Attention beaucoup de maman utilisent le miel pour aider à la cicatrisation des crevasses. 😱

Dans les faits, elles ont absolument raison le miel a des vertus exceptionnelles pour la cicatrisation des plaies mais il y a un « MAIS »!

Crevasses, allaitement, miel : quels risques ? quels pouvoirs cicatrisants ? C’est ce que je vous explique tout de suite…


Il n’y a pas de doute, les vertus cicatrisantes du miel sont reconnues dans le monde entier et sont mêmes utilisées dans le milieu hospitalier pour soigner les plaies et même pour soigner les grosses plaies.

Alors pourquoi l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation de l’Environnement et du Travail déconseille fortement l’utilisation de miel pour le nourrisson de moins de « 1 an » ?

C’est parce qu’il y a un risque pour votre enfant : « le botulisme infantile ».

Il s’agit de l’ingestion de spores. Ces spores vont ensuite germer et se développer dans l’intestin du bébé. Ils vont ensuite coloniser cet intestin, libérant ainsi la toxine botulique dans son corps.

Le bébé est alors affaibli et n’arrive plus à s’alimenter et peut finir paralysé.. C’est une maladie mortelle.

L’origine de la contamination est le plus souvent attribuée à l’ingestion de produits sucrés tels que le miel ou le sirop de maïs.

En effet, les spores de botulinum peuvent persister dans le miel.

Il faut donc éviter de mettre du miel sur vos seins si vous allaitez un bébé qui a moins de 12 mois.

A partir de 12 mois, c’est différent. L’organisme du bébé a développé de bonnes bactéries qui lui permettent de lutter contre les spores du botulisme.

Si vous souhaitez malgré tout utiliser du miel pour vous approprier ses vertus cicatrisantes exceptionnelles, vous avez à votre disposition du miel dans des crèmes.

Celui-ci est donc stérilisé et beaucoup plus sûr pour l’application sur vos tétons et la cicatrisation de vos crevasses.