Comment espacer les tétées naturellement ?

Tout part d’un constat très simple. On a tous des besoins nutritionnels précis au quotidien :

  • La femme adulte a un certain besoin de calories par jour …
  • l’homme adulte a un certain besoin calorique par jour…
  • l’homme adulte qui fait du sport un certain besoin calorique …
  • la femme adulte qui fait du sport, un certain besoin calorique…

Or, c’est pareil pour nos bébés !

Nos bébés allaités ont un besoin calorique par jour qui est variable selon l’âge du bébé essentiellement, mais aussi sa taille et son poids.


Espacer les tétées naturellement : c’est simple

Il est nécessaire que votre bébé reçoive une certaine quantité de lait maternel par jour, c’est évident.

Pour y parvenir, vous avez 2 possibilités :

  1. augmenter le nombre de tétées ( cela rapproche les tétées)
  2. augmenter les apports caloriques par tétées

Vous l’aurez compris, pour espacer les tétées, au quotidien, il faut que votre bébé reçoive plus de calories, à chaque tétée.

Pour ça, comment faire ?

Déjà, il faut que vos tétées soient plus efficaces et qu’elle assouvissent davantage les besoins de votre bébé.

Si vous réussissez à chaque tétée, au quotidien, à apporter 10 millilitres, 15 millilitres, 20 millilitres de lait en plus à votre bébé, il n’aura pas à demander cette quantité de lait sur les prochaines  tétées.

Si vous cumulez ces quelques millilitres sur chaque tétée, on peut facilement percevoir qu’à la fin de la journée, votre bébé aura eu besoin d’une tétée ou deux en moins pour atteindre ses besoins caloriques quotidiens.

Naturellement, votre bébé réclamera moins souvent le sein car il aura besoin de moins de tétées pour combler ses besoins. Vous aurez réussi à espacer les tétées naturellement.

Espacer les tétées : 2 freins

Si vous êtes sûre que vos tétées sont déjà abondantes et efficaces, et que votre bébé boit un maximum de lait à chacune des tétées, vous êtes peut-être confrontée à un des deux principaux freins à l’espacement des tétées.

Le premier, c’est la capacité de stockage de l’estomac de votre bébé.

Celle-ci est limitée par sa petite taille : plus votre bébé est petit, plus sa capacité de stockage est réduite, ce qui limite sa capacité à recevoir plus de lait au cours d’une même tétée.

quantité lait bébé une semaine
Schéma issu du ©Success Pack™

Le schéma ci-dessus vous montre par exemple que la taille de l’estomac de bébé au septième jour est celle d’un abricot, ce qui limite ses capacités de recevoir du lait maternel à 60mL par tétée.

Le deuxième frein c’est la capacité de stockage de vos seins.

Celle-ci est variable selon le développement de vos glandes mammaires au cours de la grossesse mais aussi au cours des 6 premières semaines d’allaitement. C’est pourquoi je conseille aux mamans d’allaiter fréquemment, voir à la demande, au moins sur cette période-là.

C’est grâce à cela que vous aurez une bonne capacité de stockage et que vous serez en mesure d’avoir une lactation abondante sur le long terme. C’est donc un conseil essentiel notamment pour les mamans allaitantes qui souhaitent avoir un allaitement long. À une condition : que les sollicitations de vos seins lors des tétées soient efficaces.

Pour cela il faut allier un bon positionnement au sein à une bonne prise du sein et une bonne succion.

Comment aider son bébé à recevoir plus de lait ?

Pour augmenter l’efficacité des  tétées et aider son bébé à recevoir un maximum de lait à chacune des  tétées, il faut mettre en place plusieurs actions.

Une première action toute simple consiste à faciliter l’éjection de votre lait maternel : faire en sorte que votre lait sorte en bonne quantité avec un bon débit pour que votre bébé puisse le recevoir facilement.

Si votre débit de lait est faible ou est atténué par des facteurs bloquants comme : le stress, la fatigue, la douleur… Tout cela va pénaliser l’éjection du lait maternel.

Naturellement cela va impacter sur l’efficacité de vos tétées.

Pour savoir comment avoir un bon débit de lait maternel, suivez mes conseils sur la chaine Youtube ou lisez cet article.

Autre action fondamentale qu’on a déjà évoqué un peu plus haut : la prise du sein.

Une prise correcte du sein est primordiale pour l’allaitement. C’est d’ailleurs la première choses à vérifier si vous rencontrez la moindre difficulté au cours de votre allaitement.

Si votre bébé ne prend pas bien le sein, non seulement il ne pourra pas espacer les tétées, mais il risque de ne pas recevoir son quota de calories malgré des tétées fréquentes.

La suite ? Une faible prise de poids ou un tarissement de votre production de lait maternel.

Mon conseil pour réussir la prise du sein : commencer par bien positionner votre bébé au sein lors de la mise au sein (juste avant qu’il mette le sein en bouche).

Une bonne succion au sein est elle aussi incontournable pour pouvoir espacer les tétées.

L’efficacité de succion permet à votre bébé d’extraire le lait maternel en bonne quantité avec un bon débit et sur toute la durée de la tétée. C’est ainsi qu’il reçoit un maximum de lait.

Si votre prise du sein ou que la succion est incorrecte vous pouvez corriger cela à tout moment de l’allaitement.

Vous pouvez aussi aider votre bébé à recevoir plus de lait en comprimant votre sein pour comprimer un peu les canaux galactophores et accentuer la vitesse d’éjection du lait maternel.

compression du sein
Schéma issu du ©Success Pack™

Ces actions sont d’autant plus utiles et efficaces en fin de  tétée, quand votre bébé accède au lait de fin de tétée, qui est plus épais et plus difficile à extraire.

Ce lait est également beaucoup plus calorique que le lait de début de tétée ce qui peut être intéressant pour augmenter rapidement les apports caloriques quotidiens nécessaires à votre bébé mais aussi parce que le lait gras est très important pour le développement oculaire et cérébral de votre bébé.

Pour en savoir plus sur le lait gras, inscrivez-vous à mon info-lettre.

Espacer les tétées : et votre lactation ?

Pour pouvoir espacer les tétées, comme on l’a vu, il faut aider votre bébé à recevoir un maximum de lait à chaque tétée afin qu’il comble ses besoins caloriques quotidien avec un nombre de tétées minimale.

Les lecteurs de cet article ont aussi aimé :  Tétées très courtes : que devez-vous faire ?

Mais pour que cela soit envisageable, encore faut-il que votre production de lait soit suffisante. Rassurez-vous, c’est le cas la plupart du temps.

Par ailleurs, si vos tétées sont efficaces alors votre lactation suivra naturellement.

En effet, l’une des conditions pour avoir une bonne lactation est que les sollicitations des glandes mammaires soient efficaces, et que vos seins soient bien drainés à chacune de vos tétées.

A contrario, si vos seins sont mal drainés lors des tétées, cela envoie un signal négatif à votre cerveau qui va alors entraîner un processus d’inhibition de la production de prolactine, l’hormone de production du lait maternel.

Vous savez désormais que pour espacer les tétées naturellement sans que cela soit vécu comme une contrainte par votre bébé, mais qu’au contraire, cela vienne de son initiative, il faut :

  • Avoir suffisamment de lait,
  • Combler au maximum ses besoins à chaque tétée.

Pour ça, il suffit d’effectuer des tétées efficaces et abondantes.


Si vous souhaitez être guidée pas à pas dans un tutoriel vidéo avec un protocole précis et des routines précise pour vous aider à effectuer des tétées efficaces et transformer les prochaines tétées suivez le programme Tétées efficaces 2.0™ dans lequel je partage avec vous tout ce que je partage habituellement en coaching allaitement.

Cet article vous a aidé(e) ? Partagez-le :

Leave a Reply