Que faire en cas de baisse de lait maternel ?

On part du principe que, jusque là, vous aviez suffisamment de lait maternel pour nourrir votre bébé mais que, récemment, vous avez constaté une baisse de votre production de lait.

Pour différentes raisons, vous pensez que votre lactation n’est plus suffisante pour nourrir votre bébé et, justement, on va voir « trois étapes à suivre » pour permettre de relancer votre lactation.

Est-ce vraiment une baisse de lait ?

Baisse de lait
Bébé pleurant de faim

D’abord, assurez-vous d’avoir réellement une baisse de lactation car effectivement dans beaucoup de situations les mamans pensent avoir une baisse de lait maternel alors que ce n’est pas réellement le cas.

Par exemple, si votre bébé est dans une poussée de croissance appelée aussi pic de croissance, vous ne manquez pas vraiment de lait maternel, c’est juste ses besoins, à lui, qui augmentent fortement en seulement quelques jours et, de ce fait, vous avez l’impression de manquer de lait.

En réalité, c’est seulement un laps de temps nécessaire à votre production de lait maternel pour se mettre en route et s’adapter aux nouveaux besoins nutritionnels de votre bébé.

Une autre situation où beaucoup de mamans pensent manquer de lait, c’est lorsqu’il y a un changement de leur processus de lactation.

A ce moment-là, vos seins vont devenir plus mous et vous allez avoir une sensation de seins vides, ce qui va provoquer chez vous une crainte et la peur de manquer de lait mais encore une fois, dans cette situation là, ce n’est pas une baisse de lactation mais c’est, simplement, le changement de processus de lactation.

Les signes révélateurs d’une baisse de lactation

Alors quels sont les signes d’une baisse de lactation ou une baisse de production de lait maternel ?

C’est plutôt vers votre bébé qu’il va falloir vous tourner et observer son comportement.

Est-ce que, récemment, il est plus nerveux ?

Est-ce qu’il réclame plus souvent le sein ?

Est-ce que, après les tétées, vous voyez qu’il n’est pas repu et que, au contraire, il a encore faim juste après les tétées, ça peut-être le signe d’une baisse de lait maternel.

Est-ce que sa prise de poids est bonne ?

Observez la courbe de poids de votre bébé et pas la courbe de poids des bébés qui sont nourris au lait industriel -celle du carnet de santé-… Celle-ci, ce n’est pas la courbe de référence pour les bébés allaités !

Référez-vous plutôt à la courbe de croissance des bébés allaités qui est fournie par l’OMS.

Si vous avez effectivement une baisse de votre production de lait maternel, on va passer à la deuxième étape qui est d’identifier la raison pour laquelle vous avez une chute de votre lactation.

Pourquoi avant vous produisiez assez de lait pour votre bébé et pourquoi maintenant, vous avez une baisse de votre lactation et/ou votre lait ne suffit plus à nourrir bébé ?

Plusieurs événements ou situations peuvent provoquer une baisse de lait maternel:

  • Cela peut arriver suite à une période où votre bébé est malade par exemple et qu’il demande moins souvent à téter.
  • Cela peut-être après que vous-même ayez été malade pendant une semaine ou deux
  • La baisse de lait peut être aussi liée à un changement de rythme ou de fréquence des tétées,
  • Il peut y avoir aussi une baisse de production de lait maternel suite à un engorgement ou à une mastite.

Le fait que vos seins restent engorgés pendant longtemps ou le fait que vous ayez une mastite peut provoquer une baisse de lait maternel.

Il y a tellement de facteurs qui peuvent provoquer une baisse de lait maternel !

  • Par exemple l’introduction de tétine ou de biberon de lait industriel peut aussi impacter négativement sur votre production de lait maternel.
  • Le fait de partir en week-end entre copines sans votre bébé peut, là aussi, provoquer des engorgements et une rupture du rythme des tétées qui va par la suite entraîner une chute de lactation…
  • Et puis, enfin, si vous vivez un choc émotionnel, une séparation, une rupture ou quelque chose qui vous rend triste ou qui vous stresse, cela peut entraîner chez vous, peut se traduire chez vous, par une diminution de votre production de lait.

Il existe plein de raisons qui peuvent provoquer une baisse de la lactation.

Je ne peux pas toutes vous les citer ici car vous souhaitez avant tout savoir quoi faire en cas de baisse de lait, donc nous allons poursuivre avec la troisième étape qui consiste à mettre en place des actions concrètes pour relancer rapidement votre lactation.


Ceci dit, si vous souhaitez connaitre 9 situations qui peuvent provoquer une baisse de lait maternel chez la maman, je vous invite à regarder cette vidéo.

6 actions pour relancer votre lactation

Vous êtes arrivée jusqu’ici et votre baisse de lait maternel est effective. Pour relancer votre lactation, j’ai préparé pour vous 6 actions concrètes que vous devez mettre en place rapidement.

Plus vous agirez tôt et plus il sera facile de relancer votre lactation.

Alors la première chose, c’est de revoir les fondamentaux, les bases de l’allaitement et de la lactation, à commencer par la prise du sein de votre bébé,.

Si jusque là votre lactation était bien établie, vous pensez sans doute que la prise du sein de votre bébé est bonne mais ce n’est pas toujours le cas !

Mesdames, même si vous êtes déjà à plusieurs semaines d’allaitement, plusieurs mois d’allaitement même, vérifiez les bases, vérifiez les fondamentaux et la première chose à vérifier c’est la prise du sein de votre bébé. C’est ce qui impacte le plus sur la lactation. Sans une bonne prise du sein, vous aurez beaucoup de difficulté à relancer votre production de lait.

Deuxième action à vérifier une fois que vous avez vu que la prise du sein était bonne, est d’observer la succion de votre bébé pendant la tétée, voir si votre bébé tète bien, voir s’il avale le lait et observer son comportement tout au long de la tétée (avant la tétée, pendant la tétée et après la tétée )

Cela consiste entre autre à voir s’il est repu ou pas, voir s’il boit beaucoup de lait et écouter aussi le bruit qu’il fait quand il déglutit pour vous assurer qu’il boit bien une bonne quantité de lait maternel.

Troisième action à mettre en place c’est de revenir au peau à peau pour, naturellement, être plus disponible pour votre bébé, faciliter l’accès aux seins pour les tétées et, éventuellement, augmenter naturellement la fréquence des tétées.

Ceci nous amène à la quatrième étape qui est simplement d’augmenter la fréquence des tétées quitte à revenir à un allaitement à la demande.

Si ce n’est plus le cas, pour vous, si vous n’allaitez plus à la demande, quitte à le faire pendant seulement quelques jours mais, revenez à un allaitement à la demande ou à une fréquence des tétées plus conséquentes, de manière à rebooster votre lactation au moins sur trois à cinq jours.

Cinquième action à mettre en place en cas de baisse de lait maternel, c’est de proposer les deux seins à chaque tétée : une fois que votre bébé a bien tété sur un sein ( une fois qu’il est arrivé au lait gras) vous pouvez ensuite lui proposer votre deuxième sein.

Alors, faites bien attention, quand même, de le laisser bien finir le premier sein pour qu’il ait bien accès au lait gras et aux matières grâces qui sont contenues dans le lait gras de fin de tétée parce que c’est un lait qui est important pour son développement cérébral et oculaire mais, après, au lieu d’estimer que la tétée est finie, proposez-lui toujours le deuxième sein !

J’ai préparé aussi une sixième action, simple action bonus à vous de voir si vous allez la suivre ou pas, c’est de solliciter davantage vos glandes mammaires en utilisant un tire-lait en plus des tétées.

Il y a plein de vidéos sur l’utilisation du tire-lait sur ma chaîne Youtube donc n’hésitez pas à aller voir…

Si vous voulez collecter plus de lait au tire-lait ou si vous voulez solliciter davantage vos glandes mammaires au tire-lait, un bon tire-lait sera l’allié de choix.

Vous trouverez ma sélection des meilleurs tire-lait électriques ici.

En tous les cas, le simple fait de tirer votre lait en plus des tétées va forcément solliciter davantage vos glandes mammaires et forcément relancer votre production de lait maternel.

Pour vous aider à mettre en place tous ces conseils, si vous voulez, j’ai mis à votre disposition une formation gratuite dans laquelle je partage, avec vous, une série de conseils privés que je partage exclusivement avec mes abonnés mais surtout dans lesquels on voit ensemble tout ce qu’on a abordé dans cette vidéo, de manière plus approfondie.

J’entre plus dans les détails et je vous accompagne, un peu plus, au travers d’un e-mail complet sur chaque thématique qui touche aux actions à mettre en place par rapport à la lactation donc cette formation est totalement gratuite.

Et puis si malgré les conseils reçus ici et malgré la formation gratuite, votre baisse de lait maternel se poursuit et vous n’arrivez toujours pas à relancer votre lactation, c’est sans doute que vous avez besoin d’un accompagnement.

Pour ça, je vous invite à consulter une « consultante en lactation » proche de chez vous, de manière à l’avoir directement en présentiel, qu’elle puisse observer directement vos tétées ou suivre le programme LACTOBOOST™ dans lequel j’ai établi un protocole précis permettant d’améliorer les tétées et de mettre en place des actions concrètes qui vont vous permettre de relancer votre lactation.