Vous avez plus de lait d’un côté et vous vous posez sans doute ces questions :

  • Pourquoi j’ai un sein qui produit plus de lait que l’autre ?
  • Comment équilibrer la quantité de lait produite sur les deux seins ?

Récemment, une de mes abonnées m’a écrit pour me confier qu’elle avait un sein qui produisait beaucoup de lait, tandis que l’autre ne produisait quasiment plus de lait.

Dans cet article, je vais m’appuyer sur la situation de cette maman pour vous conseiller.


Pourquoi y a t-il plus de lait d’un côté ?

Marie a une grosse production de lait sur son sein droit et une faible production de lait sur son sein gauche.

  • Au tire-lait, elle tire 100 ml de lait sur le sein droit et seulement 30 ml de lait sur le sein gauche.
  • Lors des tétées, son bébé à une nette préférence pour son sein droit, il tète plus facilement sur ce côté et il a tendance à s’énerver ou à s’agacer sur le sein gauche.

Cette préférence n’est pas anodine :

  • Soit Marie a plus de lait d’un côté parce que son bébé préfère ce côté-là,
  • Soit son bébé préfère ce côté parce qu’il produit plus de lait que l’autre côté

Dans tous les cas, ce déséquilibre de production de lait entre les deux seins tend à s’accentuer. Marie m’a donc contactée pour être conseillée car elle souhaite poursuivre son allaitement sur les deux seins. 

Non seulement ça la rassurerait de savoir qu’elle a une bonne production sur les deux seins et qu’elle n’a pas à compter sur un seul sein pour nourrir son bébé mais aussi parce que, d’un point de vue esthétique, c’est beaucoup plus agréable d’avoir un même volume réparti équitablement sur les deux seins plutôt que d’avoir un énorme sein plein de lait d’un côté et un tout petit sein de l’autre parce qu’il produit peu de lait. 

Alors si vous aussi vous avez plus de lait d’un côté par rapport à l’autre, on va voir comment rééquilibrer ça.

Allaitement : avoir autant de lait des deux côtés

Pour rééquilibrer la production de lait sur les deux seins, il y a deux méthodes :

  • La première s’appuie sur la sollicitation des seins lors des tétées dans le but de faire produire davantage le sein qui a moins de lait et réduire la lactation sur le côté qui a plus de lait.
  • La deuxième nécessite un tire-lait, et l’objectif sera le même.

Allaitement : plus de lait d’un côté, moins de l’autre (Méthode n°1)

Cette méthode est à appliquer lors de vos prochaines tétées, et nécessite un petit accessoire très utile et très pratique. Celui-ci va vous aider à solliciter davantage le côté qui produit moins de lait.

Ainsi, votre production de lait sur ce sein-là va augmenter naturellement, sans que vous ayiez besoin de passer plus de temps à allaiter sur ce sein, ni plus souvent, et sans avoir besoin de tirer votre lait.

Cet accessoire c’est la pompe manuelle (à ne pas confondre avec un tire-lait manuel). Elle est toute petite et va vous permettre de solliciter votre sein de manière passive pendant la tétée.

Donc la première étape, pour cela, c’est de commencer à faire téter votre bébé sur le côté qui produit moins de lait

De cette manière, votre bébé utilise la succion à vide et sollicite au maximum votre sein.

Allaiter en premier sur le côté qui a moins de lait permet :

  1. de le solliciter au moment où votre bébé sera plus vigoureux et plus actif : quand il a faim afin que la stimulation des glandes mammaires soit maximale.
  2. augmente le drainage sur ce sein.

Marie avait déjà mis en place cette première étape. Malheureusement, elle n’arrivait pas trop à solliciter ce sein malgré cet effort là parce que son bébé s’agaçait assez rapidement sur ce sein là étant donné qu’il avait moins de lait et qu’il avait une préférence pour l’autre sein.

Si vous aussi avez cette difficulté, ne vous inquiétez pas, j’en tiens compte pour la suite.

De votre côté, observez votre bébé pendant qu’il tète. Essayez de percevoir si la prise du sein est bonne, si la succion est correcte, et s’il avale du lait.

Une fois que vous avez mis votre bébé sur le sein qui produit moins de lait, laissez le téter tant qu’il reçoit du lait. En principe, il ne devrait pas s’énerver tant qu’il reçoit du lait.

Lorsque vous voyez qu’il commence à déglutir de moins en moins souvent, c’est que le lait s’épaissit et s’enrichit en graisses. Laissez-le accéder à ce lait parce qu’il est très important pour lui.

En revanche, dès que votre bébé commence à effectuer beaucoup de mouvements de succion avant de déglutir, (il fait plus de 4 à 5 mouvements de succion avant d’avaler le lait), vous pouvez l’aider. D’ailleurs c’est sans doute à ce moment là qu’il s’énervera au sein ou aura tendance à le lâcher. 

Pour l’aider, vous allez comprimer vos glandes mammaires en effectuant une compression de votre sein (celui qui a moins de lait).

Comprimez relativement fort, mais sans vous faire mal. La compression ne doit pas être douloureuse. Néanmoins, celle-ci doit être suffisante pour faciliter l’éjection du lait maternel.

Ainsi, votre bébé recevra le lait plus facilement, et s’énervera beaucoup moins. Par ailleurs, en suivant cette méthode, le drainage de votre sein sera naturellement augmenté, ce qui va participer à l’augmentation de la production de lait sur le sein en question. 

Une fois que vous avez comprimé votre sein et que votre bébé recommence à boire un peu de lait grâce à cette compression mammaire, vous allez, de nouveau, attendre avant de voir si votre bébé ne boit plus de lait et quand la compression mammaire ne suffit plus. 

Et maintenant, on passe à la deuxième étape de cette technique pour augmenter la production de lait sur le sein qui a tendance à produire moins que l’autre et c’est là que vous allez utiliser l’accessoire dont je vous ai parlé juste avant.

Vous avez fait téter votre bébé sur le sein qui a moins de lait.

Vous avez comprimé votre sein.

Maintenant, mettez votre bébé sur le côté qui a plus de lait et laissez-le téter sur ce sein.

Les lecteurs de cet article ont aussi aimé :  Allaitement à la demande

En parallèle à cette tétée sur le sein qui a beaucoup de lait, vous allez exercer une sollicitation passive sur le côté qui n’a plus de lait : le sein “fainéant”.

Pour cela, utilisez la pompe manuelle : mettez-la sur le sein qui produit moins de lait en même temps que votre bébé tète sur l’autre sein.

Cela va créer une dépression sur le sein qui n’est pas en train d’être tété et cela va solliciter ce sein, en même temps que votre bébé sera sur l’autre sein. 

Si vous faites ça à chacune de vos tétées, cela va vous permettre de rééquilibrer petit à petit, la production de lait sur les deux seins en augmentant la lactation sur le côté qui n’a plus de lait.

Si votre lactation est abondante, vous pouvez aussi diminuer votre production de lait sur le sein qui est plus gros ou “plus producteur” en faisant téter votre bébé moins souvent sur ce sein, tout simplement. 

Allaitement : plus de lait d’un côté grâce au tire-lait (Méthode 2)

Et maintenant, on va passer à la deuxième façon d’augmenter votre production de lait sur le sein qui est moins producteur et équilibrer, petit à petit, votre production de lait maternel sur chacun des deux seins mais, cette fois-ci, on va parler du tire-lait. 

Si vous avez un tire-lait électrique double pompage, vous sollicitez en même temps les deux seins.

Or, pour ne pas solliciter davantage le sein qui est en surproduction par rapport à l’autre sein, vous allez mettre vos deux téterelles sur chacun des deux seins et tirer votre lait tant qu’il y a du lait.

Dès qu’il n’y a plus de lait qui sort de vos seins, retirez la téterelle du sein qui produit plus de lait que l’autre et continuez 1 à 2 minutes le tirage (même si c’est à vide) sur le côté sur lequel il y a moins de lait.

Répéter cette opération sur chacun de vos tirages.

En répétant cette opération plusieurs fois, au quotidien, à chacun des tirages, petit à petit, votre production de lait va se rééquilibrer.

Pour plus de résultats, vous pouvez aussi augmenter la fréquence des tirages sur le sein qui produit moins de lait. Pour cela, préférez un tirage simple pour solliciter uniquement le sein qui a moins de lait.

Enfin, dernière façon de solliciter davantage votre sein qui produit moins de lait par rapport à celui qui produit plus de lait au tire-lait, c’est d’interrompre le tirage de votre lait – sur le sein qui produit plus de lait- avant de l’avoir vidé totalement. 

Alors, attention cependant à ne pas faire ça si vous manquez de lait !

Cette méthode est à suivre seulement si votre lactation est abondante et que vous souhaitez solliciter davantage un sein par rapport à un autre.


Pour recevoir plus de conseils sur plein de sujets de l’allaitement, des fiches mémos illustrées extraites du SUCCESS PACK™ et plein d’informations que vous ne soupçonnez même pas sur l’allaitement, ne ratez pas mes conseils privés !

Cet article vous a aidé(e) ? Partagez-le :

Leave a Reply