Grève des tétées ! Comment faire pour que votre bébé reprenne le sein ?

Dans cet article on va avoir 3 étapes pour aider votre bébé à reprendre le sein après un refus du sein appelé aussi une grève des tétées.


Mais avant tout commençons par voir la différence entre grève des tétées et sevrage.

Ce sont 3 choses très distinctes même si dans tous les cas, il y a un refus de téter.

  • Dans la grève des tétées, le refus de téter est brutal, ça peut arriver d’une tétée à l’autre et ça va arriver, d’un coup.

Votre bébé vivra mal la situation et vous aussi d’ailleurs, parce que vous vous sentirez certainement rejetée. Vous ne comprendrez pas pourquoi, d’un coup, votre bébé refuse de téter et vous, vous sentirez certainement très triste et désemparée face à cette situation.

On verra juste après comment vous allez pouvoir rétablir la situation et revenir à un allaitement comme avant avec votre bébé.

  • En ce qui concerne le sevrage, c’est très différent.

Le sevrage se fait de manière progressive : c’est au cours des semaines que votre bébé va réduire progressivement la durée des tétées ou le nombre de tétées qu’il va réclamer.

Il ne va pas, du jour au lendemain, refuser de téter.

Tout se fera graduellement et votre bébé vivra bien la situation et, en principe, vous aussi.

Que faire quand bébé ne veut plus téter ?

Alors quelles sont ces trois étapes que nous allons suivre pour vous aider à faire en sorte que votre bébé reprenne le sein ?

La première étape, ça va être, tout simplement, d’identifier la cause pour laquelle votre bébé a décidé d’arrêter de téter.

Pourquoi votre bébé, d’un coup, refuse le sein ?

Pourquoi il le rejette et comment vous pouvez expliquer cela ?

Donc j’ai fait une vidéo sur ce sujet, si vous ne savez pas déjà pour quelles raisons votre bébé refuse le sein, vous pouvez aller la voir en cliquant ici.

Une fois que vous avez identifié la raison pour laquelle votre bébé refuse le sein, il suffira pour la deuxième étape, de supprimer cette cause.

Par exemple, si vous vous êtes rendue compte que votre bébé refuse le sein parce que vous avez récemment introduit une tétine dans votre allaitement, il suffira de supprimer cette tétine avant de passer à la troisième étape.

Troisième étape, c’est de ré-apprivoiser, en quelque sorte, votre bébé, lui redonner envie de téter, de revenir au sein, de retrouver ce lien si fusionnel qui vous unit lors de l’allaitement.

Pour cela, on va mettre en place ce qu’on appelle la « lune de miel ».

Une fois qu’on aura vu ensemble les trois étapes à suivre pour aider votre bébé à reprendre le sein, comme avant, on va voir ce qu’il ne faut surtout pas faire pour ne pas aggraver la situation et puis, on verra aussi une alternative qui peut-être une alternative occasionnelle, sur le court terme, en attendant que votre d’été reprenne le sein.

Qu’est-ce qui est à l’origine du refus du sein ?

Donc on a vu la première étape c’est de savoir pourquoi votre bébé ne veut plus téter, donc on passe directement à la deuxième étape qui est de répondre au problème qui a provoqué le refus du sein par votre bébé.

On va voir des exemples précis qui vous permettront, si vous avez un problème particulier, de savoir comment l’aborder et quoi faire précisément.

Bébé ne veut plus le sein car vous manquez de lait

Alors, première situation, votre bébé refuse de téter parce que vous n’avez plus de lait et que ça l’agace de se mettre au sein alors qu’il n’y a pas de lait ou, en tout cas, pas suffisamment pour répondre à ses besoins donc refus du sein pour cause d’insuffisance lactée.

Si c’est votre cas, n’hésitez pas à vous inscrire à la formation gratuite que je dédie à la lactation dans laquelle vous pourrez recevoir des conseils précis pour vous aider à relancer votre lactation, vous avez aussi le programme LACTOBOOST™ à votre disposition pour relancer votre lactation rapidement.

Et puis, sinon vous pouvez tirer votre lait pour solliciter votre lactation et nourrir votre bébé avec ce lait au moyen du DAL qui est un dispositif d’aide à la lactation.

Ce dispositif vous aide à nourrir votre bébé au sein, tout en ayant la possibilité d’utiliser votre lait ou du lait industriel mais grâce au DAL votre bébé continue de téter au sein, de solliciter votre sein et il ne risque pas d’avoir de confusion sein/tétine parce qu’il reçoit le lait encore au sein.

Ceci vous permet d’avoir la possibilité de relancer progressivement votre lactation jusqu’à ce que tout rentre dans l’ordre et, ensuite, vous pourrez retirer le dispositif dès que vous le voudrez.

Bébé ne veut plus téter à cause d’un changement hormonal

Deuxième cas de figure, vous vous êtes rendu compte que le refus de téter de votre bébé était dû à un changement hormonal de votre part.

Par exemple, vous avez eu le retour de couches ou vous vous apprêtez à l’avoir ou alors vous êtes enceinte et, du coup, ces changements hormonaux affectent :

  • soit votre lactation
  • soit ils peuvent aussi changer le goût de votre lait, ce qui peut expliquer, à ce moment là, le refus de votre bébé de téter.

Refus du sein lié à une confusion sein-tétine

Comme je l’ai dit en introduction, si votre bébé refuse d’un coup de téter parce que vous avez introduit des tétines, commencez par supprimer ces tétines ou ces biberons et, donnez votre lait à votre bébé avec une alternative au biberon ou le DAL dont on a parlé plus haut.

Refus du sein en allaitement mixte

Si vous utilisiez précédemment un biberon pour le nourrir par exemple en allaitement mixte, vous pouvez utiliser à la place un gobelet tout simple pour nourrir votre bébé au gobelet ou une tasse avec.

Bébé malade

Si votre bébé refuse d’un coup de téter, parce qu’il est malade, qu’il a un rhume ou quelque chose d’autre, qui fait que, il a le nez bouché ou encore qu’il a mal à la gorge, il faudra, tout simplement, soigner votre bébé et patienter pour pouvoir ensuite reprendre les tétées comme avant.

Dans tous les cas, le principal c’est de ré-apprivoiser votre bébé en lui redonnant l’envie de se mettre au sein et, pour cela, vous allez mettre en place les actions qui concernent ce qu’on appelle couramment la « lune de miel ».

La « lune de miel » de l’allaitement

Alors comment se passe concrètement cette lune de miel ?

Pour commencer, il faut que vous soyez détendue, que vous soyez de bonne humeur avec des ondes positives pour que votre bébé ressente des émotions positives lorsqu’il est avec vous mais, aussi, pour favoriser le réflexe d’éjection naturel de votre lait maternel.

Si vous êtes tendue, que vous êtes stressée, ou que vous avez peur, non seulement votre bébé va le ressentir mais, en plus, ça va bloquer votre réflexe d’éjection du lait maternel ou, du moins, ça va réduire son débit.

Alors je sais que, au vu de la situation, ça peut-être un peu énervant d’entendre quelqu’un nous conseiller de nous détendre alors que la situation est très stressante donc ne vous inquiétez pas, je ne vous dis pas ça juste comme ça, je vais vous donner des conseils qui vont vous aider justement à vous détendre…

Par exemple, vous pouvez simplement mettre une musique d’ambiance que vous adorez, une musique dans laquelle vous vous sentez bien et vous mettre dans une situation où vous êtes détendue, dans un espace qui vous plaît de votre maison.

Si ça ne suffit pas, vous avez trois possibilités.

  • La première c’est tout simplement de changer complètement d’environnement.

Par exemple si vous avez l’habitude d’allaiter votre bébé chez vous toujours dans la même pièce, vous pouvez parfaitement changer, en l’allaitant dans le jardin ou en sortant quelque part pour l’allaiter, dans un parc ou autre part.

En tout cas, dans un endroit qui est inhabituel mais dans lequel vous vous sentez bien.

  • Deuxième possibilité, c’est d’allaiter votre bébé en marchant.

Pour cela vous pouvez utiliser une écharpe de portage, porter votre bébé et l’allaiter en marchant de manière à avoir une certaine dynamique qui capte votre attention sur autre chose que la tétée et sur le risque que votre bébé risque de refuse le sein.

  • Et, enfin, troisième possibilité pour vous détendre, c’est un conseil qui marche relativement bien, c’est le fait d’allaiter votre bébé dans le bain.

Faites couler un bain tiède et puis, mettez-vous dedans. Ensuite prenez votre bébé et proposezlui le sein, tranquillement, quand vous sentez que vous êtes tous les deux détendus.

Peut-être, que votre bébé prendra plus facilement le sein dans le bain.

Cela sera plus facile aussi parce que votre réflexe d’éjection du lait sera facilité, entre- autre par la chaleur de l’eau (attention à respecter les températures conseillées pour un bébé).

Si on appelle cela, la lune de miel, ce n’est pas pour rien !

C’est parce que vous devez vivre des moments vraiment en communion avec votre bébé ou vous êtes tous les deux en harmonie ou vous vivez des instants vraiment magiques et vous êtes tous les deux comme un couple.

D’ailleurs vous êtes un couple vous, en tant que maman, et votre bébé.

Pour réussir cette lune de miel, il faut augmenter le peau à peau, un maximum, tous les jours.

Le peau à peau, c’est tout simplement le fait d’être en contact avec votre bébé, directement peau contre peau, ce qui fait que votre bébé doit être nu ou nu avec une couche et vous, torse nu, pour pouvoir l’avoir contre vous, peau contre peau. Il ne doit pas y avoir de vêtement qui vous sépare de votre bébé.

Toujours dans l’esprit d’être maximum avec votre bébé en lune de miel, vous allez faire un maximum de choses avec lui.

Et, donc, pour cela, vous pouvez utiliser le portage pour porter votre bébé toute la journée et donc l’avoir constamment contre vous, donc écharpe de portage, porte-bébé, peu importe, il faut l’avoir tout le temps contre vous de manière à ce qu’il sente votre odeur, que, vous aussi, vous sentiez son odeur.

Cela va participer entre-autre à la sécrétion d’ocytocine qui est très favorable, à la fois pour vous et votre bébé.

Vous pouvez aussi faire vos siestes avec votre bébé et là aussi, ça a plusieurs avantages.

Ça à l’avantage que vous soyez tous les deux, donc ça va vous permettre de vous reposer, ce qui est favorable à la lactation et puis ça va participer aussi à la lune de miel.

Enfin, bien sûr, des choses évidentes : continuer à bercer votre bébé, à le câliner, à lui dire des mots doux, à lui parler, à le garder contre vous et à lui faire plein de câlins, plein de bisous et plein de gâtés.

Astuces pour que bébé reprenne plus facilement le sein

Pour vous donner un maximum de chances de réussite, lorsque vous proposerez à nouveau le sein à votre bébé, veillez à lui proposer le sein lorsqu’il est encore somnolent ou un peu endormi.

Cela peut être le cas, par exemple, au réveil de la sieste ou au réveil après une nuit.

Ce sont des moments où il va avoir tendance à accepter plus facilement le sein parce qu’il sera encore un peu somnolent, il aura bien dormi donc il sera détendu et puis c’est, généralement, les moments qui sont les plus favorables pour l’acceptation du sein après un refus du sein ou une grève des tétées.

En attendant que bébé reprenne le sein…

Dans tous les cas, quel que soit le temps que ça prendra, il faut que vous fassiez en sorte que votre lactation ne diminue pas mais aussi que votre bébé reçoive la quantité de lait dont il a besoin au quotidien donc prêtez attention à ces deux éléments :

  • Pour votre lactation ça sera facile, il suffira de drainer votre sein, en parallèle aux actions que vous allez mettre en place pour aider votre bébé à reprendre le sein.
  • Pour sa prise du sein il va falloir faire en sorte qu’il reçoive le lait dont il a besoin donc, que ce soit votre lait ou du lait industriel, il faudra vous assurer que votre bébé puisse être nourri suffisamment.

Cette vidéo devrait vous aider.

A éviter absolument pour ne pas aggraver le refus du sein

Si vous ne voulez pas que votre bébé refuse encore plus votre sein et que la situation s’aggrave, n’appuyez surtout pas sur sa tête pour insister pour qu’il prenne le sein de force et ne lui proposez pas un millier de fois le sein.

Si vous voyez qu’il refuse, attendez bien de mettre en place tout ce qu’on a vu précédemment avant de lui re-proposer le sein et comme je l’ai dit, essayez de lui proposer dans une autre configuration, que ce soit dans un autre lieu, que ce soit en marchant, que ce soit pendant le bain, proposez lui le sein dans une situation ou qui sera différente où il ne ressentira pas les mêmes sensations que dans la situation classiqu.

Et pour rappel, proposez-lui le sein lorsqu’il est encore somnolent.

Si la situation s’éternise un peu vous pouvez avoir recours au tire-allaitement ou à un allaitement exclusif mais donné au gobelet -de manière temporaire-, le temps que la situation se résolve et se remette en place.

Dans tous les cas,évitez d’introduire des biberons pour ne pas provoquer un risque de confusion sein/tétine.

Si ça vous intéresse, si vous voulez aller plus loin, vous avez aussi une vidéo sur la durée de la grève des tétées, sur ma chaine YouTube.

Et si vous souhaitez recevoir mes conseils privés réservés à ma communauté sur tous les sujets de l’allaitement, inscrivez-vous gratuitement, ici : http://bit.ly/conseils-VIP