L’allaitement est un acte heureux et fantastique. Malheureusement, il est exposé à beaucoup d’ obstacles : manque de savoir-faire, manque d’ accompagnement, personnel médical incompétent sur le sujet, société « pro lait en poudre » etc….

A titre d’ exemple, même ma sœur, que j’ ai invitée à aimer ma page Facebook Amour Maternel, a refusé. Pourquoi donc ?? (D’ailleurs je vous invite à aimer ma page Facebook si ce n’est pas déjà fait 😉 )

Elle m’a dit qu’ elle n’aimait pas l’ allaitement parce qu’elle a vu beaucoup de femmes allaitantes pleurer à l’hôpital !!!

Qu’en pensez-vous ?

Déjà, ça fait vachement plaisir de se sentir soutenue par sa famille quand on écrit un site sur l’allaitement et qu’on y met tout son cœur et ses tripes pour qu’il soit de qualité…. hein !!! Mais en dehors de ça, ça veut dire quoi être contre l’allaitement ??????

Bref, petit coup de gueule ici parce que ça me fend le cœur de voir qu’il puisse y avoir tant de gens qui soient contre l’allaitement !!!

C’est pourtant l’une des choses les plus merveilleuses et pures de la vie.

Pourquoi je vous parle de ça ?


#Erreur n°1 – Ecouter les gens, surtout les proches !

Parce que les gens, sont un obstacle à l’ allaitement. Même les plus proches de vous, aussi proches soient-ils, risquent de mettre à l’épreuve votre allaitement. Et peut être plus encore que les autres.

Parce que vous donnerez plus d’importance à leur opinion.

Échantillon de phrases qui parasitent votre cerveau de maman

Le problème c’est que leur opinion, elle est complètement nulle la plupart du temps. Vous allez entendre les phrases suivantes :

  • Tu devrais le laisser pleurer et te reposer.
  • Ne lui donnes pas le lait si souvent, laisse-le pleurer (Encore une fois. A croire que les gens ont pour hobby de laisser pleurer les bébés)
  • Ton lait n’est pas assez nourrissant s’il demande si souvent
  • Ton lait n’est pas assez nourrissant s’il se réveille la nuit
  • Donne lui du lait en poudre, ça le calera bien tu verras.
  • Il va être trop attaché à toi, ça finit quand ton allaitement ?
  • Et le papa, il ne peut pas donner le biberon le pauvre ?
  • etc… etc….

Je pourrais en citer 1000 des phrases à la con que j’ai entendues sans cesse pendant mon allaitement.

Peut-être plus.

A croire que ça fait chier les gens qu’on soit une maman aimante, et que notre enfant soit attaché à nous.

Société d’indépendance.

Société productiviste.

Il faudrait que les nourrissons aillent direct à l’école faire leur devoir, puis la fac et un bon job. Les relations de famille ? L’ éducation, la tendresse, le partage ? Laissez ça aux mauviettes !

Bref, désolée je suis énervée aujourd’hui… mais je pense tout ce que je dis.


Entre temps je me suis vengée et j’ai écrit une liste de 78 réflexions idiotes quand on allaite !  :mrgreen:


Le problème dans ces phrases à la con ?

C’est que…. aux moments où vous serez fatiguéeoù vous penserez manquer de lait… où votre bébé sera plus en demande… où vous passerez de mauvaises nuits…

C’est là que vous allez être fragile, et vous mettre à DOUTER. Du coup vous allez prendre au sérieux une de ces phrases. Vous allez croire que votre lait n’est pas assez nourrissant, ou que votre bébé ne fait pas ses nuits parce qu’il est allaité etc… et que le biberon, ben après tout, c’est peut-être mieux.

BAM !! C’est là que vous allez mettre en péril votre allaitement. Si vous êtes dans cette situation, arrêtez tout de suite de douter !!!!

D’autres personnes vont vous faire peur. Un peu comme quand on est enceinte et que, on ne sait pas pourquoi, même la femme qu’on croise simplement dans la cage d’escalier de l’immeuble, va se mettre à nous raconter… son accouchement horrible, qu’elle ne souhaite à personne ! Ce sont surtout les personnes ayant des souvenirs négatifs qui vont nous solliciter.

Des personnes négatives. Et là j’ai envie de dire VA DE RETRO SATANAS !!!

Les gens vont vous faire peur

C’est la même chose pour l’ allaitement.

Idem.

Les gens vont se mettre à vous faire peur, vous stresser.

Ah tu veux allaiter ? Mais c’est difficile tu sais. Tu vas y arriver ? Tu vas avoir du lait ?

Le problème c’est que les gens projettent leurs propres peurs sur vous.

Alors, une fois pour toute, oui, l’allaitement ça peut être difficile (mais ça ne l’est pas pour toutes).

Oui ça demande beaucoup de temps et d’engagement, et même de volonté.

Comme j’aime le dire, c’est un vrai don de soi.

C’est l’ amour maternel.

Don de soi.

Pureté.

Amour.

Oui tu vas avoir du lait.

Fais-toi confiance, fais confiance à bébé.

Et surtout n’écoute pas les autres. Même les médecins ont tendance à dire des âneries sur le sujet.

Si tu n’écoutes pas les autres, tu verras que ton allaitement se passera bien. Tu seras moins stressée. Tu douteras moins. Tu te poseras moins de questions.

Mon site est là aussi pour ça. Te conseiller avec des choses concrètes : expérience personnelle, expérience de beaucoup d’autres mamans allaitantes, documentation sur livres spécialisés, actualités, presse.

Inutile d’écouter le premier pignouf qui va te dire comment faire alors qu’il n’a jamais allaité.

# Erreur n° 2 – Diminuer le nombre de tétées

Quelque soit la raison, vous allez être amenée à recevoir le conseil suivant : espacer les tétées.

Personnellement c’était la sage-femme qui m’avait conseillé ça lorsque mon bébé avait des coliques. Je l’ai écoutée quelques jours, puis j’ai compris que c’était un très mauvais conseil.

Avant de prendre ce genre de décision, il faut d’abord essayer de comprendre pourquoi bébé veut téter tout le temps !

Chaque fois qu’on demande aux mamans allaitantes de RÉSISTER AU MOINS 2 HEURES entre les tétées. Alors qu’elles allaitent à la demande… Chaque fois qu’on leur dit d’espacer les tétées parce que :

  • le bébé ne peut pas avoir faim si souvent
  • le sein n’a pas le temps de se remplir entre les tétées
  • l’estomac de bébé doit se reposer

On met en danger leur allaitement ! Tout simplement parce que la lactation risque de chuter à cause de ça.

Pour info, le lait maternel se digère en seulement 20 minutes. Bébé réclame souvent pas seulement par faim. ll réclame aussi pour :

  • répondre à son fort besoin de succion.
  • pour stimuler la production de lait.
  • pour être au contact de maman.

Espacer les tétées, c’est aller à l’encontre de la production de lait efficace. J’ai écrit un super article (oui oui super 😀 ) sur la façon de BOOSTER sa production de lait grâce à l’action sur les pics de prolactine = hormone responsable de la production de lait. Allez vite le voir ici pour comprendre qu’espacer les tétées, c’est une GROSSE ERREUR !!

La seule manière d’espacer les tétées que je trouve judicieuse, c’est de faire en sorte que bébé espace de lui-même les tétées.

Comment faire ?

Il faut lui permettre de recevoir plus de calories sur une même tétée sans forcément ingurgiter plus de volume de lait. Pour ça, il faut lui donner accès au lait gras : le lait de fin de tétée.

Grâce au lait gras votre bébé sera rassasié et moins sujet aux coliques. C’est tout bénéf. ! ▷Pour en savoir plus, cliquez ici.

Personnellement, j’ai compris (bien plus tard) que les coliques de mon bébé étaient dues à mon REF, réflexe d’éjection fort. Bébé se dépêchait de téter car mon flux de lait était rapide. Du coup il absorbait beaucoup d’air. Espacer les tétées ne faisait rien d’autre que faire chuter ma production de lait…. Ceci dit certaines mamans ont dit que ça a marché pour elles…

Vraiment pas évident de se mettre toutes d’accord lol ! Si vous êtes sujette au REF, je vous ai écrit un tas de solutions pour y faire face ici.

# Erreur n°3 : Penser que notre bébé est affamé (qu’on manque de lait)

Bon, on est d’accord pour dire que c’est toujours une tierce personne qui nous met ça dans la tête ! L’air de rien, quelqu’un va vous dire « il n’est pas assez nourrissant ton lait » ou « mon bébé fait ses nuits et je lui donne du lait en poudre »… (sous-entendu ?…!)

Sur le coup on ne va pas broncher. Par contre plus tard, on va douter. Oui, je me répète ;p

Si vous doutez de la qualité de votre lait et de ses bienfaits, prenez vite conscience du potentiel extraordinaire de votre lait en lisant cet article.

« Oh non mon pauvre bébé est affamé »

A partir du moment où on se met en tête que notre bébé pleure souvent parce qu’il a tout le temps faim, on fait des erreurs. De grosses erreurs.

Bébé a faim allaitement

Pourquoi pense t-on qu’il est affamé ?

  • Parce qu’il pleure
  • Ou qu’il se réveille pendant la sieste ou la nuit,
  • Parce qu’il tète son poing,
  • Qu’il ne fait pas caca,
  • Ou encore parce qu’il tète souvent

➡  Remettons les pendules à l’heure :

Un bébé, ça pleure, c’est normal. Et ce, pour X raisons. Pas forcément la faim.

Pourquoi mon bébé pleure t-il ?

Voici quelques raisons qui poussent un bébé à pleurer :

  • La faim (oui ça fait partie des raisons quand même lol)
  • La soif,
  • Un besoin de téter ( c’est physiologique ),
  • Il a chaud ou froid,
  • Il veut des câlins,
  • Ou il ne veut pas être assis, ou allongé ou dans la position dans laquelle vous l’avez mis,
  • S’il s’ennuie,
  • Ou s’il a mal quelque part : dents, coliques etc…

Si vous pensez que votre lait n’est pas assez nourrissant, qu’allez-vous faire ?

Vous allez, en tant que maman bienveillante, vouloir « compenser » votre « manque » de lait ou manque de « capacité nutritive » de votre lait. Et pour ça, vous allez…. SUSPENS… lui donner le biberon.

 😯  GROSSIERE ERREUR !

Non pas que je sois anti-biberon, mais vous allez voir pourquoi ça met en danger l’allaitement.

Que se passe t-il quand je donne un biberon en complément de mon allaitement ?

Voici ce qu’il va se passer, concrètement :

Vous allez vous dire, il a tout le temps faim, c’est pas normal. Je ne vais pas le laisser mourir de faim quand même ! Je vais intégrer un biberon en plus de mon allaitement.

Vous allez lui donner le biberon. S’il est assez grand il le refusera. S’il est encore petitou, il risque de l’accepter. Bref, votre bébé a bu un biberon en plus du lait de maman.

Et ensuite ?

WOUAH, bébé est plus calme, il dort plus longtemps, il ne pleure plus. Il a l’air bien plus reposé… et me voilà rassurée. J’ai bien fait de lui donner le biberon.

Et là mamie dit « tu vois, je t’avais dit qu’il fallait lui donner du lait de vache. Tu vas pouvoir te reposer maintenant ! » (sans commentaires)

De quoi s’agit-il en réalité ?

En réalité, votre bébé est plein, ultra plein. Plein de lait de la tête aux yeux. Il est gavé comme une oie. Parce qu’en réalité, bébé ne manquait pas de lait. Le lait maternel lui suffisait. Donc le biberon en supplément, ça l’a littéralement gavé.

Du coup, bien sûr qu’il est calme ! Il est comme nous, après un gros repas de famille, à noël. Quand on a mangé comme des goinfres, et qu’on n’a qu’une envie… dormir !

Mais le lendemain que se passe t-il ?

Le lendemain, on saute le repas ou alors on mange « light ». Quelques fruits, une tomate et voilà. Pour compenser ce trop-plein.

Et donc bébé que va t-il faire ?

Il va téter moins, pour éviter le trop-plein.

Conclusion ?

La production de lait de maman va chuter. Maman va se dire « Oulala je savais que je manquais de lait…. » et elle va lui ajouter un nouveau biberon. En plus du premier. Et ainsi de suite, jusqu’à ce que maman n’ait plus de lait, et bébé la totalité des biberons.

Le pire dans tout ça ?

Bébé va recommencer à pleurer régulièrement, ne pas dormir autant que prévu, etc…

# Erreur n°4 : Ne pas allaiter la nuit

dormir quand on allaite

L’erreur classique consiste à vouloir faire faire ses nuits à bébé. Pour mieux dormir, nous !

Bien sûr parfois ça devient (presque) VITAL.

On est ultra fatiguée, on a besoin de sommeil, surtout si on travaille. Mais même si on ne travaille pas car ça demande beaucoup de travail de s’occuper de bébé et de la maison aussi.

Le soucis c’est que la tétée de nuit est la plus favorable à la production de lait.

La nuit, le taux d’ hormone responsable de la production de lait est le plus élevé.

Le bébé reçoit plus de lait, plus facilement. En cas de REF, comme il est endormi, il tète plus doucement, ce qui est mieux.

Je ne peux vous conseiller que le cododo. Dormir avec bébé à ses côtés, dans un lit de bébé accolé au votre.

Le cododo c’est simplement un lit pour bébé qui s’accole au votre.

On peut rabattre un côté du lit de manière à ce que le matelas de bébé soit contre celui de maman. Ainsi vous pouvez allaiter bébé la nuit sans avoir à vous lever… et sans risquer d’écraser votre enfant !


Merci pour cette lecture.

N’hésitez pas à commenter l’article avec vos propres coups de gueule et les phrases à la con des gens !!

( Petit défouloir ici lol )

Bon allaitement à vous. Je vous souhaite plein de bonheur ♥

Allaitement : 4 erreurs communes

L'allaitement est un acte heureux et fantastique. Malheureusement, il est exposé à beaucoup d' obstacles : manque de savoir-faire, manque d' accompagnement, personnel médical incompétent sur le sujet, société "pro lait en poudre" etc....

    2 replies to "Allaitement : 4 erreurs communes"

    • Anne

      Merci pour cet article ! J’entends aussi souvent qu’il faut donner les 2 seins à chaque tétée ; est-ce vrai ?

    • admin

      Bonjour Anne, merci à toi pour ton commentaire. Effectivement on conseille souvent de proposer les deux seins à chaque tétée. C’est simplement pour s’assurer que bébé a bu à sa faim. En revanche, il faut toujours s’assurer qu’il ait « fini » de boire au premier sein avant de lui proposer le deuxième. C’est important pour qu’il ait accès au lait gras de fin de tétée. Si on lui propose le deuxième sein sans lui avoir donné accès au lait gras au premier sein, il ne boit que du lait riche en lactose, ce qui l’expose au risque de coliques et à des tétées fréquentes… car il risque de ne pas être rassasié. Vous en saurez plus sur l’article intitulé « réduire les coliques grâce à l’accès au lait gras ». Bien à vous, Johanna.

Leave a Reply