La mise en place de l’allaitement n’est pas toujours facile ou intuitive ! Vous avez sans doute des interrogations sur le temps que cela peut prendre, le rythme d’allaitement auquel vous attendre ou encore la durée de mise en route de la production de lait.

Dans cet article, nous explorerons tous ces points, ainsi que les difficultés courantes rencontrées lors de la mise en place de l’allaitement.


Mise en route de l’allaitement : à quel rythme s’attendre ?

Les premières semaines : une phase d’adaptation

Au cours des premières semaines de l’allaitement, vous et votre bébé devez vous adapter à ce nouveau processus. Les nourrissons ont besoin de se nourrir fréquemment pour soutenir leur croissance et leur développement. Cela signifie que vous pouvez vous attendre à allaiter votre bébé environ 8 à 12 fois par jour, voire plus.

Les tétées peuvent être rapprochées, parfois toutes les deux heures, surtout pendant la nuit. C’est tout à fait normal et nécessaire pour établir une bonne production de lait et répondre aux besoins de votre bébé.

L’établissement d’un rythme individuel

Au fur et à mesure que votre bébé grandit, vous remarquerez peut-être qu’il commence à établir son propre rythme d’allaitement. Certains bébés préfèrent des tétées plus courtes et fréquentes, tandis que d’autres optent pour des tétées plus longues et espacées.

Il est important de respecter les signaux de votre bébé et de l’allaiter chaque fois qu’il le demande. Ne vous inquiétez pas si votre bébé semble allaiter plus souvent certains jours, car cela peut être dû à une poussée de croissance ou à d’autres facteurs normaux de développement.

La durée des tétées

La durée des tétées peut varier d’un bébé à l’autre. Certains bébés terminent une tétée en 10 à 15 minutes, tandis que d’autres peuvent prendre jusqu’à 30 minutes ou plus. Ce qui importe le plus, c’est de s’assurer que votre bébé prend suffisamment de lait et qu’il se détache du sein de lui-même lorsqu’il est satisfait.

Laissez votre bébé guider la durée des tétées et ne le forcez pas à arrêter prématurément.

Les tétées nocturnes

Les tétées nocturnes sont courantes chez les bébés allaités. Pendant la nuit, votre bébé peut téter plus longtemps et avoir des tétées plus rapprochées. Cela peut être dû à plusieurs raisons, notamment le besoin de réconfort, la régulation de la production de lait et le besoin accru de nutrition pendant la croissance.

Essayez de vous reposer autant que possible en optimisant votre environnement de sommeil et en trouvant des positions d’allaitement confortables.

L’évolution au fil du temps

À mesure que votre bébé grandit, vous remarquerez peut-être des changements dans le rythme de l’allaitement. Les tétées peuvent devenir plus espacées et plus efficaces, ce qui signifie que votre bébé peut prendre plus de lait en moins de temps.

Cependant, gardez à l’esprit que les tétées peuvent rester fréquentes même lorsqu’ils sont plus âgés. Suivez les signaux de votre bébé et adaptez-vous à ses besoins changeants.

Mise en place de la lactation

Lorsque vous vous préparez à allaiter votre bébé, il est important de comprendre ce à quoi vous pouvez vous attendre en ce qui concerne la mise en place de la lactation. Ce processus naturel peut varier d’une femme à l’autre, mais il existe des étapes communes que beaucoup de mamans traversent.

Les premiers jours après l’accouchement

Dans les premiers jours après l’accouchement, votre corps produit du colostrum, le tout premier lait maternel qui servira à nourrir votre nouveau-né. En parallèle, il se prépare à produire le lait de transition pour s’adapter aux besoins progressifs de votre bébé.

Vous pouvez vous attendre à ce que vos seins deviennent plus volumineux et plus tendus. Vous pouvez ressentir des sensations de lourdeur et même une légère douleur. Cela est tout à fait normal et indique que votre lactation est en cours.

La montée de lait

Environ deux à quatre jours après l’accouchement, vous expérimenterez ce qu’on appelle la montée de lait. C’est le moment où votre production de lait maternel augmente considérablement.

Vous pouvez ressentir une sensation de chaleur dans vos seins et remarquer que votre lait commence à couler. Vos seins peuvent devenir encore plus tendus et vous pourriez avoir besoin de les soulager en allaitant votre bébé ou en utilisant un tire-lait.

L’ajustement de l’offre et de la demande

La mise en place de la lactation repose sur le principe de l’ajustement de l’offre et de la demande. Cela signifie que plus votre bébé tète, plus votre corps produira de lait pour répondre à ses besoins.

Au début, votre bébé peut téter fréquemment, parfois toutes les deux heures, pour stimuler la production de lait. Au fur et à mesure que votre bébé grandit et que votre lactation se stabilise, les tétées peuvent s’espacer progressivement.

Mise en place de l’allaitement difficile

Si vous rencontrez des difficultés dans la mise en place de l’allaitement, sachez que vous n’êtes pas seule. Dans ce chapitre, nous aborderons les problèmes courants qui peuvent rendre la mise en place de l’allaitement difficile et vous fournirons des conseils et des solutions pour vous aider à surmonter ces obstacles.

Engorgement mammaire et douleur

L’engorgement mammaire, qui se caractérise par des seins gonflés, douloureux et tendus, peut rendre l’allaitement difficile.

Cela peut se produire lors de la montée de lait, lorsque votre bébé ne vide pas complètement vos seins ou lorsque votre production de lait dépasse les besoins de votre bébé.

Pour soulager l’engorgement, essayez de faire des compresses chaudes, de masser doucement vos seins et d’allaiter fréquemment pour vider vos seins.

Crevasse et douleur pendant l’allaitement

Les crevasses mamelonnaires, qui sont des fissures ou des blessures sur les mamelons, peuvent provoquer une douleur intense pendant l’allaitement.

Cela peut être causé par une mauvaise prise au sein ou une position incorrecte du bébé pendant la tétée. Assurez-vous que votre bébé est correctement positionné au sein. Appliquez également du lait maternel sur vos mamelons après chaque tétée pour favoriser la guérison.

Pour soigner vos crevasses, suivez les étapes de cet article.

Faible production de lait

Certaines mamans peuvent rencontrer des problèmes de faible production de lait, ce qui peut rendre l’allaitement difficile.

Les lecteurs de cet article ont aussi aimé :  Allaitement et prothèse mammaire

La production de lait fonctionne selon le principe de l’offre et de la demande. Plus votre bébé tète, plus votre corps produira de lait. Néanmoins, s’il ne tète pas bien, cela remet ce principe en question. Vérifiez bien la prise du sein de votre bébé avant d’agir sur le rythme d’allaitement.

Ensuite, stimulez vos seins régulièrement par l’allaitement fréquent ou le tirage de lait. Le repos adéquat, une alimentation saine et une hydratation suffisante peuvent également favoriser une production de lait optimale.

→ Si vous êtes préoccupée par votre production de lait, inscrivez-vous à ma formation en ligne offerte pour recevoir mes conseils à ce sujet.

Problèmes de succion du bébé

Certains bébés peuvent avoir des difficultés avec la succion efficace au sein, ce qui peut compliquer l’allaitement.

Cela peut être dû à des problèmes anatomiques, tels qu’une langue attachée ou une fente labiale, ou à des problèmes de coordination de la succion. Dans de tels cas, il peut être bénéfique de consulter une consultante en lactation spécialisée sur les freins pour évaluer la situation et fournir des conseils spécifiques pour aider votre bébé à téter efficacement.


En conclusion, la mise en route de l’allaitement est une période d’adaptation et d’apprentissage à la fois pour vous et votre bébé. L’évolution de l’allaitement est unique à chaque duo mère-bébé, et il est essentiel de suivre les signaux de votre enfant et de vous ajuster à ses besoins changeants.

Pour vous aider à mener à bien votre allaitement, je partage avec vous plein de conseils sur l’allaitement dans ma newsletter. Ne ratez pas mon prochain email, inscrivez-vous dès maintenant !

Leave a Reply