Votre bébé ne veut plus téter, il repousse votre sein.

Peut-être, même qu’il s’énerve lorsque vous lui présentez le sein.

Vous êtes sans doute désemparée, voir complètement perdue et vous vous sentez rejetée par votre bébé, ce qui vous attriste profondément.

Vous êtes peut-être aussi inquiète car vous ne comprenez pas pourquoi il ne veut plus téter alors qu’avant il prenait votre sein volontiers.

La première chose à faire pour résoudre la situation, c’est de savoir pourquoi votre bébé refuse de téter.

Pour cela, on va voir dans quelles situations courantes le bébé ne veut plus téter :

  1. Lorsqu’il s’agit d’un refus qui a lieu dès la naissance,
  2. Quand ce refus a lieu quelques jours après la naissance,
  3. Et dans quelles situations courantes ce refus du sein a lieu, plus tard, dans l’allaitement.

Avant de commencer j’aimerais distinguer, avec vous, la différence entre grève des tétées et sevrage.

En effet, les deux génèrent un refus du sein, sauf que, lorsqu’il s’agit d’une grève des tétées, le refus du sein de votre bébé est brutal, il a lieu du jour au lendemain, d’une tétée à l’autre.

Vous le voyez aussi parce que votre bébé aura un comportement assez triste, tout comme vous d’ailleurs, face à cette situation.

En revanche, lorsqu’il s’agit d’un sevrage, le refus de téter est progressif et se fait graduellement : le bébé va se sevrer naturellement et petit à petit. En parallèle, votre bébé aura un comportement comme avant, il sera naturel, il sera normal et de bonne humeur.


Dans cet article on va répondre à la situation du refus du sein, de la grève des tétées.

Refus du sein dès la naissance

Les cas les plus courants pour lesquels un bébé refuse de téter dès la naissance, c’est lorsque celle-ci va être perturbée, c’est-à-dire que la naissance va se faire dans des conditions non naturelles, dans lesquelles le bébé va ressentir une tension, du stress.

Par exemple s’il est séparé de la maman pendant longtemps. L’accouchement en lui-même peut aussi être à l’origine du refus du sein si celui-ci a été entravé par de nombreuses interventions.

Il se peut, aussi, que votre bébé refuse de téter dès la naissance car on aura voulu lui imposer la tétée et notamment la tétée de bienvenue. Peut-être, que, un membre du personnel médical aura pris votre bébé et lui aura mis directement la tête sur le sein pour le forcer à téter rapidement. Selon la situation et le caractère de votre bébé cela a pu le bloquer créant une relation avec cette première tétée, désagréable.

Par la suite, il peut avoir développé une aversion pour le sein.

Le nourrisson qui ne veut plus téter après quelques jours

Bébé ne tète plus pour s’économiser

Quelques jours après la naissance, votre bébé peut refuser le sein pour une simple raison : c’est qu’il manque d’énergie.

Si votre bébé n’a pas tété efficacement jusque là ou n’a pas reçu suffisamment de lait suite à la naissance donc suffisamment de colostrum, peut-être, qu’il est fatigué.

Or, un bébé fatigué préfère économiser son énergie plutôt que téter au sein parce que la tétée demande énormément d’énergie à un bébé.

Il se peut qu’il réclame très peu le sein, voir qu’il refuse de téter parce qu’il souhaite s’économiser et qu’il est trop fatigué pour se lancer dans une tétée.

Dans ce cas-là je vous conseille de l’aider à recevoir du lait plus facilement, en suivant les conseils d’une consultante en lactation, mais aussi de tirer votre lait en complément des tétées pour maintenir votre lactation, et éventuellement supplémenter ses tétées par votre lait maternel donné à la tasse, au gobelet, à la cup ou au DAL.

Vous appuyez sur la tête de votre bébé

Autre possibilité, c’est qu’au cours des précédentes tétées, vous ayez commis une « erreur » que beaucoup de mamans font, c’est d’appuyer sur la tête de votre bébé lorsque vous souhaitez lui donner le sein et peut-être d’insister…

Face à ce mouvement, contre l’arrière de sa tête, le bébé a un réflexe de rejet vers l’arrière et, il a tendance à s’énerver, si on appuie sur sa tête pour le faire téter.

Or, c’est vrai que lors des premiers jours de l’allaitement, on peut vite paniquer et avoir peur que son bébé ne reçoive pas suffisamment de lait et peut-être insister un peu trop ce qui fait qu’après le bébé peut se bloquer et ne plus vouloir le sein.

Vos seins sont engorgés…

Autre éventualité : vos seins sont engorgés. Cela peut arriver au troisième ou au quatrième jour de l’allaitement avec la montée de lait.

Dans ces cas-là, si vos seins sont vraiment très engorgés, votre bébé peut avoir des difficultés à prendre le sein, à faire sortir le lait, donc à extraire le lait de votre sein et, auquel cas, il peut refuser de téter.

2 autres raisons pour lesquelles un nourrisson ne veut plus téter

J’ai relevé aussi, deux autres possibilités, pour un refus de téter quelques jours après la naissance, il y a, par exemple, l’introduction d’une tétine ou d’un biberon dès les premiers jours de la naissance qui peut créer le risque de confusion sein/tétine.

La succion à la tétine est beaucoup plus simple que la succion au sein et de ce fait votre bébé ne saura plus trop comment faire lorsqu’il sera au sein et il va avoir tendance à recréer le mouvement qu’il fait à la tétine

Du coup, sa succion risque d’être mauvaise au sein et de ce fait il risque d’avoir une mauvaise expérience au sein et ne plus vouloir téter.

En parallèle, vous pouvez aussi avoir ce qu’on appelle la préférence du biberon, c’est un peu le même genre de choses que la confusion sein/tétine mais à part que c’est tout simplement une préférence pour le biberon.

Votre bébé ayant accès au biberon très tôt dans l’allaitement, il va avoir tendance à préférer le biberon.

Et enfin, il se peut que vous ayez un REF, un réflexe déjection fort.

Au cours du REF, le lait sort très vite et très fort du sein de la maman, ce qui fait qu’il peut-être très difficile à gérer pour un bébé et encore plus pour un nouveau-né.

Si c’est le cas, peut-être que votre bébé a mal vécu la première tétée ou l’une des tétées suivantes à cause de ça et donc il peut refuser le sein pour cette raison.

Si vous pensez avoir un REF, n’hésitez pas à aller voir les vidéos sur le sujet, j’en ai fait plein sur ma chaîne YouTube, donc vous pourrez trouver des solutions pour y remédier.

Bébé ne veut plus téter au cours de l’allaitement

Si le refus du sein par votre bébé arrive plus tardivement, quand l’allaitement est déjà installé, il y a aussi plusieurs cas qui peuvent expliquer cela.

Grand changement

Le premier cas c’est lors d’un grand changement, un grand bouleversement que va vivre votre famille et/ou votre bébé.

Cela peut être, par exemple, un déménagement,une séparation de votre couple, un décès dans la famille ou le décès d’un proche ou ça peut-être le cas lors de la reprise du travail.

Tous ces événements sont des événements importants dans la vie d’une famille et sont ressentis par le bébé comme de gros bouleversements qui peuvent créer cette situation où le bébé ne va plus vouloir téter.

Par ailleurs, dans cette situation votre bébé risque de sentir fortement vos émotions, qu’elles soient négatives ou pas, et, surtout si elles sont négatives, ça peut avoir un impact sur les tétées.

J’en parle dans d’autres articles mais si vous vous sentez triste, nerveuse, stressée, par exemple, à cause de la reprise du travail ou à cause d’une des situations que j’ai évoquées, juste avant, cela peut altérer votre réflexe d’éjection du lait maternel et donc votre lait risque d’avoir beaucoup plus de difficultés à sortir et d’être beaucoup plus difficile à extraire pour votre bébé.

Et, bien sûr, si votre lait, a plus de mal à sortir cela crée plus de travail pour votre bébé et beaucoup moins de satisfaction, ce qui peut expliquer le fait qu’il refuse alors de téter.

Bébé ne veut plus téter parce qu’il est malade

Autre situation pour laquelle votre bébé peut refuser de téter, c’est lorsqu’il est malade.

Là, ça va être tout simplement dû à un problème mécanique, c’est-à-dire qu’il va avoir le nez bouché lors d’un rhume par exemple, et il va avoir du mal à téter parce qu’il va avoir la sensation de s’étouffer.

Auquel cas, il faudra que vous prêtiez attention à bien nettoyer son nez pour qu’il puisse respirer facilement.

Ça peut-être le cas aussi s’il a des maux de gorge.

Si votre bébé a mal à la gorge, il aura mal au moment de déglutir et, du coup, il va voir qui va associer cette douleur à la tétée et il ne va plus vouloir téter le sein pendant toute la période où il va ressentir des douleurs au moment d’avaler le lait.

Choc émotionnel de bébé au cours d’une précédente tétée

Votre bébé peut aussi refuser le sein, d’un coup, parce que vous aurez eu une réaction assez vive, assez violente face à une morsure à la précédente tétée.

Peut-être que votre bébé vous a mordue, pour x raisons et que vous avez réagi en criant, en pleurant ou en vous énervant. Si c’est le cas, il est possible que votre bébé ait eu une espèce de choc émotionnel et ait mal vécu, en tout cas, votre réaction.

De ce fait il ne veut plus téter, il fait une grève des tétées, c’est une situation qui arrive malheureusement, assez couramment, lors de la sortie des dents ou lors du dédoublement des gencives.

Les bébés ont des douleurs et ont tendance du coup à mordre le sein mais vous pouvez, par exemple, utiliser un collier d’allaitement pour faire face à cette situation, pour permettre à votre bébé de mordre dans le collier d’allaitement, au moment où il a des tensions, et qu’il ressent ce besoin de mordiller quelque chose.


Si vous souhaitez en savoir plus sur le refus du sein, sur la grève de la tétée, j’ai fait, pour vous, des vidéos sur les 16 causes de refus du sein et vous pouvez voir, aussi, en espérant que vous avez trouvé pour quelles raisons votre bébé a arrêté de téter, la vidéo qui vous explique comment faire pour aider votre bébé à reprendre le sein.

Et si vous voulez plus de conseils n’hésitez pas à vous abonner à mes emails privés dans lesquels je partage, avec vous, mes meilleurs conseils ainsi que plein de fiches offertes, des fiches mémos pour votre allaitement qui vous aideront, je suis sûre, à vivre votre allaitement dans de meilleures conditions.