Les symptômes de grossesse peuvent être aussi divers que les femmes qui les ressentent. Cependant, certains symptômes courants de début de grossesse sont connus pour prendre de court les futures mamans. Ils sont souvent le premier signe que quelque chose se passe dans le corps d’une femme.

Il est donc important de les comprendre et de savoir comment les gérer. Dans cet article de blog, nous allons examiner les 10 symptômes courants de début de grossesse, pour vous aider à mieux comprendre ce qui se passe dans votre corps et comment faire face aux changements qui se produisent.

Que vous soyez en train de planifier une grossesse ou que vous veniez tout juste d’apprendre que vous êtes enceinte, cette liste de symptômes vous fournira les informations essentielles pour savoir si un test de grossesse est à prévoir, et comment soulager les éventuels désagréments ressentis.


1. Nausées et vomissements

symptôme grossesse nausée

Les nausées et vomissements sont l’un des signes les plus courants de début de grossesse et sont souvent appelés “nausées matinales“. Cependant, ces symptômes peuvent se produire à tout moment de la journée et sont souvent déclenchés par des odeurs, des saveurs ou des textures spécifiques d’aliments.

Les hormones de grossesse, en particulier l’hormone chorionique gonadotrope (hCG), sont considérées comme la principale cause de ces nausées et vomissements.

Les femmes enceintes peuvent également être plus sensibles aux odeurs, ce qui peut déclencher des nausées. Les nausées et vomissements sont généralement plus fréquents au cours des premières semaines de grossesse et peuvent être associés à une perte d’appétit ou à une aversion pour certains aliments.

Bien que ces symptômes soient généralement inoffensifs pour la mère et le fœtus, ils peuvent être gênants et affecter la qualité de vie de la femme enceinte.

Dans de rares cas, des nausées et vomissements sévères, appelés hyperémèse gravidique, peuvent entraîner une déshydratation et nécessiter une intervention médicale.

Les femmes enceintes peuvent soulager les nausées et vomissements en mangeant de petits repas fréquents, en évitant les aliments gras ou épicés, en buvant des liquides clairs et en prenant des suppléments de vitamine B6 ou des médicaments contre les nausées. Bien entendu, tout cela doit être fait sous les conseils d’un médecin.

2. Fatigue intense

symptôme grossesse fatigue

La fatigue intense est l’un des signes les plus courants d’une grossesse éventuelle. Beaucoup de femmes enceintes ressentent une fatigue extrême pendant les premières semaines de leur grossesse, et cela peut durer tout au long du premier trimestre.

La fatigue pendant la grossesse est souvent décrite comme une sensation de lassitude extrême qui peut rendre difficile la réalisation des tâches quotidiennes. Les femmes peuvent se sentir épuisées même après une bonne nuit de sommeil et peuvent avoir besoin de se reposer fréquemment tout au long de la journée.

Cette fatigue intense est due à plusieurs facteurs. Tout d’abord, la production accrue d’hormones pendant la grossesse peut perturber le sommeil et entraîner une somnolence diurne. De plus, le corps de la femme enceinte travaille dur pour soutenir la croissance du fœtus et pour développer le placenta, ce qui peut également entraîner une fatigue accrue.

Pour faire face à la fatigue pendant la grossesse, il est important de prendre des mesures pour maximiser le repos et la relaxation. Cela peut inclure la prise de siestes fréquentes tout au long de la journée, la réduction de la charge de travail et l’ajout de pratiques de relaxation telles que la méditation et le yoga.

Il est également important de maintenir une alimentation équilibrée et de rester hydratée, car la déshydratation peut accentuer l’a fatigue’épuisement. Les femmes enceintes doivent s’assurer qu’elles consomment suffisamment de fer, de vitamine B12 et d’autres nutriments essentiels dont les carences peuvent être à l’origine d’un affaiblissement général. (Toute complémentation doit néanmoins être encadrée par un médecin ou un pharmacien)

Enfin, il est important de consulter un médecin si la fatigue est excessive ou si elle est accompagnée d’autres symptômes tels que des nausées, des vomissements ou des étourdissements. Ces symptômes peuvent être le signe de complications telles que la pré-éclampsie ou l’anémie, qui doivent être traitées rapidement pour assurer la santé de la mère et du bébé. Seul votre médecin sera apte à vous aiguiller à ce sujet.

3. Sensibilité des seins

symptôme grossesse seins

La sensibilité des seins est souvent considérée comme l’un des premiers symptômes ou manifestation d’une grossesse. De nombreuses femmes enceintes remarquent que leurs seins deviennent plus sensibles, tendus ou douloureux au toucher dès les premières semaines de leur grossesse.

La sensibilité des seins pendant la grossesse est due aux changements hormonaux qui se produisent dans le corps d’une femme. Lorsqu’une femme est enceinte, son corps produit des niveaux plus élevés d’hormones telles que l’œstrogène et la progestérone, qui sont responsables de la préparation des seins pour la lactation et la production de lait maternel.

La sensibilité des seins peut se manifester de différentes manières chez différentes femmes. Certaines femmes peuvent ressentir une sensation de picotement ou de douleur, tandis que d’autres peuvent simplement remarquer que leurs seins sont plus tendus ou plus lourds. La peau autour des seins peut également sembler plus sensible ou irritable.

Outre la sensibilité, les seins peuvent également subir d’autres changements pendant la grossesse. Les mamelons peuvent devenir plus foncés et plus grands, et les veines sur la poitrine peuvent être plus visibles. Les seins peuvent également augmenter de taille à mesure que les glandes mammaires se développent pour se préparer à la lactation.

Notons que la sensibilité des seins peut varier d’une femme à l’autre et même d’une grossesse à l’autre. Certaines femmes ne pas ressentent aucune sensibilité des seins, tandis que d’autres peuvent trouver que c’est l’un de leurs symptômes les plus évidents de grossesse.

Il convient également de noter que la sensibilité des seins peut être causée par d’autres facteurs que la grossesse, tels que les fluctuations hormonales liées au cycle menstruel, les changements hormonaux causés par la prise de contraceptifs oraux, ou d’autres conditions médicales. Par conséquent, il est essentiel de consulter un professionnel de la santé pour confirmer si la sensibilité des seins est bien due à une grossesse.

4. Envie fréquente d’uriner

symptôme grossesse envie uriner

L’envie fréquente d’uriner est un symptôme moins connu, mais pourtant réel, de grossesse chez certaines femmes. Bien que souvent associée à d’autres symptômes plus couramment reconnus tels que les nausées matinales et la sensibilité des seins, l’envie fréquente d’uriner peut également être un signe précoce de grossesse.

Les lecteurs de cet article ont aussi aimé :  Suivi de grossesse mois par mois

Lorsqu’une femme tombe enceinte, son corps subit de nombreux changements hormonaux qui peuvent affecter différents organes, y compris la vessie. Les niveaux d’hormones, tels que l’hCG (gonadotrophine chorionique humaine) et la progestérone, augmentent pendant la grossesse pour soutenir la croissance du fœtus. Ces hormones peuvent entraîner une augmentation du débit sanguin dans les reins et une augmentation de la production d’urine, ce qui peut entraîner une envie fréquente d’uriner.

De plus, à mesure que l’utérus se développe pour accueillir le fœtus en croissance, il exerce une pression sur la vessie, ce qui peut également provoquer une envie fréquente d’uriner. Ce symptôme peut être plus notable au cours du premier trimestre de la grossesse, lorsque l’utérus se situe encore bas dans le pelvis.

Il est important de souligner que l’envie fréquente d’uriner peut varier d’une femme à l’autre et d’une grossesse à l’autre. Certaines femmes peuvent ressentir une envie d’uriner accrue dès les premières semaines de leur grossesse, tandis que d’autres peuvent ne pas remarquer ce symptôme du tout. De plus, l’envie fréquente d’uriner peut également être causée par d’autres facteurs tels que l’hydratation, la consommation de liquides, les infections urinaires ou les conditions médicales préexistantes.

Ce n’est donc pas toujours un indicateur fiable de grossesse. Il est donc essentiel de confirmer une grossesse à l’aide de tests de grossesse et de consulter un professionnel de la santé pour obtenir un diagnostic précis.

5. Changements de l’appétit ou des goûts alimentaires

symptôme grossesse envies de fraises

Les changements de l’appétit ou des goûts alimentaires peuvent être des manifestations surprenantes mais courantes de la grossesse chez certaines femmes. Si vous vous demandez si vous êtes enceinte ou non, et que vous recherchez des signes de début de grossesse ou des symptômes de la première semaine de grossesse, il est important de prendre en compte ces changements dans vos habitudes alimentaires.

L’un des premiers signes de grossesse peut être un changement dans vos préférences alimentaires. Certaines femmes peuvent développer des aversions soudaines pour certains aliments qu’elles aimaient auparavant, tandis que d’autres peuvent développer des envies intenses pour des aliments qu’elles n’aimaient pas auparavant. Ces changements peuvent être subtils ou très prononcés, et peuvent varier d’une femme à l’autre.

Les aversions alimentaires pendant la grossesse peuvent être déclenchées par les changements hormonaux dans le corps. Les hormones peuvent avoir un impact sur les papilles gustatives, ce qui peut entraîner une modification des préférences alimentaires.

Les envies alimentaires pendant la grossesse peuvent également être influencées par les besoins nutritionnels changeants du corps. Pendant la grossesse, le corps a besoin de nutriments supplémentaires pour soutenir la croissance et le développement du fœtus, ce qui peut conduire à des envies d’aliments spécifiques. Par exemple, certaines femmes peuvent avoir des envies de produits laitiers pour obtenir plus de calcium, ou des envies de viande pour obtenir plus de protéines.

Ces changements de l’appétit ou des goûts alimentaires peuvent varier au cours des différentes étapes de la grossesse. Certaines femmes peuvent ressentir des aversions alimentaires ou des envies alimentaires intenses dès les premières semaines de la grossesse, tandis que d’autres peuvent les ressentir plus tard au cours du premier trimestre ou même au-delà.

Si vous pensez être enceinte et que vous observez des changements de l’appétit ou des goûts alimentaires, il est important de prendre soin de vous et de consulter un professionnel de la santé pour confirmer la grossesse et obtenir des conseils appropriés sur la nutrition pendant la grossesse. Une alimentation équilibrée et nutritive est essentielle pour le bien-être de la mère et du fœtus.

6. Sautes d’humeur, anxiété ou hyper-émotivité

symptôme grossesse anxiété

Les sautes d’humeur peuvent être l’un des premiers signes émotionnels d’une grossesse. Certaines femmes peuvent se sentir soudainement plus irritable, en colère, triste ou même euphorique sans raison apparente. Ces changements émotionnels peuvent être dus aux fluctuations hormonales dans le corps pendant la grossesse. Les niveaux d’hormones peuvent augmenter rapidement pendant la grossesse, ce qui peut influencer les émotions et l’humeur.

L’anxiété est un autre trouble émotionnel qui peut être lié à une grossesse éventuelle. Certaines femmes peuvent se sentir plus anxieuses que d’habitude, avec des inquiétudes accrues concernant leur santé, leur grossesse, leur accouchement ou leur futur rôle de parent. Les changements physiques et émotionnels qui surviennent pendant la grossesse peuvent également causer de l’anxiété, notamment les nausées matinales, la fatigue, les douleurs corporelles et les changements hormonaux. L’anxiété pendant la grossesse est normale et peut être gérée avec le soutien approprié.

L’hyper-émotivité, ou la tendance à être plus émotionnellement sensible ou réactive, peut également être lié à une grossesse. Certaines femmes peuvent se sentir plus émues, pleurer plus facilement ou réagir de manière excessive à des situations émotionnelles pendant la grossesse. Ces changements émotionnels peuvent être dus à la combinaison de facteurs hormonaux, physiologiques et psychologiques associés à la grossesse.

Il est essentiel de prendre soin de votre bien-être émotionnel pendant la grossesse en cherchant des moyens de gérer ces changements émotionnels. Parler à votre partenaire, à un ami de confiance, à un professionnel de la santé ou à un conseiller peut vous aider à exprimer vos émotions et à obtenir un soutien approprié.

La pratique de techniques de relaxation, de méditation, de respiration profonde et d’exercice physique peut également contribuer à la gestion du stress et de l’anxiété pendant la grossesse.

7. Maux de ventre légers

symptôme grossesse maux de entre

Si vous vous demandez si vous êtes enceinte ou non, et que vous recherchez des signes de début de grossesse, il est important de prendre en compte les sensations abdominales parmi les symptômes possibles.

Les maux de ventre légers peuvent se manifester sous différentes formes pendant la grossesse. Certaines femmes peuvent ressentir des crampes abdominales similaires à celles qu’elles éprouvent avant leurs règles. Ces douleurs peuvent être ressenties dans la région pelvienne ou dans le bas du ventre et peuvent être de nature intermittente ou constante. Elles peuvent être légères à modérées et sont souvent décrites comme un inconfort plutôt qu’une douleur aiguë.

Les maux de ventre légers peuvent également être associés à la croissance de l’utérus pendant la grossesse. À mesure que l’utérus se développe pour accueillir le fœtus en croissance, il exerce une pression sur les organes voisins, ce qui peut entraîner des sensations de tiraillement ou de pression dans le bas du ventre.

Les lecteurs de cet article ont aussi aimé :  Suivi de grossesse mois par mois

Néanmoins les maux de ventre légers peuvent également être causés par d’autres facteurs, tels que la digestion, la constipation, la distension abdominale ou les changements hormonaux. Il est donc essentiel de consulter un professionnel de la santé pour confirmer si ces maux de ventre sont réellement liés à une grossesse.

8. Constipation

symptôme grossesse constipation

La constipation est un symptôme souvent méconnu, mais pourtant courant, de la grossesse. Bien qu’elle puisse arriver à tout moment d’une vie, la constipation peut être le signe que vous êtes enceinte. Néanmoins, comme il s’agit d’une affection banale du quotidien, ce symptôme passe souvent inaperçu.

La constipation pendant la grossesse peut être causée par plusieurs facteurs. Tout d’abord, les changements hormonaux qui peuvent affecter la motilité intestinale et ralentir le transit intestinal. De plus, à mesure que l’utérus se développe pour accueillir le fœtus en croissance, il exerce une pression sur les organes environnants, y compris les intestins, ce qui peut également contribuer à la constipation.

Pendant la grossesse celle-ci peut varier en intensité et en fréquence d’une femme à l’autre. Certaines femmes peuvent ressentir une constipation légère, tandis que d’autres peuvent éprouver une constipation plus sévère et persistante. D’autres au contraire auront un transit bien meilleur pendant leur grossesse !

Pour soulager la constipation il est recommandé de maintenir une alimentation équilibrée, riche en fibres, en buvant suffisamment d’eau et en restant physiquement actif. L’exercice régulier peut stimuler la motilité intestinale et faciliter le transit des selles.

9. Changements de la peau : vergetures, acné ou pigmentation soudaine

symptôme grossesse peau

Les changements de la peau sont fréquents pendant la grossesse et peuvent être liés à plusieurs facteurs, notamment les fluctuations hormonales. Ils font donc partie des symptômes potentiels de grossesse.

Les vergetures sont l’un des changements de la peau les plus courants pendant la grossesse. Elles sont causées par la distension rapide de la peau due à la croissance du ventre et des seins, ainsi qu’aux changements hormonaux. Les vergetures apparaissent généralement sous forme de marques linéaires de couleur rouge ou violacée, qui peuvent évoluer pour devenir plus claires avec le temps. Bien qu’elles soient inoffensives du point de vue médical, elles peuvent être perçues comme inesthétiques par certaines femmes.

L’acné peut également être un symptôme de la grossesse chez certaines femmes. Les fluctuations hormonales peuvent augmenter la production de sébum, ce qui peut obstruer les pores de la peau et entraîner la formation de boutons d’acné dont l’intensité peut varier d’une femme à l’autre et peut se produire dans différentes zones du visage, du cou, du dos ou du thorax.

La pigmentation soudaine de la peau est un autre changement cutané courant pendant la grossesse. La mélanine, le pigment responsable de la couleur de la peau, peut être influencée par les changements hormonaux pendant la grossesse, ce qui peut entraîner une pigmentation accrue dans certaines parties du corps. Par exemple, certaines femmes peuvent développer ce qu’on appelle le “masque de grossesse“, qui se caractérise par l’apparition de taches brunes sur le visage, notamment sur le front, les joues et la lèvre supérieure.

Ces changements peuvent disparaître après la grossesse ou s’atténuer avec le temps.

10. Maux de tête

symptôme grossesse maux de tête

Si vous avez récemment ovulé et que vous recherchez des signes de grossesse, les maux de tête peuvent être un symptôme à prendre en considération.

Les fluctuations hormonales sont fréquentes pendant la grossesse et peuvent avoir un impact sur les maux de tête. Après l’ovulation, si l’œuf est fécondé par un spermatozoïde et s’implante dans la paroi de l’utérus, cela déclenche la production accrue de l’hormone progestérone, qui est essentielle pour maintenir une grossesse. Cette augmentation des niveaux hormonaux peut influencer la circulation sanguine, la tension artérielle et la dilatation des vaisseaux sanguins, ce qui peut causer des maux de tête chez certaines femmes.

Certaines femmes peuvent ressentir des maux de tête légers, d’autres peuvent souffrir de maux de tête très intenses. D’autres facteurs tels que le stress, la déshydratation, la fatigue ou les changements de routine alimentaire, peuvent être à l’origine de maux de tête sans que vous ne soyez enceinte pour autant.

Pour réduire les maux de tête pendant la grossesse, reposez-vous autant que possible, hydratez-vous, pratiquez des techniques de relaxation et faites des pauses régulières si vous travaillez sur un écran d’ordinateur ou effectuez d’autres tâches qui peuvent solliciter les yeux et le cerveau.

Il est également important de consulter un professionnel de la santé si vous avez des préoccupations concernant les maux de tête. Votre professionnel de la santé peut évaluer vos symptômes et vous recommander des approches appropriées et sécuritaires pour vous et votre bébé à naître.


En conclusion, les symptômes de grossesse peuvent varier d’une femme à l’autre et peuvent se manifester dès les premiers jours suivant les rapports sexuels non protégés. Les symptômes de grossesse les plus couramment observés au cours de la première semaine après les rapports incluent les nausées, la fatigue, les changements de l’appétit et des goûts alimentaires, les sautes d’humeur, l’anxiété, l’hyper-émotivité, les maux de ventre légers, la constipation, les changements de la peau tels que les vergetures, l’acné ou la pigmentation soudaine, ainsi que les maux de tête.

Ces symptômes peuvent également être causés par d’autres facteurs et ne sont pas nécessairement toujours associés à une grossesse. Il est donc essentiel de consulter un professionnel de la santé pour obtenir un diagnostic précis.

Leave a Reply