Le sel est connu pour son impact sur la pression sanguine. Dans le cas d’ hypertension = pression sanguine élevée, la réduction ou l’élimination complète du sel peut apporter d’importants bénéfices sur la santé.

Cependant, il ne faut pas pour autant diaboliser ce condiment qui a des atouts non négligeables !

Dans cet article, nous allons voir :

  • les 5 raisons pour lesquelles il faut consommer du sel, surtout l’été
  • comment gérer le sel dans les repas de bébé ?
  • excès de sel : quels risques pour la santé ?

SEL : les avantages autres que gustatifs

5 raisons pour lesquelles il faut en consommer surtout l’été

sel transpiration

En période de forte chaleur ou de canicule, on pense -à tort- qu’il est bon d’éliminer le sel de notre alimentation. Au contraire, lorsqu’il fait chaud, il faut en utiliser plus qu’en période de « froid » pour les raisons suivantes :

  • Le sel permet de créer une sensation de soif, qui nous amène à nous hydrater rapidement, ce qui est positif.
  • La transpiration, plus forte en été, provoque des carences en sels minéraux. Pour compenser ce problème, il faut consommer plus de sel.
  • Arrêter de consommer du sel peut provoquer des pertes d’appétit
  • Arrêter de consommer du sel peut exposer à un risque accru de déshydratation.
  • Le sel contient du sodium, qui est nécessaire à notre organisme.

J’aime à dire que la santé trouve son secret dans l’équilibre. Consommez du sel, sans en abuser. Tous les problèmes trouvent naissance dans les excès. Alors soyez raisonnables.

Repas de bébé et consommation de sel : une question de bon sens

Quand on prépare les repas de bébé soi-même, on peut dire qu’il faut simplement cuisiner avec bon sens. Bien sûr, cuisiner avec du sel, des épices, des huiles, apporte du goût et de la saveur indispensables au plaisir gustatif.

Ceci dit, il faut rester dans la légèreté. Une pointe de sel suffit à relever le goût d’un plat. Surtout pour un bébé qui n’a pas encore un palais habitué au goût du sel. Il sentira plus facilement sa présence, même en faible quantité.

Tant que l’on reste raisonnable, il n’y a aucune raison de s’inquiéter.


Excès de sel : les risques pour la santé

Hypertension artérielle et maladies cardio-vasculaires

L’excès de sel dans l’alimentation provoque des problèmes d’ hypertension artérielle. Sachant que les maladies cardio-vasculaires font parties des maladies provoquant le plus de décès en France, on fait attention !

Lorsque la quantité de sodium présente dans notre organisme augmente (par l’apport de sel en trop grande quantité), notre corps augmente la rétention d’eau afin de diluer ce sodium. Et ce, dans le but de conserver l’équilibre entre les différents minéraux. Cela entraine automatiquement, une élévation de la tension artérielle.

Aggravation des risques d’ostéoporose

Une quantité élevée de sel dans le sang s’accompagne d’un taux de calcium plus bas dans les urines. Pourquoi ? Parce que les reins, en éliminant le sodium en excès, auraient tendance à éliminer aussi le calcium. Ainsi, cela entrainerait une déminéralisation osseuse. Et de ce fait, une augmentation des risques d’ostéoporose.


Sel : Il est là où on ne l’attend pas !

70% du sel se trouve dans les aliments

La grosse erreur de la pensée populaire, c’est de penser qu’il suffit de diminuer son « coup de salière » pour diminuer sa consommation de sel. Che nenni ! Le sel est ailleurs, enfin, il faut prendre conscience qu’il est avant tout dans ce que l’on consomme, avant même qu’on ait pris la salière dans les mains.

Où se cache le sel ?

Les aliments les plus riches en sel, sont les plus facilement identifiables. Vous avez une idée ? Ce sont ceux qui utilisent le sel comme conservateur naturel. Vous avez trouvé ?

excès de sel charcuterie

Les voici :

  • La charcuterie
  • Le fromage type parmesan, roquefort
  • Les plats industriels
  • Les sauces toutes prêtes type ketchup, mayonnaise, vinaigrettes.

C’est donc sur les aliments cités ci-dessus qu’il faudra faire le plus attention si vous souhaitez réduire votre quantité de sel consommé. L’essentiel est d’en être conscient, ensuite on sait trouver le juste équilibre pour ne pas faire le repas à mauvaise équation qui serait :

apéro chips/charcuterie, plat industriel, puis plateau de fromages avec parmesan et roquefort !

D’autres aliments du quotidien sont riches en sel, et notamment notre fameuse baguette nationale, et tous les pains d’ailleurs à part, bien sûr, les pains sans sel !

Astuce : Si vous souhaitez surveiller la quantité de sel dans les aliments vendus en grande distribution, évitez les aliments portant les mentions suivantes : sel, ou sodium (glutamate de sodium ou E621, nitrate de sodium ou E250 et E251(nitrite), polyphosphate de sodium ou E452, sorbate de sodium ou E201 etc..)


En conclusion, le sel, consommé dans des quantités raisonnables, est à la fois un condiment agréable pour le goût et positif sur la santé. Il ne faut pas en abuser, et pour cela, vous savez désormais les aliments qu’il faut éviter, et comment lire les étiquettes lorsque vous ferez vos courses afin de trouver le sel caché !