Comment gérer allaitement et travail ? Comment s’organiser ? Quand tirer son lait ? Quels sont vos droits ?

Finalement, comment concilier allaitement et travail facilement et sans stress ?

▷ La réponse tient sur 5 conditions :

  1. Il faut savoir à quoi vous attendre sur votre lieu de travail,
  2. Vous devez toujours avoir assez de lait pour bébé,
  3. Avoir une bonne organisation (routines de tirage)
  4. Vous ET votre bébé devez être préparés au changement,
  5. Vous devez être bien équipée (matériel).

Pour vous aider à gérer allaitement et travail, je vous mets au défi de répondre aux 5 questions ci-après (inévitables pour réussir).


Pour cela, lisez d’abord le sommaire, et demandez-vous si vous savez déjà y répondre ! C’est important pour savoir où vous vous situez par rapport à la reprise du travail… Ensuite, lisez attentivement les réponses détaillées.


Allaiter et travailler : par quoi commencer ?

Pour allaiter et travailler en même temps dans de bonnes conditions vous allez devoir faire preuve d’une efficacité redoutable et d’une organisation parfaite.

Et encore… cela ne suffira pas !

Sans un bon matériel et des supers astuces pour tirer beaucoup de lait rapidement, concilier allaitement et travail risque vite d’être compliqué.

En effet, votre temps de pause pour tirer le lait maternel au travail sera limité, et votre lactation risque fortement de chuter avec la séparation de bébé.

Nous verrons cela en détail dans la suite de l’article…

Pour l’instant, contentons-nous de la première chose à faire pour préparer la reprise du travail : commencer immédiatement à constituer une réserve de lait maternel !

Et oui, c’est quand même grâce à ça que votre bébé sera nourri -de votre lait-, en votre absence ! C’est la base de la base !

Alors pour cela, je vous invite à vous équiper du meilleur matériel possible dès le début.

N’essayez surtout pas des tire-laits moyens ou bas de gamme, car vous le regretterez forcément. En plus, un bon tire-lait est vite rentabilisé en terme de temps gagné, de confort, de quantité de lait tiré, et même d’énergie non perdue ! ( car la fatigue est toujours prête à vous faire un petit coucou )

En complément du tire-lait, il existe des accessoires de tirage passif, que je conseille à toutes les mamans qui allaitent et travaillent en même temps (ou envisagent la reprise du travail rapidement). Leur usage vous fera collecter beaucoup de lait sans efforts, et vous fera gagner beaucoup de temps.

Et enfin, en ce qui concerne le tirage du lait maternel en lui-même, des injustices s’imposent :

  • Il y a celles qui galèrent pour collecter 20mL de lait maternel,
  • Et celles qui récoltent 200mL très facilement et rapidement !

👉 La différence entre les deux profils de mamans ci-dessus ?

L’abondance de leur lactation, l’efficacité de leurs routines de tirage, et l’optimisation des processus de tirage principalement. Mais pas seulement.

De nombreux facteurs entrent en jeux : le respect des 10 fondamentaux pour bien tirer son lait, le stress, la fatigue, le réflexe d’éjection du lait maternel, les hormones, etc…

De quel groupe de mam’s allaitantes voulez-vous faire partie ? Les 20 mL ou les 200 mL ?

👉 La réponse est évidente : le deuxième groupe ! (Vous saurez comment si vous lisez l’article jusqu’à la fin !)

Stock de lait maternel : comment s’organiser ?

Pour organiser vos tirages à la maison et construire une réserve de lait maternel abondante et durable, vous devrez :

Et avant de commencer à tirer votre lait, n’oubliez surtout pas le premier principe de précaution que malheureusement beaucoup de mamans oublient ou méconnaissent : vérifier vos lipases.

⚠️ Si vous négligez cette étape, vous risquez de devoir JETER LA TOTALITÉ DE VOS RÉSERVES du jour au lendemain ! ⚠️

Comme vous le voyez il y a énormément de choses à considérer et à « digérer » pour être bien organisée.

N’hésitez pas à lire les articles vers lesquels je vous renvoie pour avoir en tête toutes les informations utiles.

Pour gagner du temps et gérer allaitement et travail facilement (en étant guidée pas à pas) saisissez l’opportunité de rejoindre le programme Workin’ Mom.

Allaitement et travail : Quand tirer son lait ?

allaitement et travail
Maman tirant son lait au travail

C’est une question qui revient souvent. Malheureusement elle est bien trop vaste ! Selon moi, on peut la formuler de 3 façons différentes :

  1. Quand tirer son lait avant la reprise du travail ?
  2. Quand tirer son lait avant et après une journée de travail ?
  3. Quand tirer son lait au travail ?

1# Avant la reprise du travail, tirez votre lait à des moments où cela ne privera pas votre bébé de lait maternel.

Par exemple, si vous tirez votre lait juste avant la tétée, votre bébé risque de ne rien avoir car vos seins seront vides !

En revanche, si vous tirez votre lait à un moment éloigné de la prochaine tétée, votre bébé ne sera pas -trop- pénalisé.
A condition que vous commenciez par collecter des quantités de lait réduites afin que votre lactation ait le temps de s’adapter.

Une fois que vous avez déterminé quels sont les moments les plus opportuns pour tirer votre lait sans importuner votre enfant, soyez régulière : tirez votre lait toujours à la même heure.


2# Tirer son lait avant et après une journée de travail est nécessaire même si vous allaitez votre enfant à la demande quand vous êtes à la maison.

Pourquoi, me direz-vous ?

Parce qu’il ne suffit pas de tirer du lait pour le lendemain. Il faut tirer plus de lait que les besoins nécessaires au quotidien.

Sans cela, votre réserve de lait maternel va progressivement diminuer car les besoins de votre bébé augmentent, tandis que votre disponibilité diminue. Sans compter la quantité de lait « gâchée » chaque jour parce que votre bébé n’aura pas bu tout le lait… Ce sont des quantités de lait maternel qui sont perdues à jamais ! (C’est la raison essentielle pour laquelle le stock de lait diminue malgré les tirages quotidiens)

Voilà pourquoi je vous recommande de calculer précisément les quantités de lait moyennes à prévoir au quotidien pour votre bébé.

Pour tirer votre lait avant et après le travail facilement tout en allaitant votre bébé directement au sein, la meilleure solution réside dans le tirage passif à l’aide d’une pompe manuelle par exemple.

Vous trouverez des informations plus détaillées ainsi que des routines optimisées pour les tirages actifs+passif dans Workin’Mom.


3″ Tirer son lait sur le lieu de travail nécessite un respect du temps de pause allaitement.

Celui-ci est défini « par défaut » sur une durée d’une heure par jour de travail. Attention, cette durée diffère en fonction de votre travail (fonctionnaire ou salariée), et de vos conditions de tirage. Nous en parlerons plus en détail à la fin de l’article.

Comment préparer mon bébé allaité à la séparation ?

Une des question qui préoccupent le plus les mamans concerne leur bébé allaité.

Comment allaiter, reprendre le travail et préserver l’épanouissement de votre bébé ?

Après tout, quelque soit son âge, rien ne l’a préparé à cette séparation. Surtout si votre bébé est toujours resté avec vous et n’a jamais connu la collectivité.

Rassurez-vous, c’était aussi mon cas, et nous avons tous deux survécu !

Le premier conseil que je souhaite vous donner est d’éviter de reprendre le travail dans une période où votre bébé vivra un pic de croissance. C’est un moment trop important pour votre bébé et pour votre production de lait maternel.

Ensuite, trouvez le bon moment pour l’aider à se familiariser avec le biberon. Ni trop à l’avance, ni trop tard. Une dizaine de jours avant la reprise du travail me parait raisonnable.

Informez-vous sur le risque de confusion sein-tétine, et prenez connaissance des alternatives au biberon.

Enfin, choisissez bien la personne qui gardera votre enfant en votre absence. Vous et votre bébé devez vous sentir en confiance avec elle pour que la séparation fonctionne.

Si elle est ouverte et intéressée par le sujet de l’allaitement, ce sera toujours un atout supplémentaire pour mieux vivre cette transition.

Comment gérer allaitement et travail ?

Avant la reprise du travail, prenez connaissance de vos droits selon le code du travail et la législation. Renseignez-vous aussi pour savoir s’il existe une convention collective, et si c’est le cas, lisez la attentivement.

Vous y trouverez peut-être des droits plus favorables concernant vos pauses d’allaitement au travail.

Dans certaines conditions il est aussi possible de prolonger le congé allaitement.

Dans tous les cas je vous conseille de prendre rendez-vous avec votre employeur ou le service Ressources Humaines pour définir ensemble une organisation judicieuse pour votre travail, et pour votre allaitement.

Pour réussir la gestion des tirages sur votre lieu de travail, vous devez réunir 5 autres conditions :

  • Etre équipée du bon matériel.
  • Réduire toutes les étapes du tirage au minimum et supprimer les étapes de transfert du lait : (tirer / stocker / laver / transporter).
  • Savoir comment tirer beaucoup de lait rapidement.
  • Avoir une organisation précise et suivre des routines fiables.
  • Anticiper les risques insoupçonnés des premiers jours…

Voilà, allaitement et travail n’a plus de secret pour vous ! J’espère que cet article vous a ouvert les yeux sur tout ce que vous devez savoir pour allaiter et travailler en même temps.

👉 Et si vous souhaitez faire partie du 2ème groupe de mamans dont je parle dans le premier paragraphe de cet article ( Celles qui tirent 200 mL de lait facilement), venez découvrir le contenu détaillé du programme Workin’ Mom. Le seul programme créé exclusivement pour les mamans allaitantes qui reprennent le travail et qui inclut un groupe privé, un support email illimité, des bonus étonnants et un accès à vie à la plateforme !