Le pic de croissance marque une étape normale (et inévitable) du développement de votre bébé.

Dans cet article, on va voir en détail ce qu’est le pic de croissance, pourquoi cela se produit et comment le gérer au mieux. Je vais également répondre aux questions fréquentes que vous pourriez avoir à ce sujet.


Qu’est-ce que le pic de croissance?

bébé étudie pic de croissance graphique

Les premiers mois de la vie de votre bébé sont une période de croissance et de développement rapide. Au cours de cette période, vous pouvez rencontrer ce que l’on appelle communément “les pics de croissance”. Qu’est-ce que c’est exactement ? Comment cela peut-il affecter votre bébé, qu’il soit allaité ou non ? Et comment pouvez-vous y faire face en tant que maman attentionnée ?

Un pic de croissance est une période de croissance rapide et intense chez un bébé, qui peut survenir à tout moment au cours des premiers mois de sa vie. Pendant ces périodes, votre bébé peut sembler plus affamé, plus agité et peut demander à téter (ou boire le biberon) plus fréquemment que d’habitude.

Les pics de croissance sont courants et font partie intégrante du développement normal de votre bébé. Le terme “poussée de croissance” évoque la croissance physique de l’enfant, mais pas seulement. Il s’agit avant tout d’un bond extraordinaire dans son développement physique, moral et psycho-moteur.

Votre bébé grandit, bien sûr, ET il acquiert surtout de nouvelles capacités sur des périodes courtes. Il évolue rapidement, et comprend mieux le monde qui l’entoure. Il apprend aussi à mieux connaître son corps et progresse d’un point de vue sensoriel.

Combien de temps dure un pic de croissance ?

La durée d’un pic de croissance varie d’un bébé à l’autre, mais en général, il dure généralement de 3 à 5 jours. Cette durée peut néanmoins varier en fonction de plusieurs facteurs, tels que l’âge du bébé, son niveau d’activité, son appétit et d’autres facteurs individuels.

Par ailleurs, certains bébés peuvent traverser plusieurs pics de croissance de manière très intense tandis que pour d’autres, ils peuvent passer inaperçu.

[thrive_leads id='17084']

Comment le reconnaître ? (signes et symptômes)

Dans ce chapitre nous allons voir 6 symptômes caractéristiques d’une poussée de croissance.

6 signes pic de croissance en photos

1. Bébé a toujours faim

Les bébés ont souvent une faim intense pendant un pic de croissance. Ils peuvent devenir de véritables ogres ! Leur demande de nourriture augmente considérablement par rapport à avant. Il se peut qu’ils réclament à manger toutes les heures, jour et nuit. Vous aurez l’impression qu’ils ont faim dès la fin de la tétée ou du biberon… et qu’ils aimeraient bien dévorer un bon burger triple steak en plus de votre lait ! 😀

C’est un comportement typique d’un bébé pendant une poussée de croissance : il est insatiable. Mais rassurez-vous, c’est parfaitement normal.

Pendant un pic de croissance, toutes les nouvelles acquisitions en cours, comme sa perception de l’espace, des objets, des sensations, etc., font que votre bébé dépense beaucoup d’énergie. Il est important de répondre à ses nouveaux besoins pour qu’il se sente bien. N’ayez pas peur de le nourrir abondamment, car les bébés savent naturellement s’arrêter lorsqu’ils sont rassasiés. Si vous l’allaitez, l’augmentation de la fréquence des tétées aidera votre lactation à se calibrer sur ses nouveaux besoins.

2. Allaitement : insatisfaction après les tétées

Si vous allaitez, il est possible que vous ressentiez vos seins vides et mous, ce qui peut accentuer l’impression de manquer de lait. Cette période peut être difficile, car en plus de douter de votre lactation, vous serez fatiguée en raison du rythme soutenu des tétées. Les nuits peuvent être peu réparatrices, avec un bébé qui demande à téter fréquemment et qui ne dort pas aussi bien qu’avant. Les journées ne sont peut-être pas plus reposantes non plus. Tout cela peut vous faire perdre pied si vous ne comprenez pas ce qui se passe.

[thrive_leads id='17084']

Parfois, ces poussées de croissance passent inaperçues, et la maman peut penser qu’il s’agit d’une poussée dentaire ou d’un événement important qui a perturbé son enfant, bien que cela soit rare.

ASTUCE :
Notez à l’avance, sur votre calendrier en gros “période de pic” ou “poussée de croissance” afin d’anticiper son apparition. Vous serez ainsi mieux préparée, et le vivrez plus sereinement. Pour cela, référez-vous aux âges des poussées de croissance référencées dans les paragraphes suivants ou téléchargez gratuitement la fiche n°5 du Success pack.

3. Besoin d’affection et de contact supérieurs

Pendant les pics de croissance, les bébés peuvent non seulement être plus demandeurs en termes de lait, mais aussi d’affection. En effet, la croissance physique n’est pas la seule raison qui peut expliquer leur besoin temporaire accru de contact et de réconfort.

En parallèle de leur croissance physique, les bébés grandissent aussi sur le plan intellectuel. Leur cerveau est en plein développement, et ils font de nouvelles découvertes sur le monde qui les entoure. Ils peuvent être plus attentifs à leur environnement, plus curieux, et donc avoir besoin de davantage de stimulation et d’interaction pour satisfaire leur soif d’apprendre.

Le besoin de téter plus fréquemment peut donc correspondre à une phase psychologique, intellectuelle et affective chez le bébé. C’est sa manière de trouver du réconfort, de se rassurer, et d’explorer le monde qui l’entoure à travers le contact physique et la proximité avec sa maman ou son papa.

En répondant à ces besoins supplémentaires avec amour, patience et attention, vous contribuez à soutenir son développement global et à favoriser son bien-être.

4. Agitation et irritabilité

Votre bébé, aussi doux et agréable soit il en temps normal, devient… comment dirais-je ?

CASSE-PIEDS !

Il peut être plus agité, pleurer plus souvent et avoir du mal à se calmer. Il peut montrer des signes d’impatience ou d’irritabilité pendant les tétées ou les repas.

Le changement d’humeur soudaine de bébé est souvent le premier signe de la poussée de croissance.

Votre bébé peut être plus difficile à garder que d’habitude et les journées peuvent sembler épuisantes. Sa nouvelle perception du monde peut le déstabiliser, le rendant plus sensible et plus difficile à satisfaire. Cette attitude peut vous déstabiliser à votre tour. Face à ce nouvel environnement qui l’entoure, votre bébé a besoin de sécurité et de réconfort. La proximité avec lui, ainsi que la patience et la bienveillance, pourront l’apaiser.

5. Changements dans les habitudes de sommeil

Les pics de croissance peuvent également perturber les habitudes de sommeil de votre bébé, avec des difficultés à s’endormir ou à rester endormi, ce qui peut entraîner des nuits agitées pour vous et pour votre bébé.

Les lecteurs de cet article ont aussi aimé :  Allaitement à la demande

En général, de nombreux bébés vont dormir moins, beaucoup moins… Il est même possible qu’ils réclament à manger pendant leurs périodes de sommeil nocturne, même s’ils étaient déjà sevrés la nuit ou qu’ils faisaient des nuits complètes.

6. Les grands pas de bébé

Lors des poussées de croissance, vous remarquerez une nette progression de votre bébé sur les domaines de compétence suivants :

✔️ Langage,

✔️ Développement social,

✔️ Curiosité et autonomie,

✔️ Motricité fine et globale.

Nous allons voir plus en détail dans le prochain chapitre les évolutions que rencontrera votre bébé en fonction de son âge.

poussee de croissance

Recevez gratuitement le résumé de cet article sous format PDF en vous inscrivant à mes emails privés 💌

A quel age ont lieu les pics de croissance de bébé ?

Les pics de croissance ont lieu à des périodes bien définies. Quelques écarts d’une semaine par rapport aux âges habituels peuvent être considérés. Cependant, ces poussées se confirment chez la plupart des bébés, au même âge !


POUSSÉES DE CROISSANCE – CARACTÉRISTIQUESAGE DE BÉBÉ
Premier pic de croissance – passe parfois inaperçu.7 à 10 jours
Pic très difficile !3 semaines
6 semaines
Pic de croissance le plus difficile3 mois
Pic de croissance 6 mois : étape charnière avec possible
changement de processus de lactation
(passage en lactation autocrine)
6 mois
9 mois
Pics un peu moins connus, mais encore présents
sur les allaitement longs.
12 mois, 18 mois, 24 mois.
Tableau des Poussées de croissance (pics) selon l’âge du bébé

Ces âges peuvent légèrement varier ou être décalés, notamment concernant les bébés prématurés ou les bébés nés plus tard que leur date de naissance initialement prévue.

Pic de croissance du nourrisson

Le premier pic de croissance a lieu pendant la période des 7 à 10 premiers jours de vie du nouveau-né. Il passe souvent inaperçu car à ce moment-là nous sommes en permanence collées à notre nourrisson. C’est une période encore très fusionnelle où on garde beaucoup bébé en peau à peau.

Pic de croissance 3 semaines

Il est généralement associé à une demande accrue en lait chez le bébé. Les bébés peuvent sembler plus affamés et réclamer plus fréquemment à être nourris pendant cette période. De plus, des perturbations du sommeil, comme des difficultés à s’endormir ou à rester endormi1, peuvent être observées.

Les bébés peuvent également présenter des comportements plus collants et rechercher davantage de proximité physique avec leurs parents 3.

Pic de Croissance 6 semaines

A 6 semaines, le bébé peut demander plus de lait, et vivre encore une fois une période de trouble du sommeil. Les bébés peuvent montrer une agitation accrue, être plus difficiles à apaiser et réclamer plus fréquemment à être nourris.

Certains bébés peuvent également présenter des signes de développement cognitif, comme une plus grande curiosité et une plus grande attention à leur environnement (Sears et Sears, 2005).

Pic de Croissance 9 semaines

La poussée de croissance de 9 semaines peut être associée à des besoins accrus en lait et à des comportements plus collants chez le bébé.

Les bébés peuvent montrer une demande accrue en tétées et rechercher davantage de proximité physique avec leurs parents 1.

Des perturbations du sommeil, comme des réveils fréquents la nuit, peuvent également être observées pendant cette période.

Pic de Croissance 3 mois

Le pic de croissance de 3 mois est sans doute l’un des plus difficiles (d’après les mamans et mon expérience personnelle).

Certaines mamans parlent de “crise des 3 mois de bébé” ou d’un “bébé de 3 mois qui pleure tout le temps”. Ici aussi le premier signe de pic est l’augmentation de la demande en lait chez le bébé.

Les bébés peuvent réclamer plus fréquemment à être nourris et montrer une plus grande appétence pour le sein ou le biberon.

Certains bébés peuvent également montrer des signes de développement moteur, comme des tentatives de rouler ou de saisir des objets.

Pic de Croissance 6 mois

Le pic de croissance de 6 mois peut être associé à des changements dans les habitudes alimentaires du bébé. Certains bébés peuvent montrer une demande accrue en solides ou en aliments complémentaires, en plus du lait maternel ou du lait infantile 1.

Les bébés peuvent également montrer des signes de développement moteur, comme des tentatives de s’asseoir ou de se déplacer ².

Pic des 9 mois

Les symptômes du pic de croissance des 9 mois de bébé sont similaires à ceux des 6 mois sur le plan alimentaire.

Côté développement moteur, les bébés peuvent initier des tentatives de se tenir debout ou de se déplacer en rampant ou en marchant avec assistance ².

Certains bébés peuvent également commencer à montrer des signes de développement social et émotionnel, comme l’attachement à des objets ou des personnes spécifiques 3.

Pics de croissance de 12 mois

Certains bébés peuvent montrer une plus grande indépendance dans l’alimentation, en utilisant des cuillères ou en essayant de manger seuls.

Ils peuvent également commencer à marcher seuls ou à explorer leur environnement de manière plus autonome. D’autres peuvent également développer leur langage en prononçant leurs premiers mots simples.

Pics de croissance 18 mois

Certains bébés peuvent montrer des signes de développement cognitif, comme une plus grande capacité à comprendre et à répondre à des instructions simples.

Ils peuvent également développer leur indépendance et montrer des signes de frustration ou d’opposition à certaines règles ou limites.

Certains bébés peuvent également commencer à montrer des signes de développement social, comme l’envie de jouer avec d’autres enfants et de partager des jouets.

Pics de croissance 24 mois

À l’âge de 24 mois, les bébés peuvent continuer à progresser dans leur développement en matière de langage, en étant capables de prononcer des phrases simples et de mieux exprimer leurs besoins.

Leur développement social peut également s’améliorer grâce à l’interaction avec d’autres enfants et l’imitation de comportements sociaux.

Enfin, leur motricité fine et globale peut se renforcer en apprenant à dessiner, courir et sauter.

Sources :

  • 1La Leche League France, 2023
  • ²Sears et Sears, 2005
  • 3Parents, 2023.

Comment y faire face ?

gérer pic croissance

Voici quelques conseils pour gérer la période transitoire qui vous attend :

  • Etre disponible et à l’écoute : Durant une période de pic de croissance, il est crucial de répondre aux besoins de nutrition et de réconfort de votre bébé. Offrez-lui la possibilité de téter ou de prendre le biberon plus fréquemment afin de satisfaire son appétit accru. Soyez à l’écoute de votre enfant et répondez à ses attentes, même si cela peut être difficile en raison du manque de temps libre, ce que je comprends parfaitement !
  • Prendre soin de vous en tant que maman est également essentiel particulièrement dans cette période du post-partum. Assurez-vous de vous reposer suffisamment, de vous nourrir correctement et de vous hydrater pour maintenir votre propre bien-être physique et émotionnel.
  • Être patient(e) et réconfortant(e) : Les pics de croissance peuvent être éprouvants pour les parents, mais ils constituent une étape clé du développement de l’enfant. Rappelez-vous que c’est une phase temporaire et que cela passera.
  • Éviter de compléter avec des aliments solides ou des compléments : Pendant un pic de croissance, il est recommandé de se concentrer sur l’allaitement ou le biberon pour répondre aux besoins nutritionnels de votre bébé. Évitez de compléter avec des aliments solides ou des compléments sans consulter un professionnel de santé.

Allaiter pendant un pic de croissance

bébé tète

Théorie et réalité

Lorsque votre bébé traverse une poussée de croissance, ses besoins évoluent. Il grandit et a besoin de boire plus de lait, c’est pourquoi il demande à téter plus souvent. Il a simplement plus faim qu’avant.

Les lecteurs de cet article ont aussi aimé :  feuille de chou et allaitement

Cependant, il est important de noter que votre lactation ne s’adapte pas instantanément comme par magie. Pendant une période de 3 à 5 jours environ, la quantité de lait que vous produisez peut ne pas suffire à satisfaire les besoins de votre bébé, ce qui peut se traduire par son mécontentement au sein.

Il s’agit d’une période de transition nécessaire pour que votre lactation s’adapte aux nouveaux besoins de votre bébé. En effet, c’est la loi de l’offre et de la demande : plus votre bébé tète, plus il reçoit de lait maternel. Et plus il boit et draine le sein, plus votre lactation augmente. En sollicitant davantage vos seins, c’est-à-dire en demandant à téter plus souvent, votre bébé stimule votre production de lait et envoie un signal à votre cerveau pour augmenter le taux de prolactine, l’hormone de production du lait maternel.

Il faut donc faire preuve de patience pendant cette période de transition.

Conseils pour allaiter pendant cette période

  • Augmenter la fréquence des tétées : Pendant un pic de croissance, il peut être nécessaire d’augmenter la fréquence des tétées pour répondre aux besoins de votre bébé. Essayez de nourrir votre bébé à la demande, chaque fois qu’il montre des signes de faim.
  • S’assurer d’une bonne prise du sein : Pendant un pic de croissance, votre bébé peut être plus agité pendant les tétées. Assurez-vous qu’il prend bien le sein avec une bouche grande ouverte et qu’il a une bonne prise pour éviter les douleurs mammaires et assurer une bonne succion.
  • Se reposer et se nourrir suffisamment : Allaiter pendant un pic de croissance peut être épuisant. Assurez-vous de vous reposer suffisamment, de vous nourrir correctement et de vous hydrater pour maintenir votre production de lait et votre bien-être. Pour cela vous pouvez adopter ce qu’on appelle “la lune de miel de l’allaitement” : vous restez en peau à peau en permanence avec votre bébé de manière à ce qu’il tète à volonté.

Nourrir au biberon pendant une poussée de croissance

bébé boit au biberon

Si vous n’allaitez pas

Si vous nourrissez votre bébé au biberon, voici quelques conseils pour faire face à un pic de croissance :

  • Préparer des quantités de lait adaptées à ses nouveaux besoins : Pendant un pic de croissance, votre bébé peut demander à recevoir plus de lait qu’habituellement car ses besoins auront augmenté.
  • Utiliser une tétine adaptée : Choisir une tétine adaptée à l’âge de votre bébé – et son comportement- peut aider à éviter les frustrations et les coliques pendant les repas pendant un pic de croissance (La faim pouvant inciter votre bébé à téter plus vite et aspirer plus d’air).
  • Éviter de forcer bébé à finir le biberon pour qu’il réclame moins souvent : Pendant un pic de croissance, il peut être tentant de forcer votre bébé à boire plus de lait. Cependant, il est important de respecter les signaux de satiété de votre bébé et de ne pas le forcer à manger plus qu’il ne le souhaite. Rappelez-vous que son estomac est encore tout petit.

Si vous allaitez et donnez le biberon

Il n’est pas nécessaire (et même déconseillé) de compléter vos apports de lait maternel avec du lait artificiel.

Même si vous avez l’impression de manquer de lait, il est important de continuer à allaiter votre enfant fréquemment, car la production de lait s’ajustera en conséquence. (Si vous n’arrivez pas à augmenter votre lactation, suivez ma formation gratuite pour vous aider à y parvenir)

Il est préférable de ne pas céder à la tentation d’utiliser du lait infantile en complément des tétées, car cela pourrait diminuer la stimulation de vos seins et ainsi réduire votre production de lait.

Je vous déconseille d’ajouter des compléments de lait industriel à vos tétées, à moins que votre enfant ne présente une stagnation ou une chute de poids préoccupante.

(Les conseils de cet article ne remplacent pas la consultation d’un médecin)

Il est également important de noter que l’introduction d’un complément de lait est souvent associée à l’utilisation d’un biberon, ce qui peut avoir des conséquences négatives sur la poursuite de l’allaitement. En effet, l’utilisation du biberon dans les premiers mois de l’allaitement peut entraîner une confusion entre le sein et la tétine, ce qui peut perturber la capacité de votre bébé à téter correctement au sein. En conséquence, privilégiez les alternatives au biberon.


Le pic de croissance est une période normale du développement de votre bébé, que vous l’allaitiez ou non. Il peut être caractérisé par une augmentation de la demande de nourriture, des changements dans le comportement de votre bébé et parfois des défis supplémentaires pour les parents. Il est important de comprendre les signes et les symptômes du pic de croissance, de rester patient et réconfortant envers votre bébé, et de consulter un professionnel de santé en cas de préoccupations. Avec un soutien approprié, vous pouvez traverser cette période et continuer à nourrir et à prendre soin de votre bébé de manière adéquate.

Cet article vous a aidée ? Si oui, partagez-le avec vos amies qui allaitent afin qu’elles vivent elles aussi la poussée de croissance de leur bébé dans les meilleures conditions possibles.

Bon courage, et un très heureux allaitement !

    46 replies to "Le pic de croissance de bébé"

    • Nana

      Bon je me rends compte que j’ai arrêté l’allaitement de mon bébé à 10 mois en pensant que j’avais plus assez de lait et si ça s’en trouve elle était en poussée de croissance….

    • admin

      Bonjour Nana,

      Merci pour ton commentaire.
      Oui, effectivement, c’est tout à fait possible. La poussée de croissance des 9 mois… Ce sont des périodes vraiment importantes car si on n’allaite pas à la demande pendant ces quelques jours, la production de lait ne suit pas l’augmentation des besoins nutritionnels de bébé. Et ensuite ça dégénère parce qu’on introduit un biberon pour compléter… puis deux, puis trois… notre production de lait continue de chuter et l’allaitement se finit comme ça, sans qu’on ne l’ait voulu !

    • Kabibi

      Un grand merci pour cet article encourageant

    • admin

      Merci à toi pour ton commentaire. 😉

    • Zoe

      Merci merci ! Tout est dit , tout est clair ! Faisons confiance un peu a nos bébés aussi ! Je repars boostee !

    • admin

      Merci à toi pour ton message et bon allaitement !

    • Grotto

      Tout correspond à ce que j’endure depuis 4 jours ! Merci je redeviens confiante en moi-même !

    • admin

      Bonjour Grotto, heureuse de t’avoir apporté mon soutien à travers cet article ! Bonne continuation ! ?

    • Magali

      merci pour tes précieux conseils! j’ai eu un doute et effectivement je dois être dans le pic des 3 mois !! bébé ne lache plus le sein depuis cette nuit!!

    • Tam

      Merci!! Très instructif cet article!! J’ai eu un coup de mou cette semaine mais ca va mieux. On approche les 6 mois, je vais m’accrocher et me préparer sereinement. C est vrai qu’on est pas encouragée par notre entourage….”Ça fait 5 mois c’est suffisant…” ou “prévois du lait infantil pour compléter. ..” et encore “Bébé ne dort parce qu il ne mange pas assez, il faut des biberons de céréale….” bon courage à toutes et merci Johanna pour tous tes articles! J’ai découvert que j’avais un REF!

    • Aurélie

      Excellent article, merci beaucoup ! Réaliste, pragmatique, encourageant : tout ce qu’il faut pour rebooster la maman allaitante affaiblie… Je viens seulement de comprendre que ma fille (9 mois dans 3 jours) est en pleine poussée de croissance alors que tous les signes étaient là (bébé grognon, capacités nouvelles, quasi absence de sommeil, impression de manquer de lait avec les seins vides…) et que c’est mon 3e enfant et mon 3e allaitement ! Et malheureusement j’ai fait tout ce qu’il ne fallait pas (bien “aidée” par le pédiatre qui m’a dit “Vous n’avez plus de lait de toute façon ? alors arrêtez l’allaitement. Passez au biberon”) : j’ai introduit du lait infantile avec des céréales, j’ai refusé de l’allaiter la nuit, voulant lui faire perdre cette habitude de ne se rendormir qu’au sein (argh). Bref, je crois bien que j’ai tout compromis, snif. Merci encore, même si c’est déjà sans doute trop tard pour moi pour rattraper mes erreurs, alors que je tenais à allaiter jusqu’à ses 12 mois, comme ses aînés…

    • admin

      Bonsoir Aurélie, merci pour ton commentaire. Ce n’est pas perdu tu peux rattraper le coup et reprendre ton allaitement en main. Ne perds pas espoir. Si ta volonté est de continuer, il est encore temps de suivre les conseils de l’article afin que tout soit relancé . N’hésites pas lire mon article « comment booster la lactation grâce à la prolactine » (tu tapes « lactation » dans la barre de recherche en haut à droite). Je t’assure que tu peux relancer la machine. Quand tu verras ta lactation reprendre et que tu auras passé la poussée de croissance, tu pourras supprimer les compléments petit à petit. Tiens-moi au courant et penses à suivre ma page facebook pour ne pas rater les prochains articles ?

    • Anonyme

      Super article, clair, précis et argumenté. Très éclairant. J’ai lu d’autres de vos articles tous du même niveau.
      Bonne continuation à vous.

      Un Papa qui s’investi dans l’allaitement de sa Fille.
      (Si si ça existe ?)

    • admin

      Merci pour ces compliments ! J’essaie effectivement d’apporter un maximum d’informations pour chaque sujet que je traite afin que les mamans (et les papas ?) aient les réponses à leurs questions après lecture de mes articles. Bon allaitement et encore merci pour ces encouragements !

    • Emmanuelle

      Merci pour cet article qui me rassure, j’ai passé ma journée hier avec Bébé au sein et aux bras , changer des couches dès qu’il finissait de manger … j’étais en pleure épuisée puis une amie m’a parlé de la poussée de croissance et je suis tombée sur votre article qui m’a rassuré en tout point , j’ai à nouveau confiance et me dit que rien ne dure … namasté ??

    • Colin Sauvanet

      Bonjour, il semble que mon fils soit en plein pic de croissance. Ma femme allaite non stop et ça fait plus de 48 heures. En général je me retrouve dans les details de l’article, tout se passe ainsi. C’est vraiment epuisant mais jusque là on pensait que ça ne durerait pas plus de 2 jours. Mon fils a 11 jours mais là où ça commence a devenir le plus angoissant est le poids, il ne prends pas, stagne et est toujours sous son poids de naissance. Devons nous forcer l’allaitement exclusif même si le poids évolue péniblement ?

    • admin

      Bonjour Emmanuelle, je suis ravie que mon article ait pu vous rassurer. Cela vous aidera à accepter les difficultés de la situation et à reprendre confiance en votre allaitement. Et ça, c’est super important pour la suite. La poussée de croissance est en effet l’une des étapes la plus difficile de l’allaitement, mais c’est surtout du au manque d’information… la maman a peur de ne plus avoir assez de lait, et la fatigue n’aide pas… je suis moi-même passée par là c’est pourquoi je suis heureuse d’apporter mon soutien et mon aide par mes articles 😉 A très bientôt !

    • admin

      Bonjour Colin, félicitation pour la naissance de votre fils. Si votre femme allaite à la demande, le poids de bébé devrait suivre. Je ne connais pas son poids, mais si il est en pleine forme et ne présente pas de signe de détresse, tout devrait rentrer dans l’ordre. Pourquoi vous inquiétez-vous pour son poids ? Est-ce par rapport à un poids de référence lu sur une courbe de poids ou est-ce quelqu’un qui vous a fait une remarque ? Si vos inquiétudes liés à son poids sont fondés, alors il faut vérifier l’efficacité de la succion. Vous dites qu’il est souvent au sein, donc il devrait ingurgiter autant de lait que nécessaire… dans ce cas regardez bien qu’il avale lorsqu’il tète. Normalement un bébé avale à chaque mouvement de succion en début de tétée, puis il fait plusieurs mouvements de succion avant de déglutir etc… au cours de la progression de la tétée. C’est important aussi de le laisser sur le sein jusqu’à la fin de la tétée pour s’assurer qu’il boive le lait gras de fin de tétée, celui qui est le plus calorique. Ensuite, essayez de “l’empêcher” de s’endormir trop vite au sein en lui faisant des petites chatouilles au pied, ou en lui faisant faire le rot ou même en lui changeant la couche pour le réveiller un peu lorsque vous le voyez commencer à s’endormir…. J’espère avoir été claire : 1)vérifier la succion et que bébé avale bien. 2) le laisser au sein jusqu’à ce qu’il n’avale plus en s’assurant qu’il a eu accès au lait gras (plusieurs mouvement avant déglutition), 3) faire en sorte qu’il reste éveillé assez longtemps pour qu’il boive assez et 4) lui proposer le deuxième sein à la suite de tout cela. N’hésitez pas à lire mon article sur le lait gras pour mieux comprendre tout cela. Vous avez une petite loupe en haut à droite du menu. Tapez “lait gras” et vous tomberez sur l’article… et si son poids vous inquiète vraiment, allez voir un pédiatre. Donnez-moi des nouvelles ! Mes encouragements à votre chérie 😉

    • Colin Sauvanet

      Bonjour, tout d’abord encore merci pour l’article et pour votre réponse rapide.
      Ma femme allaitait a la demande mais le poids ne suivait pas, après 15 jours nous sommes toujours 300 g sous le poids de naissance (3.6 kg pour 3.9 kg a la dernière pesée). Inquiet par ce manque de poids et de voir toujours notre fils affamé, nous avons finalement complété les tétées avec du lait artificiel (après 2 jours et demi a téter ~20h/24, il était impossible de tenir le rythme). La succion est bonne, il a tendance a s’endormir au sein mais nous le stimulons régulièrement. Chaque tétée se fait au moins sur 2 seins, me femme finit maintenant par utiliser un tire lait (on observe bien du lait gras), tandis que je donne un biberon de lait artificiel, dans l’optique de continuer a stimuler la production et rattraper le retard de production. Autrement nous resterons sur du mixte.
      Avec ce nouveau rythme nous somme maintenant sur un cycle de ~3h, ce qui est bien plus supportable. Ma femme est elle même pédiatre et nous avons aussi demandé conseil a une collègue spécialiste en allaitement qui a vérifié la succion et la position de tétée.

    • admin

      Bonjour Colin. Heureuse que vous soyez rassurés et que vous ayez trouvé un rythme qui vous convient. Être parent c’est fantastique mais c’est aussi beaucoup d’inquiétudes et de peur de ne pas réussir à répondre à 100% aux besoins de notre bébé ! Puisque vous avez fait le choix de compléter les tétées avec du lait artificiel je souhaite vous apporter quelques informations à ce sujet. Si l’allaitement mixte est la solution que vous souhaitez adopter, soyez tout de même attentifs au risque de confusion sein tétine . Les premiers temps on préconise de donner le lait artificiel au bébé autrement qu’au biberon : au DAL, au gobelet, à la tasse, etc… ça permet d’être moins exposé à ce risque de confusion sein tétine . Je n’ai pas encore écrit d’article à ce sujet, mais pour résumer il s’agit de la confusion que fait le bébé entre la succion au sein et celle au biberon. Elle est très différente et souvent, le bébé essaie de reproduire le mouvement qu’il fait sur le biberon lorsqu’il est au sein, sauf que ça ne marche pas au sein ! Bref, renseignez vous un peu à ce sujet sur le site de la lèche league afin d’y être préparés le cas échéant . Lorsqu’un bébé fait une confusion il s’agite au sein, le prend puis le relâche ou refuse simplement de téter … ensuite, je voulais vous dire que c’est bien que votre femme tire son lait en plus des tétées car cela permet d’entretenir la lactation . Si l’allaitement mixte est une solution temporaire et que votre femme aimerait un allaitement exclusif, faites lui savoir qu’elle pourra toujours revenir à un allaitement exclusif par la suite progressivement , des qu’elle se sentira plus à l’aise avec l’allaitement. Si c’est son souhait je vous conseille d’adopter le DAL. C’est un procédé d’allaitement qui permet de donner du lait artificiel à votre bébé lorsqu’il est au sein. C’est super car cela entretient le mécanisme de succion de bébé , cela sollicite les mamelons de maman et donc la lactation, mais aussi cela ne crée pas de confusion sein tétine. Les hôpitaux le mettent en place progressivement. Le DAL peut s’acheter sur internet (marqué MEDELA) ou vous pouvez le fabriquer vous même . J’espere vous avoir aidés et ne pas vous avoir perdus dans mes conseils ! J’écris depuis mon téléphone et j’admets ne pas bien voir la structure de ma réponse !! Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas. Vous pouvez également trouver des informations sur les alternatives au biberon été/ou sur le DAL dans mon article intitulé « alternatives au biberon ». Très heureux allaitement à vous . Toutes mes félicitations pour votre investissement. Et n’oubliez pas, l’allaitement est souvent difficile les 15 premiers jours mais ensuite il devient agréable et intuitif. C’est un don que votre femme fait à votre enfant qui lui apportera des bénéfices toute sa vie. ?

    • Anonyme

      Merci pour cet article !!! Enfin de la clarté ?

    • Anonyme

      Bonjour votre article est très bien écrit et c’est a 100% ce qui arrive à mon bébé de 6 semaines. Sa me rassure!! J’espère qu’il reprendra son rythme après ce pic de croissance il était réglé comme une horloge à une téter toute les 3h, voir plus la nuit.

    • Caroline

      Bonjour et merci pour votre article. Mon bébé aura 2 mois dans 2 jours et j’ai l’impression qu’il refait un pic de croissance (pic que j’ai déjà pu constater un peu avant 3 semaines et un peu avant 6 semaines). Mais là ça semble recommencer… déjà ! Sachant qu’il est né avec 5 semaines d’avance, cela pourrait peut-être correspondre au pic des 3 semaines? Je ne sais pas trop quoi penser. Il est pendu au sein toute la journée c’est parfois difficile mais j’ai vraiment l’intention de réussir mon allaitement. À cause de son petit poids de naissance l’allaitement a déjà été difficile à mettre en place, nous avons dû compléter avec des biberons (LA et mon lait)

    • admin

      😉

    • admin

      Bonjour, contente de vous avoir rassurée, c’est le but ! J’ai moi-même pris peur lors du premier pic de croissance de mon fils, et ça me fait toujours plaisir d’aider les autres mamans à prendre conscience de la réalité des choses. Vous rassurer est ma priorité 😉

    • admin

      Bonjour Caroline, comment se passe votre allaitement ? Le pic est-il fini ? Sachez que vous pourrez passer à un allaitement exclusif et oublier le LA par la suite, si vous le souhaitez. Beaucoup de mamans l’ont fait, pourquoi pas vous ? (Si c’est votre volonté bien sûr). Bon allaitement !

    • Elo

      Bonjour, concernant les âges est il possible de faire une poussée de croissance à 12 mois? Cela fait 3 jours Que mon Loulou Que j’allaite toujours a un comportement qui ressemble fort fort à une poussée de croissance, ayant 8 dents je sais que ce n’est pas les dents le soucis, du coup je me demandait si ça pouvait être Ca a 1 an? Merci

    • Johanna, admin

      Bonjour @Elo, pourquoi penses-tu à une poussée de croissance exactement ? Il tète + ? Il est ronchon ? Que fait-il exactement. J’ai besoin de savoir pour t’aider 😉

    • Laurence

      Ah si j’avais vu votre article il y a 4 ans j’aurais continuée mon allaitement. J’ai pensé manquer de lait mais avec le recul et à la lecture de votre super article je me rend compte que c’était un pic de croissance

    • Johanna, admin

      Bonjour Laurence,
      Oui malheureusement beaucoup de mamans tombent dans le “piège” des poussées de croissance. Elles mettent souvent fin à l’allaitement pour les mêmes raisons que chez vous.
      Merci pour votre témoignage !

    • Nina

      Merci pour votre article, mon bébé est en plein dedans, il a 5 semaines et demi… mon entourage (et surtout le papa!!) ne comprend pas qu’il puisse être autant au sein, j’ai beau leur expliquer, ils me parlent tous de leur LA que je ne veux absolument pas! Déjà avec la fatigue accumulée + leurs réflexions, je me remettais quand même en question…
      L’article permet de relativiser et d’être encore plus forte pour continuer d’allaiter mon bébé!
      Encore merci ?

    • Johanna, admin

      Merci à toi Nina pour ton commentaire ! N’hésites pas à suivre amourmaternel sur facebook ! ?

    • Anonyme

      Je suis en plien dans celle des 6 mois …. Il fait tellement de progrès que j’arrive à prendre sur moi ces qqs nuits bien pourrit à ne pas dormir. Le plus dur est qu’il est ronchon et les gémissement continue … Grrrr mais bon c’est très temporaire

    • Manon

      Merci pour cet article,un vrai reconfort qd on sapercoit que notre calvaire du moment nest en fait qune poussée de croissance a presque 6semaines,grace a vous je v continuer dallaiter,jai bien failli tt arrêter.est il normal cependant que mon bb veuille rester au sein plus dune heure?

    • Johanna, admin

      Bonjour Manon, oui c’est tout à fait normal ! C’est bon pour la lactation et ça le réconforte pour passer cette période charnière ! Bon allaitement à toi. ?

    • Nora

      Bonjour et merci pour la qualité de votre article et la clarté des réponses apportées aux questions.
      Notre fille a fait des pics de croissance bien marqués à 3 et 6 semaines. Elle a maintenant presque 10 semaines et depuis hier j’ai l’impression qu’elle fait encore un pic (tête toutes les 2 heures la nuit et quasiment toutes les heures la journée) et au bras quasiment tout le temps.
      Elle a eu ses premiers vaccins avant hier et 38 degrés le lendemain au réveil (Le doliprane a fonctionné de suite). Est ce la cause ?
      Depuis le début elle dort généralement assez peu la journée car elle est réveillée par des régurgitations (la pédiatre a suggéré un REF). La nuit elle dormait d’abord 5/6 h puis réveil toutes les 2heures jusqu’en milieu de matinée. Et le jour tétée toutes les 2 h.
      Voilà pour le tableau, j’espère Que cela vous permettra de me répondre.
      Merci d’avance

    • Johanna, admin

      Bonjour Nora,
      Le vaccin peut être tout à fait la cause de sa fièvre. C’est une réaction qui est assez répandue suite aux vaccins. Je vous invite à lire la notice du vaccin et cela vous le confirmera. Si vous l’avez jetée, vous pouvez la retrouver facilement sur internet.
      Si elle est réveillée par les régurgitations, c’est plutôt synonyme de reflux gastrique ou rgo. Lisez cet article pour savoir si votre fille a les symptômes du rgo. Le REF c’est autre chose, c’est le réflexe d’éjection du lait. Cela correspond à la vitesse et la force d’éjection de votre lait lorsque vous allaitez. Pour savoir si vous avez un REF, rendez-vous ici.
      Pour répondre à votre question, il n’y a pas de “pic de croissance officiel” à 9 semaines, mais beaucoup de mamans se posent la question à cette période-là. Vous n’êtes pas la seule à vous demander si votre fille a un pic aux alentours des 9-10 semaines de vie… malheureusement je n’ai pas d’explication à vous donner sur le sommeil mais je vous conseille de vérifier qu’elle n’a pas de rgo car un bébé rgo a un sommeil léger car il est réveillé par les reflux. Dans l’article je vous donne des conseils à ce sujet.
      Quoiqu’il en soit, si votre bébé demande à téter souvent, c’est soit pour solliciter votre production de lait, soit pour se rassurer, soit pour calmer les maux de ventre (en cas de reflux ou coliques). Bébé a toujours une bonne raison de réclamer le sein. Trouvez des solutions pour que cela reste agréable pour vous, et que vous puissiez suivre un rythme quotidien qui vous convienne. Tout ira mieux dans quelque temps… Bon courage et bon allaitement !

    • Anonyme

      Un grand merci pour cet article, qui rassure énormément et redonne confiance en tout le monde. Du coup beaucoup plus détendus ce soir, sein à la demande et attention ++ et avons passé notre première soirée sereine avec un p’tit loup de 6 semaines demain, plein de sourires et détendu aussi.
      Je ne comprends juste pas pourquoi les médecins ne parlent pas de ces pics, et stressent les mamans à dire qu’ elles ne doivent pas donner le sein à moins de 3h d intervalle, risquant d augmenter les colliques.
      Vous avez peut être sauvé ma confiance en mon allaitement que j aurais peut être bien mis en péril en cette période très déstabilisante. En tout cas je me dis que dans un jour ou deux tout se stabiliserà sûrement..

    • Johanna, admin

      Les pics de croissance sont très déroutants pour les mamans car très peu connus ! La plus grosse difficulté de l’allaitement, c’est justement le manque d’information. Je suis heureuse de vous avoir aidée à traverser ce pic avec plus de sérénité. Bon allaitement à vous.

    • Anonyme

      Merci pour cet article !
      Je souhaite néanmoins bien dire qu’un allaitement mixte (sein + biberon et lait artificiel) est possible, sans confusion tétine/sein.
      C’est important de le dire aussi !

    • Johanna, admin

      Très juste, je suis tout à fait d’accord. C’est possible en utilisant des alternatives au biberon plutôt qu’un biberon… et certains bébés ne font pas de confusion malgré l’introduction d’un biberon… mais cela reste rare alors mieux vaut prévenir que guérir !

    • Aurore Maury

      Un très grand merci pour cet article, ma puce (bb2) va faire ses 6 mois et nous sommes en plein dedans, de fatigue.. Et de découragement j’ai fini par dire à mon conjoint il est peut être temps que j’arrête …et voilà quand fouinant sur internet je tombe sur votre article… Me voilà de nouveau pleine de courage…

    • Johanna, admin

      Merci Aurore,

      Je suis heureuse de vous avoir aidée !

    • Cecilia

      Merci pour votre article.. Mon bébé vient d’avoir ses 6 mois et je pense que nous sommes en plein pic..ses pic de croissance ont été toujours bien fort et difficiles… Des dures éprouvés à vivre ! Mais la… C’est affreux ! C’est déjà le 5eme jour. Je commence à avoir un doute… Ça peut durer même si longtemps ?

    • Johanna, admin

      Oui cela peut même durer des semaines mais c’est rare. Disons que la durée du pic de croissance est liée au temps que met votre lactation pour s’adapter aux nouveaux besoins de votre bébé. En moyenne la lactation met 3 jours pour s’adapter à condition de suivre la demande du bébé.

      Si vous l’allaitez très très fréquemment, cela prendra moins de temps. Plus vous serez disponible pour votre bébé et le laisserez téter fréquemment, plus la durée du pic sera courte.

      Certaines mamans par exemple imposent le sevrage nocturne, et du coup cela pénalise leur lactation. Donc ça prend plus de temps.

      Courage !

    • […] Alors il traverse certainement une poussée de croissance. […]

Leave a Reply