Il n’y a rien de plus déstabilisant que de manquer de lait.

Ne pas produire assez de lait pour nourrir son enfant.

Allaiter, donner son maximum pour offrir le meilleur à son bébé, et… se rendre compte que ça ne suffit pas. Ca ne suffit plus. Il a encore faim.

Vos seins sont complètement vides. Vous n’avez plus de lait et bébé réclame encore… même après la tétée.

Aie, difficile à gérer. Le verdict est là : bébé n’est pas rassasié. Votre production de lait est insuffisante.

Malgré tous vos efforts pour satisfaire votre bébé, être disponible, suivre son rythme… La réalité est devant vous. Cela ne suffit pas.

Parce que l’allaitement n’est pas si facile. Et parce que la lactation est capricieuse…

 

Heureusement tout peut changer.

Vous pouvez produire beaucoup plus de lait.

Faire en sorte que votre production de lait soit abondante. Pour nourrir votre bébé à volonté, jusqu’à plus faim… Et retrouver son visage endormi, une goutte de lait sur la commissure des lèvres, l’air satisfait et repus.

Ressentir à nouveau le plaisir d’avoir donné le meilleur à votre bébé. En quantité suffisante.


Comment produire plus de lait maternel ?

La production de lait

Pour produire plus de lait il faut connaître davantage les mécanisme de la lactation. Comprendre ce qui enclenche la production de lait. Ce qui favorise la lactation. Savoir aussi ce qui, au contraire, la fait chuter…

Ne pas se contenter de donner le sein sans vraiment savoir quand, pourquoi, comment…

Voici deux processus de production de lait :

  1. la lactation endocrine.
  2. la lactation autocrine

En avez-vous déjà entendu parler ?

Pour faire simple, la lactation endocrine est celle qui est en place à la naissance et pendant les premiers mois de vie de votre bébé. Le lait maternel est produit par la mère en grande quantité pour nourrir le bébé autant que possible.

Entre les 2-6 mois de vie de bébé, la lactation passe en mode autocrine. Les seins deviennent mous, on parle de lactation « automatique ». A ce moment-là, de nombreux facteurs impactent sur la production de lait maternel. 

La connaissance de ces nombreux facteurs vous assurera une production de lait +++

 

Les hormones et le lait maternel

Il existe 3 hormones indispensables dans l’allaitement :

  • La prolactine.
  • L’ocytocine.
  • La sérotonine et/ou le FIL

 

La prolactine est l’hormone de production du lait maternel.

Autant dire que si vous ne savez rien sur son fonctionnement, vous perdez l’occasion de produire beaucoup, beaucoup plus de lait.

Le taux de prolactine a un impact direct sur votre production de lait maternel.

 

L’ocytocine est l’hormone d’éjection du lait.

C’est grâce à elle que votre lait sort du mamelon pendant la tétée.

C’est elle qui est responsable en cas de REF=réflexe d’éjection fort du lait maternel.

 

La sérotonine régule la production du lait.

Cette molécule appelée aussi « l’hormone du plaisir » est fabriquée à partir du tryptophane.

Elle assure l’équilibre et la juste quantité de lait produite.

Lorsqu’elle est produite en trop grande quantité, elle provoque au contraire une chute de la lactation.

Certains scientifiques parlent de la sérotonine, d’autres parlent du FIL ou Feedback inhibitor of lactation .

Ce qu’il faut retenir c’est qu’une molécule, produite en excès, agit pour inhiber la lactation.

Pour réduire votre production de lait.

Un régulateur de votre production de lait maternel est là pour vous faire produire moins de lait s’il pense que vous en avez trop… et cela peut être le cas à n’importe quel moment si votre sein est mal drainé.

Voilà pourquoi le drainage du sein est primordial.

Pour avoir un drainage complet, la manière d’allaiter est essentielle.

Parce que la manière de téter du bébé assure une meilleure stimulation des glandes mammaires. De quoi garantir une stimulation de la lactation maximale.

Super pour la prolactine.

Super pour vider efficacement le sein.

Votre façon de l’allaiter quant à elle, assurera (ou pas) un meilleur drainage de vos seins. J’ai mis en place toutes les étapes de « la tétée idéale » pour drainer le sein au maximum. Je vous en parle après.

 

Comment stimuler la lactation ?

Vous l’avez compris, la lactation a besoin de stimulation !

Alors comment faire ?

Voici les 3 moyens évidents et faciles pour titiller votre production de lait :

  1. Vous pouvez le faire vous-même (oui oui).
  2. Votre bébé le fait à chaque succion.
  3. Votre tire-lait.

 

L’auto-stimulation !

Pour produire plus de lait, sollicitez vos glandes mammaires !

Vous pouvez effectuer des massages de votre dos et de vos seins. Vous pouvez extraire votre lait manuellement aussi.

Je vous conseille de le faire en l’absence de bébé. C’est parfois plus efficace que le tire-lait.

 

Votre bébé est le plus apte à augmenter votre production de lait

Avouons que la nature est bien faite. Très bien faite…

C’est donc tout naturel que votre bébé soit le meilleur pour augmenter votre production de lait. La succion du bébé est ce qui sollicite le plus l’émission de prolactine. Ce qui augmente le plus efficacement la production du lait. Ce qui draine le mieux le sein…

A condition que votre bébé tète efficacement bien sûr… et oui, il arrive assez souvent que les bébés ne tètent pas bien à cause de tout ce qui gravite autour de la naissance, et qui entrave la tétée de bienvenue, la rencontre avec la mère, le démarrage de l’allaitement et entre autre, la qualité de succion du bébé…

Bref… je ne vais pas en parler maintenant… ce n’est pas le sujet…

Mais la succion de bébé peut être altérée par les conditions d’accueil, lors de sa naissance. D’autres soucis peuvent être un obstacle à la succion : les freins de langue ou de lèvre… la confusion sein-tétine, etc…

La prise du sein est elle aussi essentielle. Mais j’imagine que si vous faites des recherches sur la production de lait, vous avez déjà passé toutes ces étapes.

➡ Alors je n’ai qu’une chose à vous dire : augmentez la fréquence des tétées, et assurez-vous que la succion de votre bébé soit efficace.

 

Votre tire-lait : un vrai atout pour augmenter votre production !

Pour augmenter votre lactation, vous pouvez mettre toutes les chances de votre côté grâce au tire-lait.

Mais pas en remplacement de bébé. Non non… On ne tire pas son lait pour le donner ensuite au biberon à son bébé… Pas quand on veut produire plus de lait. Parce que le tire-lait sollicite moins la lactation que la succion du bébé.

Vous voulez produire plus de lait ?

Faites téter votre bébé.

Ensuite, une fois qu’il a bien tété jusqu’à la dernière goutte, quand il ne veut plus téter….

Après avoir effectué ce que j’appelle « la tétée idéale pour drainer le sein au maximum », c’est là que vous devez utiliser votre tire-lait.

En complément de la tétée. Pour être sûre que le sein est bien vide et que votre corps comprenne qu’il faut produire plus.

Vous pouvez aussi utiliser votre tire-lait de deux autres façons pour augmenter votre lactation :

  • En créant une tétée virtuelle (de préférence le matin).
  • En faisant ce qu’on appelle le Power Pumping.

 

Du lait maternel inépuisable

Lorsque vous connaitrez tout ça, tout ce que j’ai énoncé dans cet article, vous pourrez produire du lait à profusion.

Vous ne manquerez plus jamais de lait. (Sauf en cas de problème médical particulier, ou soucis psychologique)

Vous pourrez allaiter votre bébé autant que vous le souhaitez. Jusqu’au sevrage naturel si c’est votre désir.

Et pour dominer encore plus votre lactation, vous pouvez aussi suivre une alimentation favorable à la production de lait. Manger équilibré. Consommer des aliments galactogènes. Boire des tisanes galactogènes…

Et vous reposer enfin, vous et votre bébé, comblés.

 


Cet article vous a donné les prémices d’une lactation au top. Vous avez désormais conscience des facteurs déterminants pour votre lactation.

J’ai volontairement résumé les informations sans entrer dans les détails.

Si vous souhaitez en savoir beaucoup plus, j’ai créé un article beaucoup plus détaillé qui vous explique :

  • Comment avoir plus de lait grâce à votre bébé.
  • L’utilisation efficace du tire-lait pour augmenter la lactation.
  • Les conseils pour adopter les bonnes habitudes au quotidien, favorables à votre production de lait.

▷ Cliquez ici pour lire l’article complet.

 

 

 

Bonne découverte, et heureux allaitement ! 

Une question, un commentaire ?