Le sevrage est une période importante dans la vie de bébé. En tant que parents, nous souhaitons faire au mieux pour que ce changement soit réussi. Voilà pourquoi amourmaternel.fr a mis en place ce guide pour vous aider à commencer la diversification alimentaire de bébé.

  • A quel âge commencer le sevrage ?
  • Comment commencer la diversification alimentaire ?
  • Quels sont les premiers aliments à lui faire découvrir ?
  • Attention aux allergies, à l’excès de sel et de protéines
  • Diversification alimentaire : dois-je continuer de l’allaiter à la demande ?

Sevrage : A quel âge diversifier l’alimentation de bébé ?

Bébé de 4 mois

Jusqu’à 6 mois, l’allaitement exclusif satisfait la totalité des besoins d’un bébé. La diversification alimentaire devrait commencer à partir de 6 mois dans l’idéal, et surtout pas avant 4 mois. Autrefois elle commençait à partir de 4 mois, mais désormais c’est fortement déconseillé par le ministère de la santé.

Pourquoi ? Parce qu’on s’est rendu compte que commencer le sevrage trop tôt multipliait fortement le risque d’allergies alimentaires chez l’enfant.

Il est même déconseillé de donner de l’eau à un bébé avant le septième mois.

Bébé de 6 mois et plus

A partir de 6 mois révolus (début du 7ème mois), peut commencer la diversification alimentaire. Elle consiste à intégrer petit à petit des éléments solides et semi-solides dans l’alimentation de bébé. Celui-ci n’est plus alimenté exclusivement de lait. On parle de sevrage : cessation de l’alimentation lactée chez l’enfant.

Pourquoi commencer à 6 mois ?

  • A partir de cet âge-là, le lait ne suffit plus à couvrir tous les besoins nutritionnels de bébé. Il faut donc commencer la diversification.
  • Bébé a de nouvelles capacités : mastiquer et déglutir les aliments.
  • Bébé a un appareil digestif assez mâture pour digérer d’autres choses que le lait.

Diversification alimentaire : les débuts

Respecter le rythme de votre bébé

rythme de bebe

L’important est avant tout de faire les choses progressivement, selon les réactions de votre bébé. Tous les enfants sont différents. Certains sont impatients de goûter de nouvelles choses, d’autres sont plus attachés à leurs habitudes. Vous êtes la personne la plus apte à savoir quel rythme respecte les attentes de votre enfant.

Ne vous laissez pas influencer par l’entourage qui, je ne sais pas pourquoi, veut toujours aller plus vite pour tout ! (Bientôt nos enfants devront naitre avec toutes leurs dents, manger directement des aliments solides, et faire pipi et caca au pot dès la naissance pour satisfaire les exigences des uns et des autres !)

Un seul changement à la fois sur trois critères

S’il y a une règle à respecter, pour que votre bébé prenne plaisir à découvrir les nouvelles saveurs et textures, c’est la règle suivante : un seul changement sur trois critères. En quoi consiste t-elle ? Il s’agit de proposer à bébé un seul changement à la fois, en considérant les trois caractéristiques d’un aliment :

  • son goût
  • sa température
  • sa texture

Par exemple, si vous commencez tout juste la diversification, et que bébé ne connaît vraiment que le lait, on part de ce constat :

Bébé boit du lait (saveur du lait) , à température ambiante (tiède) , sa texture est liquide.

Pour apporter un seul changement à cette situation, puisqu’on commence par intégrer un aliment différent du lait, on sait que la saveur du lait est déjà un critère qui change. Il faut donc faire en sorte de retrouver les deux caractéristiques du lait suivantes dans l’aliment nouveau qu’on va lui proposer : température ambiante, et texture liquide.

Vous avez compris ? Ainsi, pour commencer, vous allez lui proposer un aliment différent du lait, mais de la même texture et la même température. Ainsi, le seul changement sera le goût.

Nous allons voir dans le paragraphe « diversification alimentaire : conseils », quels aliments privilégier pour le début de la diversification.

Nouvel aliment : le proposer plusieurs fois

Nous avons tous tendance à changer d’aliment lorsqu’on voit que bébé a l’air de le trouver mauvais. Bébé fait la grimace, il a l’air de trouver ça dégoûtant ?

bebe mange banane

Ne vous inquiétez pas, les nouvelles saveurs lui semblent fortes comparées à la douceur du lait. Il ne faut pas faire l’erreur de changer l’aliment proposé les jours suivants. Donnez-lui le temps de le découvrir.

Par exemple, si vous lui proposez comme premier aliment une banane réduite en purée liquide, et qu’il fait la grimace et refuse de la manger. Il ne faut pas insister. On respecte son refus. Par contre, il faut proposer à nouveau cet aliment le lendemain. Pourquoi ? Parce qu’il faut faire les choses progressivement, et donner à bébé l’occasion de se familiariser avec le produit avant d’en proposer un autre. Vous verrez que votre enfant peut parfaitement détester un aliment la première fois, et se régaler la fois d’après !

Diversification alimentaire : conseils

Quels aliments introduire en premier ?

Les premiers aliments à proposer à bébé doivent avant tout tenir compte de vos habitudes alimentaires et culturelles. Ensuite, ce sera juste une question de choix de la maman et du papa.

Ce choix doit se faire parmi les aliments suivants :

  • Légumes cuits faciles à digérer : pommes de terres, carottes, courge, panais, courgettes, haricots verts etc…
  • Pomme, banane ou poire

L’important est de choisir des légumes pauvres en fibres, et de retirer les pépins (courgettes). Commencez par des petites quantités et restez sur un même légume ou fruit pendant plusieurs jours pour deux raisons : familiariser votre enfant avec le produit et pouvoir connaître l’origine d’une éventuelle allergie alimentaire.

Mon conseil : Préférez les produits biologiques, afin d’éviter au maximum à votre enfant d’ingérer des pesticides dans les premiers mois de sa vie. Plus on est exposé tôt aux éléments toxiques, plus ils ont d’impact sur notre santé. Si vous achetez des produits non biologiques, prenez soin de retirer la peau.

Quels aliments éviter ?

Il faut éviter les légumes riches en fibres, les abats, charcuteries, fromages au lait cru.

Eviter les aliments allergènes :

  • œufs, poissons
  • arachides  et fruits à coques
  • aubergines, kiwi, céleri, oranges
  • soja
  • crustacés

Sur le site de l’association française pour la prévention des allergies, vous trouverez la liste des 14 allergènes alimentaires majeurs.

Attention aux excès

Prenez garde de ne pas abuser du sodium( sel ) , du saccharose (sucre) et des protéines. Il ne faut pas ajouter de sel dans l’alimentation car le simple fait de diversifier l’alimentation de bébé augmente la quantité de sel qu’il ingère (par rapport au lait exclusif). Heureusement, on peut faire confiance aux petits pots pour bébés vendus dans le commerce, car ils respectent les faibles doses de sel à respecter.

N’oubliez pas que le palais de bébé est différent du notre que nous avons habitué au sel et au sucre. Ce qui vous semblera fade ne le sera pas pour bébé !

Diversification alimentaire et allaitement

Dois-je continuer de l’allaiter à la demande ?

Le lait reste, même pendant la diversification, la base de l’alimentation de votre bébé. Aussi, je vous conseille de poursuivre l’allaitement à la demande. Faites confiance à votre enfant, il gérera très bien, comme il l’a toujours fait, les quantités de lait ingurgitées. La nature est bien faite, et bébé est encore à l’âge où l’instinct prédomine. Profitez-en pour le laisser gérer le nombre de tétées !

Mon conseil : Même si vous continuez de l’allaiter à la demande, vous pouvez, si vous estimez qu’il demande des tétées trop souvent (moins de 2h de temps entre chaque tétée), ou s’il tête souvent mais reste peu de temps au sein, lui proposer un peu d’eau à boire de préférence au gobelet, la cuillère ou la pipette. Pour en savoir plus allez voir mon article « De l’eau en complément de l’allaitement maternel ?« 

Sevrage : première forme de séparation ?

maman et bebeLe sevrage peut être un moment délicat pour la maman et le bébé. Pourquoi ? Parce qu’il représente la première forme de séparation entre le bébé et la maman après l’accouchement. L’union pendant l’allaitement est magique, et tous deux adorent le partager. Même si l’allaitement peut parfois être éprouvant pour plein de raisons, il reste extrêmement plaisant !

En tant que maman, quelque part j’avais peut-être peur que mon fils pense que je lui refusais la tétée qui était remplacée par le « repas ». Mais très vite je me suis rendue compte que tout allait très bien et qu’il était heureux de faire des découvertes. D’ailleurs, au début, selon le caractère de votre enfant, il mangera peu de choses, et voudra combler avec la tétée. Peut-être, au contraire, qu’il mangera directement tout le pot, et « sautera » la tétée.

Rien n’est prévisible ! La seule chose que je peux vous assurer, c’est qu’ il saura trouver le juste équilibre de lui-même.

Quel repas choisir pour commencer le sevrage ?

Bonne question n’est-il pas ? !)

Pour débuter le sevrage, je conseille d’utiliser le repas de midi pour plusieurs raisons. D’abord parce que c’est au milieu de la journée, et que bébé est bien réveillé (et maman et papa aussi… si la nuit a été bonne !) Ensuite, parce que la tétée du matin et celle du soir sont très importantes. De plus, si votre enfant a une réaction allergique à un aliment, vous pourrez vous en rendre compte dans l’après-midi.

NB : Les pédiatres déconseillent d’utiliser le repas du soir pour le sevrage car ensuite on se couche, et s’il a une réaction allergique pendant la nuit, on ne s’en rendra pas compte.

Mon conseil : Garder la tétée du matin et la tétée du soir le plus longtemps possible pendant le sevrage. En effet, la tétée du soir permet de se réunir avant la séparation de la nuit tandis que la tétée du matin permet de se retrouver après la séparation nocturne.

Diversification alimentaire de bébé : les accessoires qui facilitent la vie !

Pour commencer la diversification de bébé sur de bonnes bases, on est bien obligés de s’équiper : assiettes en plastique, cuillères en silicone, gobelet…

Tant qu’à dépenser de l’argent, autant bien choisir ses produits. Voici pour vous, la liste des produits qui sont vraiment pratiques pour des repas bien moins galères !

diversification et accessoires
Tasse d’apprentissage 360°

diversification alimentaire et accessoires
La coque en silicone à ventouse

accessoires diversification alimentaire
Cuillères Munchkin

diversification alimentaire et accessoires utiles
Bavoir étanche


 

En conclusion, bébé est prêt pour la diversification alimentaire lorsqu’il entame son 7ème mois. Afin de réussir le sevrage, il convient de respecter son rythme, et d’intégrer les aliments petit à petit, en respectant la règle du « un seul changement sur trois critères« . Le lait reste la base de son alimentation, on peut donc poursuivre l’allaitement comme avant. Notre bébé se régulera tout seul sur la quantité de tétées nécessaires. Certains aliments sont préférables à d’autres pour commencer, car ils sont plus faciles à digérer, et il faut éviter les aliments allergisants. Enfin, préférez le repas du midi pour commencer la diversification.

Commentaires Facebook

Laissez un commentaire, ça me fera plaisir !)