Comment éviter les crevasses pendant l’allaitement ?

Ce n’est certainement pas en appliquant une huile tous les jours sur vos mamelons dans l’espoir de les renforcer ou de les durcir.

Non non… il y a bien plus efficace que ça.

  • La première chose c’est d’avoir une bonne prise du sein.
  • La deuxième chose c’est d’avoir une bonne succion de votre bébé.
  • et ensuite il y a plein d’autres conseils que j’aimerais partager avec vous et qui sont très efficaces pour éviter les crevasses lors de l’allaitement.

Ces 9 conseils vont beaucoup vous aider.

Eviter les crevasses : conditions sine qua non

Le premier d’entre eux est celui qu’il faut suivre en priorité.

C’est LA condition sine qua non pour réussir son allaitement et bien réussir les tétées.

Il s’agit bien sûr de :

C’est la trilogie indispensable pour ne pas avoir de crevasses.

Préparer votre projet d’allaitement

Le deuxième conseil est destiné aux mamans qui sont encore enceintes et qui souhaitent se renseigner en amont de l’allaitement.

Je pense qu’il est essentiel de créer votre projet d’allaitement.

Grâce au projet d’allaitement vous allez pouvoir demander un certain nombre de choses, avoir des « revendications » qui vont vous permettre d’améliorer les conditions de démarrage de votre allaitement.

Par exemple vous allez pouvoir demander à ce que votre allaitement soit prioritaire sur les routines hospitalières de l’hôpital ou de la clinique dans laquelle vous souhaitez accoucher.

Les routines hospitalière sont pratiquées tous les jours sur les nourrissons lorsqu’ils naissent et ne sont pas forcément indispensables.

Donc vous pouvez demander à ce qu’on donne priorité à votre allaitement et que les routines hospitalières soient faites après.

Qu’est-ce que ça va vous apporter ?

Ça va vous permettre de bénéficier du moment le plus précieux de l’allaitement c’est-à-dire la naissance. Notamment les premières 30 minutes ou la première heure qui suit la naissance.

D’ailleurs c’est le moment ou l’instinct naturel de votre bébé est à son maximum et donc il faut en profiter.

En effet, c’est à ce moment-là que votre bébé a le plus de chances de réussir à bien prendre le sein donc si vous mettez en place un projet de naissance bien construit vous allez pouvoir réussir votre première tétée plus facilement.

En tout cas vous allez augmenter grandement votre chance de réussite de votre première tétée.

Il faut savoir que la première tétée est déterminante pour les suivantes donc c’est très important de réussir sa première tétée !

Adopter une position d’allaitement intuitive

Troisième conseil et là il concerne surtout les mamans qui sont au début de l’allaitement… Il s’agit d’utiliser la position d’allaitement qui s’appelle Biological Nurturing pour nourrir votre bébé.

Il s’agit de la position qui est considérée comme la plus intuitive pour nourrir son bébé, tout simplement parce que vous donnez l’occasion à votre bébé de prendre le sein tout seul et de se mouvoir comme il le souhaite.

Bien sûr vous pouvez ne pas être à l’aise avec cette position et préférer en adopter une autre.

Libre à vous de choisir une autre position d’allaitement si celle-ci ne vous convient pas. L’essentiel étant que vous vous sentiez à votre aise pour allaiter.

Varier les positions d’allaitement

Quatrième conseil tout bête mais très facile à appliquer et très efficace, c’est de varier les positions d’allaitement.

On a toutes tendance à allaiter souvent sur la même position mais du coup les points de sollicitation du mamelon sont toujours les mêmes.

Du coup s’il y a friction, s’il y a mauvaise prise du sein, c’est toujours le même endroit du mamelon qui va être frotté, frictionné.

C’est ce qui va faciliter la naissance d’une crevasse.

En revanche si vous variez les positions, la sollicitation du téton va varier en fonction des positions et cela réduira le risque d’apparition d’une crevasse.

Par ailleurs varier les positions d’allaitement vous permettra d’éviter d’avoir un canal lactifère bouché et vous serez moins exposée au risque de mastite.

Dominez votre REF

La cinquième façon d’éviter d’avoir des crevasses quand on allaite concerne le réflexe d’éjection fort.

Certaines mamans ont un réflexe d’éjection fort. Leur lait sort trop vite et trop fort de leur sein.

De ce fait, il peut arriver que le bébé –pour réduire l’arrivée trop forte du jet– ait recours à des techniques un peu « barbares » comme pincer le mamelon ou bien vous mordre au moment où le jet est très violent.

Si vous avez des crevasses ou si vous avez un REF, faites en sorte de diminuer la force des jets.

Évitez le risque de confusion

Sixième conseil pour éviter les crevasses c’est tout simplement de ne donner aucune tétine à votre bébé.

Les tétines comportent un risque. On appelle cela le risque de confusion sein-tétine.

Il s’agit de la confusion que fait le bébé allaité entre la succion au sein et la succion d’une tétine.

Un bébé allaité peut être exposé au risque de confusion sein-tétine en suçant :

  • une tétine classique,
  • un bout de sein en silicone (lorsque la maman utilise ce bout de sein pour allaiter)
  • ou lorsque la maman lui donner son lait maternel ou du lait industriel dans un biberon.

Le bébé peut s’habituer à cette façon de téter. Il peut alors être amené à reproduire ce mode de succion sur le sein de sa mère pour téter.

Or la succion au sein est beaucoup plus complexe que la succion au biberon, et elle est très différente.

Du coup il peut y avoir un risque de confusion sein-tétine qui entraîne lui aussi des crevasses parce que la succion est alors mauvaise. Tout simplement.

Etre à l’écoute de son corps

Mon sixième conseil pour éviter les crevasses c’est simplement d’être attentive et de sentir quand vous avez une certaine sensibilité au niveau de mamelon.

Il ne faut pas attendre d’avoir des douleurs pour intervenir.

Dès que vous sentez vous avez une sensibilité au mamelon c’est qu’il y a un problème.

Il faut essayer de corriger le problème immédiatement.

Hygiène correcte des mamelons

Le huitième conseil concerne l’hygiène des seins.

N’exagérez pas avec les lavages au savon.

Une douche quotidienne suffit. Un lavage excessif risque de supprimer les substances protectrices de la peau.

Votre épiderme se trouve fragilisé et la capacité d’hydratation de vos seins, réduite. Une hygiène excessive favorise donc l’apparition de crevasses aux mamelons.

Évitez aussi l’usage de produits cosmétiques parce qu’ils sont bourrés de produits chimiques qui ont tendance à à sécher le mamelon et qui en plus sont nocifs pour la santé.

Peau à peau

Neuvième et dernier conseil faites appel au peau à peau.

Le peau à peau c’est lorsque vous mettez votre bébé directement en contact avec votre peau.

Aucun de vous deux n’avez de vêtements et donc vous l’allaitez en « peau à peau« . Autrement dit peau contre peau.


Nous arrivons au terme de ces 9 conseils pour éviter les crevasses pendant l’allaitement.

N’hésitez pas à poursuivre votre lecture sur les crevasses dans les autres articles du blog qui devraient apparaître ci-dessous.