en eau, en anticorps, en nutriments etc… Tout cela varie fortement au cours de l’allaitement.

Lorsque bébé est encore un nourrisson et a seulement quelques jours, le lait maternel est appelé le colostrum. Il répond aux besoins nutritionnels, immunitaires et digestifs du nouveau-né. Après la montée de lait, il se transforme en « lait de transition« , pour ensuite évoluer vers le lait dit « mature« .

Tout cela pour vous dire que le lait maternel est extraordinaire et je vous félicite d’avoir choisi d’allaiter votre enfant… mais c’est surtout pour vous faire comprendre que cette évolution de la composition du lait a lieu tout au long de l’allaitement. Pour répondre perpétuellement aux nouveaux besoins de votre bébé.

Ce qui est bien c’est que vous n’avez pas vraiment utilité de savoir exactement comment évolue la composition du lait en terme de ratio entre graisses, eau, vitamines etc… vous avez seulement envie de satisfaire les nouveaux besoins de votre enfant. Et pour cela, il suffit d’être à son écoute, et de l’allaiter autant qu’il le souhaite. C’est capital, au moins pendant la poussée de croissance (si vous avez choisi/nécessité de ne pas l’allaiter à la demande).

Fréquence des tétées

Répondre à ses nouveaux besoins se fera avant tout de manière quantitative, à travers la fréquence des tétées. La fréquence qu’aura choisi votre enfant sera certainement la plus efficace pour booster votre production de lait. Inutile de calculer un rythme ou vous dire « je l’allaiterai toutes les 1h30 » par exemple. Laissez-le imposer son rythme, et tout ira bien.

Qu’est-ce que le pic de croissance met en danger ?

Fin de l’allaitement

Attention, le pic de croissance met en danger l’allaitement... En effet, c’est l’une des premières causes d’arrêt de l’allaitement.

Et là, je vous vois étonnée, et vous avez envie de me demander « mais pourquoi donc ?? »

→ Alors voici la raison :

Pendant la poussée de croissance, la fréquence des tétées va drainer complètement vos seins. De ce fait, ils seront, tout logiquement, vides. Vos seins seront vides, et mous.

Le problème, c’est que les mamans ne connaissant pas l’existence des poussées de croissance -et malheureusement elles sont beaucoup-, ne comprendront pas cette situation.

L’erreur fatale

La plupart d’entre elles vont penser ne plus avoir assez de lait pour leur enfant. Elles vont donc introduire du lait infantile pour ne pas risquer d’affamer leur enfant. Progressivement leur bébé boira moins de lait, ce qui fera tarir leur production de lait. Et ainsi de suite, jusqu’à ce qu’elles n’aient plus de lait. Beaucoup de mamans comprennent plus tard la raison réelle de leur arrêt. Elles comprennent qu’elles ne manquaient pas de lait. Leur bébé traversait seulement une poussée de croissance.

NB : l’introduction du biberon s’accompagne aussi du risque de confusion sein-tétine. Préférez les alternatives au biberon si vous devez passer le relais au papa ou donner votre lait autrement qu’au sein.


Conclusion

Vous savez maintenant que les pics de croissance correspondent simplement à une phase de transition vers les nouveaux besoins de bébé.

Celles-ci se manifestent par un changement de rythme et de comportement de bébé qui vous sollicitera beaucoup plus. Attention, la poussée de croissance est importante, et il ne faut pas la négliger pour la suite de l’allaitement.

Soyez à l’écoute et disponible pour votre enfant. ♥

→ Pour en savoir plus à ce sujet, et savoir comment gérer cette période clé de votre allaitement, rendez-vous sur l’article intitulé « Poussées de croissance : le 3/6/9 !« .

 

Tweetables :

 


Cet article a t-il répondu à votre recherche ?

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

 

Commentaires Facebook

Laissez un commentaire, ça me fera plaisir !)