L’allaitement de votre bébé pendant la première semaine suivra un rythme assez soutenu. C’est important d’en être consciente et de l’accepter avant le début de l’allaitement.

Cette fréquence est indispensable à la bonne mise en place de la lactation. Elle répond également aux besoins nutritionnels de bébé et à son besoin de succion.

Voyons ensemble les différents repères que vous pouvez suivre pour savoir si la mise en route de l’allaitement est satisfaisante.


1 semaine pour mettre en place la lactation

La première semaine est sans doute la plus difficile de tout l’allaitement. Comme pour tout, il faut apprendre, découvrir l’allaitement petit à petit. Contrairement à ce que l’on pense, ce n’est pas inné ou instinctif. Avec la fatigue, le doute et la peur de ne pas être à la hauteur, beaucoup de mamans risquent de se décourager si elles ne se sont pas préalablement préparées à l’allaitement.

Je vous félicite donc de vous informer comme vous le faites en lisant cet article !

Votre production de lait maternel

Le rythme soutenu de l’allaitement pendant les premiers jours est favorable à la mise en place de la lactation :

  • Il favorise la production de lait en quantité suffisante.
  • Réduit les risques d’engorgement.
  • Il est essentiel à la survenue de la montée de lait.

Les premiers jours, vous nourrissez votre enfant avec le premier lait maternel : le colostrum. Ce lait a de nombreuses vertus. Il facilite entre autre, l’évacuation du méconium (Cf. paragraphe Votre bébé/selles).

Au bout du troisième jour environ, vous devriez ressentir les premiers signes de l’arrivée du deuxième lait : seins tendus et gonflés, chauds… C’est la montée de lait. Vos seins se remplissent d’un lait plus liquide, plus proche de l’aspect que nous avons toutes en tête d’un lait « ordinaire ». Cependant, ce lait appelé « lait de transition », est très qualitatif et répond parfaitement aux besoins de votre bébé.

Lors de l’arrivée de ce second lait, vous risquez d’avoir les seins engorgés.

 

Quantité de lait maternel bue par le bébé d’1 semaine

La quantité de lait maternel bue par un bébé d’une semaine est difficile à déterminer. On estime qu’elle varie de 180mL à 600mL environ par 24 heures la première semaine.

L’important n’est pas vraiment d’estimer cette quantité mais bien de vérifier que l’allaitement fonctionne bien :

  • La maman produit du lait en quantité adéquate.
  • Le bébé a une bonne prise du sein et une bonne succion.
  • Tous deux sont en bonne santé et le bébé prend du poids.

Même si on ne peut pas donner de quantités de lait maternel « type » absorbée par un bébé puisque cela varie bien évidemment d’un bébé à l’autre, on peut avoir une idée des quantités probables de lait que reçoit un bébé pendant sa première semaine de vie en prenant connaissance de la capacité de son estomac.

 

Voici un schéma qui représente la taille de l’estomac d’un nouveau-né au cours de la semaine 1 :

  • Le premier jour il a la taille d’une cerise. (5-7mL)
  • Le troisième jour on peut dire qu’il a la taille d’une noix. (22-27mL)
  • Et enfin le 7ème jour, il a la taille d’un bel abricot ! (45-60mL)

 

quantité lait bébé une semaine
©Amourmaternel

 

NB : Le colostrum, très concentré et très nutritif, permet de répondre à tous les besoins de votre bébé en très faibles quantités. Il est parfaitement adapté à son petit estomac. 🙂

 

1 semaine pour apprendre à observer les tétées

Apprenez à observer les premiers signes de faim de votre bébé afin de lui proposer la tétée avant qu’il soit affamé. Un bébé qui a faim fait des mouvements avec sa bouche, ou met ses mains à sa bouche par exemple.

Si vous lui proposez dès qu’il commence à avoir faim, il sera plus calme, et plus apte à téter de manière efficace. Le mieux étant de mettre votre bébé sur votre ventre, un peu en dessous du sein, et le laisser prendre votre sein de lui-même. Pour cela, le mieux est que vous soyez allongée, ou en position semi-inclinée, appelée communément la position transat ou biological nurturing.

Les tétées

Prendre le sein tout seul

Si l’accouchement s’est bien passé et que votre bébé a été mis sur vous en peau à peau dès la naissance, il devrait être capable de prendre le sein tout seul. Ceci étant les routines hospitalières freinent souvent ces capacités instinctives du nouveau-né. Le mieux étant de faire un projet de naissance précis afin d’offrir à notre bébé et nous-même l’opportunité de démarrer l’allaitement de la meilleure manière qui soit.

Si vous êtes intéressée par cette idée et que vous avez besoin d’aide pour la réaliser, n’hésitez pas à me contacter sur la page contact du blog ou en répondant à un de mes courriels (en vous inscrivant au Club Privé tout en haut ou tout en bas de l’article). Vous pouvez également laisser un message en bas de cet article.

Position confortable = essentiel

Faites téter votre bébé en vous mettant dans une position confortable. Votre dos doit être appuyé contre un coussin ou un dossier, et vous ne devez pas vous pencher vers votre bébé. C’est lui qui doit être positionné contre vous.

Laissez-le téter le premier sein autant qu’il le souhaite. Lorsqu’il relâche le sein, et qu’il semble avoir fini de téter, proposez-lui votre deuxième sein.

Remarque : attention, un bébé qui lâche trop souvent le sein, est certainement un bébé mal positionné. Cela peut arriver lorsque la mère -justement-, n’est pas positionnée confortablement. Par exemple lorsqu’elle se trouve assise et qu’elle se penche naturellement vers son bébé. Il faut rectifier la position en appuyant votre dos contre le dossier et amener votre bébé contre vous. Son corps tout entier doit être contre vous. Utilisez un de vos bras pour appuyer sur ses fesses de manière à ce qu’il soit bien contre vous. Cela devrait améliorer les choses.

 

Fréquence

Un nouveau-né tète en moyenne 8 à 12 fois par 24 heures.

→ Ne soyez pas inquiète si vous avez l’impression qu’il ne fait que téter… Cela est tout à fait normal.

 

Durée

Laissez votre bébé téter autant qu’il le souhaite à part si vous ressentez des douleurs, auquel cas il faudra trouver la raison de ces douleurs auprès d’une consultante en lactation.

La succion de bébé est très favorable à la mise en route de la lactation, même lorsqu’il tète sans boire le lait.

En revanche, si votre bébé reste au sein sans téter, qu’il s’est endormi avec le sein en bouche et ne fait pas de mouvements de succion par exemple, retirez-le du sein. Cela vous permettra de vous reposer, et de reposer vos mamelons.

En cas de crevasses ou de douleurs aiguës, retirez votre bébé du sein au moment où il ne fait que « tétouiller » et ne boit plus de lait. Pour reconnaître la « tétouille », observez son « double menton ». S’il ne bouge pas, c’est que votre enfant ne déglutit pas… s’il ne déglutit pas c’est qu’il ne boit pas. Il est alors inutile de le garder au sein, surtout si vous avez mal. Cependant la présence de crevasses indique qu’il y a un problème. Rapprochez-vous d’une consultante en lactation et lisez mon article sur les crevasses.

 

La succion de bébé

Les mouvements de succions sont réguliers et profonds. Votre bébé est calme, mais alerte. Pendant la succion, vous observez un mouvement de mâchoire, et voyez votre bébé déglutir. J’appelle ça le mouvement du « double menton ». Son « double menton » descend lorsqu’il avale le lait. Si vous n’observez pas de mouvement de déglutition, votre bébé ne tète certainement pas bien.

Assurez-vous qu’il tète bien en vous rapprochant d’une consultante en lactation.

Avec un peu d’attention vous entendrez votre bébé avaler votre lait. C’est signe que tout va bien.

 

1 semaine de changements conséquents

Prise de poids/ Perte de poids

Les premiers jours un bébé peut subir une perte de poids de 5 à 7% de son poids sans que cela soit inquiétant. En réalité, c’est le fonctionnement de l’allaitement en lui-même qui est important :

  • La mise en place de la lactation (production de lait).
  • Que votre bébé tète bien.

Ce sont les deux seules conditions pour que l’allaitement fonctionne : que la maman produise du lait, et que le bébé réussisse à le boire en quantité suffisante. Tant que votre bébé recevra tout le lait dont il aura besoin, il reprendra du poids.

La prise de poids sera contrôlée quotidiennement par le personnel médical. Si elle est insatisfaisante, ils vous demanderont de rester jusqu’à ce qu’elle soit correcte.

Selles

Les premiers jours qui suivent la naissance du bébé, ses selles portent un nom particulier : le méconium. Il s’agit de selles noires.

Une fois le méconium évacué, les selles du bébé prendront petit à petit leur apparence « normale ».

Apparence :

Celles du bébé allaité ont une texture un peu comme une purée, avec une couleur qui doit passer progressivement du noir (méconium) au kaki, jusqu’à atteindre la couleur jaune moutarde au 7ème jour environ.

Point très positif : elles ont une odeur très peu prononcée, similaire au yaourt 🙄  .

 

selles bébé première semaine
©Amourmaternel

 

A la fin de la première semaine, les selles doivent avoir pris une couleur jaunâtre.

 

Fréquence :

J1 : 1 selle.

J2 : 2 selles.

J3 : 3 selles.

A partir de J4 : 3 à 4 selles/jour.

Urines

Les urines doivent être claires et abondantes.

Couches mouillées :

  • 1 couche le jour 1
  • 2 couches le jour 2
  • 3 couches le jour 3
  • 4 couches le jour 4
  • 5 à 6 couches pleines à partir du 5ème jour.
  • 6 à 8 couches pleines à partir du 7ème jour.

 

couches mouillées bébé semaine 1
©Amourmaternel

 

A la fin de la première semaine, la quantité de couches mouillées doit être de 6 à 8 couches pleines.

NB : Si votre bébé remplit bien ses couches, c’est un signe qu’il boit une bonne quantité de lait.


CONCLUSION

Au cours de la semaine 1 votre allaitement se met en place progressivement, et favorise le passage graduel et doux vers l’alimentation exclusive par la bouche.

Grâce à l’évolution de la composition de votre lait, qui passe petit à petit du colostrum au lait de transition, puis dans les semaines à venir au lait « mature », l’estomac de votre bébé peut s’adapter en douceur à ce nouveau mode d’alimentation.

Même chose pour ses selles, ses urines et la taille de son estomac : la digestion et l’augmentation de la taille de son estomac se font en douceur, car votre bébé reçoit une quantité de lait faible au début.

Et vous, comment s’est passée votre semaine 1 ?

 

Bon début d’allaitement à toutes et félicitations pour cette naissance ! 

 

 

{ Pour aller plus loin } :

Pour vous féliciter d’avoir lu cet article jusqu’au bout et vous encourager dans votre allaitement, je vous offre les 6 fiches conseil suivantes :

  • Les bienfaits de l’allaitement maternel.
  • Les compléments alimentaires proposés pendant le séjour en maternité.
  • Engorgement : les solu(ac)tions à suivre.
  • Comprendre le processus de lactation.
  • Les poussées de croissance
  • Les bases de la collecte du lait maternel

 

 

 



{ Quelques sources utilisées pour écrire cet article } :

Livres :

Sites internet :

Documents PDF :

Une question, un commentaire ?