On peut être tentée de commencer à tirer son lait maternel dès la naissance de son bébé ou même pendant la grossesse mais c’est une erreur.

Savoir qu’on a du lait maternel à notre disposition dans le frigo ou dans le congélateur est rassurant et c’est ce qui va nous donner envie de commencer très tôt le tirage du lait maternel mais attention, parce que cela a de nombreux inconvénients, pour vous, et pour votre allaitement.

Justement, dans cet article, nous allons voir :

  • Quels sont les inconvénients liés au tirage prématuré du lait maternel,
  • et quel est le meilleur moment pour commencer à tirer votre lait maternel, c’est-à-dire le moment auquel vous allez pouvoir bénéficier de tous les avantages du tirage du lait maternel, sans en subir les inconvénients…

Tirer son lait dès la naissance de bébé

Avant de commencer, j’aimerais vous citer deux situations dans lesquelles vous pouvez commencer à tirer votre lait dès la naissance de votre bébé(ce sont, deux cas particuliers).

Le premier cas, c’est lorsque vous avez déjà décidé de pratiquer un allaitement exclusif.

Dans ce cas, forcément, vous avez besoin d’un tire-lait et vous devez tirer votre lait, dès la naissance de votre bébé.

Pour cela, vous utiliserez un tire-lait électrique et je vous invite à voir la vidéo sur la location gratuite du tire-lait électrique.


Vous pouvez également consulter mon article sur les meilleurs tire-lait électriques afin de choisir plus facilement quel tire-lait vous conviendra le mieux.


La deuxième situation dans laquelle il est, préférable, de commencer à tirer votre lait dès que vous en ressentez le besoin, c’est si votre lactation est vraiment trop faible et si, par exemple, lors des premiers jours qui suivent la naissance vous n’avez pas de montée de lait.

Dans cette situation précise, le tire-lait vous aidera à booster cette production de lait ou à compenser, par exemple, le fait que votre bébé ne prenne pas assez bien le sein.

Par exemple, si la prise de sein de votre bébé est mauvaise ou si votre bébé est prématuré et qu’il ne peut pas encore bien prendre le sein, tirer votre lait vous permettra de lui donner votre lait par la suite, et d’assurer la mise en route de la lactation.

Néanmoins, si vous avez un problème de prise de sein, vous pouvez vous référer à cette vidéo pour découvrir tous les secrets d’une bonne prise de sein.

Tirer son lait trop tôt : les risques

Parlons, tout de suite, des 6 inconvénient au fait de tirer son lait beaucoup trop tôt.

Le « 1er inconvénient », c’est le fait que votre lait lors des premiers jours de l’allaitement, est un lait produit en très faible quantité, et qui remplit tous les besoins de votre bébé rapidement.

Ce lait s’appelle « le colostrum ».

C’est un lait, très épais, produit en très petite quantité et si vous tirez votre lait, forcément, vous allez le tirer déjà en petite quantité, et puis, ce lait correspondra seulement aux besoins de votre bébé lors de la première semaine d’allaitement.

Le colostrum est, vraiment, le premier lait maternel. Il va ensuite se transformer en « lait de transition » , puis en « lait mature ».

Conclusion : le colostrum est le lait des premiers jours donc il ne sert à rien de le tirer pour en faire un stock.

En revanche, comme précisé précédemment, si votre bébé n’arrive pas à boire votre colostrum, le tirer au tire-lait pour le lui donner au gobelet ou à la cuillère est une excellente idée.

Le mieux, est de donner tout votre colostrum produit, à votre bébé, de manière à ce qu’il bénéficie de tous ses bienfaits, dès le début.

Ce qui nous amène au « 2ème inconvénient » au fait de tirer son lait trop tôt : si vous tirez votre colostrum au tire-lait, forcément, le colostrum que vous allez tirer ne sera pas disponible dans vos seins pour votre bébé donc, encore une fois, sauf exception, il vaut mieux ne pas tirer votre lait et donner le sein directement à votre bébé pour qu’il reçoive directement le colostrum.

« 3ème inconvénient » au fait de tirer votre lait beaucoup trop tôt, c’est que cela va perturber votre production de lait, qui ne va plus être basée sur ce que va extraire votre lait de vos seins mais sur ce que va extraire votre bébé + ce que vous allez extraire, avec le tire-lait.

Autrement dit, vous allez produire beaucoup plus de lait que ce qu’il sera nécessaire de produire pour votre bébé et ça risque de créer des déséquilibres au niveau de votre lactation.

Vous allez produire beaucoup trop de lait par rapport aux besoins de votre bébé et cela nous amène au « 4ème inconvénient » qui est que, si vous vous précipitez pour tirer votre lait, vous n’allez pas avoir le temps de mettre en place une routine d’allaitement « sereine et posée » qui corresponde à vos besoins et aux besoins de votre bébé.

De ce fait, « 5ème inconvénient », vous allez subir une production de lait qui va être, trop importante, et donc vous risquez d’avoir des engorgements à répétition.

Enfin, le « 6ème inconvénient » c’est que, au début de l’allaitement, vous êtes, vous comme votre bébé, dans une phase d’apprentissage, une phase de démarrage ou vous commencez à tout découvrir.

Si en plus de l’allaitement au sein vous ajoutez des tirages, ça va vous ajouter une compétence à acquérir, une chose en plus à faire lors de ces premiers jours qui sont déjà, très intenses en émotions et en apprentissage, au niveau de l’allaitement.

Donc, je vous conseille toujours de passer cette phase d’apprentissage et de découverte de l’allaitement, de la maternité et de votre bébé, avant de commencer à tirer votre lait.

A quel moment tirer son lait ?

On a vu qu’il faut d’abord passer la phase de démarrage et d’apprentissage de l’allaitement pour :

  • être plus sereine,
  • avoir mis en place votre routine d’allaitement, votre rythme quotidien,
  • et avoir acquis les bases de l’allaitement, comme la prise du sein.

Une fois que tout ça est acquis et que votre rythme est là, vous pouvez commencer à tirer votre lait et, bien sûr, plus vous tirerez votre lait, tôt, plus vous aurez la capacité de construire une grosse réserve de lait maternel et, peut-être même, envisager d’avoir un gros stock de lait, avant la reprise du travail.

Si vous envisagez de reprendre le travail assez rapidement, dans tous les cas, il est déconseillé de commencer à tirer son lait avant 4 à 6 semaines après la naissance de votre bébé.

Autrement dit mieux vaut attendre, six semaines, pour commencer à tirer votre lait maternel.

C’est le temps qu’il faut à votre lactation pour bien se mettre en place, pour bien s’adapter aux besoins de votre bébé.

Si vous reprenez le travail rapidement, que vous êtes vraiment pressée de construire votre réserve de lait maternel, vous pouvez commencer à partir de quatre semaines mais c’est quand même toujours mieux de tendre vers les six semaines avant de commencer à tirer votre lait.

Si vous êtes intéressée par le tirage du lait maternel, j’ai une surprise pour vous : j’ai récemment donné accès gratuitement, aux 2 premiers modules de la formation TIRAGE ET STOCKAGE OPTIMISÉS™.

Je vous les offre pour vous remercier de votre confiance.

Pour y accéder, c’est très simple il suffit de cliquer sur ce lien, vous atterrirez sur une page dans laquelle vous pourrez me remettre votre adresse e-mail et, à partir de cette adresse email, je vous enverrai votre accès à votre espace membre, totalement gratuit.