Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, l’allaitement n’exclut pas le papa. Loin de là.

Celui-ci peut participer quotidiennement à l’allaitement et aux soins de son bébé. Seule son implication et sa volonté sont nécessaires.

Mais certains papa ne savent pas forcément quel rôle jouer dans l’allaitement. Dans ce cas, cet article les aidera largement à trouver leur place dans l’allaitement de leur bébé.

D’ailleurs les statistiques montrent que l’implication du papa impacte directement sur la durée de l’allaitement* : quand le père est favorable à l’allaitement, les mères allaitent plus, et plus longtemps.

* Source : Séverine Gojard, L’allaitement ; une pratique socialement différenciée, Recherches et prévisions 1998, n° 53, p 23-34.

Quand le papa s’informe sur l’allaitement…

La première action que peut effectuer le père pour s’investir dans l’allaitement de l’enfant, est de s’informer.

Il peut s’intéresser à l’allaitement de manière générale, et/ou développer ses connaissances sur certaines thématiques précises :

  • la prise du sein,
  • le rythme du bébé,
  • la croissance du bébé,
  • la lactation,
  • les bienfaits du lait maternel…
  • Les problèmes courants et comment y remédier (crevasses, engorgements, mastite…)

Toutes les connaissances que le papa accumule serviront de soutien à la mère allaitante lorsqu’elle sera dans le doute ou l’inquiétude.

En effet, le père ne peut pas allaiter, mais s’il est suffisamment informé, il pourra aider la mère à adopter les bonnes position, être plus confiante, bien s’alimenter, etc…

Son rôle est primordial dans l’allaitement et il ne doit surtout pas en douter.

On a trop tendance à donner de l’importance à l’action -et donc à l’acte d’allaiter en lui-même-, et pas assez aux dimensions psychologiques qui l’entourent.

Le père ne donne pas le lait au sein, mais il peut apporter sérénité, affection, conseil et soutien à la mère comme au bébé.

Il saura répondre aux besoins du bébé en s’intéressant au rythme naturel du bébé allaité, au rgo du bébé, aux coliques, etc…

L’univers du bébé est complexe et extraordinaire. Il y a tellement de choses à découvrir…

D’ailleurs, les mamans sont souvent débordées par l’allaitement et toutes les tâches quotidiennes auxquelles elles doivent faire face.

Le papa, disposant de plus de temps libre, peut s’informer davantage, et voir les choses avec plus de discernement.

Comment le père peut-il participer à l’allaitement ?

Mauvaise position d’allaitement ?

Bébé a faim.

Maman se précipite vers lui, le prend dans les bras et l’allaite.

Oups !.. Elle n’a pas eu le temps de préparer un coussin sur lequel appuyer son dos ou un coussin d’allaitement pour reposer ses bras et l’aider à porter son bébé. Elle n’a pas eu le temps non plus de préparer un verre d’eau en cas de soif.

Vous êtes d’accord que cette situation se répète plusieurs fois dans la journée, et ce, pendant toute la durée de l’allaitement ?

C’est un peu caricatural mais c’est une évidence. La majorité des mamans n’allaitent pas dans une position confortable.

Beaucoup d’entre-elles se plaignent de douleurs dans le dos… Ce n’est pas pour rien !

Le papa, lorsqu’il est à la maison, peut aider la maman à adopter une position plus confortable. En prenant soin de son confort, il lui apporte du réconfort et de la reconnaissance pour ce qu’elle fait.

Elle se sentira soutenue, et son corps souffrira moins des tensions musculaires.

J’ai soif ! J’ai faim !

Combien de fois me suis-je retrouvée à allaiter mon fils sur une durée indéterminée ? ( 30 minutes et plus…)

Les tétées sont parfois longues, et on peut vite se sentir « piégée », en position d’allaitement.

Oui, parce qu’on se rend compte qu’on n’a rien préparé.

Or on a soif, ou faim, ou simplement envie de lire un bouquin ou regarder une série en allaitant.

Et malheureusement on ne peut pas se déplacer en pleine séance de tétouillage. ( Surtout avec nos abdominaux shamallow du post-partum)

Parfois c’est encore pire car bébé s’endort au sein et impossible de le retirer sans qu’il aspire le sein pour rester près de vous…

Seul papa peut venir à notre rescousse !

Oui. On nourrit notre bébé, et papa prend soin de nous. Tout simplement.

Et les nuits, on en parle ?

Ah l’allaitement nocturne…

Le papa peut être tenté de dormir toute la nuit pendant que la maman gère tout toute seule. Après tout il n’allaite pas !

En partant du principe qu’il ne sert à rien qu’il se réveille, il peut faire ses nuits tranquillement sans se soucier du reste…

Pourtant les nuits représentent l’une des plus grosses difficultés. La fatigue s’accumule vite, surtout si on est seul(e) à gérer.

Un chéri attentionné prendra en compte cela et cherchera à vous aider, même la nuit.

Pour cela il peut décider de gérer 3 choses :

  • Le changement des couches la nuit,
  • Vous amener le bébé, puis le ramener dans son lit (si vous ne pratiquez pas le cododo).
  • Vous relayer en endormant le bébé (en le berçant aux bras ou directement dans son lit selon vos choix parentaux)

Si vous le décidez, le papa pourra même donner le lait à votre bébé la nuit. Certains parents font ce choix afin que la mère puisse récupérer pendant la nuit. Pour savoir comment procéder, rendez-vous dans le chapitre ci-après…

Donner le lait maternel à la cup !

Beaucoup de mamans allaitantes aimeraient volontiers passer le relais au papa.

Seulement le hic, c’est qu’elles craignent le risque de confusion sein-tétine. Et elles ont bien raison !

Pour pouvoir confier votre lait au papa sans prendre ce risque, il existe des alternatives au biberon.

La plus simple et la meilleure, est de donner le lait à la « cup ». Autrement dit à la tasse ou au gobelet.

Pour cela, mettez le lait dans la tasse, puis posez-la contre la lèvre de votre bébé, en l’inclinant légèrement pour que le lait touche ses lèvres.

Votre bébé aura le réflexe de laper le lait comme un petit chat 😉

C’est simple et efficace. Idéal pour les bébés de moins de 4 mois.

Pour les bébés plus grands vous pouvez envisager d’utiliser d’autres moyens. Si vous souhaitez les découvrir, rendez-vous dans cet article.

Le papa peut aussi donner le lait au doigt avec le DAL, sous les conseils avisés d’une consultante en lactation, mais il existe un risque de « confusion sein-doigt ».

Lui trouver des aides à l’allaitement qu’elle ne connait même pas !

Et si le papa offrait des cadeaux utiles pour l’allaitement de son bébé ?

Des accessoires qui permettraient :

  • D’apporter des informations cruciales pour faciliter son allaitement,

et/ou

  • D’allaiter dans de meilleures conditions.

Le premier cadeau que le papa peut offrir à la maman allaitante, est bien sûr le coffret de 76 fiches conseils illustrées sur l’allaitement.

Elle y trouvera un tas d’informations essentielles rapidement, des astuces, et l’ accès au groupe d’entraide privé modéré par mes soins.

Pour plus d’idées cadeaux, lisez cet article.

Sexualité et allaitement…

L’allaitement influe sur la libido des mamans. A priori de manière négative… Dommage !

Heureusement, ce n’est pas le cas de toutes les mamans.

Et heureusement, les papas se montrent de manière général assez patients et compréhensifs.

Toutefois, ce sont parfois des petits détails qui gênent l’intimité du couple. Des non-dits qui restent dans le domaine du tabou…

Je vais vous dévoiler la principale crainte que j’ai observée chez les mamans qui allaitent :

Beaucoup d’entre elles ont peur que le lait coule (ou sort en jets) pendant le rapport sexuel, et que cela déplaise à leur conjoint… Du coup elles évitent le contact…

Par ailleurs, certaines mamans n’aiment pas l’idée de « donner accès » à leurs seins à leur chéri pendant la durée de l’allaitement.

Des blocages peuvent s’installer entre vous.

Libérez-vous de ces craintes en abordant simplement le sujet ensemble.

Faire faire le rot à bébé

Vous n’y avez pas pensé ?

Lorsque j’allaitais encore mon fils, j’avais toujours du mal à lui faire faire le rot. C’était une chose pour laquelle je n’étais pas douée. Avouons-le.

Mon chéri lui, y arrivait parfaitement. Il prenait bébé dans les bras, se promenait dans la maison, et lui faisait faire le rot.

Cela permettait de créer une « pause » pendant la tétée, et papa jouait un rôle important car sans le rot, les bébés ont vite des maux de ventre.

Un bébé allaité n’a pas forcément besoin de faire le rot car il n’avale pas forcément de l’air.

En ce qui me concerne, j’avais un REF, et mon fils tétait vite. Il aspirait de l’air. Le rot était donc nécessaire pour nous.

Et tout le reste ?

Nous avons vu tout ce que peut faire le papa pour participer à l’allaitement. Mais l’implication du papa ne s’arrête pas là !

Toutes les tâches quotidienne du couple demande un investissement partagé.

Changer les couches

Un classique, n’est-ce pas ?

Changer les couches d’un bébé, c’est pas sorcier. Les premières fois on a des gestes maladroits mais ensuite tout roule…

Inutile donc de trouver des excuses.

Le papa est parfaitement apte à changer les couches. Même les excréments !

Entretenir la maison

Le ménage, les courses, la cuisine, le linge…

C’est pénible, pas vrai ?

Personnellement j’utilise 3 astuces pour avoir moins de travail.

Peut-être qu’elles vous aideront aussi.

#Astuce n°1 :

Elle me permet de diviser par 3 le temps passé à étendre, trier et ranger les chaussettes par paires.

Comment je fais ?

J’utilise un simple accessoire, tout bête mais dont je ne me passerais plus : la pince à chaussette.

Lorsque j’enlève mes chaussettes sales, je les pince, et hop, dans la panière à linge ! Elles resteront ainsi pendant le lavage, le séchage, et même dans mon tiroir à chaussettes.

Un gain de temps fou.

#Astuce n°2 :

Celle-ci est moins originale mais on n’y pense pas toujours : créer une liste de course toute prête sur votre Drive préféré.

L’utiliser au besoin.

Éventuellement vous faire livrer les courses aussi.

#Astuce n°3 :

Celle-ci demande un peu de budget mais elle apporte tellement de satisfaction !

J’ai investi sur un aspirateur robot. Celui-ci. Il est top.

Cela fait un an que je l’ai et je n’ai jamais eu de problème avec.

Je l’ai même offert à mes parents. En voyant combien ma mère était contente de son robot, ma sœur s’en est achetée un aussi !

NB : Les liens produits sont des liens affiliés Amazon. Cela ne change pas le prix pour vous, mais je percevrais quelques centimes de rémunération si vous l’achetez via mon lien. Bien sûr, cela ne remet pas en cause l’honnêteté de mes propos.

Contre vents et marées…

Défendre l’allaitement, et soutenir le choix de sa chérie devant la famille, les amis, les inconnus…

Cela vous évoque quoi ?

Après avoir réalisé un sondage sur plus de 200 mères allaitantes, j’ai constaté que leur principale regret était de ne pas se sentir soutenues.

Lorsque le papa ne soutient pas l’allaitement, c’est très difficile pour la mère de poursuivre, et de garder le moral.

En parallèle, les remarques ou les reproches vis-à-vis de l’allaitement viennent essentiellement de la famille proche.

Dans cette situation les mamans éprouvent énormément de joie lorsque leur chéri prend leur défense. Surtout si l’intérêt d’allaiter est remis en cause.

Vous voulez être son héros ? Vous savez désormais quoi faire…

Rôle du père dans l'allaitement

Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, l'allaitement n'exclut pas le papa. Loin de là. Celui-ci peut participer quotidiennement à l'allaitem

Editor's Rating:
4.1