Faut-il proposer le deuxième sein à son bébé après lui avoir donné une tétée complète sur un sein ?

Est-ce qu’il faut donner un seul sein à son bébé ou faut-il lui donner les deux seins au cours d’une même tétée ?

questions qui reviennent assez souvent et que se posent pas mal de mamans donc on va y répondre, dans cet article.


2 avantages à proposer le deuxième sein à son bébé

Ceci dit la réponse va varier selon votre allaitement et votre façon d’allaiter. Néanmoins, personnellement je vous conseille de proposer un deuxième sein, pour deux raisons. (deux avantages précis)

Le premier c’est que si vous vous demandez s’il faut proposer le deuxième sein à votre bébé, cela montre que vous n’êtes pas très rassurée sur les quantités de lait qu’il boit au sein.

Peut-être qu’il ne vous semble pas rassasié en fin de tétée ?

Peut-être qu’il réclame souvent le sein ?

Ou encore que vous vous sentez tout simplement perdue…

Or, proposer ce deuxième sein à votre bébé va vous rassurer parce que vous aurez la réponse à une question toute bête : est-ce que bébé a encore faim ?

  • S’il a faim, il va prendre ce deuxième sein pour téter,
  • Et s’il n’a pas faim, il va le refuser.

Dans tous les cas, s’il n’a plus faim, il refusera le sein, vous aurez donné un seul sein et ça ne sera pas problématique parce que votre bébé aura bu à satiété. Il aura bu suffisamment de lait et vous serez rassurée là-dessus.

Le deuxième avantage, c’est que si votre bébé vide complètement le premier sein, (selon les proportions possibles pour un bébé allaité parce qu’un bébé ne draine jamais à 100 % un sein) et qu’ensuite vous lui proposez le deuxième sein, ça vous aider pour votre lactation.

Et cela, même s’il tète, un tout petit peu.

Cela va envoyer un signal favorable à votre production de lait : le premier sein n’a pas suffi et, donc, il faut produire un peu plus de lait.

Faut-il réveiller son bébé pour lui proposer le deuxième sein ?

Personnellement je vous conseillerai de ne pas le réveiller pour lui proposer le deuxième sein.

Vous pouvez très bien lui proposer le deuxième sein pendant qu’il dort, en lui présentant le sein devant lui, sans le réveiller.

Machinalement, instinctivement, s’il a encore faim, il aura tendance à téter sur ce deuxième sein.

Ceci étant, si sa prise de poids est bonne, qu’il grandit bien, et que tout va bien, inutile de vous embêter à le réveiller et à l’empêcher de dormir juste pour lui proposer le deuxième sein.

Si tout va bien, c’est que votre façon d’allaiter, jusque-là, s’est bien passée, est correcte et que tout va bien donc ne remettez pas en question votre manière d’allaiter.

faire le rot à son bébé allaité
Maman faisant faire le rot à son bébé

Après, personnellement, ce que je trouve sympa, c’est de proposer un premier sein à son bébé et ensuite lorsqu’il a fini de téter sur ce premier sein, de faire une petite pause pour faire le rot ou alors pour changer la couche si votre bébé n’est pas sujet aux coliques ou aux reflux.

Ensuite, après avoir fait cette petite pause lui proposer, tranquillement, le deuxième sein.

Et, là encore une fois, s’il refuse, on n’insiste pas c’est qu’il a suffisamment mangé.

S’il le prend, et bien c’est qu’il a encore faim donc on a bien fait de lui proposer le sein…

Quand est-ce important de proposer le deuxième sein ?

Dans tous les cas, si votre bébé à une bonne prise de poids, continuez comme vous faisiez jusque-là.

Si en revanche :

C’est peut-être, à ce moment là, judicieux de proposer, à chaque fois, le deuxième sein pour relancer votre lactation mais aussi pour stimuler votre bébé et lui proposer de boire plus de lait.

En effet, si sa courbe de poids n’est pas suffisante, c’est qu’il ne reçoit pas suffisamment de lait au cours d’une même tétée. Alors, si jusque-là vous proposiez un seul sein, c’est le moment de proposer le deuxième sein.

J’espère que c’est clair pour vous, si la situation est normale, que tout va bien, proposer un seul sein suffit surtout si votre bébé tète bien et qu’il comble ses besoins à chaque tétée.

Après, rien ne vous empêche de proposer le deuxième sein si ça vous rassure mais, en revanche, si vous avez un problème de lactation ou que la prise du poids de votre bébé n’est pas satisfaisante, là, c’est mieux de proposer le deuxième sein pour vous donner un maximum d’opportunités de combler les besoins de votre bébé et d’augmenter votre lactation.

De manière générale il n’y a pas une façon de faire mieux qu’une autre.

Certaines mamans allaitent leur bébé sur un seul sein à chaque tétée.

Il y a même des mamans qui produisent du lait sur un seul sein parce que leur bébé a toujours voulu téter sur un seul sein et a toujours refusé de téter sur l’autre sein ou pour des causes personnelles, ou de santé.

Par exemple, à la suite d’un cancer du sein une maman ayant perdu un sein nourrira son bébé sur un seul sein.

Sachez Mesdames que vous pouvez très bien nourrir votre bébé, sur un seul sein, sur toute la durée de votre allaitement, ce n’est pas problématique.

Concernant les tétées, ce n’est pas problématique d’allaiter son bébé sur un seul sein et de ne pas lui proposer le deuxième sein.

Si un sein suffit, il est inutile de proposer le deuxième.

Après, comme je vous l’ai dit, c’est rassurant de proposer le deuxième sein, donc si, vous, personnellement, vous avez besoin d’être rassurée, c’est mieux pour votre lactation.

Et puis surtout c’est important de le proposer si la courbe de poids de votre bébé ou le nombre d’urines et de selles montre que, au cours des tétées ou au cours de la journée, il ne reçoit pas suffisamment de lait.

En tout cas, pas assez de lait pour répondre aux besoins qu’il a au quotidien pour grandir et avoir une prise de poids favorable.

Le plus important, c’est avant tout que la prise du sein soit bonne et que la tétée soit efficace.


Pour vous aider à atteindre cet objectif, je vous propose de vous inscrire à mes conseils privés, dans lesquels je partage avec vous des conseils sur la prise du sein, la succion, les tétées, et plein d’autres sujets pour vous aider à profiter davantage de votre allaitement.

Pour vous inscrire, c’est gratuit, et c’est ici.