Si vous avez déjà repris le travail ou bien que la reprise approche, vous vous posez certainement un tas de questions.

Sachez que vous pouvez allaiter et travailler en même temps sans échouer.

Tirer son lait au travail est parfaitement gérable à condition de bien s’organiser et choisir le matériel adapté.

→ Pour vous aider , j’ai listé 21 stratégies implacables pour tirer son lait au travail et poursuivre son allaitement avec brio. MOM POWER !


Le stock de lait réconfortant

Avoir une réserve de lait dans le congélateur déjà constituée, c’est vraiment très rassurant, quelque soit votre situation.

Que vous soyez à 3 mois de reprendre le travail, la veille de la reprise ou que vous soyez en plein dedans, l’idée d’avoir un stock d’avance vous procurera un réconfort inestimable !

NB : Les hormones du stress font chuter la lactation, donc ne lésinez surtout pas sur ce qui peut vous apporter de la sérénité.

C’est pourquoi la première stratégie consiste à tirer son lait le plus tôt possible. N’attendez plus, commencez dès maintenant !

⚠️ Attendre la 6ème semaine de vie de bébé pour commencer à tirer son lait. C’est nécessaire pour une mise en route stable et adéquate de la lactation.

Le meilleur matériel pour tirer son lait au travail (+ nouveauté)

Pour tirer son lait au travail tous les jours, et réussir à subvenir aux besoins quotidiens de son bébé sans que la réserve de lait maternel s’épuise, il faut s’équiper du meilleur matériel.

C’est comme ça que :

  • vous gagnerez du temps (énormément de temps),
  • que vous collecterez plus de lait, plus facilement,
  • et que vous serez moins fatiguée.

Trop de mamans me contactent parce qu’elles sont épuisées par le rythme du travail et le stress de manquer de lait pour leur bébé. Ces mamans ont toutes pour point commun de ne pas suivre d’organisation précise, et de ne pas avoir le bon matériel.


Voici le matériel que je recommande dans le programme « Workin’ Mom » :

NOUVEAU : Le Freemie ! C’est le système de collecte automatique du lait maternel à découvrir pour tirer son lait sans y penser. Il se place dans le soutien-gorge, puis fait tout tout seul ( il suffit de le connecter à votre tire-lait).

Vérifier la présence d’un frigo ou congélateur au travail

Avant de vous préoccuper du tirage en lui-même, assurez-vous qu’il y ait un frigo ou un congélateur sur votre lieu de travail.

Si c’est le cas, renseignez-vous pour voir si une pièce est disponible pour tirer votre lait en toute tranquillité.

Il vous suffira ensuite d’être bien équipée pour tirer votre lait dans les meilleures conditions possible.

Pour tirer son lait au travail sans frigo, il est envisageable de demander à l’employeur (ou acheter vous-même) un mini-réfrigérateur ou une glacière électrique à double usage : branchement en voiture et en intérieur.

Tirer son lait rapidement sans efforts

Avouons-le, nous avons toutes un côté paresseux et/ou angoissé.

Pour balayer ces deux aspects dévastateurs de votre quotidien, voici une astuce géniale pour collecter votre lait facilement, et sans efforts : collecter des petites quantités de lait maternel, tout le temps. Même pendant que vous allaitez votre bébé !

L’accumulation quotidienne de petites quantités de lait maternel est l’un des secrets que je livre dans WORKIN’MOM : mon programme d’accompagnement pour travailler et poursuivre l’allaitement avec bonheur et sérénité.

Pour cela, il faut s’équiper d’un tout petit objet anodin mais terriblement efficace : la pompe manuelle. C’est l’un des investissements les plus satisfaisants que vous ferez pour votre allaitement, croyez-moi !

Pour tirer son lait au travail sans stress

L’une des plus grosses sources de stress au travail quand on allaite, c’est d’oublier quelque chose.

Il y a tellement de choses à prévoir…

Voici une liste exhaustive des choses à préparer chaque jour :

  • Une bonne routine adaptée à votre charge de travail et à votre lactation,
  • Préparer le matériel de stockage dans la salle prévue pour les pauses d’allaitement,
  • Avoir de quoi tout nettoyer après tirage,
  • Prendre le tire-lait et ses accessoires chaque matin en allant au travail,
  • Avoir des coussinets jetables en cas de « sortie de lait imprévue »…
  • Prévoir un endroit où stocker le lait pendant la journée.
  • Ne pas oublier le sac réfrigérant.

Pour réduire au minimum cette source de stress, le mieux est d’avoir en double un maximum d’éléments.


Bien sûr certaines d’entre vous seront limitées par leur budget pour doubler leur matériel, mais sincèrement, avec les économies que vous faites grâce à l’allaitement, vous pouvez vous le permettre car cela vous aidera à poursuivre plus longtemps et vous sentir moins fatiguée !


Et même en cas de budget réduit, vous pouvez suivre cette astuce en mettant à votre disposition à la fois à la maison et au travail le matériel suivant :

  • Les coussinets jetables,
  • Les sachets de conservation du lait maternel
  • Les adaptateurs
  • Des téterelles
  • Et prévoir un tire-lait en plus en cas d’oubli. Par exemple un tire-lait manuel.

Utiliser un tire-lait efficace et peu bruyant 

Un bon tire-lait est une garantie de succès

N’économisez pas sur votre tire-lait, qu’il soit manuel ou électrique. Ce serait vraiment une mauvaise idée !

Lorsque vous êtes séparée de bébé, votre tire-lait vous permet :

  • D’entretenir votre stock de lait maternel pour nourrir votre enfant lors de votre absence,
  • mais aussi d’entretenir votre lactation.

Tirer son lait n’est pas aussi efficace que la succion de bébé, certes, mais plus votre tire-lait sera de qualité et bien ajusté à votre taille (téterelle), plus votre collecte de lait maternel sera rapide et abondante.


➡️ Voici une sélection et un comparatif des meilleurs tire-laits manuels.


Rien de pire que le bruit pour tirer son lait au travail

Optez pour un tire-lait efficace (éventuellement à double pompage si vous prenez un tire-lait électrique) et peu bruyant.

Vous pourrez tirer votre lait rapidement, et sans bruit.

Cela vous évitera d’être stressée par les éventuels commentaires des collègues sur le temps de votre pause « tire-lait », et d’avoir peur d’attirer l’attention…

Je sais, certaines mamans ne s’en soucient pas et tant mieux pour elles, mais certaines sont sensibles au regard des autres.

Question de personnalité !

Tirer son lait au travail en regardant son bébé

tirer son lait au travail bébé
Jeune maman regardant des vidéos de son bébé sur son smartphone

J’imagine que votre téléphone contient un tas de photos de votre bébé… N’est-ce pas ? ❤️

Utilisez-le pour regarder votre enfant pendant que vous tirez votre lait.

La vision de votre enfant augmentera naturellement la production d’ocytocine, l’hormone d’éjection du lait. Du coup, votre lait sortira plus vite ! 😉

Bien entendu, si vous préférez regarder des photos imprimées, c’est tout aussi bien !

Prévoir un sac trompeur…

Les collègues de travail sont des êtres surprenants et tous très différents.

Certains vous soutiendront, d’autres vous ignoreront, et les derniers se moqueront de vous et de votre allaitement.

Soyez préparée à tout type de profil, et épargnez-vous des commentaires ou des blagues de mauvais goût grâce à un sac opaque, tout simplement.

Il s’agit là de prévoir un sac réfrigérant neutre et opaque pour stocker votre réserve de lait maternel dans le frigo du travail, sans que les collègues voient ce qu’il y a à l’intérieur.

Etre préparée aux réveils nocturnes

Reprendre le travail c’est se séparer de son bébé pendant toute une journée pour la première fois (dans la majorité des cas).

Petite pensée aux mamans qui travaillent la nuit aussi

Du coup, votre bébé va forcément ressentir un manque en votre absence. C’est normal et on n’y peut rien.

Pour compenser ce manque, il va être plus demandeur la nuit, et se réveiller davantage.

Ne vous découragez pas, et soyez patiente. Votre bébé a besoin de sentir que vous êtes là.

De plus, les tétées nocturnes sont très favorables à la production de lait maternel…

Tout préparer la veille pour être plus zen

On revient incessamment au besoin d’évacuer toute forme de stress inutile afin de bien gérer travail et allaitement.

Pour éviter de courir partout à 7h30 du matin, préparez tout le matériel de tirage « spécial travail » la veille.

Ce n’est pas la taille qui compte…

Allez j’avoue, j’ai mis ce titre pour titiller votre curiosité et vous réveiller un peu car cet article est long, et je ne souhaite pas vous noyer dans les informations !

Cette astuce est géniale pour les mamans stressées par la quantité de lait qu’elles tirent au quotidien…

Celles qui ont toujours peur de ne pas tirer suffisamment de lait au travail.

Pour ne plus être obsédée par les « résultats » obtenus pendant vos tirages, c’est simple : cachez vos récipients de collecte.

Par exemple, si vous tirez votre lait dans des biberons, une astuce simple consiste à envelopper une chaussette autour du biberon. Cela vous empêche de voir la quantité de lait qui sort pendant vos sessions de tirage.

Croyez-moi ou non, avec cette astuce, les effets sur l’éjection du lait maternel sont surprenants.

Etre régulière

La régularité est la formule authentique pour mener à la réussite. C’est valable dans tous les domaines, et même dans le tire-allaitement.

La prolactine, hormone de la lactation, suit des fluctuations pendant la journée. Ces taux sont variables en fonction de l’heure, mais aussi en fonction des sollicitations de vos seins : succion de bébé et/ou tirages.

Tirer son lait au travail à des heures régulières vous permettra :

  • De tirer plus de lait,
  • De collecter votre lait plus vite.

C’est pourquoi suivre une routine de tirage efficace est primordial pour votre allaitement et votre bien-être.

Tirer son lait en conduisant

tirer son lait au travail en deplacement
Prête à conduire tout en tirant votre lait ?

C’est inhabituel et cela peut sembler complexe. Et pourtant !

Beaucoup de mamans n’ont pas le temps de tirer leur lait au travail à cause d’un rythme trop soutenu ou pour des questions de sécurité.


Deux de mes clientes avait ce problème. Elles ne pouvaient pas tirer leur lait sur leur lieu de travail car cela comportait des risques biologiques pour l’une (exposition à des pathogènes, etc…) et il me semble que l’autre travaillait dans un aéroport, sur les pistes atterrissage. Cela restait des cas exceptionnels, mais cette astuce peut aider chacune d’entre vous.


Il s’agit de tirer son lait en voiture. En allant au travail, en rentrant du travail, ou pendant vos déplacements.

Pour cela équipez-vous d’un tire-lait avec prise USB et/ou fonctionnant sur batterie, et une glacière de voiture performante.

Etre en bonne santé

Allaiter et prendre soin de son bébé c’est magnifique, mais n’oubliez pas votre propre bien-être.

Pour poursuivre votre allaitement et travailler dans de bonnes conditions, prévoyez toujours de quoi vous alimenter et vous hydrater rapidement.

Joignez l’utile à l’agréable en combinant des aliments et boissons galactogènes à vos en-cas pour le travail.

Vous pouvez par exemple prévoir des barres de céréales avoine/amande et du jus de carotte ou de l’eau.

Transporter son lait au travail…

Si votre enfant est gardé par une tierce personne pendant que vous êtes au travail, vous êtes en allaitement mixte.

Vous répétez donc le tirage quotidiennement au travail en attendant de rejoindre votre petit bout d’amour…

Comme vous allez tirer et transporter votre lait tous les jours au travail, je vous conseille vraiment d’investir dans un sac de transport de qualité, léger, avec poche isotherme pour transporter le tire-lait et le lait.

➡️ Consultez l’article « Transporter le lait maternel » pour plus d’informations.

Soyez paresseuse !

Ne stérilisez pas votre lait à chaque session de tirage autrement cela va vite devenir ingérable !

La stérilisation du tire-lait et ses accessoires peut être réduite au nombre de 1 par jour. Donc vous pouvez retarder cela à votre retour à la maison.

Pour les autres tirages de la journée, contentez-vous de rincer soigneusement et immédiatement tous les éléments utilisés puis de les stocker au réfrigérateur, dans un sachet type ziplock.

D’autres astuces sont chouettes pour gagner du temps mais cette fois-ci je les réserve aux clientes de mes programmes :p

Je vous mets au défi de tester les micro-siestes

Connaissez-vous les bienfaits de la méditation, la pleine conscience, le lâcher-prise ou encore les micro-siestes ?


Vous devriez vous y intéresser car ils sont reconnus et utilisés par l’armée ou les pilotes de chasse pour dominer la fatigue en cas de manque de sommeil ou de rythme de travail soutenu !


Qui d’autre est aussi bien placé qu’une maman pour faire face au surmenage et au manque de sommeil ?

Bref, pour récupérer rapidement et vous ressourcer facilement, les micro-siestes de 10 minutes sont idéales. Faites le test !

Tirer son lait au travail sans se mettre… à poils !

tirer son lait au travail mains libres
Mère allaitante tirant son lait en travaillant

Évitez les vêtements trop serrés qui vous obligeront à vous déshabiller pour tirer votre lait… J’exagère un peu mais bon… Pensez quand même à vous faciliter la vie…

Une tenue de travail facilitant le tirage du lait = soutien-gorge d’allaitement + vêtements permettant de positionner le récepteur du lait facilement (vêtements amples ou d’allaitement, caches-coeur, etc… ).

Les soutien-gorge mains libres pour tirer son lait sans effort sont également d’un grand soutien (sans jeu de mots).

➡️ Pour celles qui souhaitent rester sexy en tirant leur lait, sachez qu’il existe un soutien-gorge main libre à dentelles de plusieurs coloris !

Nettoyer ses accessoires immédiatement

nettoyage tire lait
Rinçage manuel du tire-lait et ses accessoires

Au risque de me répéter, il ne faut pas repousser le rinçage des accessoires du tire-lait à plus tard.

Si vous faites ainsi vous perdrez du temps car le lait sec est très difficile à retirer et risque de rester coincé dans les tubulaires du tire-lait.

Moralité : Rinçage immédiat.

Connaitre ses droits pour tirer son lait au travail

tirer son lait au travail connaitre ses droits
Législation Française, droit du travail et allaitement

N’attendez pas le dernier moment pour vous préoccuper de ce que dit la loi en matière de pause allaitement, d’équipement mis à disposition, etc…

Plus vous vous serez informée tôt, plus votre organisation sera bien ficelée, et votre sérénité absolue…

Anticiper les essais au biberon

L’une des difficultés lors de la reprise du travail, c’est de faire accepter à votre bébé l’idée de se nourrir autrement qu’au sein.

Les premiers biberons sont souvent chaotiques et bébé affirme son mécontentement.

Chez l’assistante maternelle ou à la crèche, il peut refuser de se nourrir pendant plusieurs jours. C’est le refus du biberon.

Pour aider votre enfant à mieux vivre votre séparation et trouver des solutions pour lui faire accepter le biberon, rendez-vous dans cet article.

Et pour éviter de gaspiller bêtement du lait maternel, faites vos premiers essais au biberon avec des petites quantités de lait maternel.


Nous arrivons au terme de cette liste de conseils pour tirer son lait au travail et poursuivre son allaitement avec succès !

Bon allaitement !