A propos de moi

Qui suis-je et pourquoi j'ai décidé de créer ce blog !

Bonjour à toutes (et à tous),

Moi c'est Johanna, 33 ans, maman aimante et bienveillante de mon adorable garçon, que je suis très fière d'avoir allaité pendant plus d'un an ♥ !

J'ai conçu ce blog pour vous aider à vivre un allaitement heureux, sans passer par les difficultés, les douleurs et les doutes que j'ai moi-même rencontrés.

Mon histoire

Mon fils est né le 4 janvier 2014. Je l'ai allaité dès les premiers jours, selon un allaitement à la demande, afin d'être au plus proche d'un allaitement naturel, et de répondre le plus possible à ses besoins.

J'ai fait de mon mieux pour que mon allaitement soit le plus qualitatif possible.

Malheureusement, personne dans mon entourage n'avait allaité son enfant. Personne pour me conseiller. Personne pour m'aider ou me rassurer dans les moments de doute.

Je me suis vite sentie seule lorsque les premières difficultés se sont présentées. Autant vous dire que cela a été rapide puisque j'ai eu des crevasses dès les premiers jours de l'allaitement.

Le personnel médical très (trop) désinformé n'a pas su m'aider...!

Les premiers jours ont été une véritable souffrance. J'ai eu très mal aux seins, et j'étais vraiment perdue à cause de la découverte d'un fait : l'allaitement n'est pas instinctif, et la dure réalité m'est tombée dessus : je souffrais et le personnel médical s'en foutait ou me donnait des conseils qui changeait complètement d'une personne à l'autre. Mon conjoint, lui, malgré toute sa bonne volonté, ne savait que faire pour m'aider...

C'est ce qu'on appelle un GRAND MOMENT DE SOLITUDE... malheureusement ce "moment" dure parfois très longtemps... aussi longtemps qu'on est mal conseillée en fait.

J'étais déjà fatiguée par l'accouchement et le manque de sommeil, mais en plus, j'ai ressenti des émotions très dures à vivre :

  • Le sentiment de NE PAS ETRE A LA HAUTEUR, malgré tout mon amour et mon investissement.
  • La CULPABILITÉ de ne pas être une bonne maman.
  • La PEUR de ne pas réussir mon allaitement. Peur que toutes mes bonnes intentions en l'allaitant s'envolent, tous les bienfaits du lait, tout ce que je souhaitais lui offrir au travers de cet allaitement...
  • La DOULEUR des crevasses.
  • Le DÉSESPOIR face aux mauvais conseils, et à l'indifférence du personnel médical.

Malgré tout ça j'ai persévéré. J'ai continué à allaiter mon fils qui était agité au moment de prendre le sein, ce qui ne m'aidait pas. Il pleurait quand je l'amenais vers mon sein, il hurlait même. J'étais désemparé... Pourquoi il ne veut pas de mon sein ? Pourquoi ne boit-il pas ? Qu'est-ce que je fais de mal ? Il risque de ne pas prendre assez de poids ! Comment faire pour qu'il ait une bonne prise du sein ?

Bref un tas de question, et tout autant de doutes.

Je l'ai allaité en pleurant... J'ai pleuré à cause de la douleur aux mamelons était vive, mais aussi à cause de la fatigue et du sentiment de ne pas faire les choses assez bien...

Heureusement, j'avais acheté quelques accessoires à tout hasard avant d'accoucher. (Sans vraiment comprendre leur utilité, mais !.... j'avais bien fait de les prendre !). Parmi eux, des protège-mamelon. Je peux vous assurer qu'ils ont sauvé mon allaitement. Pourtant, la sage-femme m'avait presque interdit de les utiliser en me disant que je ça allait ruiner mon allaitement. J'ai bien fait d'écouter ma souffrance plutôt que ses conseils non adaptés à mon cas personnel. 

J'ai ensuite souffert de ces (maudites) crevasses pendant environ 10 autres jours, le temps de les soigner. De comprendre comment les guérir, car la lanoline ne suffit pas toujours. Il y a plein d'autres facteurs qui entrent en jeu : la prise du sein, les positions, les prédispositions de bébé, etc, etc...

Si j'avais su tout ce que je sais maintenant, ou si j'avais trouvé un blog comme le mien (sans prétention), qui donne à la fois des informations basées sur des faits, des recherches, mais aussi une vrai expérience des réalités de l'allaitement. Un blog ou un document qui ne transmette pas seulement une expertise, mais aussi l'expérience, et le vécu réel de l'allaitement. Car tous les allaitements sont différents. Et peu d'entre eux démarrent facilement, sans douleurs, et sans difficultés.

Bref, passé les 15 jours de souffrance, j'ai affronté les poussées de croissance avec appréhension, avec la peur de devoir renoncer à l'allaitement. Je pensais ne plus avoir de lait. J'avais peur que mon fils ne boive pas assez de lait. J'ai pris connaissance des poussées de croissance lors du troisième mois. Cela a soulevé un poids énorme. Celui de l'absence d'information. On est seule, face à l'inconnu.

Notre bébé suit un rythme de tétées naturel, physiologique. Il traverse des phases normales de croissance, d'acquisitions, de pleurs, de cris... Il a ses propres caractéristiques, et souffre parfois de coliques, de rgo, etc... Et on découvre les choses, une fois que les symptômes sont déjà installés. On cherche à comprendre, on patauge, on se noie dans les informations sur internet, les forums, etc... Alors qu'il suffirait de quelques informations simples, pour comprendre notre bébé. Et lorsqu'on comprend les choses, tout ce passe beaucoup mieux. Parce qu'on sait. On ne doute plus. On tente des astuces, des solutions qui ont fonctionné pour d'autres mamans, d'autres enfants. Et tout va mieux.

J'ai aussi du faire face au réflexe d'éjection fort (REF). J'étais épatée par les jets de lait qui sortaient de mes mamelons lorsque mon fils retirait sa tête du sein. Je pensais "Waouh j'ai plein de lait c'est super". Je n'avais pas compris que c'est ce qui rendait les tétées relativement chaotiques.

Elles étaient plaisantes grâce aux grands instants de complicité, d'échange de regards, de sourires et de caresses, mais mouvementées ! Mon fils retirait sa tête régulièrement, s'énervait parfois... Je ne savais pas pourquoi.

Si j'avais eu connaissance de tout ça avant de commencer mon allaitement, j'aurais évité toutes ces souffrances, et ce stress de ne pas être à la hauteur pour nourrir son enfant. Mon allaitement aurait été génial dès les premiers jours. (et non pas au bout de quelques mois)

C'est ce que je vous souhaite.

Vivre un allaitement heureux dès les premiers jours.

C'est l'objectif principal du blog.

Parce que l'amour d'une mère est un amour inconditionnel et éternel. L'allaitement est bien représentatif de ce dévouement, de ce don de soi. Un don qui sera bénéfique pour toute la vie de notre enfant. 

Je suis extrêmement fière d'avoir allaité mon fils. J'ai adoré mon allaitement, même pendant les moments de souffrance et de doute. Car je savais que je lui offrais le meilleur. Je n'avais pas réussi à accoucher sans péridurale, et je voulais, cette fois-ci, réussir à être plus forte que la douleur. Penser avant tout à lui, pour notre bonheur. Etre une bonne maman. Je suis heureuse d'avoir persévéré, et j'ai plein de beaux souvenirs en tête.

 

Alors, heureux allaitement à toutes, et bienvenue sur mon blog

 

Mes compétences de conseillère en allaitement

Je ne suis ni médecin, ni pédiatre.

Je suis une maman, et je suis conseillère en allaitement.

J'ai allaité mon fils de manière exclusive et à la demande pendant 6 mois. J'ai poursuivi l'allaitement à la demande en parallèle avec la diversification alimentaire jusqu'à ses 14 mois environ.

Je connais la réalité de la situation.

Le blog est né début 2017 pour aider toutes les mamans faisant le choix d'allaiter. Mes connaissances sur l'allaitement ont grandi avec le blog, mes nombreuses lectures, mon soutien quotidien aux mères, et mes formations sur le sujet.

En novembre 2017, j'ai suivi le MOOC allaitement (Massive Online Open Course), formation consacrée à l'allaitement maternel. Un enseignement étendu sur 6 semaines, dispensé par des professionnels de l'allaitement.

Depuis décembre 2017 je suis conseillère d'un groupe de soutien à l'allaitement maternel. J'ai la chance d'aider des dizaines de mamans chaque jour au travers de mes conseils.

 

Voici les aides que je vous propose pour votre allaitement :

  • Besoin de conseils, de coaching ou tout simplement de soutien pour votre allaitement ? Contactez-moi par email !
  • Vous préférez avoir une aide visuelle, complète et synthétique, consultable à tout moment ? J'ai créé pour vous le pack "Réussir mon allaitement dès le début". Chacun des sets qui le composent traitent un sujet en rapport avec l'allaitement, et peuvent être achetés séparément. (Voir onglet "ressources")
  • Vous souhaitez rester dans les conseils gratuits ? Pas de problème ! Vous pouvez consulter tous les articles du blog, et je vous offre 6 fiches conseils gratuites extraite du pack "Réussir mon allaitement dès le début". Pour les recevoir il suffit d'inscrire votre adresse email ci-après.

Abonnez-vous au blog et recevez vos fiches conseil offertes !

Entrez votre prénom et votre adresse email pour recevoir les fiches.

Accès 100% sécurisé et sans spam.

Etre maman

Être Maman a fait de moi une personne extraordinaire car pleine de ressources et d'énergie pour rendre la vie de mon enfant la meilleure possible.

Vous êtes Maman et vous êtes certainement vous aussi fière de l'être (et surtout très fière de votre bébé) !

Vous avez raison, vous êtes une chouette maman, n'en doutez surtout pas.

 

Félicitations à vous pour cette naissance !

Je suis heureuse de vous accueillir sur mon blog !