L’engorgement mammaire est assez fréquent en début d’allaitement, mais il peut avoir lieu à n’importe quel moment de l’allaitement.

Il fait partie des inflammations du seins les plus courantes:

  • L’ engorgement mammaire : touche en général les deux seins en même temps.
  • L’obstruction du canal lactifère.
  • La mastite :concerne seulement une partie du/des sein(s), et fait souvent suite à un engorgement mal/pas soigné justement.

Il est courant qu’il survienne aussi en cas d’éloignement entre la mère et l’enfant le temps d’un week-end par exemple.

Méfiez-vous. L’engorgement mammaire est facile à soigner mais si vous tardez, il peut vite devenir très douloureux.


Comment reconnaître un engorgement mammaire ?

L’engorgement mammaire correspond à l’accumulation de lait dans les seins.

Ce cumul de lait remplit le volume des seins. Ils sont engorgés ou « pleins de lait ».

Symptômes de l’engorgement

L’engorgement mammaire se manifeste par la prise énorme de volume des seins.

Ils gonflent, deviennent gros et ronds, durs et douloureux.

La peau des seins est tendue, peut apparaître lisse et présenter des rougeurs.

L’aréole et le mamelon deviennent eux aussi tendus et durs.

Cela a tendance à aggraver les symptômes car bébé n’arrive pas à téter lorsque le sein est très engorgé.

Le mamelon n’étant pas assez souple pour qu’il puisse téter.

Engorgement mammaire : quand survient-il ?

L’engorgement apparaît essentiellement dans les cas suivants :

  • Plus tardivement, lorsque maman s’absente ou s’éloigne de bébé pendant quelques jours (voyage, déplacement sans bébé à l’occasion d’un mariage ou autre…).
  • Le simple fait que bébé ne tète plus provoque un engorgement (mieux vaut prévoir un tire-lait dans ce cas précis).
  • Lorsque bébé est malade, et/ou qu’il refuse de téter pendant plusieurs heures.
  • Lors du sevrage, au moment d’arrêter l’allaitement et de supprimer les tétées.
  • Lorsque le bébé fait une grève des tétées.

Les mamans ressentent alors une tension forte dans les seins ainsi qu’une forte envie de les vider pour se sentir mieux.

L’engorgement mammaire est souvent accompagné de bouffées de chaleur et de maux de tête.

Engorgement mammaire = inflammation ?

Quand le bébé ne tète pas suffisamment (parce qu’on ne lui propose pas le sein assez souvent, parce qu’il tète mal, etc…), le lait s’accumule dans le sein.

Jusqu’à l’engorgement du ou des sein(s).

L’engorgement se manifeste par deux choses distinctes :

▶️ Le lait accumulé dans les seins

▶️ L’inflammation des canaux lactifères

Dans certains cas, l’inflammation comprime les canaux lactifères, ce qui empêche l’éjection du lait (congestion).

On peut alors retirer le lait, mais pas l’inflammation.

Soigner l’engorgement mammaire

extraire le lait au plus vite
Libérer le lait des seins engorgés !

Pour traiter l’engorgement, il faut extraire le lait afin de drainer les seins le plus tôt possible.

Plus l’engorgement mammaire est pris en charge tôt, plus il est facile à résorber. En effet, l’engorgement n’est alors que partiel, et il est alors facile de vider les seins.

Lorsqu’on attend trop au contraire, l’engorgement mammaire est « total ».

Les seins sont très tendus et lourds. Le problème c’est que les seins sont parfois tellement tendus, que le lait ne sort plus !

Etape 1 : Drainer les seins engorgés

En premier lieu il faut essayer d’extraire le lait dès les premiers signes d’engorgement.

Pour cela il faut :

✔️ Faire téter bébé le plus fréquemment possible, dans différentes positions (Nous verrons pourquoi juste après).

✔️ Tirer le lait en surplus au tire-lait.

En effet, si vos seins sont engorgés ils contiennent certainement beaucoup plus de lait que l’équivalent d’une tétée.

C’est pourquoi, si vos seins sont toujours tendus et douloureux après l’intervention de bébé, il faut utiliser le tire-lait en complément.

Etape 2 : Varier les positions d’allaitement pour calmer l’engorgement efficacement

Il est très efficace d’allaiter dans différentes positions en cas d’engorgement mammaire.

Cela permet de drainer le sein sur tout son volume.

Dans quelle position allaiter selon l’engorgement subi ?

La majeure partie d’entre nous a tendance à allaiter bébé toujours dans la même position.

Nous avons toutes une position préférée, que nous choisissons parce que nous sommes plus à l’aise avec celle-ci, et parce que nous y sommes habituée.

C’est souvent la position de madonne ou madonne inversée qui est l’heureuse élue.

Toutefois, allaiter toujours dans la même position est une très mauvaise idée en cas d’engorgement.

A l’inverse, il faut absolument varier les positions.

D’abord, déterminez le côté de votre sein le plus engorgé.

Ensuite, choisissez une position d’allaitement qui permettra de positionner le menton de votre bébé sur la zone sensible.

C’est ainsi qu’elle sera le plus rapidement drainée, et que la tension disparaîtra le plus efficacement.

La position de la Louve : pour varier facilement les zones de drainage du sein

engorgement position
Engorgement mammaire : la position de la louve

Je vous conseille de privilégier la position de la louve : votre bébé allongé sur le lit, et vous au-dessus de lui.

Cette position permet d’utiliser un allié de taille : la force de gravité.

La principale qualité de cette position c’est qu’elle permet de drainer le sein où on veut selon l’orientation que l’on choisit par rapport à notre bébé.

C’est vraiment super pour résoudre l’engorgement mammaire.

En plus  c’est une position très facile à adopter, même pour les mamans « novices en allaitement ».

Son seul inconvénient : elle n’est pas confortable.

Traiter l’engorgement mammaire au tire-lait…

Le tire-lait est un indispensable de l’allaitement.

Que ce soit le tire-lait électrique ou le tire-lait manuel, il faut les avoir tous les deux.

Si on ne les a pas, autant dire qu’on risque de rester cloîtrée à la maison et ne jamais pouvoir quitter bébé ne serait-ce qu’une heure.

Et la vie fait qu’à un moment ou un autre vous aurez besoin de confier bébé à une personne de votre entourage.

Tire-lait électrique

Le tire-lait électrique permet de tirer le lait rapidement, sur deux seins.

Lorsqu’on a un super tire-lait on peut même s’offrir le luxe de faire d’autres choses pendant qu’il tire le lait.

Bien sûr il faut être bien équipée :

Le tire-lait électrique peut être loué à la pharmacie. La location est remboursée par la sécurité sociale du moment que vous remettez une ordonnance de la part de votre sage-femme ou votre gynécoloque.

Tire-lait manuel

Le tire-lait manuel est parfois plus efficace que le tire-lait électrique.

Cependant il ne pourra jamais vous permettre de tirer votre lait sur vos deux seins en même temps !

Il reste essentiel car il est facile à transporter et ne fait pas de bruit.

Cela peut être vraiment apprécié par les mamans allaitantes lorsqu’elles quittent leur bébé pour une occasion spéciale, et qu’elles souhaitent rester discrètes :

  • mariage
  • we entre filles
  • au travail
  • etc…

Emportez votre tire-lait manuel avec vous lorsque vous quittez votre bébé pendant plus d’une demi-journée afin d’éviter l’engorgement !

Comment soulager l’ engorgement mammaire en l’absence de bébé, et sans tire-lait ?

L’engorgement mammaire est très désagréable. Pour l’avoir vécu moi-même, je sais de quoi je parle.

En ce qui me concerne, j’ai eu les seins très engorgés à deux occasions :

  • Lors d’un we entre filles (surprise pour mon anniversaire :p )
  • Lorsque je me suis absentée tout un we pour un mariage. J’avais pourtant prévu mon tire-lait… mais toute la journée d’un mariage sans tirer mon lait… j’ai cru que mes seins allaient exploser !

Dans les deux cas, les gens m’ont vue arriver avec un 90B puis repartir avec un 120G lol !

 ➡ Alors si vous vous retrouvez dans la même situation que moi, voici des astuces pour soulager votre engorgement.


4 astuces pour apaiser l’engorgement

Pour soulager l’engorgement de manière efficace lorsqu’on n’a ni bébé, ni tire-lait à proximité, il faut trouver des astuces !

Ces méthodes seront utiles pour vous « dépanner » mais elles ne seront jamais aussi efficaces que votre bébé ou le tire-lait.

Quand le lait ne sort plus, il faut masser !

Parfois l’engorgement est tel que le lait ne sort plus.

Bébé n’arrive pas à téter.

Le tire-lait n’est pas efficace non plus, voir contre-productif.

Dans ce cas-là il faut recourir à la méthode de compression aréolaire.

Il s’agit d’exercer une pression sur l’aréole avec vos doigts, autour du téton.

Cela a pour effet d’assouplir l’aréole, afin de permettre l’éjection du lait.

engorgement mammaire méthode de compression aréolaire
©Amourmaternel : compression aréolaire_schéma extrait du SET « Surpasser les douleurs et difficultés de l’allaitement »

Cette technique est très simple :

Il suffit d’exercer une pression continue sur l’aréole comme indiqué sur le dessin ci-contre.

Maintenez la pression pendant 2 minutes environ. Cela devrait suffire à détendre l’aréole.

IMPORTANT: Mettez votre bébé au sein immédiatement après avoir fini de comprimer l’aréole. Ainsi il boira le lait « libéré ».

Si vous ne le faites pas, le sein va durcir à nouveau.

Bien sûr vous pouvez le faire au tire-lait aussi (à puissance faible). Ceci dit, l’extraction manuelle est souvent plus efficace en cas d’engorgement mammaire.

Pour en savoir plus, je vous invite à lire l’article de la Leche League ici.

L’eau chaude, un vasodilatateur naturel !

apaiser l'engorgement mammaire sous la douche
Engorgement et eau chaude

Pour bénéficier des bienfaits de l’eau chaude et calmer l’engorgement, le plus simple est de prendre une douche.

Le mieux est de prendre une douche chaude en effectuant des massages du sein, et la compression aréolaire comme indiqué précédemment. (cela a été mon cas lors de mon we surprise au spa).

Si vous avez la chance d’avoir une baignoire, un bain chaud sera encore plus efficace.

Si l’engorgement est vraiment installé, cette méthode ne suffira pas.

La technique du verre d’eau chaude

Cette méthode commence à être connue. Elle est assez efficace pour dénouer les canaux lactifère avant d’extraire le lait.

Elle consiste à remplir un verre d’eau chaude (mais pas brûlante).

Optez de préférence pour un verre pas trop large mais assez large pour recouvrir l’aréole).

Ensuite vous vous penchez sur le verre de manière à ce que votre sein engorgé soit en contact avec le verre.

La chaleur va permettre de créer une dépression -effet « ventouse »- sur votre sein. Cette même dépression va permettre au lait de sortir.

Vous verrez votre lait se diffuser dans l’eau contenue dans le verre.

Voici la technique en vidéo :

Le massage ocytocine !

massage ocytocine
©Amourmaternel : Massage ocytocine_schéma extrait du SET « Surpasser les douleurs et difficultés de l’allaitement »

L’ocytocine, vous connaissez ?

C’est l’hormone qui commande vos muscles aréolaires. C’est elle qui leur dit quand faire sortir le lait pour nourrir bébé.

Elle est responsable du réflexe d’éjection du lait maternel.

Lors d’un engorgement mammaire, vous pouvez demander à votre chéri de vous masser pour favoriser le réflexe d’éjection du lait.

Pour cela, mettez vous dans une position assise, et penchez vous contre une table de manière à ce que votre dos soit un peu courbé.

Vous pouvez aussi vous mettre à genoux près de votre lit, la tête appuyée sur vos bras, sur le lit.

Ensuite, la personne devra vous masser en commençant par la base du cou. Masser le cou et descendre lentement vers les épaules.

Après quelques minutes de massage, il faut passer à la colonne vertébrale. On va masser chaque côté des vertèbres de l’intérieur vers l’extérieur.

Utilisez vos deux pouces pour masser chacun des côtés de la colonne vertébrale en même temps, en effectuant de petits cercles.

Descendez petit à petit le long de la colonne vertébrale, jusqu’à mi hauteur. Remontez ensuite le long de celle-ci toujours en massant.

Vous pouvez répéter ces mouvements pendant 2-3 minutes, en prenant soin de finir à la base du cou, comme vous avez initié le massage.

Pour joindre l’utile à l’agréable, vous pouvez opter pour une huile d’amande douce afin de fluidifier vos mouvements et rendre le massage encore plus agréable 😉

Traitements naturels pour l’engorgement

L’ensemble des traitements naturels qui suivent pourront vous aider à soulager votre sensation de tension dans les seins.

Le mieux est de les mettre en application entre les tétées.

Argile verte et engorgement mammaire

En plus de ses nombreuses vertues, l’argile verte a deux propriétés intéressantes pour l’engorgement  :

✔️ C’est un décongestionnant

✔️ Elle soulage les inflammations


Comment utiliser l’argile pour soigner l’engorgement ?

Il faut réaliser un cataplasme d’argile.

Pour cela, il suffit de réaliser une pâte d’argile en mélangeant la poudre d’argile verte avec de l’eau.

Recouvrez votre sein d’une compresse. Ensuite, appliquez cette pâte sur le sein, en grosse couche.

N’ayez pas peur de mettre un bon centimètre d’épaisseur d’argile.

Finissez le cataplasme en recouvrant le tout d’un film alimentaire afin d’éviter que l’argile ne sèche.

Pour plus de facilité vous pouvez acheter de la pâte d’argile prête à l’emploi, sous forme de tube.

Engorgement et huiles essentielles

Lisez ce paragraphe seulement si vous souffrez d’un engorgement mammaire sans allaiter. (si vous allaitez, passez à la suite)

Après recherches, il y a deux huiles essentielles qui ont fait leurs preuves pour résorber l’engorgement :

  • L’huile essentielle de Lentisque pistache, traditionnellement utilisée pour ses vertus décongestionnantes et circulatoires. Le problème, c’est qu’elle est déconseillée pendant l’allaitement !
  • L’huile essentielle d’Hélichryse italienne a des propriétés anti-inflammatoires, cicatrisantes et circulatoires. Malheureusement elle est déconseillée aussi pendant l’allaitement !!!

Je déconseille l’usage de ces huiles essentielles en cas d’allaitement !

Le chou vert, un anti-inflammatoire naturel

réduire l'engorgement antigalactogène chou
Le chou : anti-inflammatoire

Une autre solution qu’on peut dire « bio » ou « de grand-mère », consiste à utiliser des feuilles de chou vert.

C’est assez courant dans d’autres pays, même si en France nous sommes plus sceptiques.


→ Comment utiliser le chou pour soulager mon engorgement ?

  • Commencez par laver deux feuilles de chou.
  • Ensuite, comprimez-les manuellement pour les rendre plus souples (casser un peu les fibres du chou) afin qu’elles prennent un peu la forme du sein.
  • Découpez un rond au milieu (trou pour le mamelon).
  • Mettez les feuilles de chou au congélateur 5-10 minutes.
  • Sortez-les puis posez-les sur vos seins (maintenues entre vos seins et le soutien-gorge).

Le chou est un anti-inflammatoire reconnu. Le froid soulage les douleurs.

L’accessoire indispensable en cas d’engorgement mammaire

Encore peu connu en France, cet accessoire est pourtant l’un des plus vendus aux Etats-Unis.

Il est conçu spécifiquement pour l’engorgement. 

Il a cet extraordinaire pouvoir de soigner l’engorgement en :

✔️ Facilitant l’éjection du lait maternel,

✔️ Maintenant les canaux lactifères ouverts pour empêcher leur obstruction.

✔️ Calmant la tension dans les seins en dehors des tétées.

J’aurais tellement aimé connaître son existence lorsque j’allaitais, que je suis très fière de vous en parler. 😀

Je pense que beaucoup d’entre vous seront heureuses de l’avoir sous la main. J’en aurais rêvé quand j’étais engorgée !!!

Une simple bouillotte ?

J’ai toujours dit que le meilleur et le plus efficace se trouve souvent dans les choses les plus simples.

Et justement, ici, l’accessoire en question n’est autre qu’une bouillotte pour seins.

calmer l'engorgement grâce aux accessoires

Elle est très facile et pratique à utiliser. On peut l’utiliser froide ou chaude, selon les besoins :

✔️ Lorsqu’on la congèle ou qu’on la met au frigo elle a une action anti-douleur. C’est idéal entre les tétées.

✔️ Lorsqu’on la chauffe (au micro-ondes), elle apaise immédiatement et favorise l’écoulement du lait par l’action de la chaleur sur les canaux lactifères (sans gaspiller une tonne d’eau sous la douche lol).

Les mamans pour qui le lait met un peu de temps à sortir lors de la tétée peuvent l’utiliser avant d’allaiter pour que leur bébé n’ait pas à attendre ou téter dans le vide (utile en cas de crevasses).

Ensuite, vous pouvez l’utiliser froid entre les tétées, pour apaiser la douleur.

 ➡  Il existe désormais une autre version de bouillotte avec des matières moins naturelles mais elle est très appréciée aussi par les mamans.

Comment éviter l’engorgement mammaire ?

Conduite à tenir & bonnes habitudes

Eviter la stase du lait

Pour éviter l’engorgement, c’est simple : il faut éviter la stase du lait dans les sein.

Autrement dit, éviter que le lait reste dans vos seins.

En effet, la stase du lait provoque forcément l’engorgement, et même des maux de tête.

Attention : ne laissez jamais l’engorgement mammaire s’installer !

Dès que vous ressentez une gêne drainez vos seins. Cela évitera que l’engorgement se transforme en mastite !

Pour cela il faut faire téter votre bébé régulièrement, au quotidien, selon ses besoins.

Si vous êtes tire-allaitante, il faut utiliser votre tire-lait régulièrement.

Changer de position

Changer de position de temps en temps est essentiel.

Cela permet de drainer le sein sur tout son volume, et non pas toujours au même endroit.

Souvent un engorgement localisé a lieu car la maman allaite toujours dans la même position. Du coup certains canaux lactifères ne sont jamais vidés. Dans ce cas-là on parle plutôt d’obstruction du canal lactifère.

Ne pas arrêter l’allaitement d’un coup

Il ne faut pas changer de rythme d’allaitement (ou de tire-allaitement) d’un coup.

Supprimer plusieurs tétées d’affilées est une grosse erreur.

Il faut toujours procéder progressivement sur la production de lait maternel.

Engorgement mammaire et sevrage

Lors de l’arrêt de l’allaitement, certaines mamans ne procèdent pas ne manière rigoureuse, ne sachant pas vraiment comment faire.

Il faut toujours supprimer les tétées une par une.

Il ne faut jamais supprimer plusieurs tétées à la fois.

D’abord parce que ça perturbe hautement bébé de se voir refuser plusieurs tétées d’un coup. Ensuite parce que ça ne permet pas à la lactation de diminuer progressivement.

Les seins se retrouvent alors engorgés à coup sûr !

Le même conseil s’applique au tirage du lait. Il faut supprimer un tirage à la fois si on veut éviter l’engorgement.

Pour suivre une méthode d’arrêt de l’allaitement, vous pouvez suivre les conseils que je vous donne dans cet article.


Voilà les filles, cet article vous aidera à la fois à apaiser vos douleurs, mais aussi et surtout à désengorger vos seins !

Retenez que le plus efficace en cas d’engorgement est de faire téter votre bébé.

Gros bisous à toutes, bon courage, et heureux allaitement !

Retrouvez tous mes conseils sur l’engorgement résumés dans 2 fiches du set « difficultés courantes de l’allaitement ».

Quelques sources ayant servi à écrire cet article :

  • Carlos Gonzalez, »Ingorgo mammario », Un dono per tutta la vita, edizioni il leone verde, 2007, 358p., ISBN : 978-88-95177-14-4
Engorgement mammaire

L'engorgement mammaire est assez fréquent en début d'allaitement, mais il peut avoir lieu à n'importe quel moment de l'allaitement. Il fait partie des infl

Editor's Rating:
4.9