Vous allaitez et des crevasses se sont formées sur vos mamelons ?

On va voir 5 étapes pour soulager vos douleurs rapidement. En parallèle à cela, nous allons voir également quoi faire en dehors des tétées pour diminuer vos douleurs et accélérer la cicatrisation de vos plaies.


Comment soulager la douleur des tétées ?

1. Allaitez dès les premiers signes de faim

Avant la tétée, observez votre bébé pour voir quand apparaissent les premiers signes de faim. Nourrissez-le dès qu’il commence à avoir faim sans attendre. Ainsi il sera beaucoup plus détendu et beaucoup plus calme lorsqu’il va téter.

L’objectif étant de réduire la douleur grâce à un bébé moins vigoureux et plus calme au sein.

Pour cela, observez les signes de faim de votre bébé :

  • il commence à bouger,
  • à regarder autour de lui,
  • à porter la main à sa bouche,
  • à s’agiter un peu
  • et, peut-être, à gémir.

Dès que votre bébé adopte ce genre de comportement, proposez-lui votre sein.

2. Réduisez la durée des tétées sans réduire la quantité de lait bue par votre bébé

Juste avant de mettre votre bébé au sein (après avoir détecté les signes de faim), vous allez extraire manuellement le lait de votre sein pour permettre à votre bébé d’avoir le lait “déjà là” avant de téter.

Cela a trois bénéfices directs :

  • Le premier c’est que votre lait sera déjà sur le mamelon.

Il y aura une couche de lait sur votre mamelon et, de ce fait, l’odeur de votre lait sur votre mamelon. Ceci éveillera l’instinct naturel de votre bébé et l’aidera à avoir une prise du sein meilleure.

  • 2ème bénéfice : cela va faciliter la libération de votre lait et du coup votre bébé n’aura pas besoin d’exercer une succion à vide sur votre sein, ce qui va épargner un peu vos douleurs.

Votre bébé sera moins longtemps au sein avant que le lait ne sorte, parce que vous aurez fait le travail vous-même sans toucher au mamelon donc le lait sera déjà en mode éjection.

  • 3ème intérêt : réduction de la durée de la tétée.

Cette action va réduire la durée de la tétée et donc réduire la durée du frottement exercé par votre bébé sur votre mamelon. Votre temps de souffrance sera fortement diminué.

[thrive_leads id='17084']

3. Commencez par le sein le moins douloureux

Commencez par le sein qui vous fait le moins mal : celui dont la crevasse est la moins douloureuse. Poursuivrez ensuite sur la crevasse la moins douloureuse.

Si vous avez la crevasse sur un seul de vos deux seins, vous êtes en quelque sorte, chanceuse par rapport aux autres mamans qui ont une crevasse sur chaque sein car cela va vous permettre de faire reposer le sein qui a une crevasse en allaitant votre bébé en priorité sur le sein qui n’a pas de crevasse.

Mais alors, attention, cette fois aux risques d’engorgements ! Si vous allaitez exclusivement sur un sein, l’autre et sein risque de s’engorger de lait.

4. Vérifier la prise du sein et la succion pendant la tétée

Pendant la tétée, si vous avez suivi mes conseil principaux avant de soigner les crevasses, c’est-à-dire, corriger le problème initial :

  • la prise du sein
  • ou la succion de votre bébé,

Vous avez déjà fait 90 % du travail.

Si vous n’avez pas encore corrigé la prise du sein, la position d’allaitement ou la succion de votre bébé, n’hésitez pas à parcourir les articles sur les crevasses ou en regarder directement les fiches sur les crevasses dans le pack allaitement.

5. Effectuer la compression des seins

Une fois les 4 premières étapes réalisées, vous pouvez exercer la compression mammaire.

Celle-ci va vous permettre de faciliter l’éjection du lait maternel et accélérer le débit de lait.

Ainsi votre bébé recevra plus de lait, plus rapidement et donc restera –encore une fois– moins longtemps au sein… On épargne vos mamelons au maximum de la douleur pendant la tétée en réduisant au minimum la durée de la tétée.

[thrive_leads id='17084']

De plus, raccourcir la durée des tétées va accélérer la cicatrisation de vos plaies, de vos crevasses d’allaitement, tout simplement, par le fait de réduire la sollicitation de vos crevasses.

Non seulement cela va éviter l’aggravation des crevasses, mais cela va vous permettre d’avoir plus de temps pour soigner vos crevasses.

Arrêter les tétées correctement

Lorsque vous retirez votre bébé du sein, ne me dites pas que vous faites cette erreur…

Ne me dites pas que lorsque vous retirez votre bébé du sein, c’est votre sein que vous éloignez de votre bébé. Est-ce que vous faite ça ? Est-ce que lorsque vous allaitez votre bébé, vous reculez au moment ou vous voulez retirer le sein de sa bouche ?

Si vous faites cela, c’est une grossière erreur, surtout si vous avez des crevasses ! Pour interrompre la tétée correctement, mettez votre doigt (propre) dans la commissure de ses lèvres.

Cela stoppe l’effet ventouse et votre bébé lâche naturellement votre sein. C’est sans douleur, c’est naturel, il n’y a aucun risque alors faites le…..

Astuces pour réduire la douleur en dehors des tétées

En dehors des tétées que faut faire pour éviter l’aggravation des crevasses ?

Que faut-il faire pour éviter la douleur liée aux crevasses?

  • Il faut déjà varier les positions d’allaitement pour varier les points de sollicitations et frictions du mamelon. Vous verrez, cela vous aidera à allaiter malgré la douleur.
  • Il faut aussi commencer par le sein qui est le plus douloureux avant d’alterner au maximum entre les deux seins de manière à pouvoir soigner un sein, l’un après l’autre.
  • Évitez aussi d’avoir des vêtements d’une matière qui est irritante et qui accentue vos douleurs et vos irritations au mamelon donc privilégiez des vêtements en coton, naturels, biologiques.
  • En parallèle, réduisez au maximum l’utilisation du tire lait.

Certaines mamans pensent qu’en utilisant le tire lait à la place de l’allaitement directement au sein cela va solutionner la situation mais ce n’est pas vraiment le cas. Cela crée d’autres problèmes comme la chute de lait maternel, la confusion de la tétine, etc… donc si vous pouvez continuez d’allaiter au sein, faites-le.

Les lecteurs de cet article ont aussi aimé :  Le pic de croissance de bébé

En parallèle ne tirez pas votre lait ou tout au moins réduisez les tirage, à part bien sûr si vous avez des problèmes de lactation et que vous devez relancer votre lactation.

Si ce n’est pas nécessaire, n’utilisez pas le tire-lait car lui aussi il peut étendre la crevasse si elle est déjà formée sur votre sein et s’il est mal utilisé.

Soulager les crevasses naturellement

Vous pouvez soulager la douleur des crevasses efficacement en faisant appel à des moyens naturels comme le froid.

Les coussinets gel d’allaitement apaiseront rapidement vos douleurs après avoir été mis au congélateur ou au frigo. Il suffira de les positionner sur vos tétons pour réduire les douleurs provoquées par les plaies.

Vous pouvez aussi prendre un sac surgelé ou une simple poche de glace.

Leave a Reply