Préparer son allaitement avant l’accouchement, c’est multiplier ses chances de réussir son allaitement.

C’est aussi se donner les moyens de vivre ses premiers instants avec bébé dans de bonnes conditions.

Avant de poursuivre la lecture de ce guide, je vous invite à lire la première partie de cette préparation à l’allaitement, dans laquelle vous trouverez :

  • Comment trouver un lieu d’accouchement favorable à l’allaitement,
  • Comment définir votre projet d’allaitement,
  • Le tri à faire au préalable dans votre entourage, et pourquoi.

Préparer son allaitement pour être prête le jour J

Préparation prénatale : utile pour l’allaitement ?

Préparation prénatale aperçu
Photo Credit: Ms. Patricia Deal (Army Medicine)

La préparation prénatale se déroule en 7 séances d’une durée de 45 minutes à 1 heure en moyenne. Elle est accessible à toutes les femmes enceintes.

Cette préparation est un droit. Elle n’est en aucun cas obligatoire.

Personnellement j’y suis allée de manière assidue pour ma grossesse car cela me rassurait.

J’avais l’impression de me préparer à accoucher. Effectivement c’est le but de ces séances. Mais honnêtement, arrivée à 9 mois, j’avais tout oublié. Tout.

Et le jour J, j’étais complètement paniquée !

Je pense donc qu’il est bon de préparer votre accouchement en suivant ces séances si cela vous tranquillise, mais selon moi, -et cela ne reste que mon avis personnel- cela ne constitue en rien une préparation efficace à l’accouchement.

Et encore moins une préparation à l’allaitement car le sujet est vraiment survolé.

Préparer son allaitement grâce au projet de naissance.

réussir son allaitement_démarrage
Préparer les premières heures d’allaitement

Le projet de naissance est fondamental dans la préparation de son allaitement. Il va déterminer les conditions dans lesquelles va démarrer votre allaitement.

C’est lui qui va transmettre vos volonté et vos exigences concernant votre accouchement. Il est donc essentiel pour que vous accouchiez selon vos désirs et dans le respect de vos croyances, attentes, etc…

Mais pas seulement !

Grâce au projet de naissance vous allez pouvoir demander au personnel médical de mettre en place certaines actions ou au contraire de ne pas suivre les routines hospitalières habituelles afin de favoriser le bon démarrage de votre allaitement.

Car peu de monde le sait, mais les routines en maternité constituent une entrave au bon démarrage de l’allaitement.

En effet, la plupart des actions effectuées sur le bébé à la naissance ne sont pas indispensables, et peuvent être repoussées d’une heure ou deux. Certaines d’entre elles peuvent même être supprimées selon l’état de santé du bébé.

Or, on sait aussi que la réussite de la première tétée est hautement augmentée lorsque le bébé prend le sein dans les 30 minutes qui suivent la naissance. 

Ces deux informations réunies sont extraordinaires parce qu’elles permettent de comprendre que le simple fait de repousser les routines hospitalières après la première tétée (lorsque l’état de santé du bébé le permet) accroît énormément vos chances de réussite. (et diminue aussi le risque de crevasses, etc…)

Le contact précoce en peau à peau apporte lui aussi énormément d’intérêt à cette première rencontre entre la mère et son nouveau-né.

Non seulement pour l’allaitement, mais aussi pour votre bébé directement : réconfort et sécurité affective, colonisation par les micro-organismes présents sur la peau de la maman, stabilisation idéale de la température corporelle du bébé, taux de glycémie plus élevé, etc…

En ce qui concerne votre accouchement, il est également important de prendre connaissance d’un certain nombre d’informations si vous ne voulez pas avoir l’impression d’être à la merci du personnel médical.

Connaitre les éventualités qui s’offrent à vous et leur impact direct sur vous, votre bébé et votre allaitement est indispensable. Posez-vous des questions simples, mais auxquelles il est préférable de réfléchir pendant votre grossesse, et pas le jour J :

⇒ Est-ce que j’accepterais un déclenchement artificiel si on me le propose ?

⇒ Quel est mon avis sur l’expression abdominale ?

⇒ Est-ce que je laisserai le personnel médical gérer ma rencontre avec bébé ou suis-je en mesure de mentionner mes volontés avec précision (exemple : vouloir que bébé soit posé sur mon ventre et pas sur mes seins directement afin de lui permettre d’effectuer le crawl du nouveau-né) ?

Si ces questions déclenchent chez vous des interrogations ou des incompréhensions, c’est certainement que vous n’êtes pas encore « assez » préparée une naissance favorable à l’allaitement. Et peut-être même trop peu informée sur les conditions d’accouchement de manière générale.

C’est normal rassurez-vous.

Si vous ressentez le besoin de pouvoir décider des conditions de votre allaitement et de préparer votre allaitement comme il faut, j’ai conçu pour vous un guide pour préparer l’allaitement de vos rêves.

Son prix est volontairement petit pour accompagner le plus grand nombre de mamans dans leur préparation à l’allaitement.

Grâce à lui, vous saurez tout ce qu’il faut savoir sur l’accouchement, et vous serez guidée à la fois dans vos prises de décisions, et dans la rédaction de votre projet de naissance.

S’équiper du bon matériel pour son allaitement.

matériel allaitement
Préparer son allaitement en s’équipant bien

Il y a 2 écoles concernant le matériel à prévoir pour l’allaitement maternel :

  • Et ceux qui envisagent aussi l’allaitement dans sa globalité, en se donnant les moyens de « se faciliter la vie » pour pouvoir allaiter avec un maximum de plaisir et de confort.

Au début je faisais partie des premières personnes. Je voulais réduire au strict minimum le matériel à utiliser. C’est mon côté écolo.

Puis ensuite je me suis rendue compte que lorsqu’on souhaite un allaitement long, c’est quand même beaucoup plus agréable de s’équiper d’un matériel très qualitatif, et de se faire le plaisir d’avoir des accessoires qui facilitent la vie.

Etre mère et survivre aux nuit entrecoupées est fatiguant, donc mieux vaut s’équiper pour vivre son allaitement avec plus de plaisir et de facilité.

Un simple exemple pour illustrer cela : Avoir des coussinets gel est pour moi un gros atout. Ils sont ultra efficaces en cas d’engorgement ou de mastite, car ils libèrent le lait obstrué grâce à la chaleur. En parallèle ils peuvent apaiser tous types de douleurs liées à l’allaitement grâce au froid : crevasses, mastite, obstruction des canaux lactifères,etc… Ils peuvent même faciliter le réflexe d’éjection pour simplifier le tirage ou même accélérer l’arrivée du lait lors de la succion à vide de début de tétée (Très utile en cas de crevasse ou de bébé ayant des difficultés à prendre du poids).

(NB : L’engorgement touche toutes les mamans à un moment ou un autre de l’allaitement)

La société française réduit trop l’allaitement à son aspect fonctionnel. C’est selon moi l’une des raisons pour lesquelles il y a un taux d’allaitement si faible en France comparé aux autres pays.

L’allaitement mériterait d’être vu sous un aspect plus moderne. Et je pense que l’usage d’accessoires qui font gagner du temps, et qui améliorent les conditions d’allaitement participent à cette image de modernité.

C’est ce qui se fait sur tout ce qui touche à la puériculture, alors pourquoi l’allaitement est privé de tout cela ?

Je vous invite donc à réfléchir sur votre vision de l’allaitement et comment vous souhaitez allaiter :

  • Avec le strict minimum
  • ou en privilégiant votre temps libre et votre confort ?

Quelque soit votre choix, l’article sur la valise de maternité vous apportera certainement un tas de réponses à vos questions : comment la préparer, pourquoi en préparer plusieurs, etc… Vous y trouverez également des listes hiver et été à télécharger gratuitement.

Poursuivre l’allaitement dans de bonnes conditions

Préparation du séjour en maternité.

prévoir séjour maternité

Les premiers jours de l’allaitement se passent pendant le séjour en maternité.

Vous découvrez tout l’univers de l’allaitement à ce moment-là : la prise du sein, les positions, les montées de lait, etc…


Pour que tout se passe bien, informez-vous sur ces sujets :

  • Les bienfaits du Rooming-in (L’enfant partage la même chambre que la mère afin d’être proche d’elle 24h/24)
  • L’utilisation (excessive) des compléments alimentaires et leurs conséquences sur l’allaitement.
  • L’usage des tétines et le risque de confusion.
  • A quoi ressemble une journée « type » d’un séjour en maternité,
  • Votre aisance ou au contraire vos appréhensions vis-à-vis de l’allaitement en public (Vous serez amenée à allaiter devant les infirmières, et certainement devant les gens qui viendront vous rendre visite)

Anticiper son retour à la maison.

anticiper allaitement maison

Pour un retour à la maison agréable et reposant, n’hésitez à préparer à l’avance ce moment de plusieurs manières.

D’abord, préparez bien la chambre de votre bébé ou bien son lit en cododo s’il partage votre chambre.

Ensuite, profitez de votre grossesse pour préparer un maximum de plats pour 1 à 2 personnes, que vous mangerez pendant vos premières semaines d’allaitement.

Ce sera un gain de temps précieux lorsque vous allaiterez et cela vous permettra de manger comme il faut.

Je vous conseille également de préparer la liste des visites post-natales à prévoir, ainsi que les professionnels de santé qui suivront votre bébé afin d’avoir une organisation pré-établie, et ne plus avoir à y penser.

Enfin, prenez connaissance des poussées de croissance de bébé car la première a lieu entre le 7ème et le 10ème jour de vie, et elles sont assez déroutantes !

Prévoir son soutien post-natal.

soutien post natal allaitement

Le soutien post-natal correspond tout simplement à ce qui va vous apporter un soutien et un suivi après la naissance de votre bébé au regard de l’allaitement.

Il y a le suivi post-partum pour vérifier que vous vous remettez bien de l’accouchement.

Exemple : suivi de la cicatrisation en cas d’épisiotomie.

Et il y a le suivi post-natal de votre bébé, pour lequel vous devrez effectuer des consultations obligatoires.

Enfin, de manière plus générale, il y a tout le soutien de votre entourage, et votre organisation vis-à-vis du congé paternité, maternité, de l’éventuelle présence d’un proche pour vous aider lorsque le papa aura repris le travail, etc…


Vous voilà presque prête à allaiter. Vous n’avez plus qu’à mettre en place toutes les étapes abordées dans ce guide pour bien préparer votre allaitement.

Si vous vous sentez perdue, n’hésitez pas à vous inscrire pour recevoir mes emails privés, ou à vous procurer le pack « Réussir mon allaitement dès le début ».