Pour bien démarrer son allaitement il faut avant tout réunir les conditions favorables à l’allaitement dès la naissance de votre bébé.

En effet, les statistiques montrent que les taux de poursuite de l’allaitement sont beaucoup plus élevés lorsque les premières tétées sont réussies.

Dans cet article, nous allons voir les 9 règles d’or inattendues pour décupler vos chances de démarrer votre allaitement avec succès.

Vous verrez que tout se passe dans les premières heures qui suivent la naissance, car c’est un moment crucial pour la suite de l’allaitement.


Pour mettre toutes les chances de votre côté, je vous conseille de noter ces 9 indications dans votre projet de naissance dès le 4ème mois de grossesse.

1/ Contact précoce entre la mère et son nourrisson

Bien démarrer son allaitement grâce au contact précoce avec son nourrisson

La mise en route de l’allaitement peut être instinctive à condition de :

  • respecter le rythme naturel du bébé,
  • d’assurer une rencontre privilégiée entre la mère et l’enfant,
  • et de donner au bébé l’occasion de faire appel à son instinct.

Pour cela, il suffit de se rapprocher des conditions d’une naissance à l’état naturel.

Autrement dit, si votre bébé naît à terme, et que vous êtes tous les deux en bonne santé, demandez à ce qu’il soit placé immédiatement sur votre ventre, peau contre peau, dès sa naissance.


Si vous n’en faites pas la demande, la routine hospitalière prévoit un certain nombre d’interventions préalables à cette rencontre.


Pourtant, si votre accouchement se passe bien et que vous êtes tous les deux en bonne santé, ces actions devraient être repoussées pour donner priorité au contact mère / enfant, et à l’allaitement.

➡️ C’est ce qu’on va mettre en place ensemble tout au long de cet article.

2/ Essuyer votre bébé directement sur vous.

A la naissance, la sage-femme prend votre bébé pour l’essuyer, et nettoyer l’épaisse couche qui recouvre son corps, le Vernix.

Or le vernix a un rôle protecteur pour la peau de votre bébé. Non seulement il l’hydrate, mais il la protège contre les infections et les virus !

On considère aujourd’hui qu’il est préférable de le laisser, mais peu d’hôpitaux et de cliniques suivent ces nouvelles mesures.

Toutefois, la sage-femme peut parfaitement essuyer votre bébé directement sur votre ventre, sans retirer le vernix. A vous d’en faire la demande explicite !

Beaucoup de soins de routine réalisés lors des naissances peuvent être effectués directement sur la mère. C’est un bon moyen de préserver le contact avec son nourrisson et leur permettre de retrouver sérénité et bien être -au combien mérités- après l’épreuve de l’accouchement.

3/ Préserver l’odeur des mains de votre bébé.

Saviez-vous que les mains de votre bébé portaient l’odeur du liquide amniotique ?

Et saviez-vous que, justement, l’odeur du liquide amniotique est proche de celle du colostrum (premier lait maternel) ?

En effet, la composition de ces deux liquides est similaire. C’est ce qui permet au bébé de conserver des repères entre son alimentation intra-utérine, et extra-utérine.

Je trouve cela merveilleux, et c’est l’une des beautés majestueuses de l’allaitement : assurer une transition douce à votre bébé entre sa vie dans votre ventre, et son entrée dans le monde extérieur.

Pour bien démarrer son allaitement, offrez à votre bébé l’opportunité de bénéficier de cette continuité !

Pour cela, assurez-vous que personne n’essuie, ou ne sèche ses mains pendant les premières heures qui suivent la délivrance.

Grâce à l’odeur de ses mains qu’il va renifler lors de sa quête du sein, votre bébé va non seulement trouver votre sein plus facilement, mais il va être plus serein face au bouleversement que représente la naissance.

4/ Couvrir bébé sur vous.

Première tétée du nouveau-né en peau à peau avec sa maman

Comme je vous l’ai expliqué précédemment, la majorité des actions effectués sur le bébé à la naissance , peuvent -et doivent- être effectuées directement sur la mère.

Cela est favorable en de nombreux points pour tous les deux.

L’une de ces actions de routine consiste à couvrir le nouveau-né pour qu’il n’ait pas froid. On prévoit à cet effet un body et un pyjama de naissance dans la valise de maternité pour bébé.

Néanmoins, pour bien démarrer son allaitement, et être en contact le plus tôt possible avec votre bébé, le mieux est qu’il soit posé sur vous en peau à peau (nu), et qu’on le recouvre d’une couverture chaude, et d’un bonnet.

Ainsi, votre bébé bénéficie immédiatement de votre chaleur corporelle, et sent votre odeur. Cela le rassure, et lui procure de nombreux bienfaits que vous pouvez découvrir plus en détail dans cet article.

Une fois votre bébé positionné sur votre ventre, la sage-femme peut le couvrir et lui mettre un bonnet, en toute tranquillité.

Vous aurez gagné des minutes de contact précieuses, et préservé les atouts du contact précoce et du peau à peau.

5/ Ne pas vous déranger pendant au moins 1 heure.

Prolonger le peau à peau en salle de naissance

Le contact précoce entre la mère et son bébé dès la naissance est essentiel pour bien démarrer son allaitement.

Si vous suivez les précédentes indications, vous profiterez de ses multiples avantages, à condition de garder cette proximité assez longtemps.

Une fois que le contact est établi, l’idéal est de le maintenir pendant au moins 30 minutes, voir davantage s’il y a eu recours à la péridurale.

L’éveil d’un nourrisson né en bonne santé est optimal pendant en moyenne 40 minutes après sa naissance. Il s’agit-là de la meilleure période pour découvrir son bébé et bien démarrer son allaitement.

6/ Le laisser trouver et prendre votre sein de lui-même, sans le positionner.

Prise du sein autonome du nouveau-né en éveil

L’une des erreurs les plus courantes du corps médical est de poser le bébé directement sur le sein, et parfois même de le mettre au sein manuellement.

Or, si la naissance s’est bien passée et que tout va bien, il conviendra de laisser le nouveau-né chercher et prendre le sein de lui-même.

Cela préservera son instinct et lui garantira une bonne première expérience de la tétée. C’est ainsi que la prise du sein sera correcte et que votre bébé aura envie de téter à nouveau les prochaines fois.

En revanche, s’il est brusqué dans sa première prise du sein, il risque d’être plus hésitant lors des prochaines tétées.

Après la naissance le réflexe de succion spontané est optimum au bout de 45 minutes.( Etudes menées par Widström et al en 1987, et Righard et Alade en 1990 )

7/ Réduire au minimum les gestes invasifs

Nouveau-né en salle de naissance

On n’y reviendra jamais assez car c’est au cœur de cet article : il faut limiter le plus possible les interventions du corps médical les premières heures qui suivent la naissance.

Les soins tels que la vitamine K et les soins de l’œil peuvent être réalisés avec bébé directement sur vous, être repoussés ou même supprimés.

D’ailleurs l’intérêt de mettre des gouttes dans les yeux du nouveau-né sont désormais remis en cause par l’Agence nationale des médicaments et des produits de santé dans ce communiqué.

8/ Attendre minimum 12 heures avant de réaliser le premier bain.

Retarder le premier bain du nourrisson

Revenons rapidement au vernix, la fameuse couche protectrice qui recouvre votre bébé à la naissance.

Beaucoup de mamans ne verront jamais ce vernix tant leur bébé aura été « bien nettoyé » avant d’être posé sur elles. Quelle aberration !

Je le répète, le vernix a un rôle protecteur pour votre bébé. De plus, il est absorbé naturellement pendant les premiers jours qui suivent la naissance.

C’est donc inutile et même préjudiciable de le retirer, que ce soit lors des premières heures qui suivent la naissance, ou même après !

Pour profiter des bienfaits du vernix, repoussez le premier bain de votre bébé le plus tard possible. Cela évitera également à votre bébé de subir des changements de température à une période où il est encore fragile et a besoin de se requinquer…

Et si vous êtes réticente à cause des standards d’hygiène de notre société… lisez la suite !

D’après les résultats de l’étude réalisée en mars 2019, le report du bain du nouveau-né était associé à une augmentation du taux d’allaitement maternel exclusif à l’hôpital.

  • Taux d’allaitement des nouveaux-né dont le bain a été fait rapidement : 59,8%.
  • Taux d’allaitement des nouveaux-né dont le bain a été repoussé d’au moins 12H : 68,2%.

Conclusion : le report du premier bain est favorable à l’allaitement.

Si c’est votre premier bébé, vous pouvez retarder le premier bain au troisième jour de maternité afin de voir les démonstrations de la sage-femme juste avant votre sortie.

Si vous avez déjà des enfants, vous savez comment faire, et vous pouvez effectuer le premier bain tranquillement, chez vous.

9/ Peser votre nouveau-né plus tard

Dans la même directive que les 8 précédents conseils, privilégiez le contact prolongé entre vous et votre bébé.

La pesée de bébé peut donc elle aussi être repoussée. Il suffit de l’écrire dans votre projet de naissance, et éventuellement le rappeler aux sages-femmes lorsque vous serez en salle de naissance.

Tout ce que vous retarderez en faveur de votre rencontre avec nouveau-né augmentera vos chances de bien démarrer son allaitement, et de préserver son bien-être.


Nous arrivons au terme de ces 9 requêtes essentielles pour bien démarrer son allaitement. La routine médicale lors des naissances n’est pas favorable à l’allaitement, bien au contraire… 

Seuls les Hôpitaux amis des Bébés pratiquent des routines hospitalières qui respectent le rythme naturel biologique du bébé et favorisent un démarrage réussi de l’allaitement.

Voilà pourquoi préparer votre projet de naissance vous aidera à donner priorité à votre allaitement afin d’augmenter vos chances de le réussir, dès la première tétée.

Si vous attendez un bébé, et que vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté pour bien démarrer son allaitement, alors je vous invite à poursuivre cette lecture dans l’article « Marche à suivre pour préparer mon allaitement pendant ma grossesse ».

Bon allaitement ! ❤️

Leave a Reply