Un bébé allaité adore sa proximité avec sa maman et le moment de la tétée.

Du coup, quand maman décide (ou nécessite) de lui proposer le biberon, cela amène souvent des difficultés. Bébé refuse le biberon, pleure, regarde sa mère avec tristesse, réclame le sein etc… Maman culpabilise et/ou se désespère… Bref, c’est un moment vraiment difficile.

Parfois il est mêlé au stress d’une séparation : absence de la maman pendant un we, reprise du travail ou autre. En effet, c’est souvent pour une occasion précise que l’introduction du biberon a lieu.

Moi-même j’ai vécu ce moment avec beaucoup de difficulté, en essayant d’habituer mon fils au biberon deux semaines avant mon départ en we pour le mariage d’une amie.

Voici donc, pour vous, un concentré d’idées pour vous aider à faire accepter le biberon à votre bébé !


# Conseil n°1 : Faire un choix de tétine judicieux et adapté à votre bébé

 NUKMAM…. Ces deux marques ont pour point commun de proposer des tétines dites « morphologiques » c’est à dire des tétines qui copient la forme du mamelon lors de la tétée (forme aplatie).

 

La tétine : choisir un débit adapté à votre bébé

tétine pour passer au biberon
Tétine NUK

Il faut faire attention au débit que l’on choisit. Selon l’âge de votre bébé, il faudra un débit plus ou moins fort, mais en principe, considérez qu’il faut un débit lent ou moyen pour le lait, et un débit plus rapide pour l’eau.

Ensuite, plus bébé est grand, plus il a besoin d’un débit rapide.

Le choix du débit n’est pas anodin, parce qu’un bébé refusera vite le biberon s’il n’est pas satisfait de la vitesse de sortie du lait. Un bébé habitué à téter rapidement ne voudra pas d’une tétine à petit débit. Celle-ci va le frustrer, parce que le lait va sortir plus lentement qu’à son habitude. Il va se montrer impatient !

Si au contraire le lait sort trop vite, et que votre bébé est habitué à téter tranquillement, il va être surpris. Il risque de s’étouffer un peu, de recracher le lait, ou de hurler !

 

Les marques et les tétines pour un bébé allaité !

tétine pour faire accepter le biberon
Tétine MAM

Personnellement j’ai été conquise par la marque MAM et je suis donc restée fidèle à cette marque par la suite (pour les biberons). La marque NUK est très bien notée et reproduit aussi la morphologie du mamelon lors de la tétée.

Une dernière marque qui a bien marché pour moi mais que j’ai abandonnée parce qu’ils ne faisaient pas de grands biberons pour aller avec mais juste des petits formats… c’est la marque « Super U ». Vous verrez, elles sont un peu plates aussi. Ca peut vous dépanner si vous faites régulièrement vos courses là-bas.

J’imagine que n’importe quelle marque de tétine fonctionne du moment qu’elle a une forme aplatie. Cependant, j’ai quand même plus confiance aux marques dédiées à l’enfance pour tout ce qui concerne le plastique ou le caoutchouc utilisé (sans bisphénol A).

 

Commander ma tétine sur internet

▷ Voici les tétines qui ont fonctionné pour mon bébé (une fois sur le lien pensez à changer le choix de taille des tétines selon l’âge de votre enfant !) :

# Conseil n°2 : Déterminer qui va proposer le lait au biberon

Lors du sevrage, après avoir choisi la première tétée à supprimer, on sait qu’il va falloir faire accepter le biberon à bébé. On redoute toutes le refus de ce biberon.

Demander à papa de donner le biberon à bébé

faire accepter biberon

On a toutes tendance à penser (ou à lire sur internet) que bébé acceptera mieux l’idée du biberon s’il ne nous voit pas dans les parages.

Alors on demande à papa de prendre les devant et de donner le biberon à notre enfant pendant qu’on joue à cache-cache, espérant naïvement que bébé nous oubliera… et oubliera notre précieux lait… et aussi notre tendre complicité d’autrefois pendant la tétée qu’il est en train de manquer ! 😕

Ce n’est pas toujours la bonne méthode, sachez-le !

Selon la personnalité de bébé et sa perception de la suppression de cette tétée, cela peut marcher. S’il le vit bien et qu’il est content de partager un moment avec son papa, il acceptera le biberon sans problème

Honnêtement, c’est rare ! Très rare !

En réalité, quelle attitude risque d’adopter votre bébé face à ce changement ?

Bébé risque plutôt de ne pas comprendre, ou plutôt de s’énerver, et de se mettre en colère devant cet objet non identifié, le biberon ! Parfois, ce sera juste le fait que vous preniez de la distance qui le contrariera.

 

 

Lui donner le biberon soi-même, nous, la maman

maman bébé allaitement

C’est pour cela que je vous propose d’essayer autre chose : ne pas lui proposer le sein, mais lui proposer le biberon, dans vos bras, avec vous, afin de conserver cet instant de complicité et de tendresse.

Ca peut paraître surprenant, mais quand on y réfléchit bien, lors de l’introduction du biberon, bébé va souffrir de trois choses :

  • le changement : introduction du biberon, nouveauté etc…
  • l’éloignement de sa maman
  • la perte de leur moment de complicité/fusion

Lui donner le biberon vous-même, lui retirera deux de ces frustrations. Il ne sera plus éloigné de vous, et il gardera son moment de tendresse avec sa maman.

La seule nouveauté, (et pas des moindres) ce sera le remplacement du sein par le biberon. Ce sera quand même difficile à accepter pour lui, car les enfants n’aiment pas les changements… mais ce sera certainement plus facile ainsi.

Comme pour tout changement concernant un enfant et surtout un bébé, il faut réduire au maximum ce changement. Ici je vous suggère de lui donner le lait vous-même. Dans le chapitre suivant je vous propose de conserver tous les autres repères (ou presque).

Certaines mamans ont fini par tester cette astuce sans y croire vraiment, et pourtant, ça a marché. Pourquoi pas vous ?


# Conseil n°3 : Conserver un maximum de repères

Les enfants n’aiment pas les changements. Les bébés encore moins. L’idée est de rapprocher au maximum la mise au biberon de ce qu’était la mise au sein.

Comment faire ?

Donner le biberon dans le même contexte que la tétée

C’est important de retrouver les mêmes habitudes qu’avant. Pour donner le biberon à votre bébé, je vous conseille de vous mettre dans la même situation que pour allaiter.

Si par exemple vous aviez l’habitude de vous isoler dans votre chambre, faites la même chose pour lui donner le biberon. Au moins le temps qu’il se fasse à l’idée du biberon.

Si au contraire vous allaitiez sur le canapé devant une série TV, faites pareil pour lui donner le biberon.

L’idée étant de reproduire le même contexte qu’avant.

Donner le biberon contre soi, en peau à peau

Toujours dans le même esprit, il s’agit de reproduire les habitudes de tétées. On doit avoir un seul changement : le biberon.

On fait comme avant : on prend bébé contre soi de la même manière qu’avant. En peau à peau si on l’allaitait dénudée, dans la position de la Madonne si on l’allaitait ainsi, etc…

L’important est que bébé retrouve le même contact, les mêmes sensations tactiles, olfactives etc…

Chauffer le lait à 37°C

Toujours pour être au plus proche de l’allaitement, on chauffe le lait à température du corps. La température du lait doit être proche de celle du lait maternel, à son extraction du sein.

Tremper la tétine dans le lait

Autre petite astuce qui peut avoir son effet. Il s’agit de tremper la tétine dans le lait maternel, une ou deux minutes avant de donner le biberon à bébé.

Pourquoi ?

Le seul but est que la tétine prenne l’odeur du lait maternel.

Quel bébé allaité voudrait d’une tétine qui sent le plastique ?

L’odeur du lait maternel le rassurera, et lui garantira de boire son « lait habituel ».

Réchauffer la tétine !

astuce pour faire accepter le biberon
©Amourmaternel – Avoir la tétine à la température du lait

 

Une autre astuce facile à mettre en place et qui peut tout débloquer… réchauffer la tétine ! Alors un conseil, afin de mettre toutes les chances de votre côté sans avoir des tonnes de choses à faire avant de donner le lait à bébé, faites comme suit :

  • Chauffez le lait à 38°C
  • Mettez la tétine sur le biberon du côté inversé, de manière à ce qu’elle trempe dans le lait chaud. 
  • Attendez une minute ou deux : temps que va mettre la tétine pour prendre la température du lait et le lait pour redescendre à 37°C !
  • Remettez la tétine comme il faut puis testez ! 
  • …..Dites-moi en commentaire si ça a marché !

 

▷ Pour vous faciliter les choses, vous pouvez utiliser un chauffe-biberon.

 

# Conseil n°4 : Le peau à peau

Peau à peau
peau à peau

Pour celles qui auront lu le conseil n°3, cette proposition aura un air de déjà vu… Mais ici, il s’agit d’une solution en tant que telle.

Positionner bébé en peau à peau pour :

  • le rassurer par le contact, et l’odeur corporelle de maman.
  • être au plus proche de lui, pour retrouver la complicité de l’allaitement.

Une maman a expliqué qu’elle avait réussi à faire accepter le biberon à son bébé seulement le jour où elle a eu l’idée de tomber la chemise se dénuder pour lui proposer le lait, en peau à peau.

Elle a positionné son bébé comme quand elle l’allaitait mais elle a mis le biberon devant, à la place de son mamelon quoi !

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, c’est à ce moment-là qu’il a accepté de téter au biberon !


# Conseil n°5 : Ne pas attendre que bébé soit affamé

faire accepter le biberon

Souvent, on pense que bébé acceptera plus facilement le biberon si il a vraiment, vraiment, vraiment faim…

Alors on tarde à le lui proposer (et puis comme on appréhende sa réaction, on repousse aussi l’échéance lol).

Ca peut fonctionner sur un bébé qui a vraiment faim et a déjà raté plusieurs tétées, mais celui-ci ne boira alors que quelques millilitres de lait pour survivre, pas plus. Il n’aura pas accepté l’idée du biberon.

Moi je vous propose autre chose. Je vous propose de lui donner le biberon dès les premiers signes de faim. S’il boit à heures fixes, proposez-lui un peu avant l’horaire habituelle. S’il boit à la demande, proposez-lui le biberon dès qu’il montre des premiers signes de faim : s’agite, bouge beaucoup etc…

Dans cette condition, votre bébé sera plus calme, et plus apte à découvrir une autre manière de boire le lait. Il n’acceptera pas le biberon par magie, non. Loin de moi l’idée de vous faire croire ça. Par contre, il sera moins « susceptible », moins nerveux.

Lorsqu’il s’agit de proposer un changement à notre bébé, mieux vaut le faire quand il est calme et de bonne humeur, sinon c’est peine perdue. Or, un bébé qui a faim, n’est pas tout à fait de bonne humeur, au contraire lol.

 

# Conseil n°6 : Vérifier que votre lait est toujours bon après décongélation

Les premières fois il est préférable de gouter et sentir notre lait avant de le proposer à bébé.

Pourquoi ?

Tout simplement pour vérifier que son goût ne s’est pas altéré pendant la congélation. En effet, le lait maternel contient une enzyme, la lipase. Cette enzyme digère le gras du lait.

Je vous épargne les détails scientifiques mais sa présence en grande quantité (dans le lait de certaines mamans) peut donner mauvais goût au lait pendant la congélation.

Si c’est votre cas, vous le saurez en goutant vous-même votre lait ou en le sentant. Les mamans ayant ce problème ont relevé une odeur de savon…

Voici comment faire pour éviter ce désagrément :

Faire frémir votre lait à une température de 60°C. Pour cela, après avoir tiré votre lait au tire-lait, faites le chauffer jusqu’à frémissements sans atteindre l’ébullition. Si vous avez un thermomètre de cuisine utilisez-le. Autrement, il suffit d’arrêter le feu lorsque de petites bulles apparaissent au fond de la casserole. Ensuite, faites-le refroidir rapidement avant de le congeler.

Le lait maternel préservera ainsi un goût agréable pour le palais de bébé ! 😉

# Conseil n°7 : Donner envie à votre bébé d’essayer le biberon grâce à ses héros préférés !

Pour bébé de moins de 6 mois :

 

 

▷ Découvrir la peluche lapin porte-biberon.

 

 

 

Concernant les bébés de moins de 6 mois,  leurs héros préférés sont surtout les hochets et les peluches. C’est très bien ! Vous allez utilisez la peluche pour donner envie à bébé d’essayer le biberon. Pour cela vous pouvez, au choix :

  • Faire porter le biberon à la peluche, et raconter une histoire à bébé, comme si la peluche voulait lui donner à manger. Bien sûr il faut que la peluche lui plaise pour que ça marche !

▷ Voici le lien pour acheter la peluche en question.

 

  • Introduire le biberon dans une peluche, de manière à ce que celle-ci soit le support. Souvent ces peluches deviennent à la fois biberon et doudou. Certaines mamans les utilise ensuite pour mettre l’eau de leur enfant et leur laisser à disposition la nuit (après diversification). Le « petit plus » de ces peluches c’est qu’elles ont un rôle isolant : elles gardent le lait chaud, et protègent les petites mains de bébé de la chaleur du biberon !

▷ Vous trouverez un choix de peluches « housse » pour biberon ici.

 

Pour bébé d’environ 6 mois et plus :

bébé tchoupi boit au biberon
Livre T’choupi boit au biberon 

Je ne sais pas quel âge à votre bébé actuellement, mais je pense que la plupart des lectrices liront cet article quand leur bébé aura environ 6 mois ou plus.

Cela tombe bien parce qu‘il est assez grand pour écouter des histoires et s’attacher à des personnages de livres. J’imagine que vous lui racontez déjà des histoires ! Même si votre enfant ne parle pas encore, il comprend tout. Alors, vous pouvez le préparer à l’idée du biberon grâce à ces histoires. En voyant ces bébés ou autres personnages boire au biberon avec plaisir, il lui accordera certainement une image plus positive que celle du « maman me confisque le sein ! ».

 Voici une sélection de quelques livres adaptés aux enfants de 0 à 2 ans qui pourront vous aider à faire accepter le biberon à bébé :

# Conseil n°8 : Utiliser la méthode du biberon à l’horizontale

Cette technique est conseillée par la Leche League. Il s’agit de donner le lait en présentant le biberon, non pas à 45° ou à la verticale avec un bébé semi-allongé ou allongé, mais de le redresser et lui présenter à l’horizontale.

Horizontale, oui, parallèle au sol si vous préférez.

Le principe est de respecter le rythme de bébé.

Souvent, les bébés allaités sont déconcertés par la rapidité du flux du biberon, et le fait que le lait coule tout seul. Pour diminuer cet effet, la position horizontale est idéale.

Biberon à l’horizontale : Procédure :

  1. Mettez votre bébé en position assise en le tenant dans vos bras.
  2. Présentez-lui le biberon à l’horizontale, et laissez-le boire 2 ou 3 gorgées. A ce moment-là, vous baissez le biberon de manière à ce que le lait redescende et que la tétine se vide.
  3. Votre bébé peut respirer, reprendre son souffle tranquillement.
  4. Attendez qu’il réclame à nouveau le lait avant de redresser le biberon.
  5. Laissez-le boire 2 ou 3 gorgées.
  6. Répétez l’opération jusqu’à ce qu’il ne veuille plus boire.

Cette technique est très respectueuse de l’enfant, et lui permet de décider du rythme de la tétée. Pour un bébé allaité, c’est vraiment chouette, car lorsqu’il tète, il gère tout tout seul. Les succions, les pauses, le rythme, les pauses sourire à maman, etc… Retrouver une partie de son autonomie au biberon l’aidera à accepter la situation.

Biberon à l’horizontale : Mon bébé va boire de l’air  😯 

Ah, j’allais oublier ! Beaucoup de mamans (et papa d’ailleurs) bondissent immédiatement quand on leur parle de cette technique en disant  » Ah mais mon bébé va absorber beaucoup d’air comme ça !! ».

Ne vous inquiétez surtout pas, au contraire, le fait de laisser votre bébé décider du rythme lui permet de respirer à sa guise, et de boire tranquillement.

De ce fait, il n’aspire pas d’air.

Le plus gros facteur de prise d’air pour un bébé, est lorsqu’il s’étouffe à cause d’un flux de lait trop rapide (biberon à la verticale avec tétine à trou trop gros pour son âge ou maman allaitante ayant un REF).

 

 


CONCLUSION

J’espère de tout cœur que ces astuces vous aideront à faire accepter le biberon à votre bébé. C’est une période délicate à vivre, mais vous trouverez une solution. J’en suis persuadée.

N’hésitez pas à me communiquer vos retours dans les commentaires. Mes astuces vous ont-elles réussi ? Ou au contraire ça n’a pas marché pour vous ?

Si vous avez d’autres idées qui ont fonctionné, je vous invite à les partager avec nous toutes !

 

Je vous souhaite un très heureux allaitement et/ou sevrage !

 

 


Sources :

  • https://www.lllfrance.org/1785-le-biberon-a-l-horizontale

Une question, un commentaire ?