Qu’est-ce que l’allaitement mixte ?

Quand envisager un allaitement mixte ?

Quand commencer et, quelles étapes suivre pour que votre allaitement mixte se passe bien et que votre lactation puisse, perdurer dans le temps ?

C’est ce qu’on va voir, tout de suite !

L’allaitement mixte, c’est quoi ?

Beaucoup de mamans font la confusion entre « allaitement mixte », « allaitement exclusif » avec utilisation du biberon, et « allaitement partiel ».

Or, ce sont trois trois choses bien distinctes, et, je pense, qu’avant de poursuivre, c’est important que vous sachiez différencier les trois cas.

Ici, on va parler d’allaitement mixte et donc on va parler du fait de concilier deux modes d’alimentation :

  • l’alimentation au sein ( et donc au lait maternel )
  • et l’alimentation au lait industriel.

L’allaitement mixte c’est continuer d’allaiter son bébé ou commencer à allaiter son bébé mais aussi, en parallèle, utiliser du lait industriel.

L’allaitement partiel, c’est un peu pareil que l’allaitement mixte mais il y a une différence importante : dans l’allaitement partiel, l’allaitement se poursuit à la demande, donc vous continuez d’allaiter votre bébé à la demande même si vous introduisez du lait industriel.

C’est important pour ce que nous allons voir après par rapport à la durée qu’il faut attendre avant de commencer à mettre en place l’allaitement mixte pour ne pas pénaliser votre lactation…

Enfin, si vous allaitez votre bébé au sein et qu’en parallèle vous tirez votre lait pour lui donner votre lait maternel au biberon ou avec un autre contenant vous restez dans la notion d’allaitement exclusif.

Ce n’est pas un allaitement mixte, ça reste l’allaitement exclusif même si vous ne l’allaitez pas exclusivement au sein, ça reste votre lait maternel donc ça reste exclusif, quand même.

Avant de poursuivre avec les 7 étapes indispensables pour bien mettre en place votre allaitement mixte et que tout se passe pour le mieux, j’aimerais évoquer deux profils de mamans concernées par l’allaitement mixte :

  • il y a les mamans qui sont au premier mois d’allaitement et qui commencent l’allaitement mixte par peur de manquer de lait.
    Pour elles ce n’est pas un choix et elles commencent l’allaitement mixte à contre-coeur parce qu’elles pensent ne pas avoir assez de lait pour poursuivre en allaitement exclusif.

Si c’est votre cas et que vous n’avez pas de problème physiologique particulier, je tiens à vous donner accès à une formation gratuite sur la production de lait.

Je l’ai mise en place pour vous et j’espère que ça vous aidera à relancer votre lactation, de manière à ce que vous puissiez poursuivre votre allaitement exclusif, si c’est ce que vous désirez.

  • Ensuite,  il y a les mamans qui choisissent l’allaitement mixte donc ici c’est par choix, soit parce qu’elles ont souhaité faire un allaitement mixte dès leur grossesse, soit parce qu’elles envisagent de reprendre le travail et que c’est la solution qui leur paraît la plus simple.

Et donc je vais m’adresser à vous, mesdames, dans cette seconde partieet on va voir les étapes essentielles à suivre pour mettre en place cet allaitement mixte.

Allaitement mixte dès la naissance ?

Pour commencer, on va répondre à une question qui revient très souvent : Peut-on commencer l’allaitement mixte dès la naissance ou faut-il attendre avant de commencer l’allaitement mixte ?

La réponse est : non !

Il va falloir attendre, mesdames, il va falloir patienter..

Combien de temps ?

Quatre à six semaines environ. Oui, il faut attendre environ un mois avant de commencer l’allaitement mixte.

Vous allez me dire : « mais pourquoi il faut que j’attende autant de temps avant de commencer l’allaitement mixte ? »

C’est pour y répondre qu’il est important de différencier (comme je vous l’ai dit précédemment) allaitement mixte et l’allaitement partiel.

Si vous souhaitez faire un allaitement mixte, il faut attendre quatre à six semaines avant de commencer, pour plusieurs raisons…

La première raison c’est qu’il faut vraiment que votre bébé soit bien habitué à prendre le sein, qu’il ait mis en place sa succion, que tout se passe très bien, et que, tout soit devenu facile pour lui.

L’allaitement doit être bien installé avant de commencer à introduire un autre mode d’alimentation et avant de commencer à introduire un biberon/contenant ou un autre moyen de le nourrir.

La deuxième raison pour laquelle c’est important d’attendre, c’est qu’il faut vraiment que votre lactation soit bien mise en place et fermement établie.

C’est le seul moyen d’envisager une lactation durable.

Si vous ne le faites pas, vous risquez d’avoir des difficultés à avoir du lait sur le long terme donc si vous souhaitez allaiter plusieurs mois même si c’est en allaitement mixte, il faut vraiment attendre ces quatre à six semaines avant de commencer à introduire un biberon de lait artificiel.

Dans le cas contraire cela va pénaliser la mise en route de votre lactation et, du coup, la pérennité de votre production de lait.

Je dirais même que ça serait encore mieux d’attendre deux à six mois avant de passer en allaitement mixte de manière à atteindre votre capacité maximale de production de lait maternel et vous permettre de pouvoir allaiter le plus longtemps possible.

Mais il y a une exception ! La voici :

Vous pouvez commencer l’allaitement partiel dès la naissance !

Pour rappel, à la différence de l’allaitement mixte, l’allaitement partiel, c’est un allaitement à la demande, en plus, du lait industriel.

Donc si vous ne limitez pas le nombre de tétées (malgré l’introduction du lait industriel) vous pouvez commencer l’allaitement partiel dès la naissance de votre bébé.

Mais alors on oublie l’appellation « allaitement mixte ».

Allaitement mixte : étape 2

Deuxième étape, c’est de s’assurer que votre allaitement fonctionne bien, que votre bébé tète bien, que les positions d’allaitement sont correctes, la succion, la prise de lait, que votre bébé grandit bien, que tout ça est « ok » avant d’introduire du lait industriel.

Si votre allaitement ne fonctionne pas bien, n’est pas bien installé, et que vous commencez à introduire du lait industriel sur votre allaitement, vous risquez de basculer rapidement sur du lait industriel à 100% et donc d’induire un sevrage inopiné de votre allaitement.

Quel lait pour l’allaitement mixte ?

La troisième étape, c’est de choisir votre lait industriel pour votre bébé allaité et là, c’est une partie qui n’est pas très simple mais les recommandations que j’ai à vous faire c’est :

  1. de choisir un lait qui soit adapté à l’âge de votre bébé,
  2. de faire attention aux laits qui sont très orientés marketing, qui sont appelés « laits de transition avec l’allaitement » ou « lait relais allaitement » car ils n’ont rien de plus que les autres mais sont beaucoup plus chers.

Le mieux est de demander à votre pédiatre de vous conseiller par rapport à votre situation, par rapport au fait que vous allaitez et par rapport à l’âge de votre bébé, tout simplement.

Biberon et allaitement mixte

La quatrième étape, c’est d’introduire dans votre biberon de lait industriel ou votre autre contenant de lait industriel (si vous ne faites pas appel au biberon)

Pourquoi choisir un autre moyen de donner le lait qu’au biberon ?

Parce qu’introduire une tétine –et donc un biberon– comporte un risque connu : le risque de confusion sein/tétine.

Votre bébé risque de faire une confusion au niveau de la succion au sein par rapport à la tétine (parce que c’est pas du tout le même mouvement de langue) et ça ne va pas du tout marcher.

Il ne va pas y avoir de lait qui va sortir et ça va l’énerver ou alors ça risque de poser problème par la suite pour votre lactation.

Le fait qu’il ne reçoive pas beaucoup de lait au sein à cause de cette confusion risque, par la suite, d’amener une autre difficulté : la préférence pour le biberon, et donc, une grève des tétées.

Pour éviter cela, le principal c’est que votre bébé ait une certaine aisance au sein, et que les tétées soient agréables pour lui. Ensuite, vous pouvez utiliser ce qu’on appelle des alternatives au biberon pour éviter l’usage de tétines.

Toujours sur cette quatrième étape, je vous conseille d’introduire un seul biberon/contenant à la fois sur plusieurs jours.

D’ailleurs introduisez ce biberon de préférence l’après-midi.

Pourquoi l’après-midi ?

Pour plusieurs raisons. D’abord l’après-midi ce sont des tétées un peu moins réconfortantes pour le bébé, parce que ce ne sont pas les tétées qui ont lieu avant ou après une séparation avec maman.

Par exemple, les tétées du matin sont importantes parce qu’elles mettent un terme à la séparation nocturne entre la mère et son bébé.

La tétée du soir est très importante aussi pour votre bébé parce que c’est la dernière tétée avant la séparation nocturne.

Les tétées de l’aprs-midi sont donc « les moins préférées » par votre bébéet puis, en plus de ça, l’après-midi, c’est le moment où votre lactation produit moins de lait… C’est le moment où votre production de lait est moins abondante, et cela a plusieurs intérêts !

D’abord cela permet d’introduire du lait industriel en faible quantité au début, ce qui va moins pénaliser votre lactation et moins vous exposer à un risque d’engorgement mammaire.

NB : si vous remplacez directement une tétée par un biberon, votre bébé risque de refuser le biberon ou tout autre contenant que vous allez utiliser pour remplacer la tétée.

Si vous ne voulez pas rencontrer cette problématique, commencez par introduire le lait industriel entre les tétées.

Toujours l’après-midi mais au lieu de remplacer le sein par un biberon (ou une alternative) introduire le biberon en parallèle, entre deux tétées au début, le temps qu’il s’habitue à l’idée du biberon.

Allaitement mixte en pause

Cinquième étape, c’est la stabilisation.

La stabilisation doit durer à peu près trois à six jours. Si vous attendez six jours, c’est encore mieux pour 3 raisons :

  1. Cela va aider votre bébé à s’habituer à ce nouveau rythme, d’en faire sa propre routine, sa propre habitude et donc de l’intégrer complètement comme une normalité dans son quotidien.

2. Cela va vous permettre d’éviter les engorgements comme je l’ai dit tout à l’heure.

3. Enfin ça va permettre à votre lactation d’avoir le temps de s’adapter à ces nouvelles quantités de lait à produire, sans avoir déjà changé vers un nouveau rythme avec un biberon de lait industriel, en plus.

Ne brûlez pas les étapes

La sixième étape, c’est de poursuivre de la même façon avec d’autres biberons ou contenants de lait industriels.

Important : toujours suivre cette période de stabilisation et toujours ajouter les biberons un par un.

Ne sautez pas les étapes, prenez bien le temps de tout faire, petit à petit…

Allaitement mixte : combien de biberons ?

La septième étape répond à 2 questions fréquentes :

  • combien de biberons dois-je utiliser en allaitement mixte ?
  • ou combien de tétées dois-je garder en allaitement mixte ? 

Il n’y a pas de réponse toute faite puisque ça va dépendre de l’âge de votre bébé et de son poids…

Néanmoins, ce que je peux vous dire et qui est très important, c’est qu’il faut, à tout prix, conserver un minimum de 3 tétées par jour.

3 tétées par 24 heures, c’est la condition indispensable pour pouvoir poursuivre votre allaitement parce que c’est ce qui va vous permettre de maintenir une production de lait suffisante.

NB : en cas de problème de lactation, vous pouvez suivre le protocole LACTOBOOST™.

Le nombre de tétées minimum à conserver varie selon les mamans.

Certaines mamans vont avoir besoin de seulement 2 tétées par jour d’autres de 4 tétées par jour pour maintenir leur lactation.

En moyenne, il faut au moins qu’il y ait 3 tétées par 24 heures pour pouvoir maintenir la lactation et vous permettre de poursuivre votre allaitement mixte en toute sérénité.

Dans tous les cas, si votre lactation tend à s’affaiblir, agissez rapidement. Plus vous attendrez, plus vous aurez de difficultés à relancer votre production de lait.


Vous avez aimé mes conseils ? Inscrivez-vous aux conseils privés 💌 pour recevoir mes meilleurs conseils pour réussir votre allaitement, directement dans votre boite mail !